AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
L'event anniversaire du forum est lancé. Venez participer, découvrez un autre monde !

 :: South London :: Brixton Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event Saint-Valentin] Scénario Alix-Hannah

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 1016
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 37
Pays d'origine : Allemagne
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Famille : Deux enfants : Zack et Scarlett, deux ans
Situation amoureuse : Veuve
Personnage sur l'avatar : C.C. de Code Geass
Doubles comptes : Naomi, Alix, Roxanna
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus http://indare-division.forumactif.com/t51-pnjs-du-forum

Lun 12 Fév - 13:43

[Organisé dans un appartement de Brixton]

C'est la Saint-Valentin, la soirée s'annonce bien. Un décor de rêve dans un appartement, chandelles, pétales de roses, c'est peut-être un peu cliché mais pourquoi pas ? Tout le monde a le droit à son romantisme, après tout. C'est donc une soirée romantique qui se prépare. Un premier vrai rendez-vous programmé à la bonne date.

Vous avez invité chez vous la personne de vos rêves en espérant gagner son cœur. Votre but ? Faire en sorte que la soirée se passe à merveille et que tout le monde en ressorte heureux. Rien de bien compliqué, vraiment ?

Vous êtes invité(e) chez cette personne qui vous plaît beaucoup. Sera-t-elle à la hauteur de vos attentes ? La soirée réunira-t-elle vos deux cœurs ou les séparera-t-elle pour de bon ?

Faites de votre mieux et surtout, profitez du repas et de l'ambiance.
Joyeuse Saint-Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Lun 5 Mar - 14:41

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

Encore une fois, on l'avait inscrit à un événement sans lui demander son avis. Rikissa lui avait fait le coup en octobre, et c'était Mina qui l'avait fait, cette fois. Probablement pour rattraper son comportement envers lui, ou pour tenter de le récupérer – l'un des deux. Elle lui avait fait remplir ce questionnaire en lui faisant croire que c'était un sondage pour un club et il avait été assez bête pour avaler son histoire, comme si le moindre mot de Mina détenait une part de vérité. Et maintenant, il se retrouvait avec un sms et un lieu de rendez-vous. Merveilleux.

Il avait songé à ne pas y aller. Toute sa journée s'était résumée à une longue réflexion, mais il avait fini par se lever de son lit. Ce qui était fait était fait, et même sa nouvelle apathie ne parvenait pas à lui ôter ce principe : tenir ses promesse et ne jamais faire faux bond à quelqu'un. Et un peu de l'air froid de février lui ferait du bien. Il n'avait pas pris la peine de réfléchir à comment s'habiller, juste enfilé un jean, un t-shirt et son manteau habituel avant de se rendre sur place.
Et il avait failli faire une crise cardiaque.

Bon, la réaction n'était pas violente à ce point, mais revoir Hannah dans ce contexte lui avait quand même fait un coup au cœur. Est-ce que c'était un plan d'Any ? Probablement pas, à moins qu'elle ait modifié ses réponses avant de rendre le questionnaire pour qu'elles correspondent à celles d'Hannah mais même pour la fouine, c'était fourbe. Une coïncidence, alors – ou plus vraisemblablement une compatibilité. Est-ce qu'il en était surpris ? Un peu, ils avaient des visions opposées sur pas mal de choses. Mais... ils avaient probablement changé l'un comme l'autre à force d'être ensemble.
Il était résolument incapable de déterminer si cette réunion était une bonne ou une mauvaise chose. Ce n'était pas comme se croiser à une soirée poker ou devant un sapin de noël. Tellement de risques de dire quelque chose de travers...

On conduisit Hannah à l'intérieur tandis qu'il se torturait mentalement. C'est lui qui allait devoir frapper, faire le premier pas, et même si ça faisait partie d'un scénario écrit d'avance, le stress lui comprimait la poitrine. Il resta planté devant la porte pendant cinq bonnes minutes avant de se décider. Prit une grande inspiration et se surprit à espérer que les choses ne se passent pas trop mal. Peut-être même qu'elles se passent bien.
C'était sûrement trop demander. Comment un dîner aux chandelles avec une fille qu'il aimait toujours, une petite amie qu'il avait abandonnée, avec son... ex... pouvait-il bien se passer ?

Qu'est-ce qu'il pouvait détester ce mot. "Ex". Ça ne collait pas à Hannah, c'était pourtant ce qu'il avait fait d'elle. Alix ferma les yeux en attendant qu'elle ouvre la porte. Pourvu qu'il ne gâche pas tout encore une fois. Ça devenait un peu trop sa spécialité.
© Alix
paroles en #9E1A12




Dernière édition par Alix Scarønson le Ven 30 Mar - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Sam 24 Mar - 16:16

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson


Évènement à la con. Je ne voulais pas le faire. Je crois n'avoir jamais méprisé quelque chose du genre. Pas de cette façon-là. Cet événement n'était pas "mauvais" mais il avait ce don de m'exaspérer avant même d'avoir commencer.

J'avais sûrement rempli un mauvais formulaire... Récemment, un de mes professeurs m'avait harcelé avec pas mal de papiers à remplir. J'avais dû le remplir sans le lire. Quelle conne.

De ce que j'avais compris, c'était UNE soirée, UN dîner avec un type lambda. Même si c'était "court", je ne doutais pas un instant que chaque seconde allait me paraître interminable.

Mais arrête de geindre... Tu lui dis que tu sors de prison, il flippe et se tire. C'est simple.

Même Médée se plaignait. Vraiment... Cet événement n'allait rien m'apporter de bon. On m'avait imposé ma tenue. Je ne me plaignais pas réellement des vêtements, ils étaient superbes. Je n'avais pas mon éternel sweet à capuches. J'avais une robe légère, rosée. J'avais... Comment cela s'appelle? Un cache-coeur? Une sorte de foulard transparent qui cachait mes épaules. Enfin, cachait... Il les recouvrait. J'avais au cou un collier qui avait appartenu à ma mère. Je n'avais pas grand chose de mes parents biologiques. Mais là, j'allais avoir besoin d'elle. Je m'étais autorisée de prendre une paire de bottes que je n'avais jamais porté. Sans talon, elle cachait le bracelet qui trônait sur ma cheville. Mes cheveux étaient vaguement attachés, laissant quelques mèches me donner l'impression de cacher mon visage. Avec un peu de chances, la personne ne me connaissait pas et ne me reconnaîtrait pas. Même mes camarades avaient du mal à voir mon visage "entier". Il n'y avait qu'Alix qui pouvait certainement le reconnaître entre mi... Non. Je ne devais pas penser ainsi.

On vint me chercher, m'emmenant dans un nouvel appartement. Je n'avais pas compris pourquoi. Mon appartement faisait très bien l'affaire pourtant. Mais non... J'étais restée un certain temps seule, observant le lieu, les ingrédients et plats possibles. Naturellement, j'en étais venue à cuisiner. Je n'avais pas de livres, pas de musiques "intéressantes"... Des musiques d'ambiance tout du moins. Ce qui ne m'intéressait pas. Je crois qu'on m'avait parlé du jeune homme que j'allais rencontré. Je n'avais pas écouté, entendu ou le moindre souvenir. Cela ne m'intéressait pas. Rien ne m'intéressait...

Un plat simple au four, une douce odeur de poulet grillé, j'avais eu un léger moment d'absence... J'avais pu revoir le visage de ma mère, pour Noël, un poulet grillant. Elle me demandait d'attendre un peu, que c'était bientôt cuit... La douce époque...

Clac Clac Clac.

Mon regard papillonna une seconde. J'avais déposé la cuillère, restée entre mes doigts, inspirant longuement lorsque ma main toucha la poignet. Je devais espérer que tout aille vite. Bien. Et que cette soirée se finisse rapidement.

La porte s'ouvrit. Et... Et rien. Mon cerveau sembla s'éteindre. Alix? Qu'est-ce qu'Alix foutait là? Pourquoi il était ici? Oh! Il savait pour la soirée et était venu pour se plaindre? Non... Alix n'était pas de ce genre-là. Et puis... Et puis il l'avait ELLE. Je n'avais pas eu le courage de me renseigner sur elle... J'ignorais même son nom.

Je me suis effacée pour le laisser entrer. Ma soirée... C'était avec lui?? Hein??

- Euh... Bonsoir.. Alix...

Ma voix était basse, entre surprise et intimidée. Je n'avais pas prévu de le revoir moi... Pas si vite. Pas comme ça... J'étais censée le revoir... Après qu'il ait retrouvé sa liberté... Il devait penser à plein de choses... Mais certainement pas à moi...

- Comment vas-tu?







Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mar 31 Juil - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Ven 30 Mar - 15:25

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

Elle ne l'avait pas vu, il le savait. Quand il était arrivé, elle lui tournait le dos, mais il l'avait reconnue quand même, et on n'avait pas tardé à lui confirmer. Donc elle serait surprise quand elle ouvrirait la porte. Il n'avait qu'une seule angoisse - enfin non, mais c'était la plus directe - c'était qu'elle referme la porte aussitôt en voyant son visage. Mais elle ne le fit pas. Elle le fixa comme si sa présence était un bug dans la matrice, puis elle s'écarta. Pour le laisser entrer. Il hésita un moment, comme si c'était une action bien plus symbolique qu'un simple pas à travers une porte, mais il finit par avancer. Prendre un instant pour la regarder.
Elle était toujours aussi belle, à des milliers de kilomètres de toutes les pâles copies qui avaient pu exister. Une part de lui fut soudain soulagé qu'il ait été celui sélectionné pour ce rendez-vous. L'idée que quelqu'un d'autre puisse la voir ainsi, croiser son regard et le perdre sur les traits de son visage faisait naître une pointe de jalousie d'autant plus crispante qu'il n'avait plus aucun droit de la ressentir.

- Comment vas-tu?
- Je... survis.

A peine. Mais c'était les seuls mots qu'il pouvait prononcer. Il ne pouvait pas répondre "bien", ça aurait été un mensonge trop gros. Répondre "mal" ? Il l'avait déjà fait, la dernière fois, en répondant "non", et il n'avait cessé d'y repenser en se répétant qu'il avait essayé de s'attirer sa pitié. C'était faux, bien sûr, mais il n'avait pu s'enlever l'idée de la tête. Son cœur se serra. Il ne savait pas quoi dire. Enchaîner avec un "et toi ?" serait la base, mais il savait que sa réponse serait sensiblement la même. Cela dit, il n'avait pas grand chose d'autre en tête, il devait déjà trop se concentrer pour ne pas détourner le regard tant la culpabilité était encore forte. Alors il s'en contenta.

- Et toi ..?

Retour de politesse, conversation banale. Comment en étaient-ils arrivés là ? Deux ans plus tôt, ils la passaient sur le toit des dortoirs à regarder les étoiles et l'année dernière... l'année dernière il y retournait en espérant la croiser. Mais maintenant qu'il était là, vraiment face à elle, vraiment pour la saint-valentin, il avait les capacités oratoire d'un bébé de six mois. Dire que l'an dernier il était persuadé qu'elle ne lui manquait pas. Conneries. Elle lui manquait atrocement, et c'était seulement la masse de distractions qui l'avait empêché de s'en rendre compte avant. Il déglutit et prit une brève inspiration pour sa détendre. Il devait avoir l'air idiot mais peu importe, ça ne serait pas la première fois.
Et cette phrase, sur le scénario qu'on lui avait donné. "La soirée réunira-t-elle vos deux cœurs ou les séparera-t-elle pour de bon ?" Pouvait-il répondre "ni l'un ni l'autre" ? Espérer le premier choix ? Craindre le deuxième ?

- Tu... tu as cuisiné ? ou c'était déjà prêt ? Enfin... Je sais pas jusqu'où ils ont préparé ça.

Trouver n'importe quoi à dire pour ne pas installer un long et terrible silence, retrouver le sens de la conversation, vivre un truc un tant soit peu normal. Impossible, mais il pouvait toujours tenter. Au moins discuter, c'était à sa portée, avant, il faisait même ça très bien.
© Alix
paroles en #9E1A12




Dernière édition par Alix Scarønson le Jeu 12 Avr - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Sam 31 Mar - 15:55

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson


- Je... survis.

Je savais que ce n'était pas simple. Il était jugé, jaugé, traité en criminel alors qu'il n'y avait pas plus doux que lui. Je savais ce que c'était, pour avoir à le vivre depuis des années maintenant... J'ai ouvert mes lèvres, comme pour tenter de le rassurer. Ce n'était qu'une question de temps avant que sa culpabilité soit remise en cause, avant qu'il ne parte de l'IRS. Avant qu'il ne retrouve cette liberté qu'il aimait tant.

- Et toi ..?

Mon regard se détourna. Moi? Je n'allais pas bien. J'avais mal de le revoir, j'avais mal de m'être auto-condamné pour un homme qui ne me voyait plus. Qui ne voulait certainement pas me voir. Et puis une question arriva dans mon esprit. Avait-il ouvert mon message? L'avait-il lu? Je devais avoir l'air cruche, à lui avoir dit "Adieu" alors qu'il se tenait devant moi... J'aurais aimé revenir deux ans plus tôt, quand le voir ne m'empêchait pas de sourire, de le toucher, de l'embrasser. J'aurais aimé regarder de nouveau les étoiles avec lui, sentir le vent frais, dans ses bras. Contre lui. Je donnerais n'importe quoi pour retourner à cette époque. Pourtant, je ne répondis pas à sa question, l'éludant sans réellement m'en rendre compte.

- Ne t'inquiète pas. Tu iras mieux. Normalement, ... ça devrait aller mieux dans peu de temps.

Même lente, personne ne laisserait un adolescent être accusé, surtout pas une justice ayant la preuve de son innocence, de viol. D'après l'agent administratif que j'avais vu, les choses devraient aller relativement vite. J'espérais juste que ce soit... bah rapide. Il devait savoir que justice devrait être faite. Par moi ou une autre, je m'en fichais. Il ne méritait pas l'enfer de l'IRS... Pas lui. Je me perdais lentement dans mes pensées, espérant, priant pour que l'administration fasse son boulot. J'avais fais bien plus que ma part... j'avais... J'avais encore été inhumaine. Enfin, pour ce que ça changeait. C'était sûrement la dernière fois qu'il me verrait...

- Tu... tu as cuisiné ? ou c'était déjà prêt ? Enfin... Je sais pas jusqu'où ils ont préparé ça. 
- Je sais pas ce que les autres ont. Ici, il n'y avait que les ingrédients. Alors j'ai cuisiné.

À bien y penser... Il n'avait jamais goûté ma cuisine. Autant pour un type lanbda, je me fichais que mes plats soient bons ou non. Autant pour lui... Je ne voulais pas que ce soit mauvais. Mes habitudes changeaient tellement quand Alix était à prendre en compte. Je me laissais faire. J'avais mes habitudes avec lui. Et puis... C'était qu'une soirée. Alors... J'espérais qu'elle dure éternellement, comme cette nuit étoilée... Mais j'espérais aussi qu'elle passe vite pour ne pas lui imposer ma présence plus longtemps... Assez naturellement, alors que je me retenais de l'enlacer, je suis passée derrière lui pour lui retirer son manteau. Il n'en aurait pas besoin. Il faisait assez chaud ici.

- Tu veux boire quelque chose? Le poulet ne sera pas prêt avant une bonne demie-heure... Ils nous ont laissés pas mal de boissons... Mais j'ai pas foncièrement fait attention à quoi...
- En même temps, c'pas comme si on s'était attendu à te revoir Sweety-boy. T'étais censé être retourné en ISS. Et nous, on devrait déjà avoir quitté ce bahut à la con.
- Médée!
- Quoi?! Moi j'suis contente de le revoir! T'as qu'à me laisser parler si t'es pas contente!

Je me retournais, joues rouges. Pourquoi... Pourquoi fallait-il qu'elle l'ouvre? Pourquoi maintenant? Je voulais faire semblant, faire comme si nous étions... "normaux". Et elle venait tout gâcher... Encore une fois...






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mar 31 Juil - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Jeu 12 Avr - 22:09

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

La réponse d'Hannah lui tira un froncement de sourcils. Comment ça, aller mieux dans peu de temps ? Est-ce que c'était en rapport avec le message étrange qu'elle lui avait envoyé le mois dernier ? Il l'avait lu sans comprendre, même si ses trois langues d'étude lui avaient permis d'avoir une idée vague du sens du message en néerlandais. Il n'avait pas su y répondre, ni comment le prendre. Mais il y avait cette phrase. "Profite de ta liberté". Était-ce ça, qu'elle voulait dire par "ça devrait aller mieux dans peu de temps" ?
Qu'est-ce que tu as fais, Hannah ?
Il ne posa pas la question. Il se contenta de garder un air interrogateur sans l'expliciter. Il aurait aimé savoir ce qu'elle voulait dire. Rouvrir la porte vers son cœur qu'il pouvait autrefois franchir sans même y penser. Mais il n'avait plus la clef, il l'avait enterrée sous de fausses illusions de liberté et d’assurance.

- Je sais pas ce que les autres ont. Ici, il n'y avait que les ingrédients. Alors j'ai cuisiné.

Cuisiné... C'était nouveau. Ils n'avaient jamais eu l'occasion de prendre ensemble un autre repas que la nourriture fade de l'Institution. Pas de cuisine à disposition, évidemment. Était-ce la première fois qu'elle cuisinait ? Probablement pas. Elle avait vécu dans une famille, avant de finir à l'IRS, avec des parents et un frère adoptifs qui lui avaient probablement appris quelques trucs, ne serait-ce que pour tenter de l'intégrer. Ou peut-être qu'elle avait retenu des choses... d'avant. Il n'arrivait de toute façon pas à s'imaginer Hannah paniquer dans une cuisine à ne pas savoir quoi faire.
Alix contint un frisson lorsqu'il sentit ses mains effleurer ses épaules pour le débarrasser de son manteau. Il avait perdu l'habitude de sa proximité, la simple idée d'un contact avec elle le projetait deux ans en arrière et menaçait de faire rater quelques battements à son cœur.

L’interaction entre Hannah et Médée le laissa interdit un instant. C'était très rare, presque inédit même, qu'elles communiquent directement, prennent la parole en alternance, au point qu'il mit un moment à réaliser ce qui se passait.

- Bonjour, Médée, souffla-t-il le temps de remettre ses pensées dans l'ordre.

Puis les mots qu'elle avait prononcés se frayèrent un chemin dans sa tête, d'abord désordonnés puis en se rangeant dans un ordre à peu près logique. Avec la myriade de questions qu'ils entraînaient. Comment ça, retourné en ISS ? Il ne pouvaitp as concevoir qu'elle ne soit pas au courant, elle avait sûrement dû être dans les premières à apprendre quand il était passé en Forge, ne serait-ce qu'avec le nombre de personnes qui avaient dû lui balancer ça à la figure. Quitté le lycée ? Elle avait l'intention de partir ? Ou bien quelqu'un voulait l'en retirer ? La question qu'il s'était posée un peu plus tôt revenait, lancinante.
Qu'est-ce que tu as fais, Hannah ?
Mais à nouveau, il ne la posa pas. Et la suivante s'enchaîna aussi vite, atteignant pour de bon son cœur là où sa proximité l'avait entamé.
"Je suis contente de le revoir." C'étaient les mots de Médée, oui, mais derrière les paroles de Médée, il y avait souvent, en partie, les pensées d'Hannah. Était-elle contente de le voir, ou disait-elle juste ça pour embêter la jeune fille dont elle partageait le corps ?

Son visage avait dû passer par tout un tas d'expressions différentes, légères mais visibles à qui savait le regarder. Surprise, réflexion, légère angoisse, analyse, jusqu'au petit sourire qui avait réussi à percer au coin de ses lèvres sur cette dernière réalisation. Si ça pouvait être vrai. S'il pouvait y croire, ne serait-ce qu'un instant...

- Tu es contente de me voir ? Vraiment ?

L'idée lui fournissait assez d'assurance pour qu'il ait l'air un peu moins blasé qu'un peu plus tôt mais son ton restait neutre. Peut-être une petite note d'espoir ? Il avait peur que lancer ça en taquinerie soit vexant, ou que le dire de son ton blasé habituel ne fasse que la convaincre que lui ne l'était pas.
Alors qu'il l'était, au fond, malgré son angoisse.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Ven 11 Mai - 22:18

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson


- Bonjour, Médée

J'ouvris les lèvres, un léger hoquêtement s'entendant. Était-ce parce qu'il l'avait appelé? Parce qu'elle semblait hurler ou parce qu'il n'y avait aucun jugement. Il avait l'habitude... Mais c'était une chose qu'il n'avait pas vécu ses derniers temps... Il aurait pû...

Tu crois vraiment que Sweety-boy m'a oublié ~ ?

La voix sifflante de Médée me traversa. Elle se sentait insultée. Je soupirais vainement alors qu'elle plantait son regard sur le visage blond que j'appréciais. Elle patienta sans bouger, le détaillant, relevant les expressions qu'il faisait. J'eus une pincée au coeur. Je voulais l'embrasser. Me laisser aller dans ses bras... Je voulais revenir en arrière... Je voulais le retenir, le garder près de moi. J'aurais voulu plus de temps. Pour tout. Mon corps se tourna pour accrocher le manteau près de nous.

- Tu es contente de me voir? Vraiment?

Médée haussa un sourcil. Elle décala son corps sur le côté, voyant son sourire, son regard qui semblait pétiller. Elle se perdit doucement avant de sourire à son tour, nonchalante, le corps se rapprochant faiblement.

- Me crois-tu assez douée pour te faire croire un truc pareil?

Elle sembla y réfléchir en même temps que lui, se mordant la lèvre sous les possibles variations qu'elle se mettait en tête. Rapidement, elle reprit, chassant de sa main la question idiote.

- Hum. J'ai rien dis. J'aurais sûrement pu.

Pourtant, elle resta près de lui, finissant par le contourner avec une sensualité qui relevait clairement du jeu. Elle pouffa avant de planter son regard dans le sien. Son corps s'avança assez pour qu'elle sente son souffle sur ses lèvres. Je l'entendis chuchoter tendrement.

- Contente est un très faible mot Sweety-boy ~

Elle se recula, me laissant retourner à la cuisine. Mon corps tremblait doucement alors que vous visage avait sûrement pris trente degrés... J'avais chaud. Je savais Médée plus... sensuelle. Mais je ne la voyais pas... "si" sensuelle... Je n'étais pas comme elle. Impossible que nous soyons qu'une seule... Je me suis laissée reposer sur le plan de travail. Je devais reprendre une contenance... C'était pas une bonne idée cette soirée... Pas si Elle revenait comme ça régulièrement... Je tiendrais pas.

- Et toi... A.alix? T'es... T"es content de me voir...?

L'envie d'un "oui". La terreur du "non". Je n'aimais pas ces questions... J'aurais voulu que tout soit plus simple... J'aimerais recommencer. Changer le monde, les circonstances. Juste être avec lui dans une époque plus propice pour "nous". J'étais stupide. Désespéremment amoureuse du seul homme capable de faire battre mon coeur.

J'ouvrais un placard, espérant pouvoir me cacher dedans encore 5 ou 6 heures et constatais le manque d'alcool. C'était logique. Dommage. Mais logique. J'attrapais deux jus de fruits, les apportant avec quelques glaçons. Je vérifiais l'accompagnement de mon poulet, le goûtant du bout du doigt avant de retourner vers Alix. Tout mon corps voulu l'enlaçer comme à l'époque, cacher mon visage dans son cou. Rester et ne sentir que son odeur... Me noyer de sa chaleur...

- Comment en es-tu venu à fai.. participer à..  ce... truc...? demanda ma voix neutre, mes mains montrant le décor dans lequel nous sommes forcés de séjourner.

Excuses:
 






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mar 31 Juil - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Mar 22 Mai - 14:19

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

- Me crois-tu assez douée pour te faire croire un truc pareil ?

Alix haussa un sourcil en affichant une expression qui montrait clairement ce qu'il en pensait. À savoir "oui, tu en serais capable". Il connaissait la propension de Médée à mettre son hôte dans des situations embarrassantes, il n'oublierait probablement jamais qu'elle l'avait embrassé la nuit de leur première rencontre avant de rendre les rennes à une Hannah perdue. Alors prétendre qu'elle était contente de le voir juste pour gêner Hannah davantage ? Envisageable. Mais elle semblait honnête, pour cette fois, d'autant plus qu'elle souligna elle-même l'absurdité de sa question.
Bon, c'était rassurant. Au moins, il n'avait pas oublié comment elle était.
Ou peut-être que si.

Avait-elle toujours été aussi... sensuelle ? Il frémit lorsqu'elle se rapprocha de lui, entendit sa respiration trembler l'espace d'une inspiration perturbée quand elle approcha ses lèvres des siennes, assez pour que leurs souffles se croisent. Son cœur fit un bond dans sa poitrine et il déglutit. Ça avait beau être Médée, ça restait le corps d'Hannah, son regard, ses lèvres, son souffle, sa voix qui lui murmurait à l'oreille malgré les intonations caractéristiques. L'espace d'un instant, il s'était senti capable d'effacer la distance qui les séparait, mais ce regain de courage l'avait quitté aussi vite et il n'avait pas bronché.

Avant qu'il n'ait le temps de se demander si c'était une bonne ou une mauvaise chose, elle s'était éclipsée, comme pour fuir vers la cuisine. Il ne put que se demander laquelle des deux avait pris cette décision, chassant son trouble en passant une main dans ses cheveux. Les choses prenaient une tournure beaucoup trop inattendue. Le comportement de Médée avait fait trembler certaines de ses certitudes. Quelque chose en lui contrait, pour la première fois, la voix qui lui répétait depuis des mois qu'Hannah le détestait probablement de l'avoir abandonnée. Une possibilité dont il avait fait un fait dans sa culpabilité. Peut-être Médée était-elle la seule à vouloir encore le voir... La partie pessimiste de son esprit qui avait plus ou moins pris les commandes depuis son incarcération persistait sur cette idée.

- Et toi... A.alix? T'es... T"es content de me voir...?

La différence lui sauta aux oreilles aussitôt. Juste une intonation, mais il avait fini par être capable de les différencier quasiment dès qu'elles ouvraient la bouche. Un "bien sûr" tapait contre la barrière de ses lèvres sans parvenir à la franchir. Évidemment, qu'il était content de la voir. Chaque seconde passée à ses côtés, même si elle ravivait la brûlure de la culpabilité, était un retour en arrière, à une époque où tout était plus simple, quand il était avec elle. Leur premier baiser, la première fois qu'il l'avait vu sourire sincèrement, tout le temps passé ensembles... La nostalgie lui faisait l'effet d'une pommade. Douloureuse mais bienfaitrice.

- Oui, réussit-il à répondre.

Sans le moindre doute dans sa voix, même s'il avait l'impression de totalement diminuer les choses avec une réponse aussi simpliste. Il aurait voulu lui dire tellement plus. Mais il ne pouvait le faire sans s'excuser, mais il ne l'avait jamais fait. À vrai dire, il ne savait même pas par où commencer. Faire comme si rien ne s'était passé ? Faisable, mais il n'était pas sûr d'en être capable. Pas sûr que c'était ce qu'il voulait. Même les regrets qui rythmaient son quotidien, même l'effet qu'avait sa présence sur son cœur ne parvenaient pas à mobiliser son courage. La voix du pessimisme le tirait vers le bas, soulignait en permanence le mal qu'il lui avait fait.

- Comment en es-tu venu à fai.. participer à..  ce... truc...?
- J'ai été inscrit par une amie.

Une ex-copine, pour être plus exact, mais étant donné qu'il n'avait jamais vraiment considéré qu'ils étaient en couple, l'appellation sonnait faux. "Amie" était plus simple, et mine de rien plus proche de la réalité. Au point qu'il n'avait même pas hésité.

- Elle m'a présenté ça comme un questionnaire pour un club, et j'ai été assez naïf pour la croire.

Il hésita un instant, trempant ses lèvres dans le jus de fruit qu'elle lui avait apporté. Il n'osait pas lui retourner la question de peur qu'elle ne dise qu'elle avait décidé de passer à autre chose. Il ne pourrait pas l'en blâmer, mais une part de lui refusait de l'entendre, si jamais c'était le cas. Il préféra jouer la carte de la prudence, quitte à se prendre un plus gros coup dans l'estomac si elle le contredisait.

- J'imagine que tu ne t'es pas inscrite de ton plein gré non plus ?

À vrai dire, il était plutôt confiant sur ce point. Même si elle voulait passer à autre chose, il la voyait mal le faire lors d'un événement comme celui-ci. Ça ne ressemblait pas à ce qu'il savait d'elle. Elle avait très bien pu changer mais... pas à ce point, quand même. Si ?
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Mer 30 Mai - 14:36

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson


Aucun doute dans le "Oui" qui retentit. Ça me fit frissonner. Je voulais me laisser retourner dans ses bras. Je voulais lui hurler que je l'aimais, que je voulais qu'il revienne. Je voulais... Je voulais tellement de choses... Et ce n'était plus possible. Enfin. Techniquement si. Je pourrais. Mais je n'avais pas envie de me briser plus alors que je ne resterais pas dans cette école. Mes jours étaient comptés et, j'en avais conscience, je finirais par le laisser. Il se retrouverait seul parce que je refusais qu'il soit tâché. Je l'aimais plus que je ne m'aimais. Cela n'avait jamais été un secret. Je le lui disais quand nous étions ensemble. Je le lui prouvais maintenant.

Il annonçait avoir été inscrit par une amie. Et, étonnamment, cela me rassura. Déjà qu'il ne soit pas là de son plein gré. Même si je les avais vu. Même si je savais qu'il était avec quelqu'un d'autre... Même si je me sentais craqueler et être brisée sous ces images que je n'oublierais jamais... J'étais heureuse qu'il ait quelqu'un pour discuter. Qu'il ne soit pas seul. J'en avais été terrifiée. Et si je le condamnais à la solitude? Et si je le rendais malheureux...? Je n'aimais pas les revoir. Je n'aimais pas LA revoir. Elle qui l'embrassait, qui touchait son corps. Elle qui, il me semblait, avait prit ma place... Alors que je n'avais aucun droit de la lui réclamer...

Je suis sure que tu devrais.

- Elle m'a présenté ça comme un questionnaire pour un club, et j'ai été assez naïf pour la croire.

Un questionnaire pour un club? Je me demandais quel club aurait pu lui demander des informations et pourquoi il aurait accepté. Mais les circonstances, les propos ont pu jouer. Et ça, je n'avais aucun moyen de le savoir. Je décidais simplement de laisser tomber la question. Mon corps s'était dirigé à ses côtés, alors que je cherchais à voir son visage. J'avais besoin de voir ses prunelles, d'y lire quelque chose. N'importe quoi. Et sa question tomba, m'arrêtant près de lui. Si je m'étais inscrite volontairement. Mon visage avait tourné lentement, de gauche à droite puis de droite à gauche. J'ai ouvert les lèvres pour lui répondre, doucement, comme si je ne me rendais pas compte de ma propre stupidité.

- Non. Un professeur m'a passé une pile de questionnaire après m'avoir harcelé des jours entiers. Je me suis énervée, j'ai tout rempli sans réellement lire. Et... Me voilà i...

Médée revint avant que je ne finisse ma phrase. Elle se décala à son tour, venant passer ma peau autour de son cou, posant son front sur son épaule. Je n'avais pas le droit de le faire... Mais Médée s'en fichait. Que j'ai ou non le droit n'était pas son soucis. Ses lèvres se posèrent sur la douce peau que j'avais tant rêvé.

- Je suis contente d'être là.... Pour une fois que je peux être avec toi, sans personne pour juger... Tu m'as manqué Sweety-boy... Tu n'imagines...

Ses lèvres arrêtèrent de bouger alors que je lui hurlais d'arrêter. Elle défit lentement ses mains de son buste, décollant mon corps du sien. Elle m'obéissait. Et cela me faisait mal. Je voulais rester près de lui...

- Alix... Si elle déconne trop... Si elle est en danger...Tu la protègeras hein?

Ses lèvres effleuraient son lobe, sa voix susurrait très faiblement, comme une demande, une supplice qui lui était réservé. Elle pressa ses mains sur ses épaules, s'éloignant toujours aussi lentement. Elle embrassa sa tempe sous ma douleur, ma nostalgie... J'aurais voulu qu'elle décale son visage un peu plus pour que je caresse ses lèvres. Pourtant elle se contenta de rester là, immobile, me torturant de son odeur, de sa douceur.

- Raisonne-la... Moi j'y arrive pas... S'il te reste ne serait-ce qu'un peu de sentiments pour elle... Aide-la à vivre une nouvelle fois...

J'aurais sûrement dû la faire taire. Mais sa voix était triste, presque comme si elle allait pleurer. Elle lui demandait de l'aide. Je n'avais pas souvenir que ça soit déjà arriver... J'avais rêvé lui demander de l'aide. Des dizaines, des centaines de fois... Cependant je n'avais jamais passé le cap. Je ne pouvais pas lui infliger ça... Et Médée venait ruiner tout ça...

Peut-être que je dis ce que tu ne fais que taire?
Oh.





Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mar 31 Juil - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Mer 6 Juin - 12:18

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

Les choses prenaient une tournure étrange. Ou peut-être était-ce lui qui avait perdu l'habitude. Une conversation normale avec Hannah ? À ses yeux, c'était devenu quelque chose d'aussi improbable qu'inespéré. Il avait renoncé depuis longtemps à cette possibilité. Et pourtant... Et pourtant. Ils parlaient comme si rien ne s'était passé. Appréciait-il vraiment le changement ? Il ne pouvait pas dire que discuter avec Hannah sans avoir l'impression que chaque mot lui était interdit était déplaisant, bien au contraire. Mais c'était... déroutant.

- Non. Un professeur m'a passé une pile de questionnaire après m'avoir harcelé des jours entiers. Je me suis énervée, j'ai tout rempli sans réellement lire. Et... Me voilà i...

Elle avait pris ce questionnaire dans une pile donnée par un prof ? Soit quelqu'un lui avait fait une blague, soit Any était dans le coup, soit elle l'avait accepté à la va-vite dans la rue en pensant le jeter, l'avait rangé dans son sac sans y penser, et l'avait mêlé à son tas de feuille. Mais qui l'avait rendu pour elle ? Il doutait qu'elle soit allée elle-même le donner aux organisateurs de l'événement. Quelqu'un avait dû le faire à sa place. Il en aurait soupiré. La manie qu'avait Any, et maintenant Mina, de se mêler de sa vie commençait à devenir inquiétante.
Il n'eut pas vraiment le temps d'y penser davantage.

Le contraste était tranchant. Entre Hannah et Médée. La distance et le contact. Sa proximité lui tira un frémissement, mais il n'essaya pas plus de l'écarter que de l'enlacer. Le poids de la culpabilité pesait trop sur ses bras pour qu'il cède à l'envie de la serrer dans ses bras, de tout recommencer, d'oublier tout ça. Mais elle ne lui facilitait pas la tâche. Ça avait beau être Médée, et il le savait, c'était l'odeur d'Hannah, les lèvres d'Hannah, son corps contre le sien. Il déglutit. Vraiment, cette fille avait le chic pour les mettre dans des situations imprévisibles. Il protesta intérieurement quand elle s'écarta. Il aurait voulu qu'elle reste là. Il aurait voulu avoir le courage de la prendre dans ses bras, de chasser les mauvais souvenirs, les doutes, les angoisses.

- Alix... Si elle déconne trop... Si elle est en danger...Tu la protégeras hein ?  

Hochement de tête à peine perceptible. Bien sûr, quelle question idiote. Son inquiétude pour elle n'était pas feinte, ne le serait jamais. Tellement que, cette fois, il ignora presque l'effleurement de ses lèvres, trop concentré sur ses paroles. Trop concentré sur ce qu'elles impliquaient. Qu'est-ce que tu as fait, Hannah ? Peu importait, non ? C'est ce qu'il aurait tant voulu lui dire.
Peu importe ce que tu as fait, je t'aime.
Il se contenta de l'écouter, malgré ses muscles qui se crispaient comme dans une supplication pour la retenir contre lui.

- Raisonne-la... Moi j'y arrive pas... S'il te reste ne serait-ce qu'un peu de sentiments pour elle... Aide-la à vivre une nouvelle fois...

La phrase le frappa en plein cœur. Un peu de sentiments pour elle ? Un peu ? Que croyait-elle ? Que croyaient-elles ?
Est-ce que c'était le déclic qui lui manquait ?
Sa main désobéit à ses ordres l'espace d'une seconde, pour relever son visage, tourner son regard vers le sien, effleurer son menton du bout de son pouce. N'avait-il qu'un peu de sentiments pour elle ? Non, mille fois non. Tous les sentiments qu'il était capable de ressentir se tournaient vers elle. Toute la peur, tout l'amour, toute la culpabilité, toute la douceur. Chaque émotion qui vibrait dans ses veines s'imprégnait d'Hannah, toujours plus. Et la question finit par franchir ses lèvres. Celle qui résonnait dans sa tête depuis des jours, celle qu'il n'avait jamais pu prononcer. Elle sortit enfin, emprunte de toute sa considération, de toute son envie de la protéger, de son besoin de la savoir – de la croire ? - en sécurité.

- Qu'est-ce que tu as fait, Hannah ?

C'était un souffle dans sa bouche autant qu'un cri dans sa tête. Il voulait l'aider. Il voulait l'apaiser. Il voulait savoir, comprendre, la protéger de tout, d'elle-même, des autres, du monde qui l'avait déjà tant blessée. De lui ? Aussi, mais il n'était pas certain de savoir comment. En restant près d'elle ou en s'éloignant ? Son cœur et son esprit n'étaient pas d'accord sur la question. Mais Médée avait porté le premier coup pour fêler la carapace de culpabilité qui avait enfermé son cœur.
Je veux rester près d'elle. Qui la protégera si je ne suis pas là ? Qui lui répétera autant que nécessaire qu'elle n'est pas folle, qu'elle est belle, qu'elle est la meilleure chose qui me soit arrivé ?
Qui d'autre que lui pouvait faire une chose pareille ? Médée ? Non, personne.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Mar 12 Juin - 13:27

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson


Il hocha la tête. Quand elle lui demanda s'il me protègerait, il répondit sans mot... Et je souffrais de sa réponse. Ne me protège pas, concentre-toi sur ton avenir... Mais il ne savait pas encore... Il se crispait sous les gestes de la diablesse qui m'habitait... Elle continuait de parler, de l'envoûter, ses lèvres me brûlant tant je désirais l'embrasser. Mon coeur s'arrêta lorsqu'il fit son premier geste vers moi. Son pouce caressa faiblement mon menton. Il me regardait. Je le savais. Même si c'était Médée qui lui parlait, qui le touchait... il me parlait. Alix ne parlait presque qu'à moi. Et la question sortit. Son ton me fit détourner le regard. Je ne voulais pas lui mentir.

Ravale ta question... Arrête de te préoccuper de moi. Arrête, tu vas bientôt devoir m'oublier...

- Qu'est-ce que tu as fait, Hannah ?

Faut que tu répondes Hannah...
Je peux pas.
Tu n'as pas le choix.
Je peux pas.
Je vais le faire pour toi!
NON!

Elle me força à revenir. Je détestais lorsqu'elle faisait ça... J'avais l'impression de ne rien contrôler. C'était épuisant. Je me retrouvais contre lui. Mon visage bien trop prêt du sien, ses doigts sur ma peau... Je sentais son souffle... J'avais mal. Mal de ne pas pouvoir l'embrasser ou d'être trop près de lui. C'était une torture... Sûrement bien pire que tout ce que je pouvais faire. Savoir qu'il aurait dû être mien... Et qu'une autre profitait de lui... De tout ce que j'aimais encore. Ses baisers, sa tendresse, son amour... Son corps. Ses rires. Tout...

- J'ai...

Mon regard se détourna, un léger sourire sur mes lèvres.

- J'ai fais ce qui me semblait juste.

Lentement, mon corps s'éloigna du sien. J'avais mal. Je voulais... tout oublier. Je voulais retourner chez moi, m'enfermer et ne plus en sortir...

Tu es une menteuse Hannah.
Je n'ai pas mentis.
Tu as dis la vérité?
...
Donc tu es une menteuse.

Mon corps retourna près du poulet, le goûtant, souriante par réflexe. Je voulais pleurer... Je voulais qu'il sache... Et il ne devait pas savoir. Il m'engueulerait. Notre soirée ne se passerait plus "bien". Je ne voulais pas... Je voulais qu'il reste. Je voulais qu'il parte. Je ne savais plus ce que je voulais... Mes gestes furent presque instinctifs. Je découpais la viande tendre, servant les légumes que j'avais mis à revenir dans un plat rond. Et je soupirais lentement. Je fuyais. Encore une fois, je fuyais son regard, mes sentiments... Je fuyais... Encore et toujours... J'apportais les deux plats, revenant rapidement une nouvelle fois avec de la sauce. Une seconde, je me faisais l'effet d'être ma mère. La nostalgie me prit alors que je restais pour le servir.

Je t'aime tellement que je préfère te savoir heureux avec une autre et libre plutôt que malheureux avec moi... Et c'est justement parce que je t'aime à ce point que je déteste t'aimer autant...

Mes gestes le servirent tel qu'il avait l'habitude de manger. Les doses presque idéales. Je soupirais très faiblement alors que je me servais, d'une assiette bien moins garnie que la sienne.

- J'espère que c'est bon... Mange donc...

Médée soupirait, se débattait alors que je tentais de la maintenir. Elle en avait déjà trop dit! Elle devait se taire, ne pas recommencer... Et...

SI TU LUI DIS PAS, JE TE PROMETS QUE JE LUI DIS QUE TU L'AIMES. JE ME FAIS PASSER POUR TOI. JE L'EMBRASSE ET FAUDRA ASSUMER!

Mon coeur s'arrêta. Si elle faisait ça... non... Je n'assumerais pas. J'allais sentir le goût de ses lèvres, son souffle... J'avais déjà du mal à l'oublier... Alors...

Alors t'arrête de faire ta conne et tu lui dis! Merde!

- J'ai... peut-être eu une vérité un poil violente... J... Tu n'as plus de soucis avec les McKerman non?







Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mar 31 Juil - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Mer 20 Juin - 11:34

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

Le changement dans l'intonation, dans l'attitude, fut tellement perceptible qu'Alix se crispa légèrement. C'était une chose d'avoir Médée contre lui dans le corps d'Hannah, le provoquant comme elle savait si bien le frère, c'en était une autre de savoir que c'était la véritable Hannah qui se trouvait dans ses bras. Son regard qu'il croisait, jusqu'à ce qu'elle le tourne ailleurs. Et un vent glacial l'enveloppa lorsqu'elle lui répondit avant de s'éloigner.
Ce qui lui semblait juste ?
Ça n’apaisa pas sa question. Ça ne fit que la faire résonner encore plus fort dans sa tête, pulser au rythme de son cœur qui goûtait à l'angoisse. Qu'est-ce que tu as fait, qu'est-ce que tu as fait, qu'est-ce que tu as fait... Elle s'écarta, il voulut la retenir, mais une part de lui l'en empêcha. La peur, ou la culpabilité ? Un mélange des deux. Il avait l'impression qu'elle lui échappait totalement, et il savait que c'était de sa faute.

- Ça ne répond pas à ma question... souffla-t-il d'un ton désabusé, presque silencieusement alors qu'elle se trouvait dans l'autre pièce.

Il avait toujours eu besoin de certitudes, mais c'était devenu une nécessité vitale en cet instant. Maintenant que tout son monde s'était écroulé et qu'il n'en restait plus que des cendres, il sentait que les mots d'Hannah pouvaient être la tornade qui les éparpillerait comme le torrent qui les rassemblerait. Si elle soufrait à cause de lui – souffrait davantage de ses erreurs – alors plus rien n'aurait...
Non... était-il assez hypocrite pour demander d'elle une vérité absolue alors qu'ils n'était pas capable d'en exprimer une toute simple ? Je regrette de t'avoir laissée seule. C'était des mots si simples à prononcer, non ? Plus simples que ce qu'elle cachait, probablement, et pourtant il n'en était pas capable. Comment pouvait-il lui demander ça, alors ? Pour alimenter ses propres certitudes ? À quel point était-il devenu égoïste ?

Son égoïsme lui sauta aux yeux lorsqu'elle revint avec les plats. C'était censé être un repas calme, et il avait l'impression d'y avoir introduit un grain de sable dérangeant, un élément capable de ruiner tout ce qui ne l'était pas déjà. Il décida de ne pas mentionner le sujet à nouveau, de ne pas insister malgré l'inquiétude qui lui rongeait les entrailles. Profiter d'un moment avec elle était bien suffisant, avant...
Avant qu'ils se séparent pour ne peut-être jamais se revoir ?
C'était trop douloureux. Être aussi près d'elle en sachant qu'il ne pouvait probablement plus l'atteindre... Mais les mots de Médée l'empêchaient de s'enfermer à nouveau dans sa bulle de culpabilité, derrière son masque de neutralité. "S'il te reste ne serait-ce qu'un peu de sentiments pour elle". Il observa pensivement la jeune fille tandis qu'elle les servait, n'osant pas lui dire qu'il mangeait désormais probablement bien moins qu'elle.
Et toi, est-ce qu'il t'en reste, des sentiments ?
Jamais il n'oserait poser cette question.

Alix s'installa face à l'assiette qu'elle lui avait réservée, laissant son regard vagabonder sur les bougies, le décor. Une ambiance travaillée avec soin, et il ne pouvait nier l'envie de goûter à sa cuisine. Avait-il le droit de prétendre que rien ne s'était brisé entre eux ? Juste l'espace d'une soirée...

- J'ai... peut-être eu une vérité un poil violente... J... Tu n'as plus de soucis avec les McKerman non ?

Un mauvais pressentiment fit courir des sueurs froides sur sa nuque. Il tendit la main à travers la table pour la poser sur la sienne, un réflexe angoissé comme en témoignait la vitesse de son mouvement et la crispation de ses doigts. Il s'était promis de ne pas mentionner le sujet à nouveau, mais elle l'avait fait d'elle-même, alors...

- Hannah...

Une pointe de... culpabilité ? inquiétude ? quelque chose d'approchant, avait percé dans sa voix. Un poil violente ? À quel point ? Lequel des deux était-elle... il n'eut même pas besoin de terminer sa question mentale ; si Hannah s'en était pris à quelqu'un, ça ne pouvait être que Jenny. La Jenny qu'il avait lui-même eu envie, des dizaines et des dizaines de fois, de présenter tête la première à l'un des murs de l'école. Mais il s'était retenu parce qu'il était conscient que ça ne ferait qu'aggraver ses problèmes, avec la justice comme avec son frère. Après tout, maintenant que les deux avaient obtenu ce qu'ils voulaient, ils lui avaient foutu la paix.
Tout ce qu'ils voulaient, vraiment ? Non... il y avait... les mots de Jenny lorsqu'il était allé la confronter chez elle. "Ta foldingue de copine m'emmerdait déjà assez souvent et comme elle est intouchable et toi non..."
S'en prendre à moi pour atteindre Hannah. Ses doigts se serrèrent davantage sur ceux de la jeune fille. Non... Si Jenny avait réussi ça, atteint cet objectif... Alors peu importe ce que ça lui coûterait...

- À quel point ? S'il te plaît... dis-moi à quel point tu es en danger...

Il serrait les dents. Quoiqu'ait fait Hannah, il en imputerait la responsabilité à Jenny. Violente ? Il avait voulu l'être aussi. C'était la peur de voir cette mention supplémentaire sur son dossier qui l'avait empêché d'étrangler purement et simplement la garce qui avait détruit sa vie. Hannah n'avait pas ce genre de limites. Elle avait déjà tout perdu, alors qu'importait une ligne de plus ?
Elle risquait tellement, tellement pour... quoi ?

- Je ne les laisserai pas t'atteindre à travers moi. Je ne sais ni ce que tu as fait, ni à quel point ils l'avaient prévu mais... mais... c'est ce qu'ils cherchaient, aussi. Pas juste moi, pas juste...

Il ne se rendait même pas compte que ses pensées lui avaient échappé. Son ex ? Était-ce vraiment important ? Non. Pour l'instant, il avait oublié ce fait. Elle était Hannah. La fille qu'il aimait. Il ne pouvait tolérer qu'il lui arrive quoi que ce soit.

- Je ne veux plus que tu souffres à cause de moi... Je t...

Là, seulement, il réalisa ce qu'il était en train de dire. Il baissa la tête, détourna le regard. Sa main se desserra, partagée entre le réflexe de s'écarter comme si ses mots avaient rendu le contact interdit et la part de lui qui voulait la protéger de tout.
Tu devrais manger, faire comme si ce dîner était normal, comme si rien ne s'était passé. Mais il était trop rationnel pour suivre ce conseil. Trop rationnel, ou trop émotif.
Un comble pour quelqu'un à qui l'ont avait répété toute sa vie qu'il n'affichait aucune émotion.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Dim 8 Juil - 19:17

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson


- Hannah... 

J'entendis quelque chose derrière mon nom. Une sorte d'inquiétude dillué dans quelque chose d'autre. Quelque chose que je n'arrivais pas à identifier. De la souffrance? Il souffrait? J'aurais dû me taire? J'aurais dû lui dire? Non... Non non. Il ne devait pas penser à moi. Il devait se concentrer sur lui. Ses études. Son avenir. Je ne devais pas redevenir importante. Je ne devais pas reprendre une place autre que la mienne... Je ne devais ni le désirer ni faire en sorte de retourner près de lui...

Mais tu le désires.

Oui.
Tu l'aimes toujours
Toujours
Alors pourquoi tu n'...
PARCE QU'IL DOIT PAS RESTER ICI! C'est pas sa place! Il doit sortir de cet enfer. Prendre soin de sa soeur. Retourner voir ses parents! Il doit m'oublier... Parce que je le tire vers le bas. C'est pour ça qu'il est partit! Je le sais!

Il se laissait parler une nouvelle fois. Il me demandait à quel point j'étais en danger. Je ne comprenais pas. Je n'étais pas en danger. IL n'arriverait rien à mon corps. J'étais plutôt en sécurité d'ailleurs... La prison. Rien ne m'arriverait là-bas. Voir même... S'il lui arrivait encore quelque chose, je pourrais avoir plus de contacts. C'était une bonne chose non?

- Je ne les laisserai pas t'atteindre à travers moi. Je ne sais ni ce que tu as fait, ni à quel point ils l'avaient prévu mais... mais... c'est ce qu'ils cherchaient, aussi. Pas juste moi, pas juste...

Pas juste quoi? Moi? Peu importe. Il pouvait m'atteindre. J'étais son épée. Je l'avais toujours été. J'étais forte. Je supporterais. J'éviterais. Je casserais pour lui. Je me fichais du reste... Ce n'était pas important... Il avait toujours été plus important que je ne l'étais. Lui avait des gens qui l'attendaient. Il avait des contacts et, surtout, un avenir... Moi je n'avais rien de cela. Alors la meilleure des pertes c'était indubitablement moi. C'était logique et scientifique. Alors pourquoi il avait l'air de souffrir? Pourquoi il ne comprenait pas que je ...

- Je ne veux plus que tu souffres à cause de moi... Je t...

"Je t"? "Je t" quoi? Mon corps s'était avancé, mes doigts se ressèrent sur les siens. Je ne voulais pas qu'il arrête de me toucher. J'avais l'impression que s'il arrêtait... Il ne me toucherait plus jamais. Et Dieu savait à quel point j'avais besoin de lui. Mes lèvres s'ouvrirent avant que je ne vois son regard.

Mes doigts vinrent enlacer les siens alors que je baissais le visage, pouffant faiblement jusqu'à ne pas me retenir et éclater de rire. Mes doigts se resserrèrent un peu plus alors que les larmes embrumèrent mes yeux. Et j'en vins à me calmer, lentement, m'excusant alors que ma voix portait le rire que je me forçais à étouffer.

- Excuse-moi... Je... Je ne me moque pas... Je repensais à ce que tu m'avais dis. "Ne te fie pas trop à mes yeux". Pourtant... Là, ils affichent tellement de choses...

Je finissais par me calmer, mon poignet se repliant pour que mon pouce caresse sa peau par réflexe. Lentement, le rire de ma voix s'atténua, mourut lentement alors que je reprenais, doucement plus sérieuse.

- Ne t'inquiète pas. Je ne suis pas en danger. Physiquement je vais bien. Et puis... Si je lui ai fais peur, si elle me craint, alors j'estime avoir gagné.

Le but c'était ça justement. Qu'elle me fixe, qu'elle en oublie Alix. J'étais sa cible? Ça m'arrangeait, elle était la mienne. Je la traquerais. Je me refusais de le laisser souffrir pour ça. J'encaisserais. Comme d'habitude. Après tout, Médée était la preuve que je pouvais supporter bien plus de choses que lui non?

- N'est-ce pas ce que tu faisais? Jouer pour les sensations, par pour la victoire. Quand ça te concerne, c'est ce que je fais aussi. Ne t'inquiète pas. J'ai eu un bon professeur. On ne m'atteint pas si aisément.

Quelques secondes s'écoulèrent avant que je ne réalise que je me comportais comme à l'époque... Comme avant. Lentement, mes doigts se desserrèrent des siens.

- Tu me connais. Je ne fais rien au hasard. Ne faut-il pas garder une carte dans sa manche?

Je souriais. D'un sourire tendre. J'étais heureuse juste avec lui. C'était douloureux de ne pas être dans ses bras... Mais tant qu'il ne me détestais pas... Tant qu'il ne m'ignorait pas... Tant que...

- On risque sûrement la prison. Pour torture psychologique. Effraction de propriété privé. Et ya sûrement deux trois choses que j'ignore et qui vont légalement nous baiser.

La voix de Médée résonna. Je... Hein? C'était la première fois qu'elle prenait la parole pour autre chose que des taquineries ou de la violence gratuite. Elle m'empêchait de revenir de suite, préférant sa franchise à mon début d'hypocrisie. Ses doigts se posèrent sur la peau de mon compagnon et s'y stoppèrent. Médée aimait bien Alix. Mais en l'instant, sa colère envers mon comportement la répugnait.





Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.


Dernière édition par Hannah Wayne le Mar 31 Juil - 2:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Scarønson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Homme
Identité de genre : Masculin
Messages : 335
Né(e) le : 30/07/2001
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 17
Pays d'origine : Norvège
Nationalité : Norvégien
Famille : Frère jumeau de Rikissa, grand frère de Naev
Situation amoureuse : Meh
Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya - Kagerou Project
Doubles comptes : Martel, Naomi, Roxanna, Nick/Ellia
Commentaires/Citations : « Moi tant que je peux jouer, je mise ce que tu veux, même les dents du voisin »
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t221- http://indare-division.forumactif.com/t246-

Lun 30 Juil - 21:59

14 février
2018
Dîner improbable

Hannah Wayne

Il avait failli le dire. Failli prononcer le mot de trop, le mot qui aurait signé la fin de la normalité de cet instant. Il n'aurait pas supporté qu'elle lui réponde la seule chaose qu'il pouvait imaginer. "Si tu m'aimes, pourquoi tu es parti ?" Il n'avait pas la réponse. Si ? Si, il l'avait. C'était simple. Il avait peur de l'IRS, il voulait fuir son ancienne école, s'écarter des contrôles, des yeux inquisiteurs, des psys, de la surveillance permanente, alors il s'était éloigné, lentement mais sûrement. Il l'avait abandonnée. Le pire dans tout ça, c'était surtout que les remords n'étaient apparus que l'été dernier. Quand il voyait la cage se refermer sur lui, quand il avait compris qu'il avait tout perdu pour rien. Avant ça, la culpabilité l'avait totalement ignorée, comme d'habitude. Un sentiment qu'il n'avait jamais ressenti avant, tout d'un coup pesant et omniprésent. Il l'avait abandonnée pour rien. Il ne pouvait pas prétendre l'aimer, pas après l'avoir sacrifiée sur un rêve imaginaire, qu'il avait gâché de ses propres mains. L'aurait-il mieux vécu s'il avait pu continuer à l'ISS, continuer dans son domaine, continuer à monter ? Oui. Il aurait sûrement été aveuglé par la certitude d'avoir pris la bonne décision. Aussi aberrant que ça puisse paraître, il se connaissait assez bien pour savoir qu'il aurait pensé ainsi.
Mais ça n'avait plus d'importance, maintenant. Les mots n'avaient pas franchi ses lèvres et, même s'il avait détourné le regard, il n'avait pas l'impression d'avoir trop gaffé.

Le rire d'Hannah le crispa quand même légèrement. Mais ce n'était pas le rire sarcastique ou méprisant, cassant, auquel une partie de lui aurait pu s'attendre après cette déclaration mal interrompue. Pas de "ne prétends pas ça après m'avoir laissée tomber". Etait-il paranoïaque d'imaginer ce genre de choses de sa part ? Oui, oui, sûrement, surtout après que Médée ait dit qu'elle était contente de le voir, mais il ne pouvait pas s'en empêcher.

- Excuse-moi... Je... Je ne me moque pas... Je repensais à ce que tu m'avais dis. "Ne te fie pas trop à mes yeux". Pourtant... Là, ils affichent tellement de choses...

Comment ça, tellement de choses ? Trahi par son regard, vraiment ? Décidément... elle ne se rendait pas compte du super-pouvoir qu'elle avait, de pouvoir y lire quelque chose.

- Et puis... Si je lui ai fais peur, si elle me craint, alors j'estime avoir gagné.
- Si elle s'en est prise à moi, c'est justement parce qu'elle avait peur de toi...

Il ne releva pas la tête. Toute cette histoire lui échappait. Il voulait la protéger, l'empêcher d'être atteinte à travers lui, empêcher Jenny de gagner. S'il arrivait quelque chose à Hannah, elle gagnait. Ne se rendait-elle pas compte qu'elle faisait son jeu ? Aussi traumatisée soit Jenny, elle aurait ce qu'elle voulait au final. Même si...

- On risque sûrement la prison. Pour torture psychologique. Effraction de propriété privé. Et ya sûrement deux trois choses que j'ignore et qui vont légalement nous baiser.

Même si c'était sûrement plus violent que son plan d'origine. Jenny espérait-elle faire pleurer Hannah ? Ridicule, il fallait bien mal la connaître. Alix, lui, serra les dents. Si Médée en parlait comme ça, avec ce ton agacé, c'est que c'étaient les actions d'Hannah qui leur avait causé tous ces problèmes. Elle ne voulait pas lui dire la vérité ? Pourquoi ? Pourquoi était-ce à Médée de lui dire ce genre de choses ? Il serra les dents. Cette situation n'aurait jamais dû exister. Pas pour 300 livres sans intérêt. Voilà tout ce qu'il gagnait avec son comportement naïf. À faire confiance aux gens qui ne le méritaient pas. Une leçon durement apprise. Il n'y avait qu'une personne à qui il faisait réellement confiance en dehors de sa famille.
Et elle était en train de lui mentir.

Alix releva le menton de la jeune fille d'une main. Pas avec la délicatesse qui précéderait un baiser, mais avec une prise assez ferme pour la forcer à croiser son regard. Même si c'était Médée qui lui faisait face, peu importe. Il avait une question. Une seule, une dernière avant de laisser le sujet de côté... peut-être. Plus probablement avant que ses envies de tuer Jenny McKerman ne grimpent d'un cran. L'empêcher de porter plainte, ça devait bien être possible d'une façon ou d'une autre, non ?

- Pourquoi elle me ment ?

À vrai dire, il en avait d'autres. Qu'est-ce qu'elle me cache encore ? Comment ça, torture psychologique ? Elle est entrée chez elle pour lui faire quoi, exactement ? Quel rapport avec ma soit-disant liberté à venir ? A-t-elle encore des sentiments pour moi ?
Non, pas celle-là.
Non, il n'avait pas besoin des détails. Au fond, il savait qu'il finirait par les apprendre et par les détester. Il verrait qu'Hannah avait traqué Jenny comme elle savait si bien le faire, qu'elle avait cherché à le venger, plus en douceur qu'une balle dans le crâne. Mais il ne voulait pas les détails. Il voulait savoir ce qui la poussait à ne pas lui en parlait. Ce qui la retenait autant. Si elle avait fait ça pour lui, ne devait-il pas être le premier à savoir ? Le premier au courant ? Non, il ne lâcherait pas Médée avant qu'elle ne lui répondre, ou qu'elle laisse Hannah lui répondre. À ce stade, il se fichait de laquelle prenait la parole, il voulait une réponse. Il ne supportait pas l'idée qu'elle lui mente, qu'elle lui cache une chose pareille sans une vraie raison.
© Alix
paroles en #9E1A12


Revenir en haut Aller en bas
Hannah Wayne
IRS |:| Quatrième année
avatar
Femme
Identité de genre : Féminin
Messages : 135
Né(e) le : 10/12/2000
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 18
Pays d'origine : Australie
Nationalité : Australienne
Situation amoureuse : Célibataire depuis janvier 2017
Personnage sur l'avatar : Kido Tsubomi de Kagerou Project
Doubles comptes : //
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t709-je-prefere-votre-silence-a-votre-fourberie

Mar 31 Juil - 2:36

©️ Yamashita sur épicode

"Un Dîner Improbable"
« Un bon dîner réconcilie tout le monde. »
[Samuel Pepys]

 14 février 2018 - Feat. Alix Scarønson

Médée l'observait. Calmement, sans même plisser du regard, elle plantait son – notre – regard dans le sien. Les doigts du norvégien se refermèrent sur sa mâchoire et la forcèrent à lui faire face. Mais il devait mieux la connaître que ça. C'était moi qui avait du mal à lui faire face. Pas elle. Médée s'en fichait. Elle le regardait comme s'il n'était rien ni personne. De ce regard sérieux qui paraissait froid et distant. Ce même regard que j'avais lorsque quelqu'un me parlait alors que – selon toutes vraisemblances – je n'en avais pas envie. Il allait lui poser une question. Sûrement sur mes actes. Ou peut-être sur les raisons de mes actes? De toutes façons, cela se saurait bien assez tôt...

- Pourquoi elle me ment ?

Médée papillona une seconde du regard. Elle – et moi aussi remarque – ne nous attendions pas à cela. Pendant que j'observais ma moitié – sûrement d'un air hébété – Médée, elle, haussa un sourcil. Elle jaugeait ce qu'elle allait lui répondre, ce qu'elle allait lui dire et comment. Quelle vérité? La sienne? La mienne? Celle qu'il voulait entendre? Elle observa ses yeux, finissant par lui sourire doucement.

- Je ne suis pas Hannah. Je ne vais ni dérober mes mots ni mon regard. Tu peux me lâcher s'il te plaît Alix?

Je frissonnais d'entendre son prénom sortir avec l'intonation de Médée. Elle leva sa main pour retirer les doigts serrés de son visage. Et, alors que j'imaginais ses gestes plus impétueux, plus volontaires et plus aptes à être un peu secs, elle posa ses doigts sur les siens, décalant lentement sa main sur sa joue, joue qu'elle posa dans le creux de sa paume. Elle ferma les yeux, quelques secondes, réfléchissant à sa réponse sans un mouvement. Et elle arrêta leur contact, reposant doucement la main du norvégien sur la table. Et elle inspira longuement pour se préparer à répondre, ouvrant ses lèvres avant de soupirer :

- Elle est terrifiée.

Je me sentie frissonner. Hein? Quoi? Pourquoi... Pourquoi elle lui disait ça? Je n'avais pas peur. Je n'avais plus rien à craindre. J'allais être évincée de la vie d'Alix, par mes propres soins. J'avais sufisamment terrifée l'autre connasse. J'allais être condamnée à la prison. Je ne verrais plus ni mes parents adoptifs, ni mon frère, ni Alix... Je ne verrais plus personne. J'allais restée seule, tout le reste de ma vie. Et c'était très bien comme ça.

- Elle refuse que tu restes accrochée à elle. Parce que tu mérites simplement mieux. Elle refuse d'être un boulet qui t'empêcherait de continuer tes études ou de retourner en Norvège. Elle sait que t'as le mal du pays, qu'il n'y a aucune raison pour que tu sois ici. Elle sait que tu veux partir, vite. Elle sait aussi que ton avenir compte pour toi.

Médée lui souriait comme ma mère adoptive avait pu me sourire lorsque j'étais arrivée. Elle avait eut un sourire doux alors que j'étais morte. J'avais refusé qu'elle me touche, qu'elle me regarde, qu'elle s'occupe de moi. Médée avait ce sourire. Chaleureux, tendre. Tout le contraire de ce qu'il connaissait d'elle.

- Hannah se contrefout de son avenir. Elle est déjà morte trois fois. Une de plus une de moins...

Elle comptait trois morts... La première quand on avait été cambriolé. La seconde quand je l'avais tué. La dernière... Quand il était partit.

- Elle ne veut pas que tu t'inquiètes. Que tu replonges à cause d'elle. Tu voulais ta liberté par deux fois. La première t'a fait retourner en ISS. La seconde... Hannah veut te la rendre. Ce n'est pas juste que tu sois accusé à tord. Alors elle fait ce qu'elle sait faire : la justice elle-même. Peu importe les conséquences. Mais bon. Tout n'est que prétexte pour que je sorte.

Elle avait raison. Elle avait complètement raison. Je voulais juste... Je voulais...

- Comprend qu'Hannah n'a – d'après elle – aucune raison de vivre. Tout ce qu'elle espère, c'est que je prenne sa place et que je fasse ce qu'il me chante le temps d'être enfermée et de mourir seule dans sa cellule. Mais si elle te disait tout ça, tu t'inquièteras. Tu paniquerais. Tu ferais ptêtre une crise. Tu lui dirais que c'est faux. Qu'elle compte. Qu'elle doit prendre soin d'elle. Pour Joshua. Pour ses parents. Qu'elle devrait avoir son diplôme et aller à l'Université.

Médée soupira une nouvelle fois alors que je me roulais en boule. Ses yeux la piquaient, laissant ma soeur pleurer sans tristesse. C'était ma tristesse. Pas la sienne.

- Hannah est seule. Triste. Et refuse que quiconque se mette en danger pour elle. Ce que tu feras, assurément.

Elle souriait avec une douceur que je ne lui connaissais pas.

- C'est pour ça qu'elle te ment. Parce qu'elle ne veut pas que tu t'inquiètes pour elle. Parce qu'elle juge que tu vaux mieux que ça. Et puis... Et puis tu as ta copine non? Celle aux cheveux verts. D'ailleurs, pendant qu'Hannah pleure sans m'écouter... Est-ce une coïncidence s'il y a tant de ressemblances entre Hannah et elle? Tu sais... Elle est persuadée que le problème vient d'elle. Que tu as aimé son corps mais pas son esprit. D'où ta nouvelle copine...






Hannah parle en #00dce4 et pense en #e030c9 alors que Médée s'exprime en #BE9AF4.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Event] Saint Valentin
» C'est l'amour à la plage ? [Event Saint Valentin] ft Martyr
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Bonne Saint-Valentin à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: South London :: Brixton-
Sauter vers: