AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Un sondage a été lancé pour un projet de spin-off d'Indarë. Venez donner votre avis !

 :: People of London :: Présentations - personnel Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Don't bother the reader

Thomas Baxton
IRS & ISS |:| Prof d'anglais
avatar
Messages : 35
Masculin
Né(e) le : 07/03/1993
Date d'inscription : 09/03/2018
Age : 25
Niveau d'études/Métier : Prof d'anglais
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Britannique
Commentaires/Citations : Je parle en #669933
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1324-don-t-bother-the-reader

Ven 9 Mar - 14:29
Thomas Baxton
« Tout livre est un univers, tout univers a son langage »

Surnom(s) : Tommy
Âge : 25 ans
Date de naissance : 7 mars 1993

Lieu de naissance : Mansfield, Midlands, Angleterre
Nationalité : Britannique
Orientation sexuelle : Bisexuel

Études et diplôme(s) : A-levels, licence de littérature, master en linguistique anglophone
École : Les deux
Habitation : Appartement en ville
Poste à Indarë : Prof d'anglais
Date de prise de fonction : Janvier 2018

Ce que tu es
Physique

Yeux : Gris-vert
Cheveux : Platine
Taille : 1m85
Poids : 75kg
Corpulence : Épaules carrées, globalement mince
Vêtements et/ou style : Costume ou vêtements dits "classes", bien qu'ils semblent parfois un peu datés.
Signe distinctif : Son manteau et son chapeau, qui passent rarement inaperçus
Autre chose ? Il fume pas mal, il ne le fait juste pas en classe mais vous le croiserez sûrement avec une cigarette ou un cigare en main

Arrogant, hautain, prétentieux : il semblerait que ce soit l'impression qu'il dégage. Que ce soit ses vêtements, sa posture ou juste le pli naturel de ses yeux, beaucoup de personnes ont la sensation qu'il les regarde de haut, même quand il fait de son mieux pour avoir l'air aimable. Il a pourtant un sourire avenant, quand on s'attarde sur autre chose que sa façon de se tenir, et passée l'impression qu'il veut vous écraser, qui disparaît généralement dès qu'il ouvre la bouche, il devient plus facile de s'attarder sur son apparence.

Bien qu'il ne soit pas particulièrement bel homme, ou en tout cas rien d'au-dessus de la moyenne, il a travaillé à cultiver un forme de charme via son style vestimentaire. Ça paraît vieillot aux yeux de certains, infiniment classe pour d'autres, probablement qu'il laisse une partie des gens indifférents, mais il a en tout cas sa propre identité visuelle. Ses cheveux platines le rendent facile à reconnaître de loin, mais c'est surtout son chapeau et le long manteau noir qu'il porte assez souvent qui l'identifient avec certitude, au point que certaines personnes ont du mal à le reconnaître les rares jours où il s'en sépare.

À l'inverse, il n'apporte que très peu de soin à la forme de son corps. C'est son absence de gourmandise qui l'empêche de grossir, sa carrure naturelle qui l'empêche de ressembler à un maigrichon crevettique, parce que le sport a disparu de son quotidien dès le jour où il est sorti du lycée et que l'obligation s'est envolée. Il préfère passer son temps le nez plongé dans les bouquins, c'est donc comme ça que vous le verrez le plus souvent.

Il porte des gants, la plupart du temps. Pas parce qu'il a froid, d'autant qu'il est quasiment toujours en manches courtes, mais parce que ça fait partie de son style générale, d'une, et aussi parce qu'il a les mains très fragiles, sensibles au froid et au chaud. Ils n'aiment pas spécialement les exposer parce qu'elles sont marquées de cicatrices datant de son adolescence, qu'il préfère garder cachées.  

Caractère

Thomas est un homme calme, profondément détendu en permanence, ou en tout cas en apparence. Si son esprit est loin de bouillonner en permanence, il n'est pas pour autant exempt de stress ou de réflexions inutiles. Comme la plupart des gens, son esprit se perd parfois en théories ou en pensées sans lien les unes avec les autres, remontant dans le passé ou partant loin dans le futur, mais il prendra toujours le temps de les organiser de manière logique et bien formulée s'il songe à les exprimer. Il met en effet un point d'honneur à soigner ses paroles, ses interventions, comme s'il était le personnage d'un livre, ou son auteur. Très peu de ses mots, voir aucun, ne sont pas pesés avant d'être réfléchis, et il n'est pas du genre à lancer des paroles en l'air. De la même manière, il tiendra toujours la moindre promesse qu'il fait et la moindre menace qu'il profère : il n'est pas le genre d'homme à oublier des choses. À vrai dire, on peut presque considérer que sa mémoire à ce niveau est infinie, comme si au lieu d'avoir une mémoire visuelle ou auditive comme la plupart des gens, la sienne était basée sur la parole. S'il dit quelque chose, il ne l'oubliera pas, ne vous étonnez donc pas si vous le voyez parfois marmonner, ça lui permet de garder en mémoire pas mal de choses et ça a toujours été sa méthode d'apprentissage. Même chose s'il répète un truc important que vous lui avez dit. Ça le mène parfois à parler comme une pièce de théâtre, parce que s'il se rappelle de ce qu'il dit, il ne se rappelle pas forcément à qui ou qui lui a dit telle ou telle chose, alors il la répétera en l'introduisant par un prénom. Ça peut perturber mais, heureusement, il ne fait ça que quand il est seul, parce qu'il dispose quand même d'assez de mémoire pour attendre que vous soyez partis, voire plusieurs jours, avant "d'enregistrer" vos paroles. Et cette mémoire n'est pas absolue non plus, c'est un être humain, pas une machine.

Mais son calme et sa méthode d'apprentissage ne sont qu'une partie de ce qu'il est. Grand lecteur qui se plaît plus entre des pages de papier que sur n'importe quel écran, que ce soit pour lire ou pour regarder des films ou jouer à des jeux, passions qu'il n'a jamais vraiment pu intégrer, il tient autant au silence qu'au bon sens. Si vous n'avez rien à dire d'utile, mieux vaut se taire. Peser chaque mot est plus qu'une habitude, loin du perfectionnisme, c'est juste une question de logique, à ses yeux. Mais s'il vous parle, il vous écoutera comme si vous annonciez la chose la plus importante au monde, considérant par principe que vous réfléchissez avant de parler. Parce qu'il préfère avoir foi dans les gens plutôt que l'inverse.

Thomas a l'âme d'un enseignant. Bien avant d'être prof ou d'y songer, il était déjà le garçon qui voulait toujours déceler le bon chez quelqu'un, que ce soit au niveau de son caractère, de son comportement, ou de ses facultés. À ses yeux, il n'y a pas d'imbéciles, simplement des gens qui n'ont pas trouvé leur voie. Même s'il est un lecteur, fervent défenseur de la langue autant que de l'érudition, il reconnaît l'existence d'autres formes d'intelligence : l'intelligence sociale pour ceux qui sont doués avec les gens, sportives pour ceux qui savent gérer, entraîner et modeler leur corps, etc. Tout cerveau a une priorité et personne n'est totalement incapable, c'est plus ou moins sa philosophie. Une foi en l'humanité qui a porté son choix vers Indarë, parce qu'en plus de ça, il est bien décidé à ne jamais laisser personne se sentir inutile, stupide ou incapable. L'idée même que toute une partie d'une école puisse penser que sa vie est inutile lui a été insupportable. C'est un homme agréable, un soutien moral toujours utile lorsqu'on est au bord du gouffre, un maître du réconfort ou du détournement d'attention quand il ne trouve pas les mots pour viser juste. C'est aussi un professeur qui est persuadé que tout le monde peut comprendre à condition de se poser sur la même logique. Il n'abandonnera pas un élève qui ne réussit pas : il préférera essayer de suivre son schéma de pensée pour trouver une explication qui s'accordera à sa façon d'être.

Cette tendance lui a posé quelques problèmes, tant son envie de faire voir aux gens ce qu'ils ont de bon peut se retourner contre lui et lui donner des airs de meilleur ami, de confident – ce qui ne le dérange pas dans une moindre mesure – ou de séducteur, qu'il n'a pas. S'il ne déteste pas l'idée de plaire, il est loin d'être du genre à vouloir draguer ou attirer l'attention, encore moins celle des ses élèves, mais il fait souvent naître des affections profondes malgré lui. La gentillesse, la compréhension et sa foi profonde en l'humanité, ajoutés à un soupçon de naïveté et d'ignorance de son propre effet sur les gens, le mettent parfois dans des situations ambiguës qu'il doit clarifier. Mais comme il ne s'en rend compte que trop tard la plupart du temps, il a déjà laissé quelques cœurs en miettes ou quelques filles rancunières en bordure de sa vie. Quelques mecs aussi, sûrement. C'est aussi pour ça qu'il a abandonné ses boulots d'enseignants privés, après que la mère d'un élève ait commencé à lui porter un intérêt... différent d'une simple gratitude.

Pas borné pour un sou en dehors de sa volonté de faire voir aux gens ce qui est le meilleur en eux, Thomas sait facilement changer d'avis. Peut-être parce qu'il considère qu'aucun débat, qu'aucune parole n'est inutile, et qu'il prend toujours du temps pour digérer ce qu'on lui dit. Il s'énerve rarement, presque jamais, préfère trouver des options, sinon pacifiques, au moins raisonnables, mais ça ne l'empêchera pas d'être ferme avec ses élèves s'ils dépassent les bornes ; limites qu'il n'a pas situées de façon si laxiste que ça, l'apprentissage tient presque du sacré à ses yeux. Et le sacré, ça se pratique sérieusement.



Et ton histoire
Famille
Nancy Baxton, mère : Solitaire et secrète, sa mère est une femme qu'il n'a jamais vraiment comprise, et même s'il la respecte et l'apprécie dans une certaine mesure, il a très peu l'occasion de la voir maintenant qu'il a quitté le domicile familiale.

Billy Baxton, père : Un homme sentimental, qui cachait sa nature romantique derrière un comportement froid dès lors qu'il quittait le cercle familial. Thomas l'a toujours vu comme deux personnes différentes, et il s'arrange pour ne le voir qu'en privé, ne supportant pas sa personnalité "publique".

Karen Vilsol, cousine : Cousine de Thomas du côté de sa mère, elle a été sa première amie et son premier amour, un sentiment qu'il n'a jamais vraiment pris la peine d'exprimer. Elle est probablement à l'origine de son faible pour les rouquines, même si ses sentiments pour elle sont devenus plus fraternels avec le temps, laissant le côté romantique au passé.

Jason Vilsol, cousin : Frère de Karen, Jason a été la seule personne de son entourage à qui Thomas avait confié ses sentiments pour la jeune fille. Ils s'entendent toujours très bien, même si la tendance de Jason à essayer de ranimer les sentiments de Thomas pour éloigner les copains de sa sœur lui tape souvent sur les nerfs.

Max Vilsol, oncle : Père de Karen et Jason, et frère de Nancy Baxton, Max a toujours été le premier volontaire pour prendre Thomas sous son aile et l'inviter chez lui lorsqu'il était malade ou que ses parents avaient une urgence qui l'empêchaient d'être à ses côtés. Il est comme un deuxième père, un troisième parent, autant un modèle qu'un ami.

 
Thomas est né dans une petite famille modeste du Midlands. Fils unique de deux maraîchers, il a passé la plupart de son enfance à courir entre les étals du marché de Mansfield. S'il passait la plupart de l'année chez lui, avec ses parents, ses jouets, et ses amis de l'école, toutes les saisons des récoltes le voyaient partir chez son oncle et sa tante, Max et Donna Vilsol, où il se rendait aussi à chaque fois qu'il manquait l'école pour une maladie ou une blessure, ce qui lui arrivait assez souvent pendant une période.

En dehors de ses camarades de classe, ses premiers vrais amis furent donc Jason et Karen, ses cousins, avec qui il passait des moments mémorables qu'il chérit encore aujourd'hui comme les plus belles périodes de son enfance. Jamais forcé par ses parents, il n'a jamais mis les pieds dans un champ, peu intéressé par l'idée de reprendre leur héritage et de se lancer dans le travail de la terre, préférant se plonger dans les livres, habitude qui ne l'a jamais quitté. Son enfance s'est donc vu dériver entre des séances de lecture dans la cour de récré, où il avait formé un petit groupe de gamins à qui il apprenait à apprécier les livres, et les séances de jeu chez ses cousins, entre batailles d'oreillers, légos et histoire de chevaliers et d'aventure. Un passé qu'il n'échangerait pour rien au monde.

C'est quand il avait dix ans que le sourire de Karen a commencé à changer, dans sa tête. Son cœur s'accélérait à la vue des ses yeux aussi gris que les siens, à la vue de l'air joyeux qui brillait souvent dans son regard. Les livres lui avaient déjà fourni la réponse à la question qu'il ne se posa même pas : il était tombé amoureux d'elle. Une certitude qui ne fit que se renforcer quand il la vit pleurer pour la première fois et qu'il lui sembla que son propre monde allait s'effondrer s'il ne parvenait pas à faire disparaître les larmes de son visage.

Trop effrayé par sa possible réaction, il a gardé ses sentiments pour lui, bien qu'il n'ait jamais cessé d'être l'ami attentionné et agréable qu'il avait toujours été pour elle. L'idée de porter un coup à leur relation ou à sa famille l'a toujours conduit à la regarder dans l'ombre et à se contenter de leur proximité déjà forte, se délectant de son parfum et de la chaleur de leurs étreintes sans jamais espérer plus. La seule personne à avoir été au courant de cette attraction est le frère aîné de Karen, Jason, à qui il a fini par confier ces sentiments trop lourds à garder pour lui. Contrairement à ce que son attitude protectrice aurait pu laisser penser, Jason a pris les choses avec une joie déconcertante. Il l'a encouragé à de nombreuses reprises de tenter sa chance, idée que Thomas a toujours rejetée.

Son attirance pour Karen, bien que nourrie de leur proximité quotidienne, a fini par se faner, se changer en affection fraternelle forte et fusionnelle qui lui convenait bien plus, d'autant qu'il n'appréciait pas de lui cacher des choses. Malgré la haine quasi-constante de Jason pour les gars qui finissaient par sortir avec sa sœur et ses tentatives pour faire renaître ses sentiments pour Karen, attitude qu'il a toujours aujourd'hui. Aucun des copains de sa sœur ne semble arriver à la cheville de Thomas au lieu de son cousin, mais il est parfaitement conscient que l'avis de Jason est biaisé.

La mort de sa tante, quand il avait douze ans, a marqué une rupture dans sa vie, la première cicatrice sur le fil de son existence. Sa mère déjà silencieuse s'est encore plus renfermée après la mort de sa belle-sœur, son amie, et le deuil qui frappait les Vilsol a un peu éloigné Thomas de la famille de ses cousins ; une période d'isolement qui a forcé l'adolescent à abandonner temporairement une partie de sa vie alors même qu'il aurait voulu être là pour les accompagner et les soutenir, mais qu'il a respecté sans protester. Il ne pouvait pas décemment leur refuser d'être seuls avec eux-mêmes après la tragédie qui les avait frappés.

Son quotidien a été bouleversé, dans une moindre mesure, par l'absence soudaine de trois piliers de son existence et la transparence de sa mère. Pendant quelques temps, il ne lui resta que son père, l'homme qui changeait de personnalité comme il changeait d'environnement, et il était résolument incapable de s'en sentir proche. Ça ne l'a pas empêché de l'aider dans les champs malgré son peu d'attrait pour la chose, tant la souffrance silencieuse de sa mère lui faisait de la peine, et c'est de là qu'il tient les cicatrices sur ses mains, signe d'une maladresse, d'un manque d'habitude et visiblement de mains qui n'étaient pas faites pour travailler la terre ou pour être en présence d'outils. Il n'a passé que quelques mois à aider son père, le temps que l’énergie se refasse une place dans le corps de sa mère, mais il a par contre passé près de cinq ans en ayant très peu de contact avec ses cousins et son oncle. Il pouvait voir Karen et Jason en cours, au lycée, mais ils ne parlaient que de choses superficielles et Thomas n'osa aborder aucun sujet plus sérieux.

Il aura fallu attendre leur dix-huit ans, leur diplôme et l'installation de chacun d'eux dans la même université pour que la morosité et la chape pesante sur leurs épaules ne s'éloigne, comme si quitter la maison où ils avaient vécu avec leur mère avait ôté l'omniprésence de la tristesse. Toujours visible dans leur regard, elle ne déterminait plus chacun de leur mouvements, chacune de leur paroles, et ils purent reprendre goût à ce qui les entourait, un comportement facilité par la sollicitude et la présence de leur cousin.

Leurs années à l'université les rapprochèrent autant qu'elles agrandirent le cercles de leurs activités et de leurs amis. De trio presque inséparable bien qu'ils ne suivent aucun cours en commun, ils devinrent un groupe d'un quinzaine de personnes, qui sortaient aussi bien pour se poser dans un parce et discuter que pour aller danser, selon l'humeur, l'intérêt de chacun et les exigences de leurs cours. Certains d'entre eux ont été perdus de vue depuis, d'autres sont toujours là, mais les années d'université représentent à ses yeux le retour à une vie positive, des moments aussi chers que son enfance, après les cinq années de vide au collège et au lycée.

Après son master, Thomas a erré d'un job en bibliothèque à des petits boulots d'enseignement temporaires et mal payés, jusqu'à ce qu'il décide de descendre à la capitale. Il a travaillé pendant trois mois dans un musée avant qu'un des postes de prof d'anglais ne se libère à Indarë et qu'il atterrisse ici, en janvier. Il donne aussi des cours de soutien en anglais pour les lycéens et en littérature ou linguistique pour les étudiants à l'université, où il envisage de travailler l'année prochaine.


Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Tebby
Age : 21 ans
Tu nous viens d'où ? : Je suis un DC
Un commentaire ? : Selon votre inspiration ou à la gloire des points de suspension






Dernière édition par Thomas Baxton le Dim 18 Mar - 14:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Messages : 452
Féminin
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Ven 9 Mar - 20:59
Re-bienvenue ! \°o°/




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Classe Bêta
avatar
Messages : 249
Féminin
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : 1ere
Situation amoureuse : Amoureuse de Sebastien
Nationalité : Anglaise
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.wattpad.com/user/CassyFiction http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Sam 10 Mar - 8:57

Re bienvenue coupine /0/ je vais aller l'anglais moi xD
Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
En vacances |:| Angleterre + Ecosse
avatar
Messages : 794
Féminin
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : A-levels (ISS - G)
Situation amoureuse : Fiancée (Naomi)
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Sam 10 Mar - 20:37
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à me MP une fois fini !



J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Jun de Sèze
Membre absent
avatar
Messages : 51
Masculin
Né(e) le : 24/04/1998
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 20
Niveau d'études/Métier : Chanteur
Situation amoureuse : Austin ♥
Nationalité : Franco-Anglais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t212-la-perle-rare-de-la-musicalite-fiche-terminee

Mer 14 Mar - 17:40
Bienvenue à toi et bon courage pour la fin de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Baxton
IRS & ISS |:| Prof d'anglais
avatar
Messages : 35
Masculin
Né(e) le : 07/03/1993
Date d'inscription : 09/03/2018
Age : 25
Niveau d'études/Métier : Prof d'anglais
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Britannique
Commentaires/Citations : Je parle en #669933
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1324-don-t-bother-the-reader

Dim 18 Mar - 14:42
Merci tout le monde ^-^

Je remets un petit message ici pour dire que j'ai fini ma fiche :)


Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Messages : 903
Féminin
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 36
Niveau d'études/Métier : Directrice d'Indarë
Situation amoureuse : Veuve
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus http://indare-division.forumactif.com/t51-pnjs-du-forum

Dim 18 Mar - 15:59
Ce qui est magique avec les profs d'anglais c'est qu'il y a trop de classes et trop de cours pour qu'il soit humainement faisable de les avoir toutes x)
Du coup j'ai fait deux emplois du temps différents, je te laisse choisir. Tu pourras en avoir un avec moins de classes l'année prochaine si tu travailles à l'université ^^

Sur ce :

C'est avec plaisir que nous vous souhaitons la bienvenue dans notre établissement. Voici le résumé de votre période de travail à venir :

(choix 1)
- Vous êtes en charge de toutes les classes en dehors des deuxièmes années
- Je vous conseille de prendre connaissance de l'emploi du temps de vos élèves de Gifted pour savoir auxquels de vos cours ils ne seront pas présents.
- Vous trouverez ci-joint votre emploi du temps pour l'année à venir.

(choix 2)
- Vous êtes en charge de toutes les classes en dehors de la 3°A
- Je vous conseille de prendre connaissance de l'emploi du temps de vos élèves de Gifted pour savoir auxquels de vos cours ils ne seront pas présents.
- Vous trouverez ci-joint votre emploi du temps pour l'année à venir.


Je te remets les liens :
Listings
Demandes de rp
Friendships & Adventures
Internet & sms
Compte-rendu professionnel, pour placer la liste de tes élèves, ton emploi du temps, tes horaires de présence à ton bureau en dehors des cours et tout ce qui concerne tes cours en général.

Nous espérons vous compter longtemps parmi les enseignants de notre établissement,
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Récit d'un vécu... paru sur Sélection du Reader's Digest
» Tablette de lecture /e-reader
» Citations Nietzsche
» Qu'est ce que vous portez ?
» Le "signe de la croix" de l'hérétique Ratzou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: People of London :: Présentations - personnel-
Sauter vers: