À droite, l'école et ses élèves normaux, comme tout le monde.À gauche, le centre de redressement pour jeunes dangereux.Maintenant réunis, pour le pire.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Venez voter pour votre rp préféré du mois de Février
Les couples de la saint-valentin ont été formés. Retrouvez-les ici.

 :: North London :: Hampstead Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Let me discover the world ! {PV Lysander}

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Sam 3 Fév - 0:36
Let me discover the world
Depuis le début de notre virée, j'observe Lucia du coin de l'oeil, guettant ses réactions.
Comme le dernier coup elle montre peu... C'est quelque chose dont je vais devoir m'habituer je pense.
Mais quand je réussis à capter un éclair fugace d'émotions, je suis heureux de ce que je vois. En un sens on dirait une gamine qui découvre les joies d'un événement du genre, les yeux brillants. Un peu malgré moi je souris, je suis content de la voir dans cet état. Il y a trois jours elle m'a donné l'impression d'une personne triste... je veux que ça change, même si je ne sais pas si je suis capable de réussir ça.

La voir sourire en mangeant est communicatif, en tout cas pour moi. Je suis un espèce de catalyseur d'émotions, celle des gens alentours vont avoir tendance à m'influencer. Même si en général je prends sur moi pour toujours afficher un air souriant et plein d'entrain. Enfin là, pas besoin de forcer mon talent, puisque je réussis à rendre Lulu souriante. Comme quoi, suffit juste d'un marché de Noël et de churros au chocolat.

On se trouve un banc pour se poser tranquillement, manger et finir le vin chaud. Distraitement je me met à tapoter un rythme du bout des doigts sur le banc, remarquant le bar irlandais. Je suis d'ailleurs tellement absorbé par celui-ci que je m'exclame à voix haute en le reconnaissant, ce qui est plutôt gênant pour moi. Heureusement j'arrive à rebondir de façon habile, l'invitant à venir voir le concert.
Honnêtement je m'attendais à un peu de réserve, puisque je la vois mal passer sa soirée dans un pub, surtout pour une telle fête. Et pourtant elle arrive à m'étonner en s'exclamant d'une façon enjouée, ce qui m'arrache un rire. Apparemment, je ne la connais pas encore très bien... Normal tu me diras. J'ai du mal à me souvenir que c'est seulement la deuxième fois qu'on se voit des fois.

Bonjour ! Désolé de vous déranger, mais je travaille pour un stand photographie, là bas plus loin, et je prends les couples en photo pour le thème " L'amour fait vivre le marché de Noël"

Photo? L'homme qui vient de nous interpeller tient effectivement un appareil, et est tout sourire. Est-ce qu'il a parlé d'amour? Eh, mais Lucia et moi on est pas... Je n'ai pas le temps de finir ma pensée que Lulu proteste faiblement, sans aucun effet. Elle finit donc par se réfugier derrière mon épaule, rouge pivoine. Ce qui est absolument adorable. Avec un sourire je passe un bras autour de ses épaules et la presse légèrement contre moi pour la faire réagir, prenant le rôle d'un petit copain amusé.

Arrête de faire ta timide chérie, lève la tête et offre un sourire à la caméra!

Bon... c'est vrai que je fais pas grand chose pour l'aider avec ses joues, la pauvre. Mais... c'est tellement drôle! Bon, peut être qu'elle finit par lever la tête vers la caméra, alors que la photographe nous mitraille. D'ailleurs, une autre idée me vient à l'esprit. Je dépose un baiser sur la joue de Lulu, offrant sûrement une belle photo, et puis elle est dans le thème non? Par contre, pauvre Lucia... je vais finir par la transformer en gyrophare à force de la faire rougir. Parce que je pense bien qu'elle ne va pas rester neutre avec tout ça.

Merci vous deux, c'était nickel! Vous allez bien ensemble vous savez;
Quoi qu'il en soit, hésitez pas à passer au stand si vous voulez récupérer une ou deux photos! Il est juste un peu plus loin.


J'adresse un signe de tête amical au photographe qui s'éloigne avant de me tourner vers Lucia, mon bras entourant toujours ses épaules.

Alors, qu'est ce que tu en pense? Tu veux récupérer une photo, ou tu préfère effacer définitivement ce moment de ta mémoire, chérie?

Je pourrais prendre goût à la taquiner en l'appelant comme ça... Je suis quasi certain que j'aurais droit à une réaction à chaque fois.

Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Sam 3 Fév - 20:54

Ce photographe me met vraiment plus que mal à l'aise. Je ne suis pas du genre photogénique, et ne me trouvant pas spécialement un modèle de beauté, me cacher avait été ma seule option. Peut être que le brun m'aiderait dans ma détresse, qu'il dirait à ce jeune reporter de s'en aller gentiment. Hé bien non messieurs, dames, pire encore il rend la chose réelle...Le voyant passer son bras autour de mes épaules, mon visage devient écarlate, non même pire, il 'était si rouge que j'allais faire une crise d'évanouissement là. Ché...chérie ? Mais à quoi est-ce que Lys' joue à la fin ! Je ne comprends pas ! Bon d'accord on est censé être à un date, mais que je sache nous n'avons pas clarifié la situation, et décidé de nous mettre en couple. Je ne sais pas s'il plaisante, mais là je ne sais vraiment plus où me mettre. Rhaaa je savais que j'aurais dû lui dire que c'était un quiprocquo...Bon c'est pas désagréable, mais c'est très embarrassant...Je n'ai jamais eu de petit ami, et encore moins à devoir jouer le jeu d'en avoir un.

Pourtant Lys' se complaisait et insistait. Bon hé bien, je suppose que je n'ai pas vraiment le choix, je me colle un peu à lui, toujours les joues un peu rouge, et esquisse un sourire attendant que le photographe s'éloigne après nous avoir proposé de passer à son stand récupérer les clichés. Instinctivement, je regardais le bras du brun qui entourait encore mes épaules, et en le voyant se tourner vers moi, mon coeur s'accéléra dans ma cage thoracique. Nos corps étaient si proches, si si....Du calme Lucia, du calme ce n'est rien...Il te taquine hein d'accord ? Il te laisse quand même le choix d'aller chercher la photo ou d'effacer ce moment de ta vie...C'est vrai que me connaissant, mon esprit aurait penché pour la deuxième idée, pourtant je ne me l'explique pas vraiment, mais j'aimerais récupérer ce souvenir....comme si cela me permettrait de ne pas oublier cette journée. Bien que ne vivant pas de choses passionnantes dans ma vie, je doute qu'il disparaisse de ma mémoire.

▬ Je....je veux récupérer les photos....

Mon regard dérive dans ses prunelles pluies dans lesquelles j'ai du mal à lire. Quelle était son intention avec tout ça...

▬ Ne...ne va pas croire que je suis....

Charmée, conquise ? Arrête de te mentir ma pauvre Lucia, tu le dévores littéralement des yeux depuis tout à l'heure, et ce n'est pas que de la curiosité...Mes yeux dérivent sur ses lippes juste quelques secondes avant de détourner un peu le visage. Comment est-ce que je dois me comporter ? Il est un peu charmeur, et il ne doit pas penser que je suis une fille facile. Un œillade suspicieuse, je me permets d'être un peu directe et poser la question qui m'interpelle depuis déjà deux bonnes minutes.

▬ Est-ce que tu appelles toutes les filles « chérie » ?

Peut être que ce n'est qu'un surnom mignon qu'il donne aux filles, même si j'ai des doutes quand même...Je suis peut être peu connaisseuse sur le sujet, mais loin d'être naïve. Après il y a toujours des données que je ne prends pas en compte. Je retourne en attendant me concentrer sur mes churros et les mangent. Décidément avec le chocolat ça a vraiment un goût unique.



Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Lun 5 Fév - 21:30
Let me discover the world
Le coup du photographe qui vient prendre en photo des couples est une surprise... Mais en même temps, ça veut dire qu'on a l'air d'un couple? Contrairement à Lucia qui (pour ne pas changer) rougit, je décide plutôt de jouer le jeu, en profitant au passage pour la taquiner. Sans, elle est si souvent rouge qu'elle va finir par se transformer en gyrophare.
Mais je dois avouer que c'est assez marrant, de mon côté du moins.

Finalement le "paparazzi" finit par partir, nous proposant de venir récupérer les photos à son stand. Eh, pourquoi pas? Enfin, vu la couleur des joues de Lulu, pas sûr qu'elle ai forcément envie de les prendre. J'ai peut être un forcé sur ce coup, je sais pas... Du coup je préfère lui demander son avis, sait-on jamais. Mais apparemment ça ne lui pose pas de problème, enfin selon ses dires elle aimerait même les récupérer.

Ne...ne va pas croire que je suis....

Une fille facile? Oh non, pas du tout, j'aurais même tendance à dire que t'es compliquée.

J'ai répondu du tac au tac, sans même vraiment y réfléchir. Parce que non, je ne pense pas que ce soit une fille facile, bien au contraire. En fait je sais pas vraiment, mais là comme ça j'ai un peu de mal à la voir amoureuse de quelqu'un... enfin, je peux me tromper. Mais elle doit quand même avoir un peu d'expérience pour proposer un date du jour au lendemain, non? Ça, ou bien elle est très audacieuse.

Est-ce que tu appelles toutes les filles « chérie » ?

Ah, LA question fatidique que la quasi-totalité des mecs a déjà entendu une fois. Bon eh bien, j'aurais fait mon baptême alors. C'est pas vraiment mon genre d'appeler les filles comme ça, en général j'essaie de trouver des surnoms moins génériques, plus personnels. Et puis bon... draguer quelqu'un en l'appelant "chérie" sans même la connaître, je déteste ça.

Tu vois que t'es une fille normale, elles posent toutes la même question. Et non, j'appelle seulement des filles "chérie" pour les taquiner ou les faire prendre la couleur d'une pivoine... Un peu comme toi. J'utilise pas de trucs aussi stupides quand je drague.

J'enlève mon bras de autour de ses épaules et me lève prestement, tapant dans mes mains avec un air joyeux.

Bon, c'est pas tout, mais on a encore plein de trucs à voir! Si on traîne comme ça, jamais on aura tout vu avant le couvre-feu... d'autant plus que toi tu as une heure de moins que moi.

Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Jeu 8 Fév - 12:41

Compliquée ? Hum ça pour l'être, je l'étais, mais qu'une personne d'un avis extérieur me le rappelle, creuse la différence entre moi et la normalité. Je ne suis pas de ce qu'on peut appeler quelqu'un de neutre, je suis divergente sur beaucoup d'aspects. J'ai tué, j'ai pris malheureusement goût à contempler le malheur des autres, si bien que l'indifférence me heurte durement. A force de souffrir moi même, voir les autres souffrirent ne fait qu'une part de mon infime bonheur immérité. Je ne savais pourtant quoi répondre, car au fond de moi je savais que je voulais changer, mais que le changement me faisait peur tout simplement. Une donnée, c'est comme ça que je vois tout ce qui m'entoure. Même cette journée, qui n'a surement rien d'un date ordinaire est une donnée. Seulement c'est une donnée auquel je veux attacher de l'importance.

J'esquissais donc un faible sourire triste, un peu pensive, avant de retourner mes yeux vers le brun qui répondait à ma question. Et évidemment voilà encore une fois que mes joues prennent une teinte trop voyante à cause de mon teint blafard. J'essaye de la chasser en tournant la tête plusieurs fois dans tout les sens, avant de sentir un mouvement sur mon côté. Lysander venait de se lever, et m'intimait qu'on devrait continuer, car le temps nous manquait....C'est vrai qu'en tant que "Forge" je n'ai malheureusement pas la liberté que j'aimerais obtenir, et rien que de savoir que tout ces moments joyeux allaient avoir une faim, alourdit mon coeur d'une bien triste peine. Enfin ce n'est pas le moment d'y penser, cela se fera au temps voulu, en attendant, je n'avais plus qu'à le suivre.

Nos pas nous emmenèrent vers ce fameux bar dont il m'a parlé tout à l'heure, ce qui me frappa le plus en entrant était évidemment la musique rock qui y passait. Mais pas que, l'ambiance du bar, les affiches de groupes connus, les guitares accrochées en décoration, et puis les vinyles accrochés au mur. Je ne dirais pas que je n'aime pas le rock, c'est juste que mon champ musical n'a jamais pu connaître un tel genre, moi qui ait vécu dans l'aristocratie, mais en tout cas, ça bouge bien...Je crois même que j'aime beaucoup, surtout la musicalité, l'instrumentalisme est ce qui me passionne le plus. Alors cet air de violon sur une musique rock, venait de me marquer de plein fouet. je ne connaissais pas le groupe, mais je savais pertinemment que j'aimais, et c'est ce qui compte.

▬ Ho Lys' alors pas trop difficile de décuver après la soirée de ce week end ?

Le Barman s'adressa à nous comme s'ils nous connaissaient depuis longtemps. Il me regarda avec un sourire.

▬ Hé mais je vois que tu es en bonne compagnie ! Une membre du groupe ?

Il parlait dans un dialecte anglais que je ne comprenais pas, surement beaucoup trop élaboré pour moi qui suit une pauvre petite italienne....Je les écoutais donc converser, et alors que je ne m'y attendais, quelqu'un m'attrapa par la taille par derrière. Evidemment ne m'y attendant, j'avais eu un soubresaut, alors que l'individu que je ne connais ni d’Ève, ni d'Adam venait se permettre trop de familiarités à mon encontre.

▬ Tiens tiens mais ce ne serait pas ce très cher Lysander ? Toujours pas dissous ton groupe....?

De ce que je pouvais en analyser, il semblait certes familier mais pas aimable....Certainement une personne que le brun n'apprécie pas...Il me relâche alors, me permettant donc de me tourner vers lui, remettant correctement le pli de mes vêtements. Il pose sa main alors sur mon menton pour le relever pendant ma manœuvre, m'obligeant à le regarder.

▬ Hey ma beauté ! Tu sais, si tu veux un vrai musicien, je peux être ton homme...Laisse tomber ce gratteur de cordes novice....

Il fait un sourire charmeur, et je n'avais pas besoin de comprendre ce qu'il venait de prononcer, pour voir qu'il me draguait ouvertement.



Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Jeu 8 Fév - 23:59
Let me discover the world
Après avoir un peu taquiné Lucia, je vois bien que je l'ai un peu perturbé... ça me semble assez normal de la rassurer du coup.
Je suis pas vraiment en train de la draguer après tout. Enfin... je crois. Apparemment,
on ressemble à un couple, selon les photographes de passage. Après que Lulu se sit levé aussi je lui tends la gaufre à moitié mangée et je lui pique un churros dans ceux qu'il reste de son paquet.

Allez j'ai pris ma moitié, cadeau pour toi.

En même temps on se balade un peu dans le marché de Noël, j'ai pas de but précis sur l'endroit où on peut aller. Mais ça fait aussi partie du truc nan? Se balader au hasard, ça fait partie du charme des marchés de Noël. Mais au cours de la visite j'ai une idée, donc je me dirige doucement mais sûrement vers le bar que j'ai pris l'habitude de fréquenter depuis que je suis dans le groupe. Là où j'ai rencontré Alex. On se retrouve fréquemment là-bas pour le groupe, vu que le barman est aussi dans le groupe, en tant que batteur remplaçant. Le temps de trouver quelqu'un d'autre. J'entre dans l'établissement en compagnie en Lulu, me tournant vers elle avec un sourire.

Et voici mon antre! Enfin, c'est ici qu'on se retrouve avec le groupe.

Je me dirige vers le comptoir, serrant au passage la main du barman avec un sourire, répondant à son évocation du dernier week-end.

Ahah, j'ai dû hiberner jusqu'à 19h... heureusement que j'ai pas dormi à l'école tiens.

Tu es encore rentré en galante compagnie, c'est ça?

Eh... c'est une façon de le dire en effet.

Je me retourne vers Lucia pour la présenter au barman.

Pas une membre du groupe non, juste une amie. On faisait le tour du marché de Noël. Tu nous sers un truc sans alcool?

Tiens tiens mais ce ne serait pas ce très cher Lysander ? Toujours pas dissous ton groupe....?

La voix vient de derrière moi pour mon grand malheur. Je pousse un long soupir pour faire face à Karl, un imbécile qui se croit meilleur que tout le monde. A ma désagréable surprise je constate que ce... type (pour rester poli) a passé un bras autour de la taille de Lucia, ce qui m'arrache un rictus mauvais. Sans rire, ce type aurait pas pu se la ramener à un autre moment.

Salut Karl. Alors, toujours pas en Gifted? Ça fait combien de temps que t'essaies, 3 ans?

Je le foudroie du regard, obligé de lever la tête. Il est en quatrième année, vais 15 centimètres de plus que moi mais je suis loin de me démonter, bien au contraire. Mais cet imbécile a le culot de m'ignorer totalement... pour se tourner vers Lucia, et prendre son menton d'une main. Eh, il fait quoi là?!

Hey ma beauté ! Tu sais, si tu veux un vrai musicien, je peux être ton homme...Laisse tomber ce gratteur de cordes novice....

Vrai musicien? Gratteur de cordes novice? Il cherche la guerre ou quoi? Je sens le rouge me monter au joue, pas à cause d'une quelconque gêne ou honte mais à cause de l'énervement. Je m'approche pour le percuter assez fort de l'épaule pour le faire dégager et surtout l'éloigner de Lucia, un air mauvais sur la figure.

Rappelle-moi qui est le gratteur de cordes novice, au juste? Pas le niveau pour entrer en Gifted, un groupe dissous car il ne fonctionnait pas du tout...
Vraiment, lourd palmarès pour un musicien... expert.


Karl s'approche de moi pour me regarder de haut, me toisant avec la même animosité que moi. J'ai jamais pu saquer ce blond qui se croit meilleur que moi, sans aucun prétexte. Et son évidente jalousie par rapport à mon talent n'aide pas.

Tu me cherches la merde Sedley?

Je lui lance un sourire moqueur, absolument hors de question que je baisse les yeux face à ce type. Surtout qu'il se pointe à un moment où il n'a absolument rien à foutre.

Bien sûr que ouais, tu le sais bien. Et je continuerais le temps que tu piges que t'as pas le quart de mon niveau. Continue de fanfaronner, fais genre que tu sais jouer et continue de te taper des filles faciles. T'es bon qu'à a de toute façon.

Ça lui plait pas visiblement, vu le rictus qui déforme son visage. C'est maintenant lui qui devient rouge à cause de l'énervement, ce qui me fait sourire d'une manière peu amicale.

Tu peux parler toi, c'est pas moi qui suis parti avec une espèce d'allumeuse Samedi soir hein.

Comment ça samedi soir? J'en reste bouche bée, il était là cet enfoiré. D'ailleurs il se tourne vers Lucia, un air désabusé sur le visage.

Crois-moi beauté, si t'espères quoi que ce soit avec ce type, sache qu'il va te briser le cœur. Tu ne seras rien d'autre qu'un nouveau nom sur son tableau de chasse...

J'agis beaucoup plus vite que je pense, mon poing venant percuter avec force la mâchoire de Karl, le forçant à s'écarter de Lucia. Je suis pas d'un naturel violent, mais là il m'a sérieusement échauffé. Je m'approche de lui, poing armé pour un nouveau coup.

Tu dégages de là tout de suite, ou je te pète les dents. Je te jure,
je te laisse 10 secondes.



Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Ven 9 Fév - 19:47

Après ce délice sucré et chocolaté, le froid commençant a guetter gentiment car la nuit était en train de tomber, nous nous sommes retrouvés dans un endroit que Lys' voulait me montrer. Un bar à l'ambiance rock'n roll, et dont la décoration ne différait pas de son style. Le brun me présenta au barman, alors que je les écoutais converser entre eux. Semblerait-il que ce dernier faisait donc partie du groupe en tant que batteur remplaçant. Je dois admettre n'avoir jamais entendu cet instrument. Comme je l'ai expliqué, je n'ai côtoyé que des ballets et des opéras. Ainsi donc ma culture musicale, ne va pas au delà...Hum je suis curieuse de savoir ce que fait le bruit d'une batterie toute seule. La musique qui passait était composée d'instruments que je ne connaissais pas, hormis le violoncelle.

Mais un événement ne me permettra pas de pouvoir éluder la question, puisqu'un blond qui m'est complètement inconnu, venait de m'enlacer la taille. Il s'adressa à Lysander comme un air de défi. Heu...mais qu'est-ce qu'il se passe à la fin ? Je n'étais qu'acteur de leur piques envoyées au rabais. Les voix s'élevaient un peu plus au fur et à mesure de la conversation, et le brun avait délibérément poussé le blond pour l'éloigner de moi. Je regardais les deux à tour de rôle, jettant parfois un coup d'oeil au barman pour lui intimer qu'il devait faire quelque chose, mais son regard amusé montra que ça ressemblait à une scène habituelle qu'il avait déjà vu. Autant je devrais dire, que la rivalité et la jalousie ne m'intéressait pas, autant je ne pouvais ignorer quelques détails de l'altercation.

Une allumeuse ? Samedi soir ? Voilà un détail que ne pouvait me laisser de marbre, me faisant me mordre l'intérieur de la joue et la lèvre inférieure. Franchement qu'est-ce que tu espérais ma pauvre Lucia ! Un garçon jeune venant du monde...C'est normal qu'il soit intéressé par les filles...Pourtant je sais pas pourquoi mais ça m'énerve de l'imaginer. Enfin bon, j'imagine que c'est peut être parce que je ne le vois juste pas coureur de jupons comme le blond.

▬ Crois-moi beauté, si t'espères quoi que ce soit avec ce type, sache qu'il va te briser le cœur. Tu ne seras rien d'autre qu'un nouveau nom sur son tableau de chasse...

Son tableau de chasse...? Non définitivement je ne pouvais croire que Lys', un garçon qui me fascine par son originalité puisse être comme on dit un "arnacoeur"...Seulement le fait qu'il vienne coller son poing dans la figure du blond, était un peu lui donner raison. Pourquoi s'énerverait-il ? Serait-ce pour les piques ? Il avait pourtant réussi à se contrôler...Remarque aurais-je pu rester aussi calme si on m'avait insultée moi ? Je ne savais pas comment arrêter cette bagarre, alors mon seul réflexe, avait été de m'interposer et me mettre devant les bras tendus.

▬ Arrêtez s'il vous plait ! On ne se bat pas dans un endroit publique...Lys' s'il te plait, je suis sûre que tu vaux mieux que ça...

Histoire de le faire résonner. Au moins cela avait permit de calmer les esprits ardents. le blond qui se frottait la joue du revers de la main, me poussa pour venir en coller également une au brun dont la lèvre saignait.

▬ Voilà comme ça on est quittes, comme toujours !

Il se tourne vers moi

▬ Quand il t'aura brisé le coeur, sache que je serais tout disponible rien que pour toi, tu as du caractère et j'aime ça...et comme j'obtiens toujours ce que je veux...

Il se tourne alors vers le brun, un sourire espiègle

▬ On se reverra Sedley ! En attendant tu ferais mieux d'être prudent....On ne sait jamais ce qui peut arriver....

Et sur cette provocation, il décida de quitter le bar n'étant plus le bienvenue pour aujourd'hui, remettant son sac sur ses épaules, mettant fin à la pagaille. Le barman s'excusa auprès de moi en expliquant que c'est un peu habituel ce genre de différend entre Lysander et Karl vu qu'ils se connaissent depuis des années, et qu'ils sont rivaux depuis très longtemps. Il proposa d'aller nous asseoir à une table, et qu'il allait nous apporter la trousse à pharmacie. J'aidais le brun, encore un peu agacé, le regard un peu sombre à s'installer, et remercie le batteur remplaçant pour le nécessaire pharmaceutique.

Se faisant alors, comme une petite infirmière, à l'aide d'un coton imbibé de produit antiseptique, je nettoie avec délicatesse la lèvre ouverte du jeune homme. Nos visages étaient assez proches, mais je ne voulais pas me roussir de ce détail, j'étais bien trop concentrée sur ma tâche de le soigner. J'avais beaucoup de questions à lui poser, surtout vis à vis de ce qu'à énoncé le blond à propos de cette fille....Seulement je n'avais point le droit de me mêler de sa vie privée, mais en plus je ne veux pas lui rappeler cet épisode un peu trop titanesque. Changer de sujet reste donc la meilleure possibilité. Seulement les mots restent bloqués dans ma gorge....Je ne sais plus vraiment quoi penser...



Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Sam 10 Fév - 0:40
Let me discover the world
C'était trop beau jusque là, tout se passait trop bien. J'aurais dû me douter qu'il se passerait un truc pour tout ruiner. Comme d'habitude, la simple présence de Karl suffit à m'énerver, et son comportement est loin d'arranger le truc. Sans déconner, va cracher ton poison ailleurs et fous-moi la paix tocard, t'as un don pour pourrir l'ambiance.
Nos deux voix montent de volume jusqu'au moment où il lance la pique de trop. Ça suffit pour que mon corps passe en mode automatique et que je le frappe en plein de la mâchoire. D'habitude je ne réagis pas comme ça, je n'en viens pas aux mains. Mais aujourd'hui, j'ai juste envie de lui casser les dents, sans vraiment savoir pourquoi. Peut être parce qu'il a pris Lucia a parti. Alors que je m'avance pour lui en remettre une celle-ci s'interpose justement entre nous, m'empêchant de laisser parler ma colère un peu plus.

Arrêtez s'il vous plait ! On ne se bat pas dans un endroit publique...Lys' s'il te plait, je suis sûre que tu vaux mieux que ça...

Je m'arrête, poussant simplement un grognement. S'il le faut, je le choppe et l'amène dans les toilettes, c'est pas un endroit public je pourrais lui casser la figure là-bas. Je me retiens tout de même de dire ça à voix haute, la situation est déjà assez ruinée comme ça. Mais apparemment Karl en a pas assez, puisqu'il pousse l'italienne sans ménagement pour m'en coller une en plein dans la bouche. Je ressens une vive douleur dans la lèvre inférieure et le goût métallique du sang, ce qui me suffit pour oublier Lucia. Je suis prêt à sauter à la gorge du blond, mais je sens qu'on m'attrape par  l'épaule pour me tirer en arrière. Quoi encore?!

C'est bon Lys, tu te calmes maintenant. Et toi Karl, tu peux partir.
Vous avez fini.


Le barman m'a tiré en arrière, histoire de désamorcer le conflit. Karl semble hésiter un instant avant de lâcher une dernière remarque acerbe et de partir. Je me retiens de répondre de nouveau, ça n'arrangerait pas la situation, me contentant de lui lancer un regard noir en mettant la main sur la lèvre qui saigne. Le barman s'excuse pour moi et nous dit d'aller nous mettre à une table, ramenant au passage de quoi soigner ma lèvre. Je vais m'asseoir sans rien dire, l'air sombre, comptant prendre de quoi m'occuper de ma lèvre. Sauf que Lucia est une rapide.

Je peux le faire tout s...

Je me tais à cause du coton imbibé de désinfectant, grimaçant à cause de la sensation pas agréable du tout. La situation me met mal à l'aise, surtout que j'ai le temps de m’appesantir sur ce que j'ai fait. Après coup j'ai honte, mais vraiment. Je préfère regarder les alentours plutôt que Lucia, c'est moins gênant. Une fois qu'elle a fini de s'occuper de ma lèvre je prends la parole, toujours sans oser la regarder.

Désolé. J'ai... je me suis comporté comme un con. Il vaut mieux aller chercher les photos et rentrer... j'ai pourri le truc.

Je baisse la tête découragé, mes doigts tapant nerveusement un rythme rapide sur mes genoux. J'ai l'impression que le regard de Lucia pèse lourd, comme si elle me jugeait très fort. Elle pense quoi de moi maintenant? Elle doit sûrement me voir comme un pauvre type coureur de jupons et peut être violent.

Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Sam 10 Fév - 1:56

Plus de peur que de mal, même s'il y avait eu échange de coups quand même. Le blond était parti, après avoir lancé une remarque bien placée. Un idiot, voilà comme je le vois, il fait vraiment partie des personnes que je ne supportes pas. Ceux qui clament haut et fort leur puissance, en regardant en aval les personnes qui sont faibles à leur yeux. Pour l'avoir subit pendant toute mon enfance, je peux dire que je n'aime pas la violence, et même si je n'approuve pas ce qu'à fait Lys', d'un côté je ne pouvais m'empêcher de me dire que ce "Karl" l'avait bien mérité ! Et d'ailleurs ça voulait dire quoi ça "J'obtiens toujours ce que je veux...". Un gosse de riche un peu trop prétentieux de plus ! Ou alors le message n'était pas clair pour moi... Qu'est-ce qu'il attendait de moi au juste ?...

Peu importe, le plus important c'est d'oublier cet incident fâcheux qui avait mouvementé notre sortie. Sauf que cela avait jeté un peu un froid. Déjà parce que je n'arrivais pas à me sortir les remarques de l'importun vis à vis de cette fille, mais que Lysander fuyait mon regard comme s'il avait honte. Je ne me suis jamais retrouvée dans une telle situation alors je ne sais pas vraiment comment agir. Alors que je terminais de nettoyer sa lèvre, je me hâtais de remettre à sa place les éléments dans la trousse, et de la ramener au barman. Revenant vers le brun, je m'abaisse un peu et le regarde, il s'excuse auprès de moi.

Comporter comme un con ? Disons qu'il a été un peu vif, mais de là à dire que son comportement n'était pas louable....Qui suis-je pour juger moi qui ait sur les mains le sang d'innocents ? Je ne sais pas comment il va prendre mon geste, mais quand j'étais vraiment toute petite, avant que mes parents ne me détestent, ma mère me faisait cela pour apaiser ma colère. Alors inconsciemment, n'ayant pas conscience de ce que peut représenter ses choses que je ne connais pas, je décide de reproduire ce geste. Silencieusement, sans un bruit supplémentaire, mes lèvres viennent s'abattre avec la plus infime des douceurs sur la joue du brun. On m'a toujours dit que les gestes exprimaient plus que les paroles. Néanmoins, même si je ne suis pas forte à ce jeu, je devais sauver notre rendez vous.

Pourquoi ? Déjà parce que je n'ai pas envie de rentrer et de retrouver le marbre peu agréable de mes meubles, ou encore la poussière de mes murs, la froideur d'un lit bancal. Tout cela était tellement terne et triste comparé à ce que je vivais aujourd'hui. C'était peut être que quelques heures, mais ça m'apportait quelque chose que je n'avais pas éprouvé depuis fort longtemps : de la joie

▬ Ne dis pas de bêtises, la journée est loin d'être terminée....et j'ai encore envie qu'on reste ensemble...

Un petit fard se pose sur mes joues, avant de reprendre son coloris d'origine. Peut être que Karl aurait raison, que j'aurais le coeur brisé parce que je ferais partie du tableau de chasse de Lys', mais pouvais-je encore dire qu'il était encore entier après tout ce que j'ai vécu ? Qu'il soit cassé un peu plus, n'en arrangera pas sa mécanique machinale, et ses rouages rouillés d'inexpressivité ! Si le bonheur est à ce prix, alors je veux bien en payer la mise. Je pose alors mes deux mains de chaque côté de ses joues et l'oblige à me faire face et me regarder, mon regard cristallin se posant dans ses pluies tourmentées

▬ Je n'ai pas à me mêler de ta vie privée concernant ce que tu...fais avec les filles...on ne se connait que depuis peu, mais laisse moi juste...rester un peu à tes côtés....je ne te jugerais jamais....

Le barman revint mettant un peu fin à ce doux moment, et me sortit une petite taquinerie, surtout pour embêter Lysander en faites

▬ Houla doucement, pas de romantisme dans mon bar svouplait ! Si vous voulez vous embrasser, ce sera pas ici les enfants !

Écrevisse power.

▬ Je....je...je n'allais pas...
▬ Je vous ait apporté deux cocktails de mon cru ! Comme tu peux le voir Lucia, ils ont des noms de groupes...

Hormis le vin, c'est la première fois que j'allais boire de l'alcool mélangé... Je ne sais pas si je vais arriver à garder ma sobriété....Enfin un verre ne devrait pas me tuer, mais sait-on jamais....

▬ Rassure moi Lysou tu comptais pas passer ici dans le but faire boire mademoiselle afin de l'emmener à l’hôtel ?

Je le regarde l'air interrogatif ! Autant dire que sur ce genre de choses, je suis du genre très très innocente, alors comment vous expliquer que je n'ai pas du tout compris la nuance. Sauf que le brun a surement dû la comprendre, vu qu'il ne manqua pas d'avaler sa gorgée de cocktail de travers et de se mettre à tousser. Bah quoi c'est pas un crime d'être emmenée à l’hôtel ? Ha mais c'est vrai qu'en Forge j'ai pas forcément le droit à ce genre de choses....C'est que le poignet électrique autour de ma cheville ne manquera pas de me le faire remarquer d'une petite décharge. Et puis la nuit est dangereuse....C'est là où Mana se sent plus puissante et aime discuter avec moi pour prendre ma place et trouver des victimes....Sauf que depuis qu'on a mis un verrou à ma porte pour éviter de nouveaux incidents - ce qui m'arrange - elle n'était pas libre de faire ce qu'elle voulait, et donc me rappelait par des voix incessantes, sa présence continue. En présence de Lys' je n'étais pas paniquée, j'avais réussie à ne pas ressentir l'utilité de mon bandeau....mais si la psychologue savait...je pense qu'elle me le reprocherait....

▬ Je ne sais pas de quoi vous parlez, mais j'avais pensé à aller au cinéma après être passée ici...enfin si ça te dit bien sûr Lys'

Oui faut demander l'avis du concerné quand même !



Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Sam 10 Fév - 17:27
Let me discover the world
L'incident avec Karl est passé, j'ai une lèvre fendue et une forte honte qui me prend aux tripes. Je me suis énervé, bien plus que d'habitude, et ce en présence de Lucia... Sérieux, qu'est ce qui va pas chez moi? Je repense aux paroles du blond, "j'obtiens toujours ce que je veux". Et il veut quoi au juste, me faire dégager? Se taper Lucia? Gosse de riche pourri. Peu importe ce qu'il veut, jamais je me laisserais dépasser par ce type sans talent, et jamais je le laisse toucher Lucia.

Je sais que je dois assumer ce que j'ai fait, mais là tout de suite, je suis incapable de regarder Lucia. J'arrive quand même à marmonner une excuse, lui proposant de rentrer. Après un dérapage pareil, c'est sûrement ce qu'elle veut non? Elle s'occupe probablement de ma lèvre par pure politesse. D'ailleurs elle a fini et se lève pour aller redonner la trousse au barman puis revient ensuite pour se mettre à côté de moi, debout. Enfin, je suppose... Elle est vaguement en périphérie de mon champ de vision.

J'aimerais m'excuser plus, faire quelque chose pour ça aille mieux, histoire de pouvoir continuer de passer du temps avec elle. Mais là, je suis quelque peu découragé. Sauf que contrairement à ce que je pense, l'italienne est décidée de rester avec moi. Je la sens déposer un léger baiser sur ma joue. J'en suis extrêmement étonné, mais je lui jette juste un coup d'oeil étonné, n'osant toujours pas relever la tête.

Ne dis pas de bêtises, la journée est loin d'être terminée....et j'ai encore envie qu'on reste ensemble...

Elle prend mon visage entre ses deux mains pour la forcer à me regarder. J'écarquille les yeux, qu'est ce qu'elle fait là? Me dis pas qu'elle va... mon imagination s'emballe un peu apparemment, puisqu'elle se contente de plonger son regard azuré dans le mien.

Je n'ai pas à me mêler de ta vie privée concernant ce que tu...fais avec les filles...on ne se connait que depuis peu, mais laisse moi juste...rester un peu à tes côtés....je ne te jugerais jamais....

Je reste sans voix, depuis quand c'est moi qu'on rassure? Et puis elle a parlé de ce que je faisais avec les filles... elle croit ce que cet enfoiré de Karl a dit?! Cet élément me perturbe trop pour que j'analyse le reste de sa phrase, pourtant il y en aurait des choses à dire. Ça fait limite déclaration.

Le barman revient, coupant court à la situation, nous lançant une pique qui me fait revenir à la réalité. Romantisme? M-mais il y est pas du tout! Je me sens rougir un peu, autant je suis plutôt à l'aise avec tout le reste, mais dès qu'on me parle d'amour et que ce n'est pas une blague c'est une autre affaire... Il nous a en même temps ramené deux cocktails d'une couleur, baptisé "Cranberries" en l'honneur du groupe du même nom. J'ai déjà goûté, c'est plutôt bon, donc j'en prend une gorgée directement.

Rassure moi Lysou tu comptais pas passer ici dans le but faire boire mademoiselle afin de l'emmener à l’hôtel ?

J'avale de travers, manquant de m'étouffer et me mettant à tousser. En temps normal j'aurais ignoré la taquinerie, mais vu la situation d'il y a 5 minutes je pique un fard en relevant les yeux sur l'homme, ouvrant grand la bouche et la refermant aussitôt, le mouvement ayant étiré ma lèvre blessée d'une façon pas agréable du tout.

Bordel Connor! Je... j'ai jamais fait un truc du genre, tu le sais quand même.

Celui-ci partit dans un grand rire, une lueur amusée dans les yeux.

Bien sûr que non. D'ailleurs d'habitude c'est plutôt mesdames qui te font boire pour obtenir ce résultat. Jeune fille, si tu veux prendre note...

Il adressa un clin d’œil à Lucia avant de retourner s'occuper du bar, alors que je préfère me cacher dans mon verre. Argh, comme si c'était pas suffisamment gênant comme ça! Heureusement pour moi Lulu me sort d'affaire, proposant un cinéma. Je relève la tête tout de suite, content de pouvoir passer sur un sujet moins fâcheux.

Ouais, c'est cool comme idée un cinéma! En plus il y en a à l'autre out de la place, on a qu'à y aller.

Avec un peu de chance, là-bas il n'y aura personne pour me dégommer la lèvre ou encore me taquiner sur l'issue de certaines de mes soirées...


Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Dim 11 Fév - 10:22

Peut être avais-je été trop expressive ? Le silence de Lys' me fit comprendre que j'aurais surement du me mêler de mes affaires. Me mordant l'intérieur de la joue, je me contentais donc après lui avoir insufflé du courage à aller m'asseoir à ma place de manière silencieuse. Perdue dans mes pensées, je regardais les affiches de groupe tout autour de moi, comme si elles pouvaient donner réponse à toutes les questions qui galopaient dans mon esprit. Pourquoi faut-il que la journée se passe ainsi et qu'un élément perturbateur soit venu détruire ce havre de paix et de joie ? Et surtout est ce que ce qu'il avait dit était vrai...Je sais bien que les humains ont besoin de ce genre de choses...mais de là à être un coureur...ça ne ressemble pourtant pas au jeune homme que j'ai analysé. Seulement je sais que par le passé, j'ai souvent vu des visages innocents en façade derrière de véritables démons. Notamment mes camarades de l'Academia dell'Arte qui avait fait preuve de souplesse avant de devenir de véritables bourreaux.

La manipulation, la corruption était un trait tellement présent chez l'humanoïde au point où la confiance était un sentiment qui s'amenuise. Silencieusement toujours, je regardais le verre devant moi sans accorder de regard au brun qui ne disait toujours rien, enfin du moins jusqu'à une pique du barman où il manqua de s'étouffer. Que voulait-il dire par là ? Je l'ignore bien, mais l'échange de quelques phrases entre eux, apaisa mes tourments. Je le savais ! Bien sûr que ce n'était pas son genre, pourquoi devrais-je douter de quelqu'un qui a su me tendre la main, et m'apporter réconfort ? C'est moi qui devrait me sentir honteuse, et encore plus avec mes paroles de tout à l'heure. Il doit penser que je suis vraiment comme les autres, à juger sans ménagements et croire les boniments...

Un visage un peu étourdi par la tristesse, je prend mon carnet dans mon sac et note le conseil du barman, au moins ça me servira de leçon. Le rangeant par la suite, je sirote mon cocktail l'air pensif, essayant de m'analyser par la suite. Si autant j'avais douté, j'avais ressenti un sentiment un peu néfaste, de la colère, de l'amertume. Entendre parler d'une fille m'a mise en émoi, au point où j'en étais venue à être agacée...Pourquoi donc ? Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ? Ce n'est pas mon genre de ressentir ce genre de...de quoi au juste ? Tout devient flou, je ne comprends pas...

C'est à ce moment précis que ma conversation sur le sentiment de l'amour avec Melody me revint. Son histoire qui l'avait rendue ce qu'elle était, elle avait éprouvée certes de la tristesse mais aussi de la jalousie...Le fait d'imaginer cette fille avec Lysander m'en avait fait ressentir ? Pourquoi est-ce que je serais jal...Tout devint limpide et clair subitement, me faisant monter le rouge aux joues. Non impossible, c'est forcément autre chose...Il y avait quelque chose dans le vin qui n'a pas dû passer, ou alors la fois où je m'étais cognée la tête était plus grave que ce que je pensais. Mettant donc mes pensées de côté, j'écoute le brun répondre à ma proposition, et il semblait content de cette dernière. En tout cas, il avait relevé la tête, et m'avait à nouveau adressé la parole. Je n'étais jamais allé au cinéma, j'avoue que je suis curieuse de savoir ce que c'est...Il parait qu'on regarde des films sur de grand écrans, et que c'est une des activités les plus préférées de l'être humain. Un doux sourire, je termine mon cocktail en remerciant le dit Connor encore une fois, m'inclinant poliment

▬ Bien dans ce cas, je t'attends dehors...

J'avais besoin de prendre un peu de recul avec ce qui s'était passé, je ne me pardonnais toujours pas d'avoir l'espace d'une seconde, douter des bonnes moeurs du brun. Cela dit, qu'il ait du succès auprès de la gente féminine ne m'étonne pas. Il est gentil, bienveillant, musicien, puis il n'a pas un visage vraiment désagréable à regarder, le combo gagnant dirons nous. Remettant en place sur mon épaule la lanière de la pochette, j'affrontais le froid qui venait de se réveiller encore plus au fur et à mesure que le soleil disparaissait du ciel. C'est vrai que je ne suis pas frileuse, mais j'aurais quand même dû prendre une veste. Je me vois bien clouée avec un rhume, dans mon lit pour les jours à venir. Petit à petit la ville s'illuminait, et le grand sapin sur la place vient resplendir de toutes ses couleurs, m'arrachant un regard d'émerveillement. Parfois il suffit de petites choses, pour réchauffer le coeur des gens. Et toute cette ambiance diffuse colorée, j'avais l'impression d'être comme dans un rêve. Un rêve éveillé. Mon regard ne quittait pas le sapin sur la place, si bien que je ne sentis pas la présence de Lysander à mes côtés. Du moins jusqu'à sortir de cette irréalité.

▬ Je te suis, je ne sais pas où est le cinéma....

C'est vrai que je ne connais rien de la ville ! Et autant j'avais pris l'initiative d'une de nos activités, autant j'était incapable d'en mener le bout.  


Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Dim 11 Fév - 12:20
Let me discover the world
Notre sortie en ville est limite déprimante, à présent. Surtout que j'ai l'impression que Lucia croit ce que Karl a dit. Vu son histoire, elle doit me prendre pour un espèce de prédateur sexuel nan? Je réfléchis à ce que je pourrais bien lui dire pour arranger la situation, mais le barman arrive avec les boissons et en profite pour m'embêter. Il m'aide pas du tout là! En plus il dit n'importe quoi. Il suffit pas de me faire boire pour ça.... non? Je crois que j'essaie un peu de me rassurer tout seul là.  Il donne un"conseil" à Lucia, mais je doute qu'elle l'écoute.

... Pourquoi elle a sorti un carnet? Je la regarde avec de grands yeux ronds, elle est vraiment en train d'écrire qu'il faut me faire boire? Eh... Je sais bien que dans la théorie c'est un date, mais je pensais pas que c'était son intention. D'autant plus qu'elle n'avait pas tiqué quand le barman avait parlé de l'hôtel, donc je pense pas que ce soit ça...
Mais quand même, c'est un peu perturbant.

On finit quand même par changer de sujet, Dieu merci. Le cinéma est un terrain largement moins glissant que mes soirées de week-end. Et en plus, je sais qu'il  y a des trucs cools qui sont sortis, donc autant en profiter. Je finis mon cocktail en même temps que Lucia, vidant la moitié d'une traite. Avec tout ça, j'ai oublié de le boire. Elle me dit qu'elle m'attend dehors et je lui fais un petit signe de tête avant d'aller me lever et de retourner voir Connor pour payer, et discuter rapidement du groupe. On a toujours des répets à faire avant la Saint-Patrick, date fatidique. Mais je ne prends pas trop de temps quand même, rejoignant Lucia dehors. En soi, on a pas passé tant de temps que ça dans le bar, mais l'air s'est considérablement rafraîchi et le ciel obscurci. Les lumières du marché étaient maintenant allumées, dévoilant un tout autre environnement. Je retrouve la blonde en admiration devant le grand sapin de la place.

C'est joli, hein? Et encore, c'est pas le meilleur de la ville. Même si celui-ci en jette pas mal, c'est vrai.

Je lui lance un grand sourire avant de l'entraîner dans mon sillage, entrant de nouveau dans le marché. Elle parle du cinéma, mais on a un petit détail à régler avant. On tourne un peu, je ne me souviens pas exactement où c'était. Mais finalement je réussis à trouver le stand du photographe. Je me retourne vers Lucia, sourire aux lèvres.

Donne-moi deux minutes, je vais les chercher.

Je me faufile entre les gens pour accéder au comptoir, jetant un coup d'oeil aux deux écrans qui diffusent un diaporama de photos. Effectivement, c'est que des couples.
Qui sont ensemble, qui se font un câlin, qui s'embrassent. Et au milieu de ça, la photo de Lucia et moi où je lui fais un bisou sur la joue, l'air espiègle. Eh... On a vraiment l'air d'un couple. C'est le photographe qui nous a immortalisés qui m'accueille et il le dit qu'il a sélectionné trois photos. Du coup je les prends toutes, en deux exemplaires. Je reviens vers Lucia une fois les deux pochettes en main, lui en tendant une.

Jettes-y un œil, elles sont jolies!

C'est marrant, ça fait une espèce d'évolution. Sur la première, Lulu à la tête baissée, et j'essaie de lui faire relever la tête. Succès, sur le deuxième photo elle regarde l'objectif, un petit sourire aux lèvres. Et la troisième photo, c'est celle du bisou. Le point commun? Elle est rouge sur toutes les images. Je commence à croire que c'est sa marque de fabrique.

Allez, direction le cinéma maintenant! On va éviter de se perdre dans la foule par contre.

Mine de rien, il commence  y avoir du monde. Assez pour avoir du mal à se déplacer en tout cas. Pour éviter de perdre Lucia, je lui prends la main, l'entraînant donc vers le cinéma.

On y est en 5 minutes, vu qu'il est simplement de l'autre côté de la place. Je lâche la main de la jeune femme, regardant les affiches avec un air songeur. Alors... On a des trucs à l'eau de rose, des trucs d'actions, des trucs qui font réfléchir. Mouais.... Je trouve mon bonheur finalement, le dernier Insidious! Je me disais qu'il fallait que j'aille le voir en plus, j'ai déjà vu tout les autres. Je jette un regard de défi à Lucia, un sourire amusé sur les lèvres.

Tu serais suffisamment courageuse pour aller voir un film d'horreur,
ou tu es plus eau de rose?

Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Dim 11 Fév - 19:56

Toutes ces couleurs, toutes ces lumières dans lesquelles ce monde insignifiant et petit baignait. Je ne pouvais m'empêcher d'observer autour de moi le visage de ses habitants, des familles, des amis qui venaient de rassembler auprès de cette arbre sont la signification apportait beaucoup. Une partie de leur bonheur résidait dans les choses infimes, un peu comme moi. En réalité, je n'étais pas moins humaine qu'eux. J'avais juste goûté à l'effroi de devenir une meurtrière par égard, ce qui me rendait différente d'eux. Même si je ne pouvais m'empêcher d'avoir de la pitié, j'avais conscience que je n'étais pas plus criminelle qu'eux. Leur paroles rejetaient du poison, et leur affection était de l'acide. Si le monde était si beau, si merveilleux, nous n'entendrions jamais autant de faits divers tristes par les médias, quand bien même ils se plaisent à manipuler l'information.

Pourquoi un arbre, décoré de boules colorées et de guirlandes luisantes faisaient leur émerveillement, eux dont l'amour du coeur s'alourdit et meurt de jour en jour. Peut être tout simplement, parce que c'était beau, magnifique, presque inatteignable !  Les rêves ne sont-ils pas pareils ? Quand avais-je réellement arrêter de croire et de rêver, comme ces enfants qui avaient la conviction qu'un homme vêtu de rouge apportant des cadeaux existait...? Où s'était réellement arrêter mon goût à l'existence ? La réponse était évidente, mais c'est un fait que je ne voulais pas me rappeler, ni maintenant, ni demain, ni jamais à dire vrai. Voilà qu'encore une fois je me laisse trop happée par mes pensées, et j'en oublie complètement ce qui m'entoure. Le brun me sortit de ma rêverie en s'adressant à moi. Joli....Oui c'est vrai que ça l'est, mais c'est surement de la seule chose qu'on pouvait le qualifier...car derrière cette beauté se cache des méandres, des chimères, et des mensonges. Lys' me demanda de rester ici, tandis qu'il allait chercher les photos. De toute façon je n'avais pas l'intention de partir sans lui.

Au même moment, alors que je l'attendais, une petite fille pleurait, un doudou à la main, criant sa maman. Autant je suis inexpressive, autant ce n'est pas mon genre de laisser une enfant seule, surement perdue, terrifiée dans une ville aussi grande et dangereuse pour une petite de son âge. Elle était magnifique, blonde, avec des couettes anglaises. Je m'approche d'elle pour me mettre à sa hauteur.

▬ Ne pleure pas...tout va bien d'accord ? Tu as perdu ta maman ? Tu veux que je t'aide à la chercher...?

Elle se calma, et s'approcha un peu plus de moi un peu intimidée, en acquiesçant de la tête. Je regarde tout autour de moi, pas l'ombre d'une personne qui semble chercher. Et si elle l'avait abandonner...? Non c'est impossible une mère ne ferait jamais ça....Enfin c'est ce que je croyais...Je prends la main de la petite fille pour la faire s’asseoir sur mes genoux, alors que je rejoignais un banc pas très loin. Ma seule présence donnait le réconfort à cette pauvre égarée.

▬ Julia !!!
▬ Maman !

Si ce moment aurait du être touchant, et mignon, il n'en était point dans la nature imparfaite de l'être humain. Montrer de l'inquiétude, par des blessures et des cris.

▬ Je t'avais dit de ne pas t'éloigner ! Tu n'en fais qu'à ta tête...et en plus je t'ai dit de ne pas parler aux inconnus ! dit-elle en giflant sa fille
▬ Sorry mummy....

La mère me lança un regard hautain, comme si j'étais un monstre. Voilà c'est ça la vraie face du monde. Pas de compassion, pas de gratitude, rien d'autre que de l'hypocrisie ! Je hais ce monde insignifiant, j'ai longtemps souhaité dans mes rêves les plus fous, qu'ils disparaissent tous. Je m'inclinais légèrement poliment, mais je n'obtint que du dédain et de l'indifférence. Je devrais être habituée c'est vrai, mais bon parfois il y a des douleurs qu'on ne contrôle pas...Quelques secondes après cette scène des plus fatigante, le brun revint avec les photos et me tendit une pochette. Mon visage émerveillé s'était un peu assombri, était redevenu plus neutre, mais je ne devais pas laisser cet événement me marquer, je dois être forte. Regardant les clichés, j'esquisse un bref sourire, mais présent

▬ C'est vrai qu'elles sont plutôt chouettes, même si je ressemble vraiment à une tomate sur chacune d'elle...

Rangeant mon dû dans ma pochette sac, je me décidais à suivre le brun, sauf que la nuit étant le terrier des jeunes et de la foule, il y avait du monde qui s'amassait comme des fourmis, et à ce rythme j'allais perdre de vue le jeune homme. Soudainement, je sentis sa main attraper la mienne, ce qui me fit rater un battement. On va pas le cacher, mais ce genre de geste, c'est hum...très embrassant aussi, c'est les couples qui se tiennent la main généralement. Enfin bon, là c'était pour qu'on ne se perde pas de vue, et pour rien d'autre bien entendu. Pourtant ça m'avait remuée un peu...C'est la première fois que je tiens la main de quelqu'un, et qui plus est, un garçon. Arrivés devant le cinéma, il relâcha ma dextre me faisant regretter ce contact doux, chaud et agréable...je regardais les différentes affiches. Je ne connais pas du tout la nature de tout ces films...Un film d'horreur ? Je n'en ai jamais vu...Pourquoi devrais-je m'en inquiéter...? Et d'abord il croit sincèrement que je suis une faible ou quoi ?

▬ Allons pour le film d'horreur !

Je savais pertinemment que j'allais regretter très vite mon choix...


Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Mar 13 Fév - 0:22
Let me discover the world
Noël a beau être passé depuis un mois, il subsiste encore une espèce de magie à travers ce grand sapin illuminé. C'est sûrement pendant cette période que les êtres humains sont le plus réunis et soudés. Pour quelqu'un comme moi, ça fait toujours plaisir à voir. Après... il reste toujours des pessimistes qui considèrent par exemple que cette fête n'est que commerciale. Mais les personnes comme ça, les déprimés et autres gens victimes d'un "ras-le-bol", j'en fais mon affaire personnelle. Je considère que c'est mon rôle en tant que musicien et future rock-star mondiale d'éclairer autant que possible le quotidien des gens. Un espèce de super-héros armé d'une guitare et de ses cordes vocales, j'aime le principe.

En attendant, le super-héros en devenir que je suis va chercher les photos pour Lucia et moi. A défaut de pouvoir jouer la lampe torche pour le plus grand nombre, je peux déjà le faire pour la jeune italienne. Elle m'a confié la dernière fois qu'elle était seule, et tout le reste. Justement, elle "l'était". Au passé. Je compte pas la lâcher de sitôt. En un sens,
c'est ma petite protégée.

Les petites mésaventures semblent se cumuler depuis une heure. En revenant vers Lulu avec les photos je la vois en compagnie d'une petite fille. Elle connaît Lucia ou elle s'est perdue? Le temps que je la rejoigne, la mère de la petite à déjà collée une gifle à la gamine, en lui gueulant dessus. Tu parles d'une éducation. Elle jette un regard plein de dédain et de mépris à la jeune femme, et son regard glisse vers moi avec la même expression quand je la rejoins. Ça ne m'arrive que très rarement ce genre de trucs...
Est-ce que c'est parce que je suis avec Lucia? Je veux bien comprendre que sa pâleur attire les regards, mais de là à la regarder comme un monstre... Je me tourne vers elle,
un léger air inquiet sur le visage.

Ça va? Qu'est ce qu'il s'est passé?

Rien de grave en tout cas j'espère, ou rien qui ne l'oblige à remettre son bandeau. Si elle devait le faire, son regard azuré me manquerait à coup sûr... Je me secoue un peu, t'as le temps de rêvasser à un autre moment Lysou. Je tends donc la pochette de photos à Lucia, un souvenir qui pourra lui faire oublier ce qu'il vient juste de se passer, j'espère.

En examinant les photos elle fait une remarque concernant les tomates, et je dois avouer que ça me fait sourire. La comparaison est simple, mais efficace. Je prends sa main pour l'amener au cinéma, une lueur amusé dans le regard. Comparé à la mienne, sa main semble glacée.

Oh c'est pas bien grave ça peut être mignon un tomate quelquefois!

Je la fais traverser le marché pour finalement atterrir devant le cinéma, lâchant sa main pour regarder les affiches. Après examination, ce qui me tente le plus est le dernier film d'horreur en date. Avec un regard amusé, je met Lulu au défi, et elle semble prête à le relever. Peut être qu'elle en a déjà vu? Je saurais pas vraiment me prononcer. Je l'amène donc pour commander nos deux places, ainsi que du popcorn. Que serait une séance de ciné sans ce dernier élément après tout. Mine de rien, je n'y fait pas vraiment gaffe mais mon porte-monnaie à bien diminué depuis le départ de notre sortie, puisque je paie tout. Bah... pas grave!

On se rend dans la salle de cinéma, on a quasiment l'endroit pour nous tout seul. En fait, on EST les seuls. C'est peut être dû à l'horaire, vu qu'il reste 15 minutes avant le début...Mais ça donne un espèce de sentiment d'intimité, ce qui est un poil perturbant. Je me rappelle d'ailleurs d'un ciné avec une fille...

Urgh, mieux vaut ne pas m'en rappeler. Ce n'est ni le lieu, ni le moment, et j'en ai d'ailleurs pas envie. Une fois assis avec Lulu vers le milieu de la salle, pour avoir une vue optimale, je mange quelques popcorns en lui jetant un coup d’œil.

Alors, que pense-tu de ce date pour le moment? J'espère que tu ne regrette pas de m'avoir proposé ça.

Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Lucia Valentini
Nouveau membre
avatar
Messages : 78
Né(e) le : 24/12/2000
Date d'inscription : 18/11/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : C'est quoi l'amour...?
Nationalité : Italienne
Commentaires/Citations : Que la vie soit une mer, alors notre raison, nos passions mêmes, soufflent assez pour nous porter où nous voudrons ; mais l'éloquence est une tempête, un ouragan qui nous déroute.

- John Donne -
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.twitch.tv/nocthys http://indare-division.forumactif.com/t1009-un-grain-de-sagesse-acheve-un-fou-parfait

Mar 13 Fév - 17:15

La cruauté, l'injustice dont avait fait preuve cette femme, m'avait rappelé ma mère, et surtout mon père arrogant et trop imbu de son statut. Ce n'était pas vraiment le fait d'être considérée comme un monstre qui avait assombri mon visage ! Non c'était le souvenir de mes géniteurs peu agréable. Lys était revenu, je ne sais depuis quand, mais s'il avait posé la question, c'est soit qu'il avait observé la scène, soit qu'il s'était rendu compte de mon changement d'humeur subitement. Et dans ce genre de cas, qu'il fasse attention à moi, me touche, même si je penchais plutôt pour la première option. J'esquissais un sourire un peu triste en secouant la tête négativement.

▬ Rien de grave, juste une mère inquiète parce qu'elle ne trouvait pas sa fille...

Il n'y a rien d'autre à ajouter. Qu'elle m'ait regardé comme si j'étais de la pire espèce qui existe sur cette terre m'était indifférent. Durant toute mon enfance j'avais affronté ce genre de regard froids, désinvoltes et cruels. Qu'on m'apprécie ou qu'on me déteste, m'importe peu aujourd'hui tant que le brun était à mes côtés...Hé mais pourquoi je dis ça moi ? C'est bizarre que je ne veuille que la présence de Lys' et non pas d'un autre non ? J'ai du mal à comprendre...peut être était-ce parce que c'est le seul à me regarder comme un être humain ? Ou qui m'a tendue la main ? En faites il m'a sortie de mon désarroi, et m'a fait changer quelque peu ma vision sur certaines choses. De nouveau un petit rouge sur les joues, je le suivais jusqu'au cinéma où la foule amassée risquait de nous séparer. Comme si ça avait semblé être une évidence, la main du jeune homme s'était glissée dans la mienne, histoire qu'on reste ensemble.

Puis arrivés au cinéma, il m'avait lancé une sorte de défi ! Pour lui, toute les filles regardaient des films à l'eau de rose. Faux dans mon cas, je ne regardais aucun film, je n'étais même jamais allé au cinéma, les seules histoires qui avaient bercées mon enfance étaient celles de livres, d'ouvrages papiers où je pouvais me projeter les images grâce aux mots. Sauf que ce n'était pas pareil. Il me proposa un film d'horreur, et n'en connaissant pas la nature, j'avais accepté sans savoir ce que ça allait être, même si le mot horreur annonçait un peu la couleur. Lys' acheta du popcorn, et nous rentrons dans la salle où nous étions complètement seule, comme si nous étions les seuls courageux de cette aventure. Remarque moi qui n'aime pas trop le monde, ainsi que la foule ça m'arrange bien qu'on soit tout les deux, même si ça rendait cela encore très intime, et m’embarrassait un peu. Je m'installe à côté de lui, triturant mes doigts, un peu gênée et un léger fard sur les joues.

▬ C'est donc à ça que ressemble un cinéma...je vois...

Sortant mon carnet, je me mis à faire un léger croquis de la salle, comme pour encrer ce souvenir. Le jeune homme me demanda donc ce que je pensais de notre date jusqu'à maintenant, me faisant m'arrêter de dessiner, et déclenchant des rougeurs sur les joues. Tiens c'est vrai qu'on avait pas réglé cette question.

▬ A ce propos, je voulais te dire que...je...

Si mes paroles commençaient comme un aveu, il n'en sera rien, puisque la lumière venait de s'éteindre pour que le film commence. Je me repositionnais sur mon siège en rangeant mon dû, et garda fixement mes iris sur l'écran géant. Plus les première minutes avançaient et plus le film m'arracha des frissons d'effroi. C'est donc ça un film d'horreur ? Okay, j'avoue je regrette un peu en vérité, car même si je ne suis pas si facilement impressionnable, ce genre de choses, d'histoires bien ficelées me retournait un peu. Un peu recroquevillée en m'enfonçant dans le siège, je commençais à avoir peur, à sentir la panique me prendre, j'avais également peur de perdre le contrôle et de réveiller mana...Ce que je n'espérais pas. Mon cœur s'accéléra furieusement dans ma poitrine, alors que je tentais tant bien que mal de ne pas sursauter à chaque screamer. Je crois même que je tremble tellement je suis terrorisée.

C'est limite si je n'avais pas envie de m'enfuir de la salle.


Revenir en haut Aller en bas
Lysander Sedley
ISS |:| Troisième année
avatar
Masculin
Messages : 74
Né(e) le : 27/07/2000
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 17
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Situation amoureuse : Célib'
Nationalité : Irlandais
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1083-lysander-sedley-come-on-let-s-rock-fini http://indare-division.forumactif.com/t894-indare-gamer-club

Mer 14 Fév - 18:52
Let me discover the world
Selon Lucia, la scène à laquelle j'ai été témoin représente juste l'inquiétude d'une mère pour sa fille. Mouais... Sa relation reste disproportionnée à mon avis, et de très loin. Gifler son gosse parce qu'il s'est perdu, c'est d'un stupide... Surtout que ça m'étonnerait que la gamine l'ai fait exprès vu son âge et son air... L'incident est tout de même vite passé, les photos aidant à changer de sujet, et puis on a un film à voir aussi.

J'ai pas voulu dire que toutes les filles aime les films d'amour, mais Lulu a eu l'air de le prendre comme ça. Argh... Mais mon défi a apparemment fait mouche, elle a l'air d'avoir sa fierté bien placée. Bon du coup... film d'horreur. En prenant les places et le pop-corn,
je ne peux m'empêcher de lui lancer une autre pique.

Je te préviens maintenant par contre, je ne suis pas une bouée de sauvetage.

Ça m'était déjà arrivé de jouer ce rôle pour des personnes un peu trop sûres d'elles,
et pas que des filles en plus. Personnellement, vu la tonne de films que je suis mangé,
je suis rodé. Bien sûr, je ne suis pas à l'abri d'une frayeur ici et là... mais je vais jamais être mis mal par un film d'horreur. A moins qu'il ne spot particulièrement terrifiant ou que ce soit un documentaire sur les abysses.

On arrive avec un peu d'avance, la salle est vide. Autant dire qu'on a l'embarras du choix. La place est quand même vite trouvée, je sais où me placer pour avoir une vision optimale, à condition bien sûr qu'il n'y ait pas un élément indésirable juste devant soi.Le temps que le film commence quelques personnes arrive, mais on est toujours pas beaucoup. Et quand je demande à Lucia ce qu'elle pense de cette sortie, elle ne me réponds pas et veut apparemment dire d'autres trucs à la place, mais l'écran géant l'interrompt. En lui jetant un coup d’œil, je la vois déjà concentrée, ce qui me fait sourire. Je me cale bien au fond de mon fauteuil en prenant une poignée de pop-corn,
tendant le paquet à Lulu pour qu'elle se serve. Que le spectacle commence.

Les films d'horreur sont sensés faire peur, et c'est justement ce que j'aime là-dedans. C'est un peu comme les montagnes russes, c'est l'adrénaline générée qui rend la chose aussi exceptionnelle. En soi, j'ai vu pire niveau horreur comme film, mais il arrive quand même à m'arracher quelques coups de stress et même un ou deux sursauts. Vers le milieu du film je jette un coup d'oeil à Lucia, elle a l'air de bien se débrou... Ah ben nan,
c'est la PLS. Elle est recroquevillée sur elle-même, l'air pas bien du tout. Apparemment,
le film d'horreur n'était peut être pas une bonne idée. Je me penche vers elle et parle à voix basse pour ne pas gêner les autres spectateurs.

Ca va? T'as pas l'air bien. On peut sortir si tu veux.

Codage par Libella sur Graphiorum


"Everyone in the world will know my voice!"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» FILM : La Chose D'un Autre Monde ( The Thing from another world )
» Kylie Ravera - Hello world
» la communauté Napoléon Rxchange world
» visite de Mr World Company
» "The Pray of the World"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Hampstead-
Sauter vers: