AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: West London :: Hammersmith :: Cinéma et concerts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une soirée pleine de surprises

Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 198
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Jeu 18 Jan - 22:34
Mais qu'est-ce qu'il faisait là? Jagger Morrow en boîte de nuit, la dernière fois qu'il y était allé c'était avec une nana qu'il avait envie de se faire, au final elle était partis et lui il avait pris un coup de couteau pour aider une inconnue. Sauf que ce soir l'inconnue il la connaissait, elle s'appelait Jenifer et elle était danseuse. Après quelques SMS à échanger sur leurs soirées, il avait fini par apprendre qu'elle était en boîte ce soir pour fêter la fin d'un de ces contrats avec surement ses collègues. Jagger s'était donc motivé à sortir ce soir pour la surprendre. Ça faisait un moment qu'il la connaissait et ce soir il avait envie de la voir plus que d'habitude.

Ça faisait maintenant deux heures que Jagger était au bar du night-club , il profitait de quelques verres de Whisky sans en abuser tout en observant discrètement au loin la jeune femme bien entouré. Il aurait pu aller la saluer, mais il ne voulait pas la déranger alors qu'elle était avec ses amis ou collègues. Mais le barman était patient, et les quelques verres qu'il avait bus, lui donnait du courage pour l'affronter, il voulait lui parler et lui expliquer deux ou trois choses. Alors qu'il regardait discrètement dans sa direction, il la vise à lever pour danser avec son groupe. On voyait qu'elle prenait plaisir à cela et Jagger était étonné de voir cette sensualité se dégager d'elle, après tout il l'avait vu dans un état si pitoyable qu'il n'aurait jamais pensé qu'elle pouvait être aussi glamour. Son déhanché réveilla en lui son instinct de séducteur qu'il avait enterré quand il la voyait. Il profita de cette petite danse qui ne lui était pas destinée. Il savourait chaque mouvement de son corps avec envie jusqu'à ce qu'elle retourne s'assoir.

Au bout de deux nouveaux verres, le barman la vit enfin quitter sa table pour aller aux toilettes. Il posa son verre et prit cette même direction. Tel un prédateur il la suivait de loin. Il entra dans les toilettes des femmes qui était complètement désert, seule une porte était verrouillée en rouge. Il allait toquer quand une il se ravisa. La chasse d'eau venait d'être tiré, il voulait être sûr que c'était elle.

Il eut confirmation quand il vit son visage sortir. Rapidement il se mit face à elle alors qu'elle n'était pas encore sortis de la cabine. Il la fixa de son regard tendre et murmura.

"Jenifer..."

Ouais bon ça faisait un peu moi Tarzan toi Jane, mais là tout de suite ses instincts primaires le contrôlaient. Il avait envie d'elle depuis le début, il s'était retenue car il refusait de voir la vérité en face, cette fille lui plaisait mais il savait qu'elle ne voulait plus d'homme dans sa vie. Pour éviter de se bruler face à cette flamme, il avait préféré s'abstenir. Mais là, la danse, l'alcool, tout ça lui faisait pousser des ailes, il n'était pas bourré ou ivre, il était bien lucide, juste plus libre dans sa tête.

Il prit doucement le visage de la danseuse en entonnoir et il plaqua tendrement ses lèvres contre les siennes. Il entra dans la cabine sans la lâcher et d'un geste du pied il ferma la porte. Sous le coup le loquet tomba et verrouilla la porte. Il savourait se baiser le plus longtemps possible espérant ne pas se prendre une gifle. Il portait une chemise satinée bordeaux qui mettait en valeur sa longue chevelure châtain aux reflets blonds, un jean noir et une paire de chaussure de ville. La chemise avait les deux boutons du haut ouvert laissant entrevoir un peut le haut de son torse qu'elle connaissait assez.
Il dévorait littéralement ses lèvres avec envie et passion, alors que ses deux mains remontaient jusque dans ses cheveux. Il la coinça entre la paroi de la cabine et lui. Lorsqu'il stoppa le baiser il murmura.
"Tu me hantes putains..."




Dernière édition par Jagger Morrow le Dim 28 Jan - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jenifer Rodríguez
Londres |:| Danseuse
avatar
Messages : 113
Né(e) le : 31/10/1993
Date d'inscription : 07/11/2017
Age : 24
Nationalité : Argentine
Situation amoureuse : En couple avec Jagger Morrow
Commentaires/Citations : Jenny papote en #6600ff
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t991-la-connerie-se-cultive-et-certains-ont-la-main-verte-finie#9751 http://indare-division.forumactif.com/t1314-lizbeth-wilson

Sam 20 Jan - 3:15
Une soirée pleine de surprises
Jagger
Morrow
&
Jenifer
Rodríguez
Difficile pour moi d'oublier cette soirée. Et même si c'était possible, je ne voudrais pas effacer cet épisode de ma mémoire. J'étais partie en boîte de nuit pour me défouler avec trois amis. Une femme et deux hommes. Nous fêtions un contrat que nous venions de finir. Le succès avait été au rendez-vous et cela nous faisait plaisir car ça avait été un contrat juteux. J'avais aussi envoyé un message pour lui annoncer la nouvelle et lui expliquai que je me trouvais au night club pour fêter ça. Je l'avais même invité à venir même si au fond, je savais qu'il ne viendrait pas. Il n'était pas du genre à venir en boîte de nuit et puis il avait du travail.

Après ces quelques échanges par sms, je commençai vraiment à me défouler. Quelques pauses le temps de souffler, de boire, de discuter un peu. Aucune ne durait très longtemps. Nous étions trop euphoriques par le fait que tout s'était passé encore mieux que ce que nous espérions pour notre dernier contrat. Nous étions décidés à nous défouler à 100% ce soir. De retour sur la piste, une musique passa. Elle était calme mais pas trop. Mon amie danseuse me proposa un petit jeu. Narguer nos collègues masculins avec une danse sensuelle. La musique créait une ambiance qui 'y prêtait alors j'avais rapidement accepté.

Nous commençâmes donc à nous amuser aux dépens de nos deux collègues masculins. Notre petit jeu portait ses fruits. Ils sifflaient. Et moi je m'éclatais. Peu importe comment je me déhanchais. J'étais sur une piste, je dansais, c'était mon bonheur. Après plusieurs minutes de déhanchement, je me reposai un moment à la table pour me réhydrater. Je terminai mon cocktail, c'était déjà le énième que je buvais, je me rendis aux toilettes. Boire c'est bien joli mais à la longue il fallait se vider. Surtout après m'être défoulée sur la piste de danse. Une fois dans les toilettes je vidai donc ma vessie avant de ressortir. Enfin presque.

Au moment d'ouvrir la porte, j'eus la grosse surprise de la soirée. Jagger se trouvait juste en face de moi, dans les chiottes des femmes. Il était venu au night club. Je ne pensais pas du tout le voir à la boîte de nuit. Au fond de moi j'étais contente de le voir même si je ne m'attendais pas à ce qu'il réponde à mon invitation. Et puis il se trouvait dans les toilettes des femmes, j'avais de quoi être surprise.

- Jagger ?

Je ne comprenais pas ce qu'il faisait dans les toilettes des femmes et je crois que je n'aurais jamais la réponse. Il pouvait simplement venir me saluer dans la salle principale. Mes interrogations s'envolèrent bien vite. Non pas parce qu'il me donnait la réponse mais plutôt parce que mon cerveau se déconnectait totalement de la réalité. Ses lèvres contre les miennes commençaient déjà à me faire perdre pied. J'aurais dû lui coller une gifle mais je n'y arrivais pas. Ma raison me hurlait de lui donner une claque mais mon corps refusait d'obéir. De plus, c'était moi qui me prenais une claque mentale lorsque j'entendis que je le hantais.

- Reste contre moi...

Quelques mots soufflés avant que mes lèvres se posent sur son cou. Lui aussi il me hantait. J'avais du mal à accepter mon attirance pour lui. Je ne voulais plus l'être pour qui que ce soit par peur d'être une nouvelle fois trahie et pourtant, Jagger était passé au travers de ma barrière sentimentale. Mes mains se glissèrent sur lui et déboutonnèrent petit à petit la chemise de l'irlandais. Je n'étais pas totalement ivre. J'étais juste pompette et je me rendais parfaitement compte de mes actes. L'alcool me décoinçait. Le lieu n'était pas le plus glamour pour ce genre de choses mais peu importe. Je mordillai le cou du gérant de bar en murmurant.

- Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu venais ?

J'écoutais sa réponse s'il m'en donnait une et je prêtai ensuite une oreille attentive à ce qu'il se passait à côté. Deux femmes étaient entrées et venaient faire leurs besoins et se remaquiller. Je mis mon index devant ma propre bouche en regardant Jagger avec un petit sourire pour lui faire signe de ne pas faire de bruit. Ce n'était pas le moment de se faire repérer. Cependant j'étais aussi d'humeur taquine et glissai ensuite ma main dans son pantalon pour aller titiller sa zone intime malgré la présence des deux femmes. Je voulais le narguer et d'après ce que je pouvais sentir, je n'avais pas besoin de trop faire d'effort pour l'allumer. Il était déjà bien parti. Je restais malgré tout à l'affût des bruits. Les femmes mettaient du temps à se remaquiller. Quelles gourdes. Je ne comprendrai jamais ce qui leur prenait autant de temps. Ca ne servait à rien en plus. Moi-même je ne me maquillais que pour le boulot. Une fois que ma journée se terminait, j'enlevais tout et je rentrais.


Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 198
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Lun 22 Jan - 15:22
Complètement drogué de cette fille Jagger n'arrivait plus à réfléchir depuis le nouvel an. Il ne pensait qu'a elle, il se réveillait avec la joie du matin à cause des rêve sulfureux qu'il faisait d'elle et le voila ce soir dans un Night Club alors qu'il déteste ça, juste pour la voir.

Leurs lèvres se caressaient, se découvrais et Jagger venait de lui avouer à sa façon qu'il ne pensait qu'a elle en ce moment. Quand elle lui demanda de rester contre elle, il ne se fit pas prié et se colla totalement à elle en posant une main sur sa hanche et l'autre main sur la paroi de la cabine à coté de son visage. Mais pas pour longtemps car sa bouche vint explorer son coups provoquant un gémissement discret à coté  d'elle. Le Barman n'eut rien le temps de faire qu'il sentait déjà sa chemise se déboutonner doucement. Son corps irradiait de chaleur alors que son torse s'offrait lentement à elle. Il lui répondit d'une voix rauque.

"Parce que moi même j'en savait rien"

Jagger se redressa légèrement quand il entendis une porte s'ouvrir et les voix de deux nanas qui venait d'entrer. Bordel même aux chiottes on étaient pas tranquille. Il détourna son regard sur Jenifer qui se mettait le doigt sur la bouche pour lui conseiller de ne pas faire de bruit. L'Irlandais arqua un sourcil sans trop comprendre. Une vague froide se posa sur sa virilité dans son pantalon. Il la toisait d'une regard surpris et murmura tout doucement.

"Qu'est ce que tu..."

Puff de toute façon il pouvait dire ce qu'il voulais, sa virilité le trahissait déjà, elle lui faisait tellement d'effet depuis quelque temps. L'Irlandais décida de ne plus réfléchir et laissa l'ivresse parler. Il agrippa la danseuse par les hanches et la souleva pour la coincer entre lui et la paroi de la cabine. Il pris une nouvelle fois possession de sa délicate bouche aguichante et il la savoura tout en égarant innocemment ou pas, sa main sous le tissus de sa robe pour toucher sa peau. Il s'écrasa contre elle lui rendant l'accès à son membre un peut plus difficile. Ils avaient pas beaucoup de temps et il était temps qu'ils soit plus que sincère l'un avec l'autre. La robe de Jen remontait de plus en plus alors qu'il collait son membre contre son bassin encore protégé de sa petite culote alors que son bassin à lui était encore prisonnier d'un jean et d'un boxer qui devenait étroit.

Il relâcha enfin ses lèvres pour aller savourer son coup en murmurant pour que seulement elle puisse entendre.

"J'en peut plus Jenifer... ca fait des mois que j'ai envie de toi"

Des mois...ca faisait deux mois qu'ils se voyaient, qu'ils étaient amis, mais ca faisait des mois qu'au fond de lui Jagger sentait que c'était elle qui pouvait l'aider à changer de vie. Il passa ses doigts sous le tissus de sa culotte déjà mouillé et d'un geste simple il écarta le tissus de son intimité afin de frotter habilement et tendrement la paume de sa main sur cette partis qu'il l'attirait tant.





Dernière édition par Jagger Morrow le Sam 27 Jan - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jenifer Rodríguez
Londres |:| Danseuse
avatar
Messages : 113
Né(e) le : 31/10/1993
Date d'inscription : 07/11/2017
Age : 24
Nationalité : Argentine
Situation amoureuse : En couple avec Jagger Morrow
Commentaires/Citations : Jenny papote en #6600ff
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t991-la-connerie-se-cultive-et-certains-ont-la-main-verte-finie#9751 http://indare-division.forumactif.com/t1314-lizbeth-wilson

Sam 27 Jan - 0:50
Une soirée pleine de surprises
Jagger
Morrow
&
Jenifer
Rodríguez
Mais qu'est-ce que je faisais ? Jagger m'avait surprise en se point au night club et plus particulièrement dans les chiottes des femmes. Et moi au lieu de lui dire de sortir, de l'arrêter, le repousser et lui faire entendre raison, et bien j'entrais dans son jeu. Un jeu auquel je n'avais pas encore conscience à quel point il allait me torturer psychologiquement. En ce moment, je m'en fichais des conséquences. Tout ce que je voulais, c'était lui. Peu m'importait si les autres m'attendaient, s'impatientaient ou s'inquiétaient. Seule la présence de Jagger m'importait en ce doux moment. Je ne voulais que lui et ma demande avait été assez explicite. Il l'avait très bien compris.

Révélant peu à peu son torse, j'écoutais sa réponse et fus encore plus étonnée. Il ne pensait donc pas venir ici à la base ? Ca commençait vraiment à m'intriguer cette histoire mais je réglerais ça plus tard. Des bruits de pimbêches maquillées comme des carrés d'as se firent entendre. Deux. Elles venaient juste se vider la vessie et se peinturlurer encore la tronche. Cela ne m'empêcha toutefois pas de narguer Jagger en lui titillant les zones sensibles. Qu'est-ce que je faisais ? La réponse était simple. Je le narguais. Même si des pétasses se maquillaient et caquetaient dans les toilettes, j'étais d'humeur à torturer un peu Jagger. C'était une vengeance indirecte pour tous ces jours où il avait hanté mon esprit. Et puis l'alcool ne m'aidait pas trop à rester sérieuse et sage. Je n'avais pas eu besoin de fournir beaucoup d'efforts pour que ça se réveille. Je crois même que ça l'était déjà en partie avant même que je n'y glisse ma main.

Je dus toutefois me retenir de couiner lorsqu'il me fit décoller du sol. Je ne m'attendais pas à ce qu'il le fasse et je ne voulais surtout pas que les deux idiotes nous entende. Certaines personnes s'en fichaient mais d'autres non. Je ne voulais pas savoir dans quelle catégories elles se trouvaient. Mes jambes s'enroulèrent autour de la taille du barman pour me permettre d'avoir un certain équilibre. Lorsqu'il m'écrasa un peu plus, une grimace s'afficha légèrement sur mon visage. L'accès à l'objet du désir était devenu plus difficile. Il m'était donc plus compliqué de rendre vraiment fou Jagger. Mon corps réagissait néanmoins au contact de ses mains et réclamait plus. Il en voulait plus. J'en voulais plus. Que ce soit celui de mon corps ou le mien, le voeu fut exaucé.

- Et moi j'veux t'appartenir...

Des mots soufflés dans un murmure tandis que mes mains se chargeaient déjà de baisser le pantalon et le sous-vêtement du barman. Le lieu n'était pas très glamour mais nous avions envie l'un de l'autre. Il était temps d'arrêter de nous tourner autour comme deux animaux pendant la saison des amours et de sauter le pas.

Les deux andouilles terminèrent enfin de piailler devant les miroirs et sortirent des toilettes, nous laissant à nouveau seuls. Nous ne pouvions toutefois pas nous laisser totalement aller. L'endroit étant public, rien ne nous garantissait que personne d'autre n'entrerait dans les chiottes. Et si nos sons attiraient l'attention des responsable du club, nous serions juste jetés dehors. Non, nous ne pouvions vraiment pas faire le moindre bruit suspect.

Mes lèvres s'aventurèrent sur le cou de Jagger tout en y déposant divers baisers sur sa peau. J'y laissai aussi une marque foncée, celle d'un suçon. Je marquais inconsciemment mon territoire sur la peau du barman. Au fond de moi, je ne voulais qu'il soit mien et vice versa. J'acceptais mal lorsque je voyais des femmes rôder autour de lui dans le but de finir dans son pieu. Et pourtant je n'avais pas le choix de laisser couler. Cette situation commençait à me rendre folle. Je ne voulais plus que les autres lui fassent du rentre-dedans. Je voulais qu'elles sachent qu'elles empiétaient sur mon territoire et malheureusement pour elle, je n'étais pas partageuse.


Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 198
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Sam 27 Jan - 12:41
Des toilettes c'était par glamour, mais dans cette cabine les deux amants s'en tapaient un peu apparemment. Le corps de la danseuse le rendait fou, il n'avait cessé d'imaginer toute sorte de chose en la voyant danser sur la piste de danse. Cette sensualité en elle, elle l'avait bien caché, jusqu'à maintenant Jagger avait vu que la coté peut glamour de la demoiselle, son côté réservé, effrayé des hommes, mais elle n'avait encore jamais dévoilé son côté séducteur.

Sa phrase fut douloureuse pour le cœur de l'Irlandais, ça faisait dix ans que son cœur n'avait pas ressentis cette petite douleur de plaisir quand une personne t'annonce un attachement.

Les mains habiles de la danseuse eurent raison du pantalon de l'Irlandais, rapidement le jean et le boxer se retrouvaient en bas de ses chevilles. Ça aurait menti de dire qu'il n'avait pas envie d'elle dans un bon lit avec une peu de douceur, mais là tout de suite il avait deux mois de frustration à évacuer, il avait eu d'autres femme oui, mais pas des femmes comme elle, des femmes pour qui il ressentait quelque chose.

Tandis que les deux dindes qui gloussaient quittaient enfin les toilettes, Jagger soupirait sous les baiser de sa belle. Alors qu'elle lui fit un suçon, le barman poussa un grognement. Elle le marquait? était-ce sa façon à elle de dire que Jagger allait devoir faire une croix sur les autres femmes? Amusé de tout ça le barman colla son membre bouillant et dur contre la culotte humide de la danseuse. Doucement il crispa ses doigts d'une main sur la cuisse de Jen alors que son autre main repoussa le tissu qui lui bloquait l'accès. Il était sympa ce soir il avait décidé de ne pas déchirer cette culotte.

une fois la barrière mise de coté, Jagger la pris sans trop de ménagement, le lieu ne s'y prêtait pas du tout, il garderait le romantisme pour plus tard...si leur relation évoluait. Le visage du barman se cacha dans le coup de la danseuse. Il la lâcha et posa ses deux mains à plat contre la paroi, encadrant son visage de ses avant-bras collé à la paroi. Son corps se frottait contre le sien, l'écrasant contre la paroi pour la maintenir contre lui sans qu'elle tombe. Son bassin se mouvait en elle avec lenteur et durant cette danse lascive il se mit à gémir doucement à coté de son oreille.

"Bordel Jen..."

Il aurait pu aller plus fort et plus vite, mais c'était au risque de démonter la cabine qui semblait déjà pas très solide, et puis n'était ce pas plus excitant se coter lent et lascif?
Le membre de l'Irlandais limait doucement l'intimité de la danseuse durant de longues minutes, il se délectait de ses gémissements ou de ses cris, chaque bruit émanant d'elle le rendait encore plus fou d'elle.

Au bout de quelques minutes, il plaqua une main sur la bouche de Jennifer, son autre main empoigna une de ses cuisses et là Jagger accéléra les choses, son bassin cognait contre le sien dans un bruit lubrique et excitant alors qu'ils étaient encore seuls dans les toilettes.


Revenir en haut Aller en bas
Jenifer Rodríguez
Londres |:| Danseuse
avatar
Messages : 113
Né(e) le : 31/10/1993
Date d'inscription : 07/11/2017
Age : 24
Nationalité : Argentine
Situation amoureuse : En couple avec Jagger Morrow
Commentaires/Citations : Jenny papote en #6600ff
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t991-la-connerie-se-cultive-et-certains-ont-la-main-verte-finie#9751 http://indare-division.forumactif.com/t1314-lizbeth-wilson

Sam 27 Jan - 23:54
Une soirée pleine de surprises
Jagger
Morrow
&
Jenifer
Rodríguez
En attendant que les deux poules s'en aillent, nous n'arrêtions pas de nous chercher, nous titiller, nous découvrir plus intimement. Le problème c'est qu'à la longue, c'était les sous-vêtements qui en subissaient les conséquences. Tant pis, c'était le cadet de mes soucis. Je me souciais plutôt de laisser la marque de mon passage sur son cou. Cela sembla plaire à mon partenaire qui se colla encore un peu plus contre moi, me faisant ainsi sentir à quel point il était excité. C'était le coup de grâce pour moi. Je n'en pouvais plus. Je le voulais. Je voulais passer à l'acte avec Jagger. Il comprit rapidement dans quel état je me trouvais. À moins qu'il en était seulement au même stade. Dans les deux cas, il vira ma culotte du passage et fit son entrée dans mon jardin secret.

Pour le romantisme on pouvait repasser mais peu importe. Nous obtenions tous les deux ce que nous désirions. Lorsque je sentis ses mains me quitter, je resserrai un peu plus mon emprise sur lui afin d'éviter une chute. Cette danse entre nos corps me procurait du plaisir et je ne pus retenir quelques plaintes qui s'échappaient doucement. Je les contenais suffisamment pour que ça ne s'entende que si on se trouvait dans les toilettes. C'était si bon. J'en avais oublié à quel point cela pouvait être agréable, peu importe le lieux où ça se passait. C'était même encore mieux qu'avec Xavier. Le nom de Jagger sorti d'entre mes lèvres dans un souffle.

Quelques minutes « calmes » passèrent. Nos souffles se mélangeaient, des gémissements étouffés s'échappaient d'entre mes lèvres. Puis ça devint plus rythmé, plus rude, plus sauvage. Mes doigts agrippèrent légèrement plus fortement dans le dos de mon partenaire. Sans le vouloir, j'y laissai quelques marques de griffures. Ce n'était pas assez profond pour le faire saigner mais il aurait quelques traces légèrement rouges quand même. Nous passâmes du bon temps ensemble jusqu'à ce que l'ultime instant arrive. Celui où l'un comme l'autre atteignait l'extase. Je dus tout de même me contenir un minimum pour éviter de me faire entendre dans tout le bâtiment.

Ma respiration était saccadée alors que je gardais mon étreinte sur lui le temps que tout se calme. Doucement, je relâchais tout tandis qu'il me reposait au sol. Il se rhabilla et je remis mon sous-vêtement en place. Lorsque nous fûmes tout les deux prêts, je lui volai un bref baiser en souriant avant de ressortir des toilettes et de retourner sur la piste de danse. Bien que je venais de passer un excellent moment avec Jagger, j'avais encore assez de force pour me trémousser. Je ne faisais néanmoins pas que ça. La boisson y passait aussi. Mes collègues étaient toutefois partis. Sympa. Ils ne venaient même pas voir si je m'étais évanouie ou non. Ils allaient devoir ramer pour avoir mon pardon.

La soirée dura plusieurs heures jusqu'à ce que je rentre avec Jagger. Nous étions toutefois tellement torchés que je ne peux pas décrire comment nous étions parvenus à aller chez moi. En taxi ? En moto ? À pied ? Aucune idée. Tout ce que je savais, c'est qu'on était chez moi à la fin de notre nuit de fête.


Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 198
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Dim 28 Jan - 0:23
Les avantages des coups virent fait, c'était intense et plaisant. Jagger et Jenifer avaient passé à peine quinze minutes dans cette cabine, le barman s'en voulait un peu, il avait laissé parler ses pulsions avant son cœur, car au fond de lui ce n'était pas ce genre de rapport qu'il voulait avec elle, pas un coup de rein rapide dans des chiottes dégoutantes.

L'Irlandais n'eut plus trop la tête à y penser, à peine avait il remit son boxer et son pantalon que Jen l'emmena vite en dehors de leurs sanctuaires pour aller se trémousser sur la piste, il fallut bien trois ou quatre verres pour qu'il se décoince et se trémousse avec elle sur la piste.

Cette soirée fut mémorable...ou pas, l'alcool coulait à flots entre les deux amants, la danse, la chaleur. D'ailleurs impossibles de savoir comment ils sont rentrés. Jagger était venus en taxi donc déjà premier bon point ils n'ont pas pris de risque en prenant la moto complètement ivre.

Jen n'habitait pas très loin de la boîte de nuit, peut-être qu'ils étaient rentré à pied. En tout Jagger ne se souvenait de rien. Quand il ouvrit les yeux ce matin-là, ce fut assez compliqué. Il avait une migraine atroce et il connaissait ce genre de migraine, il avait surement abusé sur l'alcool. D'ailleurs ses yeux s'ouvrirent quelques secondes à cause du soleil qui traversait une vitre, puis en grognant un peu à cause de son crâne il se tourna sur le côté et se rendormie sans attendre son reste.

La soirée se reforma un peu à coup de flash sous forme de rêve. Il voyait le visage de la danseuse allongé dans des draps blancs, ses longs cheveux qui s'étalait sur un oreiller. c'était bizarre car il ne se souvenait pas avoir fait ça avec elle dans un lit, il se souvenait bien des toilettes, puis le troue noir une fois sur la piste de danse.

Finalement il y avait peut-être d'autres question à se poser, comment ils sont rentrés? qu'est-ce qu'ils ont fait dans cette chambre? d'ailleurs où ils sont?

Ce qui était sur c'est que Jagger avait déconné, il avait tout fait pour ne pas coucher avec Jenifer, et pourtant les opportunités avaient été nombreuses, mais il avait toujours refusé dans sa tête pour ne pas la traiter comme la plupart des femmes avec qui il couchait, elle était trop fragile émotionnellement avec les histoires de son ex, il était hors de question qui la blesse. Mais ce soir-là il n'avait pas pus s'en empêcher, sa sensualité sur la piste de danse l'avait rendu fous et...peut-être que s'il n'avait pas autant bu il lui aurait avoué ses sentiments...plutôt que de la sauter une seconde fois.
Pour le moment notre barman est étendu dans un lit, apparemment celui de Jenifer, couvert d'une couette bien chaude, ce que personne ne sait , c'est qu'il est complètement nu sous cette couette ce qui en disait long sur ce qui s'était surement passé ici. Voyons le bon conté des choses, elle aura eu un peu de romantisme...un lit, mais comment elle allait prendre tout ça et surtout est ce qu'elle se souvient de quelque chose...?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Méditation de la pleine lune du 20 mai 2008/Wesak
» Une soirée "soin de soi".
» réveil en pleine nuit à heure fixe bébé 11 mois
» Soirée Partylite
» Mgr Léonard entarté en pleine messe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: West London :: Hammersmith :: Cinéma et concerts-
Sauter vers: