AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: Hors-jeu :: Anciennes présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hazel - I'll be strong (Finie)

Hazel
Invité
avatar

Lun 26 Mar - 0:53
Hazel
Hazel Murdoch
Ancien membre

Hazel Sarah Murdoch
« There's a fire burning in my bones »

Surnom(s) : Hazie
Âge : 16 ans
Date de naissance : 07 février 2002

Lieu de naissance : Startforth, Angleterre
Nationalité : Anglaise
Orientation sexuelle : Pansexuelle

Classe : Deuxième année
Groupe : Potion
Raison : Présentant un trouble autistique, là n'est toutefois pas la raison de sa présence au sein de l'IRS. A la suite d'un événement particulièrement traumatique, la jeune fille a développé un Trouble de Stress Post-Traumatique et sa tendance à l'auto-mutilation s'en est trouvée renforcée. Elle souffre également d'idées suicidaires, sans passage à l'acte.
Date d'entrée à l'IRS : Septembre 2016

Ce que tu es
Physique

Yeux : Grands, de couleur noisette.
Cheveux : D'un brun tirant sur le roux, lisses, descendant sur ses épaules. Ils sont souvent emmêlés, même lorsqu'elle tente tant bien que mal de les discipliner en une queue de cheval.
Taille : 1 m 62
Poids : 55 kg
Corpulence : Légèrement ronde
Vêtements et/ou style : Quand elle ne porte pas l'uniforme, Hazel s'habille généralement simplement et évite les vêtements et chaussures qui pourraient être difficiles à enfiler ou ajuster, en raison de ses difficultés de motricité fine associées à son autisme. Elle affectionne particulièrement la couleur noire, qu'elle veillera à porter dès que possible. Elle a en horreur les chaussures à lacets, qu'elle peine à nouer elle-même, et préfère les baskets à scratch. Elle évite le maquillage, qui lui gratte la peau.
Signe distinctif : Son épiderme est marqué de petites cicatrices, la jeune fille ayant une nette tendance à enfoncer ses ongles dans sa peau à la moindre angoisse. On peut aussi noter des plaies sur son cuir chevelu, Hazel n'hésitant pas à maltraiter tout autant sa tête. Sa voix est très monotone, Hazel ayant du mal à laisser transparaître ses émotions lorsqu'elles ne sont pas extrêmes.
Autre chose ? Elle passe son temps à défaire et refaire le noeud de son uniforme, bien souvent de façon très maladroite.

Caractère



Ce qui a toujours caractérisé Hazel, c'est sa profonde gentillesse, une générosité qui ne s'éteint jamais. La jeune fille privilégie généralement les autres plutôt qu'elle-même, au risque de s'oublier régulièrement dans l'affaire. Elle ne connaît pas la rancoeur et pardonne facilement les offenses qui lui sont faites.

On pourrait la croire naïve, mais c'est plus compliqué que ça. Hazel est consciente de la nature humaine et de ses travers, mais elle veut croire en son prochain. Elle veut croire qu'on l'approche avec des intentions pures, sans arrière-pensées, comme c'est le cas pour elle. Elle se refuse à faire preuve de préjugés, ne sachant que trop à quel point il peut être douloureux d'en être la cible.

D'une grande intelligence, Hazel dispose d'un riche monde intérieur, qu'elle a parfois du mal à partager avec autrui. Elle réfléchit à toutes sortes de choses en profondeur, des pensées qui la tiennent bien souvent éveillée la nuit et l'empêchent parfois de se concentrer sur l'instant présent.

Sa détermination, puissante, est probablement ce qui lui vaut d'être encore en vie et en mesure de sourire à ce jour, malgré les épreuves qu'elle a vécu et les idées suicidaires qui lui traversent régulièrement l'esprit. Hazel n'abandonne jamais et, si elle tombe, trouvera un moyen de se relever, face à l'adversité la plus tenace. Elle applique ce raisonnement à ceux et celles qui l'entourent et fera tout ce qu'elle peut pour les tirer vers l'avant.

Cette détermination peut être parfois envahissante, puisque Hazel a du mal à déterminer les limites d'autrui et, par conséquent, à ne pas les franchir. Elle fait régulièrement preuve d'indiscrétion et peut délivrer des déclarations particulièrement cruelles, sans en avoir conscience. Pour elle, un problème doit être réglé et elle est plus encline à offrir directement des solutions qu'à réconforter son prochain.

Hazel est également d'une grande sensibilité, qu'elle tente tant bien que mal de dissimuler à autrui par crainte d'indisposer son prochain. Les larmes sont cachées, les cris contenus jusqu'à trouver un endroit solitaire et les gémissements sont tus, autant que faire se peut. Après avoir tant souffert et fait souffrir sa famille qui prenait soin d'elle, Hazel ne supporte plus l'idée d'entraîner qui que ce soit dans ses malheurs et préfère les endurer seule. Tant qu'elle est en mesure de le faire.




 



Et ton histoire
Famille
Prénom Nom, Lien familial : Description de votre relation avec ce personnage
 
>

Chère Maman, Cher Papa,

Voilà longtemps que je ne vous ai plus écrit. Croyez bien que je le regrette. A Indarë, le temps passe à une folle allure et je ne réalise alors que bien trop tard que plus de deux mois se sont écoulés depuis ma dernière lettre.

Pour commencer, je vais bien. Enfin, je vais "mieux" serait une manière plus appropriée de qualifier mon état mental. L'Institution est un lieu formidable et je m'y épanouis grandement. Je suis bien accompagnée et j'ai trouvé ma place au sein de ma classe.

La routine de l'établissement me convient toujours autant, mais j'essaie toutefois de m'en séparer un peu de temps à autre, afin de préparer mon futur retour dans la vie civile, en-dehors de ce lieu protégé. Je sais que la vie est emplie d'imprévus et je souhaite conserver la force de les gérer.

Comme je n'ai pas pour habitude de vous mentir, je dois vous avouer que je suis encore loin d'être remise de ce qui s'est passé. Si je parviens à parler d'Alana et de ce qui lui est arrivé, il


Les doigts de Hazel cessèrent de pianoter le clavier. Des larmes avaient glissé sur ses joues, creusant des sillons humides. La jeune fille porta ses mains à son visage, un gémissement s'extirpant de ses lèvres.

"Ugh..."

Alana... Alana était son univers. Son équilibre. Son monde. Elle avait été sa seule amie, et plus encore. Au sein de leur petit village, les jeunes filles s'étaient rapprochées et s'étaient liées contre les autres et ce qu'ils pouvaient leur faire subir. Pour Hazel, c'était son autisme qui lui valait moqueries et brimades. Alana, elle, était pauvre et issue d'une famille peu recommandable.

Les adolescentes ne se jugeaient pas. Ne se moquaient jamais l'une de l'autre, qu'importe les circonstances. Elles étaient là, l'une pour l'autre, et c'était tout ce qui comptait. Hazel croyait sincèrement pouvoir changer le monde aux côtés d'Alana. Qu'il lui suffirait d'attendre quelques années pour que l'école soit finie, que le bonheur soit complet et qu'elles puissent vivre ensemble, toutes les deux, tranquillement.

Mais elle n'avait pas perçu la détresse profonde de son amie. Et, le jour où Alana avait décidé de mettre fin à ses jours, Hazel avait été complètement prise par surprise. Elle se rappelait encore mot pour mot du coup de fil qu'elle avait reçu, ce jour-là. Des sanglots dans la voix de la mère d'Alana. Et de ses propres cris, quand elle s'était retrouvée incapable de gérer le torrent émotionnel qui l'avait submergée.

"Ugh... Uuugh..."

Elle ne pouvait que l'imaginer, nouant la corde autour de son cou, dans un moment de pur désespoir. Hazel n'avait pas été là à ce terrible instant. Elle n'avait pas été là pour empêcher ce drame. Et cette idée la hantait et la poursuivait continuellement. Dans les jours et semaines qui ont succédé au suicide d'Alana, Hazel avait presque totalement perdu l'usage de la parole, ne parvenant qu'à crier des "NON !" désespérés dès lors que ses parents quittaient la maison.

Hazel était terrifiée. Terrifiée à l'idée de perdre quelqu'un d'autre de la sorte. Terrifiée à l'idée de ne pas voir les choses avant qu'il ne soit trop tard. Terrifiée par ses propres pensées, qui lui suggéraient de rejoindre Alana dans l'au-delà. Hazel ne voulait pas cela. Elle ne savait que trop ce que les personnes laissées derrière ressentaient et elle ne voulait infliger cela à personne.

Alors, Hazel souffrait. Se blessait pour atténuer la souffrance mentale. Souffrait, souffrait, souffrait. Petit à petit, les mots finirent par lui revenir. Mais la peur, et ses manifestations les plus violentes, était toujours là, menaçant de la détruire à petit feu.

Ce furent ses parents, en premier lieu, qui eurent vent de l'Institution Indarë. Un de leurs amis avait scolarisé son fils là-bas, pour remédier à ses profonds troubles de l'alimentation, et le jeune homme était aujourd'hui hors de danger, bien que toujours suivi. Quand ils présentèrent l'idée à leur fille, Hazel, contrairement à ce qu'ils craignaient, ne hurla pas son opposition. Elle accepta l'idée, silencieusement.

Hazel était frustrée par son état et ce qu'elle faisait endurer à sa famille. Elle voulait retrouver la force d'avancer et elle savait qu'elle ne pouvait pas le faire seule. Elle devait accepter de se faire aider. En septembre 2016, Hazel était scolarisée à l'IRS.

Les débuts furent difficiles. Hazel avait du mal à intégrer la routine de l'établissement, le port de cet uniforme et sa famille lui manquait affreusement. Elle craignait chaque jour de les perdre et n'osait former la moindre amitié, ne voulant pas être confrontée à nouveau à une situation similaire à celle qu'elle avait vécue avec Alana.

Au fil de l'année, Hazel s'était ouverte. Elle avait trouvé la force de s'intégrer, d'aller vers autrui. Elle s'était confiée à un peu plus à son thérapiste, bien qu'elle garde encore beaucoup de choses pour elle, et s'était également inscrite à un club, le club de rhétorique, pour faire de nouvelles connaissances et améliorer ses capacités de communication et socialisation.

Aujourd'hui encore, malgré tout, cet équilibre était encore fragile. Hazel restait instable, prompte à l'auto-mutilation, comme elle en faisait preuve actuellement en griffant son visage, et se laissait régulièrement envahir par ses troubles. Mais la jeune fille progresse, à son rythme. Et, surtout, jamais elle n'abandonne.

Les larmes se tarirent. La douleur physique avait supplanté la souffrance mentale. Hazel parvint à reprendre le contrôle d'elle-même, se forçant à respirer lentement. Quand ses mains furent moins tremblantes, elle poursuivit sa lettre, décidée à la terminer aujourd'hui. Ses parents devaient savoir. Ils devaient savoir qu'elle continuait à lutter. Quoi qu'il puisse arriver.


Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Hann
Age : 24 ans
Tu nous viens d'où ? : Un top-site
Un commentaire ? : Ce fofo m'a l'air d'une petite perle :D




Dernière édition par Hazel Murdoch le Lun 26 Mar - 1:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Baxton
U, IRS & ISS |:| Prof d'anglais
avatar
Messages : 38
Né(e) le : 07/03/1993
Date d'inscription : 09/03/2018
Age : 25
Nationalité : Britannique
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations : Je parle en #669933
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1324-don-t-bother-the-reader

Lun 26 Mar - 1:21
Bienvenue parmi nous ::D


Revenir en haut Aller en bas
Hazel
Invité
avatar

Lun 26 Mar - 1:22
Hazel
Hazel Murdoch
Ancien membre
Merci :D. J'espère que ma petite Hazel vous plaira c:
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 464
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Nationalité : Anglos-russe
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Lun 26 Mar - 1:37
Bienvenue Hazie ! \°o°/




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Messages : 942
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 37
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Famille : Deux enfants : Zack et Scarlett, deux ans
Situation amoureuse : Veuve
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus http://indare-division.forumactif.com/t51-pnjs-du-forum

Lun 26 Mar - 1:59
Bienvenue dans le programme de réhabilitation psychologique Potion pour une année supplémentaire, chère élève.

Voici les règles spécifiques qui s'appliquent à ton personnage, en plus du règlement de l'école :
- Interdiction d'utiliser un rasoir, un compas, un ciseau ou tout autre objet tranchant sans surveillance
- Afin de s'assurer qu'elle ne se griffera plus elle-même, l'état de ses ongles sera surveillé et ils seront coupés courts
- Ses blessures seront surveillées pour s'assurer que de nouvelles n’apparaissent pas
- Obligation de rendez-vous deux fois par semaine avec un psychiatre de l'établissement
- Une inscription à un groupe de soutien approprié à son état est conseillée (voir ici pour plus d'informations).


Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les classes, les chambres et l'avatar
Suivi psychologique et dossier scolaire, pour tenir compte des notes, éventuelles punitions, soins et autres choses affectant le parcours scolaire de ton personnage
Demandes de rp
Friendships & Adventures
Internet & sms

Nous espérons que l'école saura t'aider à vaincre tes démons et à prendre un nouveau départ
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» inspection finie ... 11 ans évalués sur une heure
» Espace vectoriel de dimension finie
» tout sev fermé de C° contenu dans C1 est de dimension finie
» Normes equivalentes ==> E de dim finie
» suite définie: Un=f(n)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Anciennes présentations-
Sauter vers: