À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le diable au corps | Raven et Meriwether

Invité
Invité
avatar

Jeu 12 Jan 2017 - 16:56
Invité
Meriwether Hills
PNJ |:| Joué par Myeongwol



« _ Et donc, tu ne va pas rester ? »

Avait demandé Meriwether Hills en regardant l'application avec laquelle Park Myeongwol entourait ses mains avec des bandes de tissus éponge.  Il se laissait faire, ce n'était pas tellement rare, elle aimait faire ce genre de choses et pour une raison qu'il ne s'expliquait pas, ça ne le dérangeait pas qu'elle le fasse.  Tant que ça ne devenait pas une habitude.  Probablement à cause de sa propre expérience à ce sujet , elle était véritablement appliquée et savait comment placer l'objet. Elle était douce, mais ferme et il n'avait pas le cœur à se disputer avec elle, de toutes les manières elle ne donnait pas l'impression d'en avoir elle-même envie.

« _ Ce n'est pas que je ne veux pas , c'est que je ne peux pas. J'ai rendez-vous avec mon contrôleur judiciaire et d'ailleurs, mon oncle sera la aussi. »

Elle avait répondu en attachant correctement le dernier morceau de bande , il avait grogné d'approbation mais n'avait pas ajouté un mot à ce sujet. Parfois il se demandait ce qu'elle ferai , une fois qu'il aurait quitté le campus , une fois qu'elle l'aurait quitté aussi.  Eh bien elle ne se voilait pas la face : elle serait renvoyée en Corée dans une prison pour femme, adulte cette fois, pour purger la fin de sa peine et Meriwether se souciait surtout de ce qu'il adviendrait une fois qu'elle pourrait sortir de prison. Est-ce qu'elle tuerai sa sœur , comme elle avait parfois prétendu qu'elle aimerai le faire, ou est-ce qu'elle reviendrai en Angleterre et qu'elle tirerai un trait la dessus ?

Il n'arrivait pas à le savoir, et parfois cet inconnu occupait son esprit, longuement. Lui-même réflichissait régulièrement à la vie qui l'attendait une fois qu'il aurait quitté l'IRS.  Avec un soupire lent il avait reporté son attention sur la jeune asiatique.

« _ Tu as fini de me pouponner ou tu veux aussi me faire les ongles et coiffer mes cheveux? » Il avait ironisé mais elle avait argué un sourire sadique en faisant claquer l’élastique plat qu'elle avait atour du poignet.

« _ Oh ? Et pourquoi pas, hein ?
 _ N'approche pas! »

Il avait craché en se levant brutalement, elle l'avait souplement suivit dans son geste et avait fait mine de tendre les mains vers ses cheveux.

« _ Arrête! » L'avait-il prévenue et elle s'était effacée en riant , le saluant vaguement d'un signe de la main.

D'un pas preste il avait lui même quitté les lieux pour se diriger vers le gymnase. Et avait jeté un regard mauvais au surveillant qui avait suivit tout leur échange. Ils n'étaient pas des bêtes, ils n'allaient pas s'étriper avec passions parce qu'on les laissait seuls un moment.  Chassant ses considérations d'un geste de la main  il avait poussé la porte de l’annexe fixant le tressage impeccablement symétrique qu'avait opéré la coréenne.  Est-ce qu'il y avait besoin d'être aussi appliqué même pour une chose aussi insignifiante ? Il avait commencé à s'étirer sans le moindre mot, attachant négligemment ses cheveux les plus longs dans une queue de cheval haute. Il avait senti toutes ses articulations se détendre les unes après les autres et enfin, il s'était permit de jeter un coup d’œil à la salle. Il était habitué à être seul en ces lieux.  Le son étouffé de quelqu'un frappant contre les sac avait attiré son attention et alors qu'il faisait machinalement craquer son poignet droit il avait observé le spectacle d'une fille aux cheveux roses qui écrasait ses poings contre les poids.

Et honnêtement : il trouva cela pitoyable.
Il n'avait même pas l'excuse de la préntention sexiste et purement paternaliste de la « frappe de femme » parce qu'il traînait avec Myeongwol et que – outre le fait que cette nana était cinglée – elle cachait une force de frappe  qui était surprenante pour son gabarit. Contrairement à la fille-chewing-gum , elle avait des coups, propres, précis, forts et surtout avec une trajectoire cohérente. Bubblegum, elle ne semblait même pas être capable de positionner ses pieds et ses hanches dans le bon alignement.

Il avait grogné de façon ostentatoire et alors qu'il faisait glisser la fermeture éclair de son sweet-shirt pour dévoiler un débardeur noir,  il s'était positionné devant le second sac.  Il avait fait rouler les muscles de son dos , montrant ci et là des marques de tatouages cachés plus loin sous le vêtement et reculant sa jambe droite pour se positionner correctement il avait commencé à frapper à son tour.

Ses poings s'écrasaient avec force contre l'obstacle et le bruit retentissant attirerai sans doutes l'attention de boule-de-gomme, non ? Peut-être que de cette façon elle comprendrai la différence entre sa façon de faire et la façon correcte. Pivotant sur lui même il envoya son pied frapper le point culminant du sac et retrouva rapidement son équilibre, enfonçant une nouvelle fois ses poings dans la surface malléable.


Dernière édition par Myeongwol Park le Jeu 12 Jan 2017 - 19:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Invité
avatar

Jeu 12 Jan 2017 - 18:07
Raven
Raven L. Lentz
Ancien membre



M.Jefaismonintéressant ♥

Encore renvoyée de cours. Décidément… Quoi balancer la table sur mon camarade n’est pas une excuse valable ? Pf. Sérieusement. Je sortais encore du bureau de Martel en soupirant… Je détestais ce putain de bahut ! Qu’ils nous enferment réellement s’ils ne sont pas contents. Puis, j’avais fais que l’aidait, il pleurait car il voulait mettre fin à ses jours… C’était normal que je propose de lui planter mon ciseau dans la gorge, non ? On aurait pu passer ça en accident et puis voilà. Puis il avait eu peur, et un autre élève s’en est mêlé… Fallait bien que je lui apprenne où était sa place en le menaçant, il avait voulu me tenir tête, il avait vite compris à qui il avait affaire. Pff, ces putains de Potions, que des cas perdus. Et la prof dans tout ça ? Hum… Que je me souvienne, je l’avais insulté et elle avait prit peur donc elle était partir en courant chercher un surveillant : rien de plus intelligent que de laisser sa classe seule. Enfin bref… Tout ça pour dire que c’était vraiment soulant. Du coup, je m’étais encore pris un renvoie de deux jours, et mes jours d’intérêts généraux des vacances s’allongeaient encore… De toute façon, j’avais pas le droit de rentrer pendant les vacances, alors si c’est pour rester cloitrée dans mon mini studio de merde à la résidence surveillée, autant que je fasse quelque chose… Puis, il ne faut pas dramatiser, les derniers vacances on avait du nettoyer un parc zoologique avec des loups… J’avais réussi à m’introduire dans leur enclos, certains ils étaient dans un grand truc, mais ça avait été cool ! (le renvoie et mon entretient avec l’assistante sociale et le juge aussi d’ailleurs…)

Je soupirais… J’avais terminé les cours, et je n’avais pas spécialement envie de rentrer. Je savais qu’à cette heure ci il n’y avait personne au gymnase, est-ce que je pouvais y aller ? Je demandais alors à un surveillant de m’accompagner (j’avais pas le choix !). Je passais juste à la résidence pour prendre des affaires de sport : short et brassière ainsi que des affaires de douche. Je sortais rapidement, passant les contrôles pour pas que mon bracelet ne m’envoie des décharges, puis, je me dirigeais vers le gymnase.
Balançant mon sac sans trop réfléchir… Je me déshabillais, restant juste en soutient-gorge et en boxer, j’enfilais le short court que je serrais avec la ficelle, je vérifiais aussi que mon piercing au nombril soit bien attaché, on sait jamais, si je le faisais tomber ? D’ailleurs, est-ce que je devais enlever celui à la langue ? Non, ça ne risquait rien, puis, je n’étais pas en combat officiel si on pouvait dire alors bon. Je mettais ma brassière que je zippais à l’avant, laissant apparaître les deux dernières pattes de chat de mon tatouage. Dans mon dos, on pouvait voir un bon bout de mon tatouage, une plume qui se désintègre…  Je prenais des bandes de boxe. Je sais pas vraiment comment ça se mettait, à vrai dire quand je frappe ou quand j’étais prise dans un combat de rue, j’avais pas vraiment besoin d’accessoire… Mais, le frère d’Arai m’avait montré rapidement comment il faisait, il était double champion d’Allemagne de Kickboxing (ou un truc où on peut utiliser les pieds, bravo la fille qui s’y connait), il m’avait montré quelques techniques mais rien de très… Précis. Je savais juste que lui préférait être pieds nus, mais il mettait du gainage pour amortir les coups et « protégé » ses os. Je faisais en sorte que ça serve à quelque chose, c’était plutôt mit maladroitement mais ça devrait aller… Les bandages recouvraient presque mes tatouages aux jambes, mon micro était presque totalement caché mais on pouvait voir le haut de la cage de l’oiseau… Il n’y avait que mon bracelet électronique présent à ma cheville qui faisait tâche (en même temps on n’était pas là pour être belle). Ah oui, et j’avais enlevé mon collier, bien sûr, je n’avais pas envie qu’il se casse. Une fois mes cheveux attachés, je pouvais commencer…

Je frappais un peu comme je voulais, tant que ça me faisait du bien. Sérieusement, ça faisait un bien fou ! Je ne pensais plus à rien seulement à ce que je voulais… Frappant encore et encore…

Mais mon attention fut bientôt perturbé, tellement que je fusillais du regard la source de mon énervement. Un mec… Un putain de mec venait me déranger. Je serrais les dents, prête à lui faire une remarque… Pour qui il se prenait ?! J’allais lui faire une reflexion avant d’observer sa façon de faire… Il ressemblait à Kyle, le frère d’Arai. Il avait la technique presque parfaite, il avait le style. Et sa force, ça me collait presque des frissons… Et faut dire qu’il était grave mignon. Presque autant que Kyle ! Je le regardais alors de haut en bas, regardant plus son corps que sa technique finalement. Quoi, il m’avait dérangé, j’avais bien le droit, non ?
© Codage by Citron. - Institut Indare
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Jeu 12 Jan 2017 - 19:36
Invité
Meriwether Hills
PNJ |:| Joué par Myeongwol



Quand il se concentrait, ainsi, la plupart du temps il était inébranlable, ça l'empêchait même de penser à des choses qui d'ordinaire lui pourrissaient littéralement l'existence. Il rencontrait un psychiatre régulièrement, qui disait que ce genre de considération était le propre des patients atteint d'hypermnésie et que cette suractivité cérébrale était certainement la cause de beaucoup de choses. De sa colère constante, de sa frustration, de sa violence en fait, c'était bien simple s'il avait écouté  – ce qu'il ne faisait pas – son incapacité à oublier était la réponse parfaite pour tous les soucis de la terre.  Il n'y accordait pas tellement de crédit parce que la plupart des médecin n'avaient pas la « chance » de constater un cas aussi rare de mémoire absolue dans leur carrière et que ses effets étaient encore relativement inconnu et que c'était finalement plus une fascination fantasmatique qui poussait le psychiatre à parler de ce genre de réponse.  Et ça ne convenait pas à Meriwether. Il ne s'en cachait pas d'ailleurs.
L'exercice physique avait toujours permit de le contrôler et s'il avait choisis quelque chose d'aussi violent que la boxe Thaï au final ce n'était pas pour rien ni par hasard mais pour la poussée d'endorphines et d'adrénaline que cela générait et qui – par bonheur – avait le pouvoir de stopper son cerveau pour un temps, de créer un moment de silence total dans ce dernier.

Un silence rare et délicieux.
Son irritabilité en revanche n'en était pas forcément changée.
Éviter de penser n'était pas forcément une bonne chose quand on avait des instincts aussi prononcés que les siens , d’ailleurs c'était comme ça que le procureur qui l'avait fait inculper avait parlé de lui. Dans ces termes exacts : « Un animal, une bête ensauvagée régie par les instincts les plus bas et les plus triviaux, incapable de faire preuve d'empathie, corrompu dans ce qu'il à de plus substantifique : son âme. »
Au mot près, il s'en souvenait. Jusqu'à l'odeur de l'après rasage de ce type. Infâme d'ailleurs.  Et il se trompait, de l'empathie, il pouvait en ressentir. Dans des cas certes relativement précis et assez rares pour être mentionnés mais il en faisait preuve, à bien des égards, en tout cas il le pensait. Peut-être qu'il se fourvoyait mais honnêtement : il ne s'en préoccupait pas outre mesure.

Il n'était pas d'un naturel généreux et patient encore moins. En vérité il était probablement ce qui pouvait s'éloigner le plus de ces deux mots.  Et il avait une certaine arrogance manifeste dont il avait une parfaite conscience, il s'en accommodait, les autres s'en accommodaient aussi ; non qu'ils aient réellement la possibilité de faire autrement à ce sujet. Il y avait assez peu de personne au sein de l'établissement qui n'étaient pas en accord avec cela ou qui ignoraient ce qu'il en coûter de tenter d'aller contre sa volonté. L'isolement ? Il s'en fichait relativement et comme il avait l'habitude de croire qu'il fallait répondre à la violence par la violence, rapidement les situations s'envenimaient.

C'était un peu le cas actuellement. Pourtant tout était parti d'une bonne intention ( aussi bonnes que pouvaient être les siennes et si on passait outre ses motivations douteuses et absolument égocentriques ) mais le regard cuisant qu'il pouvait sentir sur lui était sur le point de faire craquer quelque chose dans le fond de sa conscience.   Et même lui , personnellement il n'était pas certain d'à quel point il serait mauvais que cela arrive véritablement.

Mais ce serai Mauvais. a tout point de vue .
Qu'il s'agisse d'elle ou de lui.

C'était pour cette raison que dans un premier temps il avait fait mine d'ignorer le regard de bublegum sur lui. Dans un soucis de conservation en quelques sortes, mais il ne s'était jamais retenu de rien et surtout pas d'exprimer ce qu'il ressentait, une chose qui passait souvent pas ses poings et toutes formes de menaces physiques ou morales et au bout d'un moment ( qui lui avait paru bien trop long) il avait craqué. Son pied avait frappé rapidement trois points précis du sac et alors qu'il retrouvait son équilibre, son appuis dans le sol et arrêtait le sac en le saisissant entre ses mains , il avait tourné son regard mordoré sur la fille.

Ce désastre.
Enfin, un fille.
Il avait carré la mâchoire et imprimé un regard mauvais sur son visage. Le fait qu'elle portait le même bracelet – offert par la maison – que lui était une preuve assez évidente du fait qu'elle occupais le même genre d’enclos fermé que lui. Un sourire sincèrement tordu avait étiré ses lèvres et il avait déplié plusieurs fois ses doigts pour les assouplir.

« _ T'aimes c'que tu r'garde au moins ? parce que, personnellement,  ça me donne envie de t'arracher les yeux. »

Il avait craché avec venin à l'endroit de la fille aux cheveux roses.
Est-ce qu'elle allait baisser les yeux et retourner à ses activités pour le laisser aux siennes ou est-ce qu'il allait seulement devoir lui prouver qu'il était en capacité de porter sa menace à exécution ?
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Invité
avatar

Jeu 12 Jan 2017 - 21:55
Raven
Raven L. Lentz
Ancien membre



Frappes moi si tu l'oses ~♥

Il était plutôt beau. Musclé. Tout à fait ce que j'aime chez un mec... En plus il avait un côté assez effrayant, je ne saurais dire pourquoi... Surement vu la force à laquelle il frappait dans ce sac, et en vue du bracelet électronique. Ca pourrait faire peur à certaines personnes, moi non, au contraire... Puis, j'adorais les sports de combat, alors je voulais en apprendre d'avantage, après tout, j'avais réussi à avoir une bonne note en sport sans rien y connaître, alors qui sait, si j'avais un peu d'entraînement, je pourrais peut-être viser encore plus haut?

J'étais stupide, mais quand même, j'arrivais à retenir la façon dont il se plaçait. J'avais plus de facilité à retenir les choses en les voyant, j'avais comment ils disaient les autres... Une mémoire visuelle? Ouais, ça doit être ça. Enfin, j'ai plutôt une mémoire sélective ouais! Je retiens surtout ce que je veux retenir.
Je m'étirais en le regardant, essayant des gestes dans le vide, comme si je voulais me calquer à lui... Il me voyait peut-être et ça l'énerverait surement, mais qu'est ce que j'en ai à foutre, moi je voulais juste progresser.

Une frisson bizarre me parcouru le dos quand il frappait sur ce sac... Je ne saurais dire pourquoi ou lequel mais... Mmh, ça m'excitait presque! Ce n'était même pas son côté sexy, mais plutôt sa force ou son charisme. Non, je n'étais pas maso au point de vouloir qu'il me frappe mais... Ca m'attirait. Un peu comme quand le directeur est "violent" pendant nos petits courts particuliers ou quand il mord à pleine dent ma poitrine (d'ailleurs, en y regardant bien, j'avais peut-être encore des traces...). Bref, c'était pareil avec ce garçon, il y avait un truc qui me donnait envie d'aller vers lui et qui sait me prendre un coup ou deux, à vrai dire, je n'étais plus à ça près et il allait devoir y aller pour me faire mal... Rien que voir mes bleus au ventre encore présent et ma cicatrice à l’arcade - une vieille baguarre pour sauver Amaryllis -, il pouvait voir que je n'étais pas innocente non plus. Puis, il faut avouer que dans mon passé, j'étais souvent prise dans des bagarres de rues, ou même à séparer des mecs qui ne voulaient qu'une chose: s'entre tuer. Ouais puis, pendant mes trafics, mes deals, il fallait bien que je protège ma marchandise, car on a trop tendance à sous-estimer les filles dans ce milieu ! Enfin. Ceux qui on essayait on vite compris leur douleur... Il ne faut pas me chercher. Et même, me battre est un élément essentiel de ma vie! C'est presque aussi vitale que respirer, manger, boire, dormir... J'ai besoin de taper pour me défouler. Bien sûr, j'ai le chant aussi, mais quand mon degrés d'énervement est trop haut... J'ai besoin que ça sorte par les poings et non par ma voix. Je cris aussi, bien sûr, mais il faut que je frappe... D'un côté, il faut que je fasse des dégats, des traces... C'est stupide. Je sais...

Mais pour le moment, c'était plus sa technique qui m'intéressait que de savoir ou non s'il allait me frapper. J'étais plutôt curieuse, pour une fois que je m’intéressais à quelque chose et que je voulais apprendre ! On ne pouvait pas m'enlever ça. Bon, j'en profitais pour le mater aussi, mais c'était surtout pour observer sa technique! Puis honnêtement, pour une fois que je tombais sur un mec intéressant! A part l'autre pyroman des Forges qui fait joujoue avec ses flammes, il n'y avait pas vraiment de mec intéressant... ! Enfin, il faut dire que je suis tellement social que... Hum, je les connais pas tous en fait.

Je voyais ses coups devenir de plus en plus fort, il restait bon techniquement, mais il semblait énervé. Etait-ce mon regard qui le déstabilisé? J'esquissais un sourire moqueur, oooh ! Monsieur était timide? Il a peur d'une fille qui le regarde? Je me moquais intérieurement et c'était surement mieux qu'il ne m'entende pas. Son regard me colla un frisson dans tout le corps, au point où je me mordais la lèvre... Il avait une telle carrure... Mh ~
Par contre, il croyait faire peur à qui? J'haussais un sourcil, restant droite et sans broncher... Non sérieusement, s'il pense que j'allais baisser les yeux, il se trompait. Au contraire, je plantais mes yeux bleu ciel dans son regard doré... Ils étaient magnifiques ses yeux. Puis à sa phrase, un sourire amusé et légèrement moqueur, un petit rictus sorti de ma bouche,

- Mh... Ouais t'es plutôt pas mal ! Mais je regardais seulement ta technique, ok je te matais aussi un peu, mais c'était surtout pour voir comment tu faisais ! répliquais-je en haussant les épaules.

Depuis quand c'était interdit de regarder les autres, hein? Puis franchement, qu'il essaye de m'en coller une, il serait agréablement surpris !
© Codage by Citron. - Institut Indare
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Ven 13 Jan 2017 - 19:23
Invité
Meriwether Hills
PNJ |:| Joué par Myeongwol



Naturellement, parce qu'aujourd'hui rien ne se passait comme il le désirait, elle n'avait pas baisser les yeux et se permettait même d'afficher un rictus qui l'irritait d'avantage encore. Naturellement il ne pensait pas au fait que si tout s'était déroulé comme prévu alors il serait dans ces même lieux en train de l'ignorer parce que trop occupé à éviter les coups de l'Asiatique. Est-ce qu'elle aurait regardé de la même façon d'ailleurs ? Se targuant de vouloir observer la technique ? Est-ce qu'elle aurait été capable de reproduire leurs mouvements ? Est-ce que son regard aurait été aussi insistant ? Et puis d'ailleurs si elle avait une question, est-ce qu'elle n'avait pas une fichue bouche et une putain de langue pour poser des questions ? Visiblement si puisqu'elle était capable de défendre sa position quand on lui faisait remarquer qu'elle était inconvenante. Sa nonchalance aussi lui sortait par les yeux. Tout chez elle l'agaçait à cet instant précis, tellement que son sang bouillait sous sa peau.

Absolument tout. La forme de son visage, la maigreur de son corps, son accoutrement, la couleur de ses cheveux ( il n'était pas le mieux placer pour en parler cela dit avec la couleurs des siens) , la couleur de ses yeux, trop clairs, trop bleus, la couleur de sa peau et le son de sa voix.

Probablement qu'il y prêtait un étrange attention , mais ce n'était même pas comme s'il pouvait faire autrement. Son cerveau compilait déjà toutes ces informations indépendamment de sa volonté, de cette distance il pouvait même sentir l'odeur de sa sueur et de son déodorant. Ça le dérangeait. Il n'en fit pas la mention cependant. À quelle fin de toutes façons ? Il rejeta cette question à l'arrière de son esprit , comme pour s'empêcher d'être tenté d'y apporter une réponse – même silencieuse – et s'était concentré une nouvelle fois sur bubblegum.

« _ Passe-toi de commentaires »

Il avait craché dans un premier temps. Il n'était pas certain d'avoir envie de savoir qu'elle le trouvait « pas mal », ou peut-être qu'en vérité il était certain de ne pas vouloir le savoir. Faisant tourner ses chevilles l'une après l'autre pour les détendre, il avait enfoncé les mains dans ses poches , pour se concentrer sur la seule partie de la question dont il pourrait sans doutes tirer une certaine forme de satisfaction.

« _ Technique ? Tu connais la boxe Thaï ? tu es plus taillée pour le taekwondo, un truc du genre tu sais ? Un truc violent à base de coup de pieds avec des gens léger, j'en connais une, on dirait qu'elle vole. »

Il avait dit dans un premier temps , sans pour autant faire montre de moins d'agressivité. Peut-être qu'elle était seulement plus passive. Ses proches disaient que même lorsqu'il tentait d'être avenant – ce qui arrivait assez rarement pour être mentionné – il dégageait quelque chose d'une rare violence dans sa façon de se tenir. Pas qu'il se souciait vraiment de l'image qu'il renvoyait. Il se complaisait assez dans cette image d'homme ultra-violent que même l'administration regardait d'un œil méfiant. Il n'était pas proprement tyrannique et n'allait jamais chercher directement les ennuis mais il ne les repoussait jamais quand ils se présentaient à lui.

Les mains dans les poches ils s'était un peu approcher de la fille-chewing-gum , silencieusement. Souplement. De sa démarche de fauve, comme disait Lee, un type – un cinglé – qui traînait souvent dans ses pattes. Il avait jaugé la forge de la tête aux pieds sans vraiment emmètre de sons , dans un premier temps , évaluant seulement la forme de son corps.

« _ Comment je fais quoi ? les mains ou les pieds ? De toutes façons tu alignes mal tes hanches et tes épaules, tu manques de gainage et ton dos manque de muscle. Je ne sais pas qui t'a appris mais c'est salement fait, pas beau du tout et a force tu te feras mal. »

Il avait annoncé platement après son analyse. Il utilisait peux de mots, comme si ces derniers lui écorchaient totalement la bouche ou comme s'il n'avait pas l'intention de dépenser inutilement de la salive pour elle. C'était probablement les deux, en vérité. Il ne comprenait même pas pourquoi il prenait la peine de s'intéresser à ce qu'elle faisait. Il aurait mieux fait de seulement l'ignorer comme il avait prévu de le faire au départ, de cette façon il se serait évité bien des ennuis dont il n'avait pas besoin.

« _ Mais tu as de l'expérience, tu sais comment recevoir des coups, pas vrai ? Il faut savoir recevoir avant de savoir frapper. »

Il avait affirmé avec une grimace, comme si cette parodie de compliment allait le faire littéralement vomir. Mais il n'était pas un assez grand connard pour nier des évidences dans ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Invité
avatar

Lun 16 Jan 2017 - 21:33
Raven
Raven L. Lentz
Ancien membre



Petit con. ♥

« _ Passe-toi de commentaires »

Oh ? Monsieur avait été vexé ou il n’aimait pas qu’on lui fasse de compliment ? Il devait en profiter, c’était tellement rare pour moi de faire des compliments. Même si j’avoue qu’il y avait mieux, prenons exemple de l’infirmier Alex, mais bon, lui c’est plus son côté « mature » et « homme »… Alors que lui. Je penchais la tête pour le regarder. Lui. Qu’avait-il d’ailleurs ? Surement cette aura de danger qu’il dégageait. C’était dit dans la nature humaine, que le danger attire parfois ? C’était totalement ça. Interdisait à un enfant de faire quelque chose, il le fera. Et là, il y avait limite un panneau avec marqué : « Pas touche ! Ne t’approche pas ! », et ça me donnait vraiment envie de le faire… D’ailleurs, c’est un peu ce que je faisais là, non ? Bon, j’avoue que son corps n’était pas dégueu, même s’il avait une tête bizarre… Sa coupe était légèrement démodé (mais qu’est ce que je m’en foutais en réalité), mais j’aimais bien ses tatouages… Je le déshabillais presque du regard, faisant traîner mes yeux sur chacune des parcelles de son corps. Il était vachement musclé… Ca me donnait presque des envies. J’avais presque envie de me battre avec lui. Oui, ce genre d’envie… Je n’étais pas sadomaso, mais j’avais envie de voir sa force – peut-être une mauvaise idée – mais, j’étais particulièrement attiré par sa force. Et je n’avais pas du tout prêter attention à la manière dont il m’avait parlé, du moins pas autant que ça.

« _ Technique ? Tu connais la boxe Thaï ? tu es plus taillée pour le taekwondo, un truc du genre tu sais ? Un truc violent à base de coup de pieds avec des gens léger, j'en connais une, on dirait qu'elle vole. »

J’haussais un sourcil. La boxe thaï ? Est-ce que j’avais une tête à connaître ce machin ? Des gens légers ? Mon visage se ferma. Mes sourcils se froncèrent. Nan mais il rigole ? Il me prenait pour une faiblarde ? Je craquais mes doigts plus pour me détendre qu’autre chose, mon poing allait partir. Je resserrais ma queue de cheval, le fixant et lui crachant presque à la gueule.

- Un truc léger ? Tu sais que je te renverse quand je veux !

Nan mais sérieusement. Les mecs, ils étaient tous galbés pareil. De gros machos. Il croit quoi ? On ne lui a jamais apprit à utiliser la force de l’adversaire contre lui ? C’est une base fondamentale. Et même si j’étais légère, je savais très bien comment prendre le dessus. Mais c’est surement parce que j’étais une « combattante de rue », là où on n’avait aucune règle. Utiliser les poings, les mains, le corps, la tête, tout ce qu’on veut, tant que ça fait mal. Là où son sport était réglementé, le mien était libre, donc je pouvais faire des prises de judos tout comme je pouvais donner des coups (enfin, il est rare que des prises de judo soient faites dans ce genre de combat).

J’eu alors le droit à une description totale de ma condition physique. Non pas sans un bâillement, je le regardais. Ca l’amusait ? Qu’il s’amuse. Je restais tout de même assez nerveuse, le suivant du regard… J’ouvrais et fermais les poings. Oui, j’étais nerveuse qu’il soit proche comme ça et qu’il me regarde en me jugeant. Je détestais qu’on me juge. Alors, là tout de suite, je n’avais qu’une envie, l’attraper par son débardeur, et lui en coller une correctement. Au moins, il pourrait juger réellement ma force… Mais je restais là, immobile.

« _ Comment je fais quoi ? les mains ou les pieds ? De toutes façons tu alignes mal tes hanches et tes épaules, tu manques de gainage et ton dos manque de muscle. Je ne sais pas qui t'a appris mais c'est salement fait, pas beau du tout et a force tu te feras mal. »

- Je t’emmerde.
Oui, c’était sorti d’un coup et tout seul. Je serrais la mâchoire, avant de foutre mes poings dans mes poches de mon mini-short. Comment pouvait-il me dire ça ? Et qu’est ce que j’en ai à foutre. Il reprit rapidement avec une autre phrase qui me détendit légèrement… Enfin, je le fusillais quand même du regard, puis un sourire narquois s’afficha sur mon visage.

- Là d’où je viens, on n’a pas le temps de placer ses hanches ou ses épaules, encore moins le temps de faire les choses correctement… Tu frappes ou tu crèves. Je ne suis pas comme toi, je ne fais pas seulement mumuse avec mes poings… lançais-je en le fixant, puis honnêtement, maintenant je fais plus ça pour me défouler… Ca me permet de ne pas prendre un élève pour passer mes nerfs. rajoutais-je totalement détachée.

Je ne le défiais pas plus que ça. Je voulais juste remettre ce mec à sa place. Il avait raison d’un côté, si je ne savais pas recevoir les coups, je serais incapable de les encaisser et de les rendre. Je m’avançais, surement dangereux allez vous me dire. Puis, haussant un sourcil, presque provocante,

-  Je trouve que tu as une grande gueule, si tu me montrais plutôt ? lançais-je en m’étirant.

Qu’il m’utilise moi ou les coussins de sable, c’était comme il voulait. Mais je voulais vraiment le voir à nouveau à l’œuvre. J’allais surement même le copier. A présent, j’avais le temps d’apprendre à me « battre correctement ». Puis, tant que ça me défoule.
© Codage by Citron. - Institut Indare
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Diable au corps : vos avis ?!
» Le Diable au corps ?
» 3ème: Le diable au corps
» Le Diable au corps : problématique ?
» Le diable au corps, R. Radiguet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: