AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un premier repas animé [PV Siegfried T. Garten]

Chelsea
Invité
avatar

Lun 12 Fév - 18:06
Chelsea
Chelsea Anderson
Ancien membre
7h30 :
C'est à cette heure-là que le réveil sonna. Chelsea poussa un gémissement en l'éteignant, non sans une certaine violence.
*Pourquoi les dortoirs ferment à 8h30, j'aurai bien fais un grasse matinée, en plus j'ai même pas cours...*Il fallut bien dix minutes à la jeune fille pour réussir à se lever. Elle se dirigea vers son armoire et attrapa son uniforme, avant de constater que, sa matinée étant totalement libre, elle n'avait en aucun cas besoin de le mettre. Le fait de ne pas avoir à porter cet uniforme. Elle se décida donc à mettre sa robe préférée, celle qui appartenait à sa mère. Elle alla ensuite prendre sa douche et après s'être maquillée, fourra un cahier de portées, un crayon et une gomme dans la housse de sa guitare. Elle pris fourra ensuite une pare d'écouteurs dans la poche de son manteau (car si elle n'était pas en train de jouer, il fallait bien qu'elle ai de la musique à écouter), et sortie.
N'ayant pas eu cours de la matinée, Chelsea avait passé sa matinée en dehors de l'établissement sur un banc dans un parc qui était désert. Elle ne vit pas le temps passer, à tel point que lorsqu'elle regarda son téléphone, elle fit très étonnée de constater qu'il était 12h passé. La jeune fille sortie de bonne humeur, la musique qu'elle était en train de composer avançait bien. Certes, personne ne l'entendrait sûrement jamais, comme toutes les autres, mais elle en était fière. C'était donc une bonne journée qui commençait. Restait encore le dilemme du repas de midi. Cela faisait quelques jours que Chelsea était arrivée à Indare, mais elle n'avait encore jamais mangé au réfectoire, ne voulant pas être vue à celui de l'IRS. En effet, elle se débrouillait au maximum pour que personne ne sache qu'elle était ici pour problèmes psychologiques. Et puis, au final, elle ne méritait pas vraiment d'être là, elle n'avait fait que dire la vérité, et n'aurait fait aucune conneries si son père ne s'en était pas sortit si bien. Il était déjà 13h et la jeune fille hésitait toujours à manger dans l'établissement ou en dehors. Il était plus simple et moins risqué de sortir, mais cela lui reviendrait vite cher. Elle se décida donc a essayé de se fondre dans la masse au réfectoire de l'ISS. En plus, ce n'est sûrement pas à l'ISS qu'ils la forceraient à manger avec des couverts en plastiques.
*Quelle règle ridicule, comme si c'était possible de couper des aliments avec un couteau en plastique. Enfin pas tous en tout cas.* C'est donc avec un peu d'appréhension que Chelsea partit en direction du bâtiment B. Autant profiter de se fondre dans la masse tant que personne ne la connaissait ici. Elle n'aurait qu'à dire qu'elle était ici pour ses talents de musicienne, ce qui serait sûrement arrivé si son père ne lui avait pas gâché la vie.
Elle se rappela soudain qu'elle n'avait pas son uniforme, qui était obligatoire dans cet établissement. Elle passa donc en vitesse dans sa chambre se changer. Lorsqu'elle était arrivée dans sa chambre et qu'elle avait voulu déballer ses valises, elle avait trouvé un uniforme destinée aux étudiantes de l'ISS. En plus de cette chance déjà exceptionnelle, celui-ci était à sa taille. Elle l'avait donc gardé, pensant qu'il lui serait utile si elle ne voulait pas que l'on sache qu'elle était en psychiatrie.  Lorsqu'elle arriva au réfectoire, il était déjà 12h45. La jeune fille pris donc un plateau, non sans une certaine appréhension de se faire repérer. Elle oublia très vite ses peurs lorsqu'elle vit qu'ils servaient steack-frites ce midi là. Elle pris donc une bonne assiette pleine de frites, un grand sourire aux lèvres, puis se dirigea vers les desserts et choisit une salade de fruit, la jeune fille étant une grande fan de fruits. Elle partit ensuite en quête d'une place où manger, mais elle ne connaissait personne ici. Elle regretta d'être sortie pour tous les repas, le réfectoire aurait pu être l'occasion de rencontrer des gens, mais bon, il n'était pas trop tard. Elle choisit quand même une petite table libre assez isolée pour manger tranquillement.  Elle mis ses écouteurs et s'enferma dans sa bulle, en réfléchissant à comment elle pourrait finir sa musique
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Invité
avatar

Mer 14 Fév - 17:29
Siegfried
Pourquoi. Du. Pudding ?

Le pudding et toi, c’est une longue histoire de haine où ta perte est certaine. Mais comme à chaque fois, tu pris le dessert, remerciant faussement le cantinier pour ce choix exécrable.

Oui, tu aurais pu prendre une salade de fruit avec ton steak caoutchouteux, mais ce serait le laisser gagner. Et puis qui sait, peut-être que cette fois tu retrouveras le goût de ton enfance que tu as apprécié.

Une fois.

Tu n’aimes pas cette partie de toi, à croire encore à la nostalgie de l’enfance, mais tu ne peux t’empêcher d’essayer, en espérant que les statistiques soient avec toi. Tu pris le plateau et tu déambule lentement, songeant à quel point cette journée ne te réussit pas. Les cours sont éreintants, et tu n’as pas eu encore le temps de trouver un nouveau « mannequin ». Tu ne sais même pas encore si le résultat sera potable. Tu étires légèrement ton col, comme si tu as chaud. Ne pas y penser, pour l’instant tout est encore à faire.

Et c’est l'impact.

Tu te cognes et le plateau tombe. Le plat est sauf, mais pas le pudding. Ton regard s’assombrit à la vue de ton adversaire à terre. Le combat se remet à plus tard, et tu rages intérieurement. Même si ton visage est de marbre, tu fixes la cause du choc. Alors tu articules avec une pointe d’acidité :

« Que vas-tu faire pour cet accident ? J’ai déjà payé, alors tu dois payer les conséquences ? »

Ce n’est que là que tu te rends compte que c’est une fille et qu’elle est … Intéressante. Rien que ses cheveux roses te touchent, mais les yeux sont vraiment son atout. Il y a un petit truc, quelque chose que tu pourrais déceler avec le bon objectif. Dommage,  cela n’a pas été la meilleure manière d’aborder une lycéenne, mais elle est coupable de cette victoire volée.

Tu croises les bras, penchant légèrement la tête. « Alors ? », lâches-tu sèchement. La cafétéria vous regarde mais personne n’agit. C’est comme cela, personne n’a vraiment envie de se mêler des autres. Et puis tu n’es pas vraiment connu pour ta tolérance pour ce genre d’accident.

Tant pis, ton honneur vaut plus qu’une œuvre. Et le plateau reste inlassablement à terre.

[HRP : désolée du retard, en plus c'est sans doute un peu court, je suis encore rouillée QWQ]
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea
Invité
avatar

Mer 14 Fév - 18:57
Chelsea
Chelsea Anderson
Ancien membre
Alors que les musiques défilaient, Chelsea avait sortit un carnet où elle griffonnait quelques notes, des bouts de paroles. Ce n'était pas complet et il faudrait perfectionner tout ça, mais la base lui plaisait bien. Elle mangeait en même temps avec appétit ses frites et son steack. La cuisson était loin d'être parfaite mais elle avait été habitué à faire réchauffer des plats surgelés depuis des années. Le repas était donc pour elle très bon. Alors qu'elle mangeait, sans faire attention le moins du monde à ce qui l'entourait, elle sortit de sa bulle à cause du bruit provoqué par un plateau tombant au sol juste à côté d'elle. Elle regarda machinalement et vit le plat toujours dans son assiette. Elle pensa à ce moment là que la personne avait eut beaucoup de chance : le steck-frites était sauf. Elle vit aussi une espèce de gateau qui avait l'air assez gluant renversé. Elle avait déjà entendu parler de cette chose loin d'être appétissante. *Un pudding je crois, mais comment peut-on avaler ça ? Ça a l'air vraiment dégueulasse, ce n'est pas vraiment une grande perte.* Elle leva ensuite les yeux vers le maladroit, un jeune homme qui lui paraissait immense avec des cheveux blonds et des yeux verts. Rien qui ne sorte vraiment de l'ordinaire mis à part son visage, sur lequel on ne pouvait percevoir aucune expression. Il la regardait, avec son visage qui semblait figé avant de lui demandait ce qu'elle allait faire pour ça, d'un ton loin d'être aimable. Chelsea fut surprise de ce comportement. *Non mais qu'est-ce qu'il a lui ? J'y peux rien moi s'il ne regarde pas où il va ! En plus je ne l'ai même pas touché !* Alors qu'elle ouvrit la bouche pour commencer à hurler au milieu pour se défendre et bien lui faire comprendre qu'elle n'était en aucun cas responsable de l'incident, elle referma la bouche en prenant conscience que tout le monde les regardaient. Elle n'était pas à sa place ici, mieux valait faire profil bas et ne pas attirer encore plus l'attention. Elle n'allait quand même pas avoir es problèmes pour un mec malpoli qui n'admettait pas ses torts !

Je suis désolé, mais je ne crois pas être responsable. Tu ne m'as même pas touché, c'est dans la table que tu as dû buter. Après si tu tiens vraiment à manger ce.. Euh.. Truc ? *dit-elle avec une légère grimace de dégoût* Je veux bien te le repayer s'il n'y a que ça pour te faire plaisir, je ne suis pas à ça prêt. Il coûtait combien ?

Elle avait dit ça comme à son habitude avec son plus grand sourire que tout le monde voyait plein de joie de vivre, hormis la grimace qu'elle n'avait pas pu s'empêcher de faire pour son dessert. Mais en même temps, c'était quand même la chose la moins appétissante qu'elle ai vu jusqu'à maintenant. Elle se risqua quand même a essayé d'engager la conversation. De toute façon, au point où elle en était, elle ne pouvait pas vraiment empirer les choses. Au pire il repartirait avec son plateau et puis voila.

C'est bien un pudding que ça s'appelle ? Je ne suis pas d'ici et je n'en ai jamais mangé, en le voyant en vrai je dois t'avouer que ça ne me donne pas du tout envie. C'est bon ?



Elle réfléchit un instant à ce qu'elle pouvait ajouter, mais ne trouvant rien, elle se contenta de sourire en attendant une réponse, espérant avoir un peu détendu l'ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Invité
avatar

Lun 19 Fév - 14:47
Siegfried
Tu n’as pas pensé que ce serait aussi facile. Bon elle se trompe sur sa non responsabilité, mais Tu n’as pas vraiment envie de te battre davantage. Tu sais que ce n’est pas contre la table, mais contre elle que tu as chuté. Enfin tu ne l’as pas vraiment vu, mais c’est une évidence. Tu la fixes un instant et tu soupires. Le prix, tu l’ignores en réalité. Tu as été tellement dans l’esprit dans la future bataille qu’il l’a… Oublié. Mais c’est comme ça chez toi, tu ne culpabilises pas. Le tout est de simplement sauver la face comme si cela est prévu et non d’une défaillance de ta part. Enfin cela ne l’est pas vraiment, c’est le monde qui a des priorités étranges.

«  Je te ferais une facture. »

Machinalement, tu t’assis à côté d’elle, voyant qu’elle ne semble pas avoir de camarade. Cela tombe bien tu veux discuter un peu avec elle. Le pudding lui reste à terre. Tu l'as oublié simplement.

Tu ne penses pas un seul instant qu’elle peut être en colère d’être accusée. Ce n’est pas son problème. Tu réponds, stoïque :

«  En général, c’est vraiment très mauvais. Mais quelque fois, cela peut être surprenant. Tu as bien raison d’en être dégoûter. Je ne te le conseille pas. »


C’est pour cette raison futile que tu essaies encore et encore. Tu trouves ça stupide, mais tu ne peux t’en empêcher. Tu n’es pas pourtant une personne qui apprécie vraiment le risque, mais tant qu’il est modéré, il t’arrive très souvent de parier. Tu pris une feuille de salade et tu mastiques lentement avant d’avaler.  Sans te tourner vers elle tu lâches :

« Pourquoi rose ? »


Les cheveux, bien entendu. Cela ne te parait pas utile de préciser. De toute façon, c’est juste pour savoir si ton intuition est bonne. Il y a quelque chose de dissonant en elle. Tu ne sais pas quoi, mais tu le sens. Tu aurais aimé dire que c’est parce que tu ne l’as jamais vu avant, mais tu sais que tu ne dois pas te fier là-dessus. Les personnes sont des décors, quelque fois des mannequins, sans l’envie, tu peux les ignorer pendant des années sans les remarquer. C’est comme ça, et tu n’as pas tort d’agir ainsi.

Les humains ne t’intéressent pas à moins que tu peux en tirer quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea
Invité
avatar

Mer 21 Fév - 20:13
Chelsea
Chelsea Anderson
Ancien membre
Le jeune homme en face d'elle lui répondit simplement qu'il lui ferait une facture. Chelsea trouva cela légèrement abusé étant donné qu'elle n'était en aucun cas responsable de son manque de vigilance, mais se contenta d'hocher la tête, pensant qu'il y avait peu de chance qu'il pense à lui facturer un dessert du réfectoire, le prix n'étant pas très élevé. Ou alors il faudrait vraiment qu'il ai des problèmes d'argent. Elle pensa qu'il était préférable de ne pas poser de questions, l'individu en face d'elle n'ayant pas l'air très commode.
Il s'assit vers elle ce qui la surpris un peu. Vu qu'il la considérai comme coupable de sa maladresse et l'air froid qu'il avait vis-à-vis d'elle, elle avait plus l'impression d'être méprisé qu'autre chose. Elle ne fit cependant aucun commentaire, c'était le premier à venir vers elle et elle n'allait quand même pas le faire fuir, même s'il était loin du profil type des personnes qu'elle avait côtoyé jusqu'à maintenant.
Il répondit à sa question sur les puddings, et sa réponse étonna beaucoup Chelsea. Si c'était si mauvais pourquoi en prendre ? Et surtout pourquoi lui faire un scandale pour qu'elle repaye cette chose ? C'était vraiment exagéré. Elle préféra garder cette dernière réflexion pour elle, mais voulu quand même comprendre ce choix :


Si c'est mauvais au point que tu le déconseille, alors pourquoi tu en prends ?



C'est vrai quoi, en général on choisit quelque chose parce qu'on aime ça et non parce que c'est pas bon. Enfin Chelsea fonctionnait comme ça.
Il lui demanda ensuite pourquoi rose, une question qu'elle mis du temps de comprendre avant de se rendre compte qu'il parlait de ses cheveux. Elle réfléchis un moment.


Je ne me suis jamais vraiment posé la question en fait, en dehors du fait que je trouvais ça assez sympa, ça change un peu de l'ordinaire. Pas que je veuille me faire particulièrement remarquer ou que je pense être une personne exceptionnelle, loin de là, mais en règle générale je suis assez... Différente des autres on va dire, j'ai du mal à aller dans le sens de la majorité, à respecter à fond les règles. En plus, c'est coloré, un peu plus vivant et ça représente en quelque sorte ma part de folie. Et puis...
Chelsea s'arrêta net, se disant qu'elle ferait mieux de s'arrêter là. Ils ne se connaissaient pas, il n'avait pas besoin de trop en savoir sur elle. Et puis sa réponse était déjà bien assez justifiée.

Pourquoi cette question ?

Elle repris son sourire rayonnant habituel, qui avait commencé à s'effacer avec ses explications espérant qu'il ne prendrait pas en compté sa phrase inachevée mais plus la question qui avait suivit, et surtout qu'il ne s'était pas aperçu de la tristesse qui avait traversé son visage un court instant.
Elle finit son dernier bout de steack avant de commencer à dévorer ses frites.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Invité
avatar

Jeu 15 Mar - 16:53
Siegfried
Sa question est étrange. Pourquoi prendre quelque chose que l’on n’aime pas ? C’est un jeu, une stupidité, un espoir, une désillusion. Tu ne comprends pas vraiment en quoi cela est étrange. Cette ambivalence a toujours été là, il n’y a pas à la questionner. Cette obsession aussi. Tu ne l’expliques pas, avant que tu ne t’en es rendu compte, ce combat à mort s’est installé. Une bouchée, un silence, tu te perds dans tes pensées. Tu réponds simplement « Pour le défi. », sans t’étaler sur le sujet.

Tu ne veux pas perdre du temps pour des questions futiles.

Tu l’écoutes donc sur la coloration de ses cheveux sans un regard. A vrai dire il est fort probable qu’elle croit que tu ne l’ignores royalement. Montrer sa différence par un changement physique ? Alors qu’elle dit elle dit qu’elle ne cherche pas à se faire remarquer ? Paradoxale. Cela te plaît.  Son refus des règles, tu ne peux pas comprendre. Tu vis dans les règles pour être libre, car c’est comme ça que tu as pu survivre à ta famille. C’est sans doute pour cela que tu es si rigide. Mais même si tu ne peux le concevoir. Tu peux l’accepter. Cela n’est juste pas ton combat.

Mais ce qui te marque, c’est sa modulation de voix. Tu ne regardes pas, mais tu entends. Une peine, un tabou, un secret. Tu aimes ça. Tu sais qu’il y a quelque chose que tu peux exploiter, un détail qui peut sublimer une image. Mais quelque chose ne colle pas. Son uniforme est celui de ton école, hors la folie c’est l’autre établissement. Exagère-t-elle ? Est-elle non diagnostiquée ? Une question et tu articules :

« Tu n’as pas le bon uniforme pour la folie. Mais ce n’est pas important. »

Tu finis ton plat, et tu te tournes enfin vers elle depuis que tu l’as engueulée. A regarder de plus près, son visage te plait. Mais ce n’est ni le tracé fin, ni ses yeux délicieux qui t’a amené à cette conclusion. Encore moi sa manière de manger. Tu aimes cette ambivalence, tu aimes la faille que tu as décelé. Tu ne sais pas ce que c’est et tu t’en fiches éperdument. Tu veux juste capter ce basculement, l’instant d’un portrait en déperdition.

Cela n’a duré que l’espace d’un instant et déjà tes yeux se sont perdus autre part. Mécaniquement tu répondis par un presque hors sujet :

« Je veux te prendre en photo. »

Quelques secondes  de silence et tu réalises que c’est peut-être un peu limité comme explication. Tu continues donc, conne si tu ne t’es jamais arrêté.

«  Je suis en Gifted et ma spécialité c’est les portraits photos. Je ne te demanderai qu’une seule fois de poser pour moi et je ne t’importunerai plus. Tu peux refuser mais il est probable que je te le redemande à l’avenir. Des questions ? »

Abrupte, mais tu es comme ça. Tu commences à engueuler quelqu’un pour un pudding et tu finis par lui demander de poser pour toi. Et cela est totalement logique dans ton esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Recette vegan pour le premier repas après l'accouchement?
» Le transfert de la famille royale des Tuileries au Temple ...
» Premier repas ufologue stéphanois
» Repas de Noël chez les beaux parents...
» Premier cours atelier théâtre. Au secours!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: