AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: ISS - Bâtiment B :: RDC : Gymnase et ateliers :: Gymnase Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la vue de tous [Siegfried]

Tessa E. Buchanan
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 111
Né(e) le : 20/05/2001
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : N'essayez pas
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Je parle en #663399
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t870-text-me-first-tebby http://indare-division.forumactif.com/t834-je-te-suivrai-jusqu-a-ce-que-tu-m-aimes-tebby http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Dim 22 Avr - 12:12
Une exposition artistique des différentes branches d'arts visuels des Gifted. pas le genre de chose auxquelles Tessa se rend habituellement, ses formes d'art préférées sont soient faites de mots, soit de personnages contrôlable en décor sons et lumières, mais le professeur d'arts a décidé d'en faire une sortie de classe du week-end pour que les élèves de 3°A puissent avoir de l'inspiration pour leurs prochains devoirs et, en tant que déléguée, elle ne peut malheureusement pas trouver d'excuse pour y échapper. Tout le gymnase de l'ISS a été transformé en immense exposition de photos, peintures et autre images statiques placardés sur les murs et parfois insérées dans des décors ou des "collections". Le tout rangés par thème, probablement selon les contraintes imposées par le prof à tel ou tel groupe d'élève. Une raison de plus pour que Tessa soit contente de n'avoir aucun talent en la matière. Une image contient toujours trop de part de son auteur pour qu'elle puisse en faire quoi que ce soit, avec sa personnalité miroir, et elle détesterait exposer quelque chose d'elle à la vue de tous, sans possibilité de l'altérer pour correspondre à la personne qui la regarde.

Enfin, maintenant qu'elle est là, elle n'a plus les moyens d'échapper à l'exposition, alors elle erre entre les peintures d'une section paysage en les regardant à peine du coin de l’œil, juste le temps d'identifier vaguement des choses comme des arbres, une plages, le ciel. Bien dessinés mais manquant franchement d'originalité pour la plupart. Elle voit les élèves responsables de ces créations qui discutent avec leur prof ou avec des élèves qui sont venus là de leur plein gré, mais elle n'a ni le courage ni l'envie d'aller leur dire que leur peinture sont d'une banalité sans nom. De toute façon, elle est consciente que c'est le prisme de l'ennui, la frustration d'être là plutôt qu'à faire ce qu'elle a envie, qui lui fit voir les choses de cette manière, et elle n'a jamais été du genre à être gratuitement méchante. Elle quitte la section peinture en haussant les épaules avant de s'aventurer dans une partie du gymnase centrée sur le photos.

Un panneau à l'entrée annonce la couleur. "Gifted deuxième année, thème des photographies de duo". Suivi d'un paragraphe pseudo-philosophique sur ce que peut dégager la photo d'un duo selon la lumière, la pose, la relation entre les personnes, bref du charabia artistique qu'elle ne comprend déjà pas en temps normal et qui lui donne mal au crâne aujourd'hui. Elle est de toute manière déterminée à faire semblant de s'intéresser jusqu'à ce que la prof estime qu'ils en ont assez vu et qu'ils peuvent rentrer à leur dortoirs ou vaquer à leurs occupations.
Jusqu'à ce que son regard soit soudainement attiré par l'une des photographies, un visage plus que familier puisqu'il hante ses jours et ses nuits depuis qu'elle ne peut plus le voir en personne.

Cambell. L'homme pour qui elle s'est tiré une balle dans la tête avant de finir ici, l'homme avec qui elle a vécu une relation amoureuse interdite finalement dévoilée au grand jour, l'homme qu'elle espérait retrouver en quittant Indarë, enfin libérée du joug de l'interdit, pour vivre leur histoire au grand jour. Avec une fille.
Et, quand on a les capacités d'analyse de Tessa, tout dans leur regard et leur posture crie la relation qu'ils partagent. Pas un lien feint pour la photo. Quelque chose de réel.

» Non...

Son cœur se fige alors que le monde autour d'elle disparaît, la laissant seule avec cette photo, cette image, cette preuve brûlante que ses efforts n'ont servi à rien. Il ne l'a pas attendue. Il ne l'a pas attendue, il l'a abandonnée, comme les autres. La plaie béante de son cœur se pare d'un nouveau coup de poignard. Des larmes commencent à envahir son regard, brouillant l'image sans effacer la marque au fer rouge qu'elle a gravée dans sa mémoire. Elle a envie de l'arracher du mur, de la déchirer, de la détruire. Tessa tend la main mais se fige dans son geste, à quelques centimètres à peine de l'image. Ça ne changera rien, souffle une voix dans sa tête. Détruire l'image n'effacera pas la réalité qu'elle dépeint. Qu'elle expose à la vue de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried T. Garten
En attente de mise à jour
avatar
Masculin
Messages : 19
Né(e) le : 31/12/2002
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 15
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Nationalité : Anglo-Allemande
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1254-siegfried-tyler-garten-portrait

Dim 13 Mai - 15:21
C’est une exposition que tu n’as pas voulu faire. C’est une photo que tu apprécies peu mais au moins elle a ce truc. Ce truc que tu aimes percevoir, cette légère vibration qui t’anime en les regardant. Ce truc que tu penses avoir perdu est là, mais tu ne sais pas pourquoi. Sur ta chaise, alors que les autres élèves regardent sans savoir, toi tu cherches encore pourquoi cette fois, ta photo n’est pas vide.

Le thème t’a plus tout de suite. Proche du portrait que tu affectionnes, mais avec une légère difficulté qui t’inspire toutes les difficultés. Comment saisir le duo, toi qui n’arrive même pas à comprendre et interagir avec tes semblables. Mais tu es comme ça, tu ne montres rien et tu as cherché tes modèles comme un mendient. Ca a été dans un parc londonien que tu les as rencontrés. Un couple comme un autre qui discute de la neige et du froid. Cela aurait pu être quelqu’un d’autre, c’est ce que tu dis, pourtant tu es aussi certains qu’ils ont été parfait dans leur rôle. Tu les avais accostées et la demoiselle a semblé suffisamment emballée par ton projet de classe. Lui semblait plus réservé, avec un léger malaise à l’entente de ton école. Tu as expliqué succinctement ce que tu désires, ils ont joué le jeu et tu leurs promis un double à leur adresse gratuitement.
Cette fois tu leurs as demandé leur histoire, ce qu’ils veulent pour l’avenir, leur rêve. Alors tu as trouvé cette posture. Une distance raisonnable sur un banc, mais aucun des deux regards ne fixèrent l’objectif. Juste un regard tendre et une affection que tu n’as jamais connue. Très peu de retouche pour garder l’aspect authentique du lien comme ils ont transmis avec leurs mots sincères.

Retour à la réalité, mais tu n’as toujours pas de réponse. Envies-tu de tels êtres, ce qui a permis de ressortir ce dont tu es incapable ? Ou bien c’est la distance que tu as avec ce type d’affection qui te permettait de mieux la saisir ? Tu soupires, tu aurais aimé pouvoir comprendre avant de l’exposer, mais c’est ainsi. C’est là que tu remarques la lycéenne. Elle est fixe comme un poteau devant ton œuvre, Tendant la main vers le cadre, comme pour atteindre quelque chose qu’elle ne peut saisir. C’est comme ça que tu le vois en tout cas. Interdit, tu te lèves et tu mets à ses côtés, recherchant avec elle ce qu’elle tente d’attraper. Mais tu ne sais pas. Alors tu lâches sans grande conviction :

« On ne touche pas. As-tu vu quelque chose d’intéressant ? »

Tu n’as pas grand intérêt pour elle, à vrai dire tu n’as même pas eu un regard pour cette fille alors que tu lui parles. Mais peut-être que cette néophyte aurait une réponse sur ce que tu ne sais pas. Et puis tu en as marre de rester sur ta chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Tessa E. Buchanan
IRS |:| Classe Delta
avatar
Féminin
Messages : 111
Né(e) le : 20/05/2001
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Delta
Situation amoureuse : N'essayez pas
Nationalité : Américaine
Commentaires/Citations : Je parle en #663399
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t870-text-me-first-tebby http://indare-division.forumactif.com/t834-je-te-suivrai-jusqu-a-ce-que-tu-m-aimes-tebby http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Mer 16 Mai - 17:18
Les questions se succèdent dans sa tête. La première, celle qui tourne en boucle, elle préfère l'ignorer. Comment Campbell a-t-il pu l'abandonner ainsi ? Elle y entrevoit trop de réponse, de la plus douloureuse affirmant qu'il ne l'aime plus à la plus frustrante qui donne raison à ses psychiatres, qu'il ne l'a jamais aimé et que cette relation n'a été qu'imaginaire. Aucune des possibilités ne lui convient, elle préfère toute les chasser. Elle ne veut pas imaginer les raisons de cet abandon, cette trahison. D'autres questions prennent sa place, futiles, pour tenter de la remettre en un seul morceau. Pourquoi était-il à Londres, le jour de la photo ? Certainement pas pour la voir, à moins qu'il n'ait soudainement décidé de lui présenter la nouvelle femme de sa vie afin que Tessa ne se fasse plus d'espoir. Pourquoi avait-il accepté d'être photographié ? Savait-il qu'elle verrait la photo ? Était-il...

Une voix s'adressant à elle la fait sursauter. Avec une autre question. Quelque chose d'intéressant ? Non, quelque chose qu'elle aurait préféré ne jamais voir. Tessa s'efforce d'essuyer les larmes qui s'étaient invitées dans ses yeux pour tourner la tête vers la personne qui vient de lui parler. Est-ce le photographe ? Elle a envie de lui poser mille et une questions, mais elle sait en même temps que ce serait vain : il est photographe, probablement pas leur ami. Il ne doit rien savoir de plus d'eux que ce qui se trouve sur la photo.

» Quelque chose d'intéressant ? demande-t-elle d'une voix faible.

Elle ne comprend pas vraiment de quoi il veut parler. Y a-t-il un message caché dans cette photo qui lui échappe totalement à travers le prisme de sa détresse ? Malgré le pincement au cœur que ça lui provoque, Tessa relève les yeux vers la photo en baissant sa main, mais elle ne voit là que des sentiments qu'elle aimerait faire disparaître aussi vite qu'ils sont apparus devant ses yeux.

» Ils s'aiment vraiment, hein ?

C'est à peine un murmure, qu'elle a prononcé sans y penser. Une part d'honnêteté dans sa vie de faux semblants, les mots de son cœur qui se reflètent pour la première fois ailleurs que dans des pensées silencieuses et invisibles. Est-ce l'abandon de trop ? Tout ça lui donne le vertige.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» REMERCIEMENTS A TOUS NOS AMIS POUR LEURS APPUIS ET AMITIÉS
» Très bonne Fête nationale à tous!
» Combien de temps mettez-vous à connaître tous vos élèves ?
» NOUVEAUTE : 1813 - Seul contre tous
» Bonsoir à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: ISS - Bâtiment B :: RDC : Gymnase et ateliers :: Gymnase-
Sauter vers: