AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Chéri, j'ai ramené un bébé" [Pv. Alexei]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 7 Mai - 21:23
Emilie marchait rapidement dans la nuit et les rue humides de Londres. On avait vu de meilleurs soirée et la demoiselle allait clairement avoir besoins de beaucoup de repos après tout ça. Ses pas claquaient dans les flaques d'eaux sales. Son cœur battait vite, oh oui, la rouquine avait peur, très peur. Une seule soirée avait fait passé son morale de joyeuse, ayant acheté un nouveau plaid, à quelque chose de terrifiant. Elle était paranoïaque et là, elle nageait clairement dedans. Elle filait alors, dans ses mains, un bébé. Ce bébé qui n'était pas à elle, dont elle ne connaissait même pas sa provenance. Mais dont sa famille semblait être morte. C'était un jeune homme, blessé, en sang qui lui avait donné. Elle l'avait donc amené chez elle pour qu'il se soigne. Mais il lui a laissé le paquet en disant d'en faire ce qu'elle veut. Mais entre le fait qu'il s'était fait attaqué, à cause du lardon et sa clef USB autour du cou... Bon la clef n'était plus là mais s'ils la voyaient et pensaient qu'elle l'avait en possession ? Surtout que techniquement, ben, elle l'avait en possession. Comme une idiote, elle avait copié tout le contenu dans une autre clef quand le jeune homme était ailleurs, sachant que les informations dedans étaient très sensibles. Elle avait merdé. Encore une fois. Et elle allait devoir se présenter, devant son copain, un bébé dans les bras. Elle allait lui dire quoi merde ?! Et si elle passait pour une voleuse d'enfant ? Non, il ne pense pas comme ça. Merde, Emilie avait envie de pleurer un bout coup pour se calmer.

Mais le sens des responsabilités traînant toujours dans sa tête, elle passa à un magasin de nuit pour acheter tout ce qu'elle pouvait pour survivre: couches, biberon, lait en poudre, lingettes etc. Elle n'allait pas pouvoir l'emmener au commissariat ce soir, il fallait donc être un minimum préparé. Et puis elle n'était pas assez claire dans sa tête pour parler aux forces de l'ordre. Alors la rouquine continuait de marcher, un sac en plastique en main, un enfant dans l'autre. Pouvait-on imaginer plus étrange comme scène ? Elle n'en était pas vraiment sûre. La jeune femme avait du mal à se rassurer et plus elle montait les escalier vers l'appartement et plus son ventre se serrait, plus elle avait envie de vomir. Crise de panique ? On y était proche en tout cas. Elle aurait voulu ne jamais le croiser. Elle n'aurait pas été obligé d'accepter.

La demoiselle regarda la porte un moment. Inspira, expira, tremblant un peu. Ce n'était pas sa faute tout ça mais elle avait vraiment peur au fond. La jeune femme enclencha alors la poignée avec son coude et dit en même temps.

-Alex...

Emilie avait les cheveux humides, preuve qu'il avait eu une averse. Elle s'avança vers son copain très doucement. Et quand il pu la voir son état, blanche comme un linge, elle se mordit la lèvre. Il devait avoir vu l'enfant. Ce n'est pas invisible, surtout qu'il bougeait un peu.

-Je...Je...C'est pas moi... Y'avait un type... Il-il était en sang... Beaucoup de sang et-et, il m'a donné ça... Je... J'ai soigné mais... Il m'a dit de me débrouiller... Des gens qui le poursuivaient... J'pouvais pas le laisser dans une poubelle... J'ai eu peur... Demain, au commissariat mais là... Je- Je suis désolée.

Comme elle le fait quand la demoiselle est sous le coup d'une émotion forte, elle avait du mal à parler correctement et c'était difficile de comprendre le message qu'elle voulait faire passer. Elle ne pleurait pas mais ses yeux semblaient un peu rouges. Ce qui était plus impressionnant était sa difficulté à respirer convenablement, très saccadé, prenant des grandes inspirations d'un coup. Comme à son habitude, elle s'était imaginée les pires scénarii et cela en plus de ce qu'elle avait vu précédemment.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 10 Mai - 15:14



Je n'étais pas rentré très tard du bureau et comme Émilie m'avais dit qu'elle avait des trucs à faire à l'institution j'en avais profité pour ranger un peut l'appartement. J'avais aussi trié un peut mes fringues afin qu'Émilie ait un peut plus de place dans l'armoire pour ses vêtements. Au final j'avais réussi à tout faire rentrer dans ma commode ainsi Émilie avait pour elle toute mon armoire.

Vers vingt et une heures je me mis une pizza au four, je commençais à avoir faim et Émilie m'avait dit de pas l'attendre.
Lorsque mon téléphone vibra pour me notifier un SMS, j'étais déjà entrain de manger devant la télévision avec le chat sur les jambes qui ronronnait. Émilie m'informait qu'elle rentrerait dans trente minutes. Je n'étais pas inquiet, Émilie devait mettre certaines choses en ordre afin de démissionner sereinement. Bref trente minutes plus tard j'entendis les clefs dans la serrure. Un sourire s'afficha sur mon visage, j'appréciais d'être seul devant une série, mais j'appréciais encore plus d'avoir ma rousse dans mes bras dans ce canapé, surtout avec un appartement rangé. La voix d'Émilie résonna, mais celle-ci semblait moins joviale qu'avant. Je tournai la tête vers la porte et observai la rousse qui entrait assez chargée. Je me levai en poussant doucement le chat et m'approchai d'elle pour me stopper d'un coup.

Elle était trempée, ses cheveux dégoulinaient et elle allait chopper la mort, mais ce qui me perturbait le plus c'était ce qu'elle avait dans les bras. Je ne m'énervais pas, je savais qu'elle avait une bonne raison et vu son état, elle avait eu des soucis. Elle se mit alors à divaguer et à bégayer pour m'expliquer.
Je voulais éviter qu'elle entre dans une crise de folie ou autres, je savais qu'elle pouvait devenir très émotive. Rapidement je me collai à elle en faisant attention à ne pas écraser la petite chose qu'elle portait. Je pressai sa tête contre moi et baisai doucement sa chevelure rousse en murmurant.

"Calme toi. Tu vas me le confier et prendre une douche pour te calmer et te réchauffer ok?"

Je ne voulais pas d'enfant, je ne me sentais à en avoir et encore moins avec ma sœur et ses soucis à ma charge, mais je n'étais pas non plus le genre de mec qui n'aimais pas les mômes, ils étaient mignons quand ils m'empêchaient pas de dormir.
Doucement je passai le dos de ma main sur la joue froide de la rousse afin de l'encourager à accepter d'aller prendre une douche. Je lui proposai ensuite.

"La douche va te détente Émie, ensuite on discutera de ce qui c'est passé ok? car là je n'ai rien compris et ensuite on avisera et on appellera la police, on ne peut pas garder un bébé comme ça on risque des problèmes ok?"


Je n'étais pas agressif ou autre, au contraire je voulais la mettre en confiance et faire en sorte qu'elle se calme, car on ne réglerait rien dans ces circonstances et encore moins dans l'état dans lequel elle se trouvait.

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 11 Mai - 18:49
Parfois, quand elle réagissait comme cela, elle aimerait se donner une claque pour qu'elle se calme. Au fond, Emilie savait bien que ses réactions pouvaient être disproportionnées mais c'était plus fort qu'elle et la demoiselle avait vite tendance à se mettre la pression avec son petit côté paranoïaque. Ce fut donc encore ce qu'elle se dit quand Alexei s'approcha d'elle d'un geste d'affection avec d'une voix calme disant qu'elle devait prendre une douche pour se calmer. Tout était donc si simple ? Comment faisait-elle pour imaginer le pire ainsi alors que rien ne semblait alarmant ? Qu'est-ce qu'elle pensait à la fin ? La rouquine se dit qu'elle devrait apprendre à se contenir un peu mieux. De toute façon, il n'avait apparemment rien comprit à ses mots et c'était bien loin d'être surprenant. C'était presque si elle ne s'était pas comprise elle-même. Donc bon. A vrai dire, Emilie n'avait pas envie d'aller se doucher ou autre, elle était sur les nerfs mais sans mauvaise fois, ce serait certainement mieux de partir du bon pied. Si elle n'était pas allée au commissariat parce qu'elle savait qu'elle n'avait pas les idées asses claires, elles n'allaient pas l'être plus avec son copain. D'abord se calmer.

La jeune femme hocha la tête maladroitement. Elle lui tendit le l'enfant avant de s'enfuir presque vers la salle de bain. Beaucoup trop de choses s'étaient passées pour elle en trop peu de temps. Il fallait qu'elle respire. La rouquine se dirigea alors vers la salle d'eau, se déshabillant pour prendre contact avec l'eau chaude malgré l'arrivé de la saison. La demoiselle se sentit instantanément mieux, se calmant et se lavant de la peur du moment. Les idées étaient plus claires et la demoiselle devait vite lui expliquer les raisons de cette arrivée. Malgré le bien de cet instant, elle ne prit pas trop de temps sous l'eau, ayant quand même un peu de mal à envisager d'avoir laissé seul Alex avec un bébé inconnu dans les bras. Elle ne le croyait pas idiot ou autre, mais pour l'instant, Emilie ressentait comme une responsabilité jusqu'à ce qu'elle lui trouve un endroit à habiter. La rouquine se mit rapidement en vêtements de nuits (dit "l'un des t-shirt d'Alexei trop grand pour elle" et un short) puis arriva d'une mine inquiète bien que plus sereine. Elle était loin des respirations rapides et de cette sorte de crise de panique. D'abord s'expliquer. Car cela était loin d'être une situation normale.

La rouquine s'approcha alors doucement vers son petit-ami et dit d'un air plus calme:

-Je voulais passer deux-trois trucs à mon ancien appart. Et j'ai rencontré un type allongé dans la rue, il était en sang. Il m'a tendu ce bébé.


Elle s'assit un peu.

-Je ne voulais pas le laisser alors je l'ai fais monter pour le soigner. Ce qu'il a fait. Apparemment il se faisait poursuivre. Puis il m'a dit qu'il ne pouvait pas le garder. Que je devais en autre me débrouiller. Je ne suis pas passée de suite au commissariat. Fallait au moins que je laisse passer la nuit pour avoir les idées claires et savoir quoi raconter. Faut que je fasse le tris... Je te promets, ce qu'il m'a dit de tout ça... Cela avait d'être une grosse embrouille de clans ou de gouvernements j'sais pas trop. J'ai flippé tout le retour de me faire attaquer.

La demoiselle se frotta sa crinière puIs le visage comme pour se réveiller un peu.

-Désolée, j'ai encore paniqué comme une idiote.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 12 Mai - 21:31


Doucement je pris le paquet qu'elle me tendait. Il remuait un peu mais il avait l'air de somnoler. Rapidement des souvenirs revinrent en moi. Lana bébé et moi qui la tenais dans mes bras, ça me faisait bizarre en fait de revoir un bébé. Émilie partis rapidement prendre sa douche et j'en fus rassuré, elle était donc ouverte au dialogue ce qui était un bon point. J'allai m'installer dans le canapé en tenant le petit que je découvris un peu afin qu'il n'est pas trop chaud. Il gazouilla un peu en tétant dans le vide complètement endormi.

Non je ne craquais pas, il était mignon oui mais je ne me voyais pas du tout avoir un mouflet, je n'avais pas le temps pour ça et pas l'argent et quant à Émilie ...elle avait encore tendance à devenir nerveuse, un bébé n'arrangerait pas les choses.

Je relevai la tête vers la télévision et rapidement je lançai les infos, des fois qu'ils en parleraient que je sois pas choqué si les flics débarquaient ici. Pour le moment les infos ne parlaient pas de cela donc tout allait bien. La voix fluette d'Émilie résonna et je tournai doucement la tête vers la rousse vêtue d'un de mes t-shirts et d'un short. Je la détaillai du regard puis me concentra de nouveau sur son visage en tenant le poupon pour l'écouter s'expliquer.

Apparemment elle voulait récupérer des trucs à son appartement ce qui me fit légèrement grimacer, je comprenais pas pourquoi elle gardait cet appartement, déjà c'était de l'argent foutu en l'air et en plus ça me donnait l'impression que si un jour elle en avait marre de moi elle partirait sans réfléchir. Mais bon passons ce n'était pas le sujet. Je baissai la tête sur le bébé qui dormait dans mes bras quand elle me parlait du type allongé au sol.

Émilie vint s'assoir dans le canapé et rapidement je tournai ma tête vers elle curieux de connaitre la suite de son histoire. Elle me lâcha tout d'un coup et je gardai le silence quelques secondes histoire de faire le trie. Je la vis se frotter le visage. Tendrement je passai ma main dans ses cheveux et je lui murmurai.

"Calme toi"

Ma voix se voulait rassurante et protectrice. Je tournai la tête vers le petit et pris quelques secondes pour réfléchir. Il fallait prévenir la police, mais d'un côté vu l'heure est ce que le petit n'allait pas finir dans une famille d'accueil ou dans un foyer en attendant de trouver ses parents? il concentra de nouveau son regard sur Émilie et lui demanda.

"Je te crois, mais on ne peut pas le garder, il faut prévenir la police même si...l'idée qu'il aille en foyer ne me plais pas du tout. Peut-être que si on les appelle une fois les infos données on pourra voir pour le garder ici pour la nuit jusqu'à ce qu'ils lui trouvent une famille"

Je fis un tendre sourire à Émilie et je posai mes lèvres sur son front en lui demandant

"T-en pense quoi?"


Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 13 Mai - 0:35
Emilie n'avait jamais été bonne pour garder son calme. Et cela même dans sa jeunesse. Certes, grande bagarreuse, presque une délinquante, se montrant dur mais au fond, elle flippait pour tout ce qu'elle entreprenait. Ce qui avait changé était Alexei qui lui avait permit un peu de faire sortir tout ce qu'elle voulait contenir. C'était même comme si maintenant elle n'arrivait plus à cacher quoi que ce soit avec son expressivité sur le visage. Comment faisait-elle dans le passée ? La jeune femme pensa à la clef USB dans sa poche. Devrait-elle lui dire aussi ? La rouquine hésitait. Mais elle avait peur de voir ce qu'il y avait dedans. Donc elle préférait se dire que ce n'était rien, qu'elle n'avait pas besoins d'en parler. Mais au fond, elle savait très bien que ce n'était pas rien. Qu'il y avait des informations sensibles qu'elle ne devrait pas avoir. Bordel, mais qu'est-ce qui lui été passé par la tête ?

Dans tous les cas, Alexei restait calme. Cela l'étonna beaucoup. Elle venait de lui dire qu'elle avait croisé un mec en sang, s'étant fait poursuivre qui lui avait largué un bébé. Comment il faisait pour sembler toujours aussi serein, surtout à côté d'elle qui se stressait pour pas grand chose ? Cela ne le contaminait même pas. Si c'était l'inverse, ça ferait un moment qu'elle serait en train de faire les cents pas. Il lui dit donc qu'il la croyait, qu'ils ne pouvaient pas le garder mais peut-être voir avec la police s'ils pouvaient en gros faire la nuit jusqu'à ce qu'ils trouvent une famille car le foyer les faisait apparemment tous les deux un peu grimacer. Emilie semblait plutôt surprise pendant un moment et le regarda avant de lancer un:

-Je pourrais te dire que j'ai cambriolé une banque, tu resterais toujours aussi calme.

Il n'y avait bien évidement aucun reproche. C'était plus une demie admiration de ce trait de caractère qu'elle n'avait pas. Emilie pensa alors, s'ils appelaient la police, pourrait-elle penser qu'elle a volé le bébé ? Ou pire, qu'elle a tué ses parents morts ? Et si, comme par hasard toutes les preuves allaient contre elle ? Ou ils pensent qu'elle est complice de toute cette merde ? Ce jeune homme lui a dit qu'il était du côté du gouvernement mais si c'était un mensonge pour qu'elle n'appelle pas la police ? En plus avec cette clef qu'elle a en possession... Elle voulait pas aller en prison !

Dans son trouble interne, elle se mordillait la lèvre, signe qu'elle pensait encore beaucoup trop. Les mots se cognaient entre eux lui donnant un début de mal de tête.

-T'es...Sûr qu'on peut pas les appeler demain ? Demain matin ?

La rouquine avait un peu peur et bien qu'elle savait que ça pouvait être retournée contre elle cette attente avant de parler aux forces de l'ordre, elle n'avait vraiment pas envie d'y aller. Ou même de raconter l'histoire.

-Ou alors faut pas tout raconter... Juste je l'ai trouvé dans une poubelle et...Rien d'autre. Sinon ils vont m'interroger ou des trucs comme ça. Et si ça craignait vraiment ?

Emilie se leva d'un coup avec un but: se faire une tisane car elle sentait qu'elle allait péter les plombs si elle continuait à parler pour dire ce genre de chose. Elle préférait, bien que son petit-ami devait certainement l'avoir comprit depuis un moment, qu'il ne la voit pas trop comme une personne paranoïaque. Ce n'était pas le trait de caractère qu'on porte avec le plus de fierté. La rouquine mit de l'eau dans une bouilloire qu'elle commença à faire chauffer. Elle n'avait pas semblé aussi stressé à l'ancien appartement, elle s'était contenue mais avec Alex elle avait un perdu l'habitude de cacher. Elle revint vers le canapé, s’asseyant à nouveau puis souffla un moment. Elle devait se calmer et arrêter de penser toujours au pire.

-Je vais me calmer, pardon.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Dim 13 Mai - 9:47



Si elle avait cambriolé une banque j'aurais remué ciel et terre pour l'envoyer dans un autre pays où elle ne risque pas l'arrestation. Bref je fis tout de même un petit sourire amusé par sa pique. Je la vis se mordre la lèvre inférieur signe qu'elle se faisait encore plein de films. Oui j'étais calme mais d'un côté je n'avais pas le choix, si je me mettais à paniquer qu'est-ce qu'on ferait? une personne en crise de panique c'était suffisant et puis j'avais l'habitude de prendre les choses avec du recul. N'oublions pas que j'avais ma sœur et je devais souvent rester calme pour éviter de faire paniquer Lana.

Émilie me demanda, me suppliant presque d'appeler la police que demain matin. J'hésitais grandement, d'un côté elle était trop nerveuse pour faire une déposition claire mais de l'autre on risquait de gros soucis à héberger un bébé qui n'était pas le nôtre. Ce que je craignais arriva, Émilie voulais mentir à la police et ça il en était hors de question. Je fronçai un peut les sourcils et quand elle affirma qu'il fallait qu'elle se calme je pris la parole un peu sèchement avec mon accent Russe.

"Émilie non...hors de question de mentir, surtout si ces types savent où te trouver"

Un petit soupir me fit tourner la tête, le bébé que je tenais c'tait un peu réveiller et il se mit à gazouiller un peu. Je me demandais quel âge il avait. Mais ses gazouillements me calmirent d'un coup. J'inspirai un grand coup en fermant les yeux puis je tournai ma tête vers Émilie en lui disant plus calmement.

"Je veux bien appeler la police demain matin à la première heure...mais toi tu ne dois pas mentir. Jure moi de dire la vérité? tu peux être en danger et je veux qu'ils te protège c'est clair?"

Ma voix était certes plus calme, mais mon ton lui faisait bien comprendre que je transigerais pas sur la vérité. Comme s'il voulait couper la conversation, le petit se mit à pleurer, il avait surement faim. N'étant pas à l'aise avec les pleures de bébé, je donnai le paquet à ma compagne pour me lever en expliquant.

"A moins que tu aies une montée de lait, il va falloir le nourrir. Je vais lui faire un biberon"

J'avais vu qu'elle avait ramené des trucs, encore de l'argent gaspiller, je ne disais rien à Émilie là-dessus mais si elle voulait que je lui finance sa formation il allait falloir qu'elle comprenne qu'on allait devoir quand même se serrer un peut la ceinture. Je farfouillai dans les sacs et en sortis une boîte de lait en poudre et un biberon. Je versai de l'eau dans le biberon, ajoutait le lait, je secoue le tout sous les pleures du bébé et je l'apportai au petit en précisant.

"Ma mère nous donnait du lait à température ambiante...c'est mieux pour digérer surtout s'il était allaité avant on sait jamais"

Je donnai le biberon à la rousse puis j'allai prendre ma guitare pour m'assoir sur l'accoudoir face à eux histoire de me détendre un peu. La musique que je me mis à jouer rappellera surement des souvenirs à Émilie c'était celle que je lui avais joué la première fois qu'elle était venue ici et bizarrement la mélodie calma vite les pleure du poupon qui accepta de prendre son repas calmement.


Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 13 Mai - 12:24
La demoiselle soufflait doucement, elle allait y arriver. Mais cette sensation de toujours ramener les problèmes, les complications avaient toujours du mal à s'en aller de son esprit. Emilie avait peu de confiance en elle et c'était assez simple pour elle de se sentir plus bas que terre. En tout cas l'idée de mentir à la police ne plait pas du tout à son copain qui dit d'un ton sec qu'il en était hors de question et cela était d'autant plus visible par son accent russe plus audible que d'habitude.

-Hm...


Ce fut la seule chose qu'elle pu sortir, baissant la tête comme une enfant venant de se faire gronder par ses parents. Elle ne mentirait pas mais ça ne l'arrangeait pas. Elle ne voyait pas vraiment où était le problème. Bon, ne pas dire la vérité aux forces de l'ordre pouvait se retourner contre, elle le savait au fond mais si on pouvait éviter qu'elle s'attire des ennuies, ce serait vraiment préférable. Mais elle supposait qu'on ne pouvait pas toujours tout contrôler. Ce n'était pas sa faute si ce type était venu à elle et la rouquine n'avait pas pu imaginer le laisser ainsi en mauvais état ou mettre le bébé dans une poubelle et partir. Alexei accepta donc d'appeler la police demain sous condition qu'elle ne mente pas. La rousse marmonna alors:

-Promis...

L'enfant commença à pleurer et son copain lança qu'il fallait certainement le nourrir. Heureusement qu'elle avait acheté ces deux-trois trucs. Cela n'allait pas beaucoup servir mais allait permettre au moins survivre la nuit. Car Emilie voyait un peu cela comme une bataille. Le jeune homme lui avait alors passé l'enfant qu'elle regardait toujours avec beaucoup de pitié. Sa vie n'allait pas être facile. Son copain revint avec un biberon que la demoiselle prit avant qu'il aille jouer de la musique. La demoiselle le regarda du coin de l'oeil puis sembla se détendre un peu et sourit, visiblement fatiguée d'elle-même. La jeune femme fit donc boire l'enfant, se concentrant sur la musique qu'elle connaissait. Cela ne servait à rien de s’énerver maintenant. Ce genre de situation n'arrive vraiment qu'à elle et malgré tout, Alexei restait et l’amenait à faire les bons choix. Toute seule, cela aurait été une catastrophe sans doute. Elle regarda le bébé, elle avait du mal à s'imaginer faire cela pour de vrai un jour, elle se sentait tellement maladroite parfois et ses rapports avec sa mère avaient tellement été compliqués que le devenir à son tour semblait être une angoisse assez colossale.

-Ses parents sont morts apparemment.


Elle avait lancé ça, se souvenant du commentaire de ce mystérieux jeune garçon.

-C'est mal partit pour lui.

D'une main, la jeune femme ramena sa chevelure vers l'arrière et regarda un moment par la fenêtre. Elle méritait au moins une journée de repos complète à rien faire sur le lit. Les émotions s'enchaînaient sans qu'elle puisse souffler et c'était clairement fatiguant pour elle.

-Je sais pas si ça sert à grand chose de dire ça mais je suis désolée de ramener des soucis comme ça.


Elle avait besoins de le dire, c'était important, elle voulait au moins montrer qu'elle en était consciente et qu'elle ne faisait pas cela en se disant que c'était rien ou autre. Lorsque l'enfant finit de boire, elle posa le biberon puis Emilie hésita deux secondes avant de regarder Alexei.

-Y'a pas une histoire de rots à lui faire faire ou un truc comme ça ? On fait comment ?


Il lui manquait le mode d'emploie.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 14 Mai - 11:23



Mes doigts se promenaient doucement sur les cordes de ma guitare créant ainsi une douce mélodie qui apparemment apaisait tout le monde. Le bébé buvait tranquillement son lait tandis qu'Émilie m'écoutait jouer. Vu de l'extérieur on pouvait y voir une belle petite famille, mais ce n'était pas le cas. Je relevai un œil quand elle mentionna le fait que les parents du petit étaient apparemment morts.
Oui il commençait mal la vie, mais avec un peut de chance il allait finir dans une bonne famille d'accueil qui allait l'aimer du fond du cœur.

Mon doigt ripa sur les cordes quand elle s'excusa de m'attirer des ennuis. Je relevai mon visage et la fixai doucement sans prendre la parole tout de suite. Je la laissais d'abord terminer de nourrir le petit et lorsqu'elle me parle de rot, je n'eus rien le temps dire qu'il lâchait déjà son rot ce qui me fit sourire. Je répondis alors à Émilie.

"Apparemment il n'a pas besoin d'aide"

Je me levai et posai ma guitare à coté du canapé en allant récupérer le biberon pour aller le laver directement dans la cuisine. De là-bas j'exposai à Émilie mon avis sur la situation.

"Au moins avec toi je m'ennuie pas et puis ce n'est pas de ta faute si tu attires les situations comme celles-là"

Une fois le biberon nettoyé, je retournai dans le salon et déposai un baiser sur le haut de sa tête en murmurant.

"Mais vu que tu as voulus le ramener, tu es de corvée de couche, je vais lui préparer un endroit où dormir, tu n'as qu'à le changer sur le lit au moins il risque pas de tomber"

En y réfléchissant bien, c'est vrai que j'étais très calme, en temps normal je me serais surement énervé, mais avec le temps j'avais remarqué qu'Émilie n'avait pas besoin de sa, elle avait besoin de soutien et de reconnaissance et si je n'étais pas foutu de lui en donner, qui le ferais? surtout que la rouquine avait le cœur sur la main et je savais très bien que le jour où moi j'irais mal elle serait présente pour moi.

En me releva je pris le sac qu'elle avait rapporté et alla le déposer dans notre chambre. Nous n'avions pas de berceau pour le coucher, mais mon côté Maggyver fit naitre une ampoule au-dessus de ma tête. J'ouvris un tiroir de la commode et je poussai un peut mes vêtements pour ensuite aller prendre un coussin dans le placard. Il était propre et sentait la lessive, une fois installer dans la commode on aurait dit un berceau. Je me tournai alors vers Émilie et demandai.

"Alors la reine des couches ? comment tu t'en sors?"

Je m'approchai alors pour voir l'étendue des dégâts et savoir si je devais la sauver de cette situation ou non.

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mer 16 Mai - 20:43
Le pire dans cette situation était le fait que depuis qu'elle était à Londres, elle faisait tout pour éviter les ennuis, voir les situations étranges, saugrenues, un peu difficile à gérer. Et finalement, elle arrivait toujours à les attirer. Comme si plus on voulait fuir et plus on s'approchait. Peut-être qu'il y avait une explication simple et efficace à cela mais Emilie ne l'avait pas cherché juste frustrée de voir des efforts qui ne marchaient pas. Automatiquement, elle s'en était excusée auprès d'Alexei car quand elle se faisait embarquer là-dedans, elle l'embarquait aussi. Si elle voulait se débrouiller seule, elle se faisait gronder, donc elle avait décidé de ne plus le faire. Au du moins, réduire cette option au maximum. Dans ses bras, l'enfant effectua à rapide rot alors qu'elle se demandait comment il fallait le faire. Cela la fit doucement rigoler en voyant la situation. Sérieusement, elle avait un enfant dans les mains... C'était vraiment étrange et ça paraissait presque pas naturel, comme si c'était un poupon qu'on avait collé dans les bras d'une enfant maladroite. 

Son petit-ami prit le biberon pour aller le laver dans la cuisine alors qu'elle le regardait du coin de l’œil. Il finit par parler, expliquant qu'au moins il ne s'ennuie pas avec elle. La rouquine sourit mais elle ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Au fond, elle se répétait que pour préserver cette relation, elle devait faire encore plus attention. Et si un jour elle recroisait ce type elle...Elle ne ferait certainement rien. Laissons la vie un peu filer. Le jeune homme enchaîna alors que vu que c'était elle qui l'avait ramené, c'était à elle de changer sa couche. Son regard devint celui qui demande de la pitié. Elle n'avait aucune idée de comment il fallait faire. Elle était fille unique et n'avait jamais été confronté à ça. La jeune femme amena alors l'enfant sur le lit, le posa puis retira ce qu'il portait. Elle le fixa, qu'est-ce qu'elle était censée faire maintenant ? Elle priait au fond d'elle que ce bébé n'eu fait que la petit commission, ou mieux, rien du tout. 

La jeune femme retira la couche, cherchant des languettes et prit les neuves puis fixa toujours un peu perdu. Au bout de cinq minutes, elle était sur son téléphone à chercher des tutoriels sur comment mettre une couche à un enfant. Elle y était encore, essayant de mémoriser, lorsque Alexei lui demanda comment ça allait. 

- C'est pas clair les indications sur le paquet...

Elle semblait concentrée. 


- Et y'a pas un vrai mode d'emploi, rha, comment font les jeunes parents avec des indications aussi pauvres...Ah j'ai trouvé ! 

Elle continuait de faire bouger l'écran du téléphone, elle lisait à voix haute les étapes comme si elle allait faire une opération très délicate et chimique. Elle finit par demander juste avant de commencer: 

-T'as fais comment pour l'endroit où il va dormir ?



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 17 Mai - 14:09



La reine des couches, c'était une catastrophe. Émilie n'avait clairement pas l'étoffe d'une maman pour le moment, mais d'un côté vu l'exemple maternel qu'elle a eu je peux comprendre. Je restai posté derrière elle à observer le champ de bataille. Alors qu'elle était concentrée sur ses tutos, je tirai doucement sur la serviette où était posé le bébé ( fille ou garçon au fait?) . Je pris du lait nettoyant, du coton et je commençai par nettoyer le siège du petit pour ensuite le soulever légèrement et y déposer une couche. En moins d'une minute, le temps d'un tutos j'avais changé et rhabillé le poupon. Je me redressai en le tenant dans mes bras quand elle se tourna pour me demander comment j'avais fait pour lui trouver un lit. Elle dut surement être surprise de ne plus voir le petit sur le lit mais dans mes bras. Je répondis avec un léger sourire.

"Le tiroir de ma commode est solide, il dormira dedans jusqu'à demain matin"

Le petit bâillait déjà c'était donc le moment où il allait falloir le coucher. Je déposai donc le petit colis sur le coussin dans le tiroir que je laissais bien entendu grand ouvert. Je me tournai ensuite vers Émilie et lui pris la main en lui proposant.

"Maintenant qu'il va s'endormir, il est temps que l'on est un petit discutait et te connaissant tu n'as rien mangé, j'ai une pizza au frigo je vais la mettre au four"

Je la laissai seule avec le bébé des fois qu'elle voulait se rassurer et être sûre qu'il dormirait bien. Je partis dans la cuisine rallumer le four et y mettre la pizza aux fromages. Je sortis deux bières du frigo et allai les déposer sur la table basse en appelant pas trop fort la rousse.

"Emie? viens s'il te plaît, laisse le dormir"

Ma voix était douce et calme, je n'étais pas en colère mais il fallait très sérieusement qu'on discute de cette situation, un bébé c'était pas rien et cette histoire de foyer social me dérangeait beaucoup. Aucun enfant ne méritait ce genre d'endroit c'était assez cruel. Lorsque Émilie arriva dans le salon, lui fit une place dans le canapé pour la laisser s'assoir. Je mis mon bras autour de ses épaules et murmurai .

"Ça va aller? faut qu'on parle Émilie, ce n'est vraiment pas raisonnable on devrait appeler la police quitte à leur dire à-venir demain mais au moins prévenir qu'on a ce bébé ici. Imagine les types apprennent qu'il est ici? on ne sait pas de quoi ils sont capables"


Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 18 Mai - 23:17
Emilie était concentrée sur ses tutoriels et elle n'était pas vraiment du genre à abandonner. Quand elle le voulait, elle pouvait être une sacré tête brûlée. Mais c'était un domaine nouveau pour elle et elle n'avait jamais eu l'occasion de faire cela. On était plus du genre à lui écarter les bébés vu comment elle pouvait être violente à cette époque. Enfin, quand toute les explications passèrent et qu'elle releva la tête pour s'y attaquer, l'enfant avait disparu. Elle tourna sur elle-même. Me dite pas que sa vole en plus ? La rouquine vit Alexei et l'enfant changé. La jeune femme souffla de soulagement puis rigola un peu, elle était vraiment nulle là-dedans. Mais en même temps, ce n'était pas quelque chose d'innée à savoir dès la puberté. Ce n'est ni un truc qu'on apprend à l'école ni par un instinct. Le jeune homme lui dit alors qu'il avait trouvé comme solution l'utilisation d'un tiroir qu'il disait solide. Elle l’espérait. Il ne manquerait plus qu'avoir un bébé mort sur les bras. 

-Astucieux....

Il déposa alors l'enfant avant de lui prendre la main, lui proposant de lui décongeler une pizza vu qu'elle n'avait certainement rien mangé. Et c'est vrai que maintenant qu'il en parlait, elle avait légèrement faim. Mais toutes ces émotions avaient un peu coupé cette sensation. En tout cas, il partit en premier et la demoiselle regarda l'enfant d'un petit air dépité. Elle pensa à la clef USB, elle ferait mieux d'en parler. Mais ce serait peut-être la goutte d'eau qui ferait déborder le vase ? La jeune femme râla et s'approcha de l'armoire que son petit ami lui avait laissé. La jeune femme prit la clef et regarda l'endroit où elle avait mit ses chaussettes. Elle prit une vieille paire qu'elle ne mettait plus pour glisser l'objet dedans et le remettre tout au fond du meuble. Au moins jusqu'à ce qu'elle regarde à l’intérieur, elle serait tranquille, il n'irait pas fouiller là. Elle lui en parlerait mais après qu'elle ai regardé. La demoiselle voulu retourner vers l'enfant quand la voix d'Alexei résonna. Elle sursauta avant d'aller le rejoindre. Deux bières avaient été déposées sur la table basse et elle alla s'asseoir. Comme réconfort, elle enchaîna quelques belles gorgés de boisson d'affilées puis la posa alors que son ami posa son bras autour de ses épaules.

Finalement il lui dit qu'il vaudrait mieux appeler la police maintenant, au cas où si les ravisseurs savaient que l'enfant était là. En fait, Emilie ne savait pas s'ils voulaient l'enfant. D'après le jeune homme, ils voulaient le contenu de la clef qui était autour du cou du bébé. Enfin, plus maintenant. Malgré le fait qu'elle ai copié le tout. Et évidement, elle n'était pas très chaude pour appeler les forces de l'ordre mais son copain avait raison. Et puis ce pouvait être suspicieux d'avoir attendu autant de temps. La rouquine resta donc silencieuse un moment puis soupira.

-T'as raison... 

Si cela devait être fait, autant le faire le plus rapidement possible. La rouquine attrapa son téléphone portable dans sa poche puis le regarda. Elle commença à composer le numéro. Elle le tendit à Alexei pour qu'il le fasse et hésita. D'un côté, elle était agacée de ne jamais arrivé à faire quelque chose. Elle allait faire un effort et le faire elle-même. Ce n'était pas à lui de toujours tout faire. La jeune femme sourit alors doucement en le regardant puis apporta le mobile à son oreille à elle. Au bout de trois sonneries, cela décrocha. La rouquine semblait nerveuse à entendre la voix mais tenta de se contrôler: 

-Bonsoir, c'est pour signaler une trou...Heu, que j'ai trouvé un bébé...Oui... C'est enfin, quelqu'un me l'a donné dans la rue. Non je ne connaissais pas. Il va bien, pas blessé, il dort. D'accord... Merci beaucoup. Alors c'est 30 Bayham Street, appartement 5bis. Merci.

Elle raccrocha puis souffla, satisfaite de l'avoir fait malgré sa peur. Elle fit donc rapidement un rapport.

- Ils m'ont demandé s'il allait bien et ont proposé qu'on vienne demain matin, le plus tôt possible et que de toute façon, si on venait pas, ils ont notre adresse.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 19 Mai - 20:35


Assis dans le canapé contre la rouquine, je lui expliquais mon point de vue sur la situation et contre toute attente elle était d'accord. Je n'eus rien le temps de dire ou de faire qu'elle avait déjà pris son téléphone pour appeler la police. Pendant ce temps je me levai pour récupérer la pizza qui avait juste besoin d'être réchauffée. Je déposai le tout sur la table basse et je repris ma place auprès d'elle attendant qu'elle m'annonce les suites de la conversation.
Apparemment la police nous autorise à garder le môme cette nuit, d'un côté pour avoir les services sociaux à cette heure-ci ça allait être galère et je doute que les flics veuillent garder un bébé au commissariat pour la nuit. Je la félicitai du regard puis je me redressai pour couper la pizza et donner une part à la rouquine en lui demandant.

"On pourrait en profiter pour discuter tu crois pas? je me suis toujours demandé...comment tu nous voyais plus tard...enfin tu as des projets de vie commune? Acheter un logement, mariage, pacs ou autres?"

Non pas que je lui proposais tout ça, Juste on pourrait en discuter, je ne savais pas grand-chose d'Émilie de ce côté-là. Préférait elle un tailleur tout simple pour un mariage civil, une longue robe blanche dans une église, ou pas d'engagement? voulait elle une maison? un loft? ou rester locataire? bref je me posais pas mal de questions et je trouvais que la soirée était plutôt pas mal pour aborder ces sujets-là.

Ayant encore un peut faim, je me pris une part de pizza en l'écoutant me répondre. On était ensemble depuis quelques mois et même si notre relation avait commencé par pas mal de tension, je sentais au fond de moi que j'étais le calmant d'Émilie et elle le mien. Je ne me voyais plus continuer ma vie tranquille sans elle et ce malgré les histoires qu'elle apportait dans notre vie tranquille. Mais je devais avouer que ce bébé était la grande surprise du siècle, j'avais toujours imaginé qu'avec son enfance elle n'avait aucune fibre maternelle et qu'elle détestait les enfants, mais apparemment ce n'était pas le cas.

[Désoler c'est un peut cours]

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 21 Mai - 12:53
Elle avait réussi à appeler la police toute seule et comme une enfant, elle avouait se sentir plutôt fière de cela puisqu'elle avait l'habitude de faire ce genre de chose par les autres. C'était plutôt rassurant et ça lui permettait de ne pas trop se mouiller. Quand elle avait raccroché, son petit-ami lui fit le sourire qui félicite et la demoiselle prit la part de pizza qu'il lui tendit. Elle fut contente de pouvoir manger après cette journée qui avait eu tendance à la chambouler. En même temps, elle semblait être un véritable aimant à poisse. La jeune femme grignota une part d'un air satisfait jusqu'à ce qu'Alex lui pose une question à laquelle elle ne s'attendait pas: Comment elle voyait son couple dans l'avenir. Emilie fut un peu perplexe, le regardant quelques secondes. Elle était censée répondre quoi ? La rouquine avait toujours du mal à se projeter loin dans le futur et elle n'avait jamais de projets ambitieux à la long terme. Donc elle ne savait pas trop quoi répondre. Se voyait-elle se mariée un jour ? Là encore ça lui semblait bizarre de se projeter ainsi dans ce genre de cérémonies. Elle avait apprit à vivre le jour et être parano dans cette zone là. Peut-être était-ce dû à son passé qui faisait cela, le fait qu'elle se voyait sans avenir et tout ce qu'il y avait en face d'elle était incertain ?

La jeune femme répondit alors assez maladroitement:

-Ben... J'sais pas...Je l'imagine pas.

A la seconde où elle prononça cette phrase, elle se rendit compte qu'elle pouvait être vite mal interprétée, comme quoi elle ne s'imagine pas avec lui plus tard. Elle avala ce qu'elle avait dans la bouche, ne le laissant pas le temps de répondre pour se rattraper.

-Pas dans ce sens là hein. Mais j'ai toujours eu du mal à me voir plus tard. Avec toi bien sûr mais... J'avoue que j'ai pas l'impression qu'il y aura une évolution. J'ai l'impression que ça restera toujours comme ça. Enfin, j'ai toujours eu du mal à visualiser mon futur.

La rouquine rigola doucement en prenant une gorgée de bière. Elle semblait beaucoup plus calme qu'avant et elle en était rassurée. Elle voulait se montrer un peu forte elle aussi parfois mais souvent c'était difficile avec son anxiété. Mais peut-être qu'un jour, elle apprendrait à le contrôler. Le demoiselle posa alors sa tête sur son épaule, fermant les yeux quelques instants puis fixa ce qu'il y avait en face de son champ de vision.

-Et toi ?

Elle était curieuse maintenant qu'il lui avait posé ce genre de question. C'était limite plus intéressant pour elle de connaître son avis que de donner le sien qui était incertain et avec peu d'assurance, ayant souvent cette impression de faire de mauvais choix.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 180
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 21 Mai - 14:59

Ma phrase l'avait apparemment choquée, d'un côté elle m'aura choquée aussi si Émilie me l'avait posée. Mais d'un côté est ce qu'on n'avait pas besoin tous les deux d'être rassurés dans ce style de vie qui n'était pas le nôtre à l'origine? Émilie avait grandi dans une famille une peu spéciale, sa mère est une cinglée qui avait tenté de la tuer. Et moi...ma mère était morte et mon père bossait plus que de raison pour payer cette école à Lana. Jusqu'à maintenant je pensais finir ma vie seul avec ma sœur et des plans cul, hors un ange roue avait débarqué dans ma vie et l'avais totalement modifié.
Ce qui fut encore plus choquant fut sa phrase en réalité. Elle ne l'imaginait pas? mais qu'est-ce que ca voulait dire? Qu'elle n'imaginait rien avec moi? ou bien juste qu'elle vivait au jour le jours?
Sa réponse ne me rassurait pas plus. Je restai là sans rien dire à l'écouter. Durant quelques secondes je m'étais imaginé qu'elle me voyait comme son prince charmant, celui dont toutes les filles rêvaient. Je me basais beaucoup sur ce que disait ma sœur quand elle était gamine, mais au final je me rendais compte que toutes les femmes avaient perdu cette image de l'homme parfait dans leurs vie. Cela en devenait tellement triste. Je bus une gorgée de ma bière alors qu'elle posa sa tête sur mon épaule en me demandant mon avis aussi. Intérieurement voilà ce que je répondais. Nous deux dans une maison plus grande, tu porterais le nom de Thomson. On aurait une dépendance dans notre jardin aménagé en studio pour ma sœur pour qu'elle ne soit jamais seul une fois sortis d'Indare et...peut-être que tu aurais réussi à me faire changer d'avis sur mon refus d'être père et que tu aurais un petit ventre rond. Mais sa réponse m'avait un peu séché. Décidé de ne pas le montrer je répondis tout simplement.

"Je n'en sais rien... j'espère juste qu'on sera encore ensemble c'est tout"

Je fixais devant moi en faisant rouler le goulot de ma bouteille contre ma lèvre inférieure l'air pensif. En haut à droite de l'écran de la télévision on pouvait voir qu'il n'était pas loin d'une heure du matin. Je bossais le lendemain et en plus on allait devoir foncer au commissariat. J'inspirai un bon coup pour cacher ce qui me tracassait et j'y arrivais à la perfection. Je lâchai alors d'une voix légèrement enjouée.

"Bon et si on allait dormir? demain on doit aller au flic et ensuite je dois aller bosser"

Je lui fis un sourire tendre et j'attendis qu'elle me laisse sortir du canapé pour aller se coucher. Je ne savais même pas si on arriverait à dormir, le petit allait peut-être pleurer cette nuit. Bref je débarrassai la table avec ou sans son aide sans perdre mon sourire de façade. Savoir comment elle nous voyait plus tard était une façon pour moi de me sentir rassuré. Je ne comptais pas réaliser tout ça demain, mais j'avais besoin d'un point d'ancrage dans ma vie car je n'en avais malheureusement pas. Depuis la mort de ma mère je devais gérer les coups de blues de mon père, les crises de ma sœur...et maintenant les soucis d'Émilie. J'étais le pilier de tout le monde, mais qui était le mien, qui allait me soutenir les jours où allait s'effondrer chez moi?
Doucement je m'approchai d'Émilie et embrassai son front en murmurant.

"Allez au lit"

Citation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 237
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 21 Mai - 15:59
Elle se doutait qu'elle n'avait pas fait beaucoup rêver avec cette phrase mais la rouquine, avec le peu de confiance qu'elle possédait, avait du mal à voir très loin. Le lendemain semblait déjà glissant pour elle et elle avait l'impression de faire du patinage à chaque fois qu'elle prenait une décision. Raison pour laquelle elle laissait souvent les autres faire, pour ne pas trop se mouiller et prendre des risques. Voilà, elle avait peur des risques et n'importe quel chemin semblait être risqué. Sauf celui de ne pas y penser. Quand elle avait étudié la psychologie, elle s'était enfermée dans son monde par peur des autres, du lendemain et elle n'avait décidément pas assez de confiance pour s'imaginer un magnifique futur. C'était comme si c'était pas assez humble d'avoir des ambitions, comme si elle serait prétentieuse dans ce cas là. Mais la réponse d'Alex n'alla pas non plus loin bien qu'elle avoua ne pas savoir s'il disait totalement la vérité. En même temps après sa réponse, qui se tenterait de lancer un grand discours sur l'avenir ? Enfin, elle n'avait pas envie de se prendre la tête sur ce genre de questions.

Il lui proposa alors d'aller se coucher et la jeune femme hocha la tête en le voyant quitter le canapé. Elle termina sa part de pizza et le vit s'éloigner. Son chat arriva et monta sur ses genoux. La demoiselle le prit dans ses bras en se levant, débarrassant en même temps ce qu'il y avait sur la table (oui, Emilie qui débarrasse quelque chose, c'est possible). La jeune femme soupira et regarda son téléphone, déglutit et envoya un SMS à son père depuis un long moment, lui demandant s'il allait bien. Elle culpabilisait un peu de l'avoir laissé seul avec la sorcière rousse. Finalement elle posa le matou sur le canapé et se dirigea dans la chambre. Elle regarda quelques secondes l'enfant, sourit puis s'installa dans le lit. La jeune femme embrassa son homme en retour tendrement.

- Je t'aime.

C'était son bonne nuit et elle avait besoins de le dire. La demoiselle s'endormit assez rapidement jusqu'à ce qu'un pleur la réveille vers une heure certainement très tardive. Elle se frotta les yeux ne comprenant pas pourquoi elle entendait un cri de bébé dans la chambre, ayant oublié sur l'instant. La demoiselle se leva, se remémorant, lançant un "j'y vais" pour qu'Alexei puisse continuer à dormir si l'alarme enfantine l'avait également réveillé. La rouquine se pencha et regarda le bout s'agiter dans tous les sens. Elle l'attrapa doucement, souriant tendrement, chuchotant des choses pour qu'il se calme d'un air doux et tendre. Vu sa fatigue, elle était loin d'être anxieuse et montrait un côté plus calme qu'elle pouvait avoir. Elle sortit un moment de la pièce pour retrouver la tétine et la lui donner, continuant à chuchoter des choses. Revenant dans la chambre, elle l'installa à nouveau alors que le bout lui avait attrapé un doigt. Cela fit sourire et finit par se recoucher pour s'endormir instantanément. Finalement, lors du véritable réveil (qu'importe ce qui la réveil), elle fut tellement dans les vapes qu'en se tournant elle faillit tomber au sol, se rattrapant de peu.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Moment d'inertie d'une voiture
» Question d'orthographe...
» Produits Vgls ramenés d'Angleterre...
» La fin du monde aujourd'hui ?...
» Pensez à moi quand vous êtes en difficulté, allumez une bougie et priez l'Ave Marie..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: