AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après l'accident [PV. Alexei]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mer 24 Jan - 22:56
L'entendre soupirer sous ma main ne me laissait pas insensible, j'étais fier de voir que ma façon de faire lui plaisait et cela me donnait encore plus envie de m'occuper d'elle. Tandis que nos lèvres se retrouvaient, je sentis ses mains passer dans mes cheveux bruns. Ses doigts sur mon cuir chevelu me firent trembler, un frison venait de me parcourir et j'avais eu du mal à la cacher. Ses doigts descendirent dans ma nuque alors que je continuais de l'embrasser tout en taquinant ce petit bout de chair durci de plaisir sous ce t-shirt.

Les mains de la rouquine se promenaient de plus en plus dans mon dos, j'en avais la chair de poule et durant quelques secondes je me posais la question de comment j'allais faire pour dormir seul les nuits où elle serait chez elle. J'avais du mal ce soir à me dire que demain peut-être qu'elle allait partir pour dormir chez elle. Mais d'un côté je ne voulais pas qu'on aille trop vite et lui demander de vivre ici. C'était trop tôt et...je sais que ma vie était bien trop sportive pour ça, Lana pouvait débarquer n'importe quel soir , faire une crise dehors et je devrais aller la chercher...

Non pas ce soir, je devais pas penser à tout ça ce soir, j'avais le droit à un peu de calme et de douceur moi aussi. Ce soir je devait penser qu'a moi...à ma rousse et à nous deux...ce soir elles et moi seront deux égoïstes et on s'enfermera dans notre bulle à nous.

Ses deux mots me firent sourire, mon cœur s'emballa et je déposai un tendre bisou sur sa joue en murmurant.

"Moi aussi..."


Je me redressai un peu et doucement son t-shirt remonta grâce à mes mains que j'utilisais . Son ventre blessé mais protégé par un pansement se dévoila, mais je n'y prêtai pas attention afin de ne pas déranger Émilie. Je fis remonter le t shirt plus haut . Je le coinçai au-dessus de sa poitrine, ou bien si Émilie m'aidait en se redressant un peu, je la débarrasserais carrément de ce t shirt. Mais dans tous les cas je m'arrangerais pour dévoiler sa jolie poitrine totalement nue.

Mes yeux se fermaient, une de mes mains se posa sur sa hanche, et l'autre sur le sein qui s'opposait à la hanche. Un baiser sur le côté de son sein, puis sur le dessus et de fil en aiguille ma langue glissa sensuellement sur le bout rose qui avait durci sous mon traitement quand il était encore caché sous le t-shirt.

J'étais subjugué par son corps, un corps si beau, des courbes à damner un ange et l'envoyé droit en enfer.

De léger bruit de succion brisait le silence de la chambre, un silence qui s'était mêlé au soupir de la rousse. Mon bassin toujours camouflé par mon pantalon frottait son intimité encore prisonnière de sa culotte en tissu.
Durant de longues minutes je me concentrais sur son sein qui se tendait de plaisir, enfin c'est ce que je pensais



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 25 Jan - 7:20
Elle ressentait les effets que ses mains avaient contre la peau du jeune rockeur. Il frissonnait. Et l'idée que ses simples mouvements lui faisaient quelques effets la rendait plus confiante dans ses gestes et un peu moins dans la crainte de faire une connerie. Il lui repondit par également deux seuls mots qui la firent également sourire. Ça la réchauffait qu'il lui dise ça. Qu'elle ne soit pas seule là-dedans.

Puis, les mains du jeune homme se mirent à glisser vers le haut de la rouquine pour le faire doucement remonter. Emilie sentit sa peau doucement se dévoiler et la demoiselle ressentit à nouveau se mélange un peu subtil entre une montée d'excitation et l'embarras de se dévoiler ainsi. Lorsque le tissus atteint le creux de son dos, elle le souleva doucement pour qu'il aille plus loin afin qu'elle puisse totalement le retirer.

Le tissus fut balancé et le haut de son corps totalement dévoilé, la faisant un peu plus rougir. Le rockeur descendit vers un de ses seins qu'il commença à embrasser dans une certaine délicatesse, passant sa langue sur la partie plus tendue. Tout cela eu pour belle conséquence de faire soupirer un peu plus la jeune femme. Les frissons traversaient son corps et lui faisaient remonter très doucement le buste. Les mains de la rouquine profitèrent alors qu'il soit un peu plus bas pour de nouveau caresser ses cheveux, faisant glisser toutes ses mèches entre ses doigts frais. Elle se mordilla doucement la lèvre inférieur sous cette quantité de sensations qui tournaient tout autour d'elle.

Elle le sentait, de plus frôler, cette dernière partie plus basse par son bassin qui ne faisait qu'accentuer les émotions et l'excitation.

Emilie, pour une fois, se sentait plutôt à l'aise. Son corps nu plaçait tout de même de la gêne mais de très visible. Ce qu'il se passait était pour elle exactement ce qu'elle aimait durant ce genre d'acte. Une fusion, le contact de la peau contre la peau qui glisse entres elles. Quelque chose pile entre l'érotisme, la sensualité et la tendresse. Ça avait ce genre de pouvoir de faire oublier tout ce qu'il a déjà pu se produire dans une vie. Rien qu'un instant, rien qu'une nuit. Rien qu'un moment éphémère dans une grande ligne.

La jeune rousse continuait à caresser ses cheveux avec cette tendresse. Lorsqu'il aurait finit, et s'il remonte vers elle, la psychologue s'emparerait de nouveau de ses lèvres pour lui offrir ce contact qui ne cessait de lui manquer. Elle aimait les baisers et elle allait bien lui faire comprendre.

Si toujours il fut à la hauteur de ses lèvres pour partager ce contact, la jeune rousse passera doucement ses doigts contre le torse chaud de son compagnon, les faisant doucement glisser le long de sa clavicule et pour les amener ensuite sur sa musculature, pour se familiariser avec sa peau comme un terrain à conquire. Elle embrassera le coin de ses lèvres puis traça un chemin jusqu'à sa mâchoire avant d'aller de nouveau le regarder dans les yeux.

-Tu es beau.

Elle ponctua sa phrase par un léger rire timide.


Dernière édition par Emilie Skies le Ven 26 Jan - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 25 Jan - 13:50
Le corps d'Émilie était à moi, pratiquement nue parce que je venais de me débarrasser de ce t-shirt qui m'avais gentiment tenu compagnie lors de mes nuits de solitude. Ce n'était pas anodin de voir le corps d'une femme, mais celui de la rousse avait quelque chose en particulier...ce corps était à moi espérons le pour une durée bien plus longue qu'une coucherie. Tout en l'air me rendait fou de désir, ses doigts qui coiffaient mes cheveux, se soupire que ma langue déclenchait à chaque mouvement sur son sein, la chaleur entre ses jolies cuisses qui caressaient la bosse naissante de mon jogging... Émilie si elle savait tout ce qu'elle déclenchait en moi.

Je continuais de m'occuper de ce mamelon gorgé de plaisir, puis au bout de quelques secondes ou minutes, impossible de vraiment ressentir le temps, je remontai mes lèvres le long de son coup jusqu'à retrouver les siennes dont repris égoïstement possession. Mes abdominaux se contractaient sous ses doigts, elle explorait mon torse, s'imprégnait de mon corps petit à petit. Le baiser prit fin quand elle embrassa le coin de mes lèvres. Je croisais son regard alors que nos fronts se touchaient.

À ses yeux j'étais beau, ce compliment me faisait sourire, j'étais assez modeste et pas le genre à me vanter sur mon physique, mais je savais très bien que j'étais beau on me le disait souvent, mais venant de sa bouche... C'était le plus beau des compliments. Je lui murmurai alors.


"J'ai meilleure tête que le premier soir c'est sure oui"

Un petit clin d'œil lui notifiait que son compliment me faisait plaisir. Je lui offris un bref baisé sur le bout du nez et je lui murmurai d'une voix enivrante.

"Allonges-toi confortablement...je t'ai promis de te détendre"

Je retirais ses mains de mes cheveux ou d'ailleurs sur mon corps et je baisai tendrement ses paumes de main une à une.

"T'en fais pas pour moi et mon plaisir ok? j'ai envie de m'occuper de toi ce soir"

Je commençais à connaitre et à cerner Émilie, elle était le genre de fille à aimer donner aussi et elle je me doutais qu'elle n'aimerait pas que je donne sans recevoir. Sa blessure ne nous permettrait pas de nous amuser comme il se devait, mais j'avais la ferme attention d'attiser ce lien entre nous.

J'attendis son accord ou pas, quoi qu'il arrive j'arriverais à lui faire dire oui même si pour ça je devais lui faire mes yeux de cocker russe.

Une nouvelle fois mes lèvres se perdirent dans son coup, dans ses cheveux roux, sur son sein gauche et doucement je descendit mes lèvres sur son ventre en contournant bien sûr son pansement. Mes lèvres s'égaraient sur son bassin encore habillé d'une culotte toute simple, je parsemais le tissu de baisé chaud et humide, je suivais cette douce chaleur jusqu'entre ses cuisses. Mes mains se saisirent de cette culotte me bloquait encore l'accès à ce qui hantait mes nuits depuis que je l'avais rencontré, cet endroit avec lequel j'allais pouvoir montrer l'attachement que j'avais pour Émilie.
Je me débarrassai donc de sa culotte et je déposai un tendre et bref baisé sur cette partie si intime.

Mon visage se releva doucement pour croiser le regard de la rouquine attendant son accord pour lui montrer comment j'allais la détendre.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 25 Jan - 18:35
Déshabillée en partie, elle abordait ce plaisir et cet embarras. Se montrer ainsi découverte devant une personne était loin d'être évident. Et cela même pour Alex alors qu'elle lui faisait confiance. Ça montrait chez elle un manque d'estime pour son être et son propre corps. Elle ne se disait pas laide, loin de là. Mais elle avait du mal à se voir. Par cette impression de ressembler à sa mère et d'autres subtilités un peu inutiles.  Il lui dit alors qu'il avait certes meilleur mine que la dernière fois, allongé dans ce caveau humide. Elle avouait qu'à ce moment, elle ne s'était pas attardée sur l'état de son minois. Ce qui lui avait importé à ce moment précis était plus comment il se sentait, s'il allait survivre. Et puis, depuis le début, elle ne s'était jamais vraiment permise de le juger. Elle n'avait jamais pensé qu'il était dans un état dit pitoyable. Qu'il était une personne violente suite aux propos de son ancienne petite amie. Elle écartait ses informations pour tenter de voir le meilleur en cette personne. Et elle avait certainement bien fait.

Elle rigola alors doucement alors qu'il continua de se parler. Elle devait se détendre et ne pas penser au plaisir de son partenaire. Demande difficile en sachant qu'elle aimait l'équité. Et puis, depuis le début qu'il se conaissait, n'était-ce pas lui qui était toujours en train de l'aider ? Entre les gaufres, le cinéma, le café, la guitare en chocolat et là... La demoiselle allait devoir se montrer à la hauteur. D'un côté, ça la stressait quand on en faisait trop pour elle. Habituellement, déjà, elle avait cette tendance à refuser toutes aides d'autrui. Elle n'avait besoins de personne (aussi crédible que soit cette phrase) mais elle voulait aider d'une manière ou d'une autre. Tant pis pour elle. Ou alors était-ce cette devise de psychologue qui s'était petit à petit ancrée dans son esprit ? Enfin bref.

Elle le regarda dans les yeux puis sourit doucement.

-Bon...Détend-moi alors captain.

Elle capitula, après tout, cette idée la rassura en un point et c'était pour ça qu'il avait gagné ainsi sa confiance. Les fois où ils auraient déjà pu le faire, il en avait été autrement. Et d'une certaine manière, cela montrait qu'il n'était pas intéressé seulement par ça, qu'il pouvait attendre et donc qu'il tenait à elle. Sinon, il en aurait déjà eu marre. Ainsi, elle croyait en ce rockeur et au fait qu'ils étaient bien ensemble.

Il commença alors à doucement descendre ses lèvres le long de son corps alors que la rouquine fixait le plafond, donnant de légers soupirs calmes. Bientôt elle ne le vit plus mais su bien où il se trouvait. L'idée l'embarassait mais apporté  cette excitation présente depuis qu'il avait commencé à la toucher.

Puis le dernier tissus s'envola et un baiser se fit sentir. Emilie avait certainement atteint le dernier palier du rougissement et sa main s'accrocha doucement au drap, laissant les plis glisser entre. Il lui lança un regard qu'elle comprit sans même à avoir le regarder. Elle le fixa un moment, que voulait-il qu'elle dise ? Elle était déjà si gênée
..  C'était le genre de chose qu'elle avait du mal à dire quand on le lui demandait

Elle sourit doucement, son autre main au niveau de ses joues comme pour cacher le rouge qui n'était évidement pas seulement sur ses pommettes.

Elle espéra que ce simple regard sur suffit à répondre à sa demande, sa voix ne voulant pas se manifester.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 27 Jan - 11:54
Mon regard l'admirait, j'étais silencieux comme souvent, elle commençait surement à me connaitre et à voir que je n'étais pas le genre à parler pour ne rien dire. Mon regard croisa le sien comme je le voulais et je pouvais lire cette gêne pudique en elle, elle était donc une fille assez pudique? c'était mignon et ça me changeait un peu, je trouvais même ça agréable. Un léger rictus se dessina sur mon visage, puis un sourire, elle me disait oui d'un simple regard et cela me suffisait amplement.

Mon visage disparut de nouveau entre ses jambes, une langue curieuse frôlait la peau de ses lèvres intimes. Du bout de la langue se dessinait une ligne invisible, suivant le chemin de ce jardin qui n'allait bientôt plus avoir aucun secret pour moi.
Durant de longues minutes ma langue se concentrait sur son intimité tandis qu'une de mes mains caressait tendrement sa cuisse de haut en bas. Elle ne pouvait voir que ma tignasse brune et mon front, j'étais allongé sur le ventre dans une position bien plus confortable.

Petit à petit mon doigt vint comploter avec ma langue pour le faire chanter.
Par moments je me surpris à soupirer de plaisir contre elle, je ressentais un profond plaisir en m'occupant d'elle, la sentir se crisper, gigoté et gémi me rendait euphorique et à chaque nouvelle chose, j'accentuais mon traitement sur elle. Ma langue explorait chaque recoin de son intimité, et par moments seuls mon doigt la taquinait pendant que j'embrassais doucement son aine, l'intérieur de ses cuisses.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes je retirai ma bouche et mes lèvres parsemaient de nouveau son ventre de baisé alors que mon doigt continuait de la taquiner. Doucement mon corps remonta au-dessus du sien et je pus m'allonger de nouveau à coté d'elle sur le côté pour la regarder.

Mon regard triste était devenus joueur. Le corps de la rouquine était à moi et je comptais en prendre soin ce soir, elle avait eu une horrible journée et soirée, c'était à moi de la rendre heureuse ce soir. Mon corps collé au sien la réchaufferait surement et je soufflai à son oreille tendrement

"Je t'aime Emmy" [Dit en Russe]

Comme si je ne voulais pas qu'elle réponde ou qu'elle soit gênée, je heurtai le point sensible des femmes qui se cachait en elles. Cette petite partie spongieuse qui pouvait faire décoller une femme. Mon doigt posé dessus se montrait plus ferme, je m'appuyais dessus et je frottais doucement, puis un peu plus vite, je me calais sur les réactions de son corps alors que le mien était aussi dur qu'une pierre, elle pouvait d'ailleurs le sentir puisque j'étais collé a elle, mon membre dur contre sa hanche. J'avais envie d'elle c'était un fait, mais...je pouvais attendre, car je savais que les jours où elle et moi en serions là, ça serait la soirée la plus magique...et comme on dit, la patience est une vertu.
Malgré tout ce qui pouvait se passer, mon doigt ne quittait pas son intimité, ma main se plaqua contre l'extérieur de son jardin secret et rapidement ma s'y frottait tout comme mon doigt en elle. Je la tenais fermement pour pas qu'elle s'esquive en gigotant.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 28 Jan - 1:30
Où il se trouvait, elle ne voyait plus ce jeune rockeur. Cependant, toutes ses sensations la notifiaient qu'il était bien encore présent. La jeune rousse sentit sa langue doucement  caresser cette partie intime. Elle était noyée entre un océan de frissons qui la faisait à présent gémir. Sa main serrait toujours autant les plis du drap comme pour se contenir et ne pas montrer un excès de sensations dès le dépars. Mais son corps se contractait doucement et son buste avait tendance à doucement remonter. En un sens, c'était paradoxal puisque, bien que la sensation était jouissif, son corps était loin de se détendre avec ses pulsions électriques qui prenaient tout son corps. Mais elle ne prit pas le temps d'analyser si ça lui faisait mal ou pas. Elle n'avait pas y penser et le plaisir était bien plus fort à ce moment là. Et puis elle n'avait aucun stresse si on mettait de côté son petit embarras. Il était minime grâce à la confiance qu'elle avait développé pour ce jeune homme qui la rendait totalement folle de plaisir. Et il continuait, s'amusant avec elle et son corps alors qu'elle avait de plus en plus de mal à cacher ses impulsions, ses soupires, ses gémissements. C'était comme la sensation d'une bulle autour d'eux. Un isolement calme qui lui affirmait qu'elle était bien là.

Et il continuait, rajoutant son doigts qui la taquinait et augmentait toujours et encore cette tornade en elle. La psychologue ne savait pas vraiment combien de temps elle pourrait tenir ainsi. Toute cette excitation faisait qu'elle avait du mal à se retenir et faire durer la chose comme elle avait l'habitude de le faire lors de ce genre de caresse. Histoire de ne pas sombrer avant l'acte final. Mais là, elle savait très bien qu'il n'y aurait certainement pas d'acte finale et c'était certainement mieux ainsi malgré son désir puissant. Elle n'était pas là pour se blesser encore plus.

Puis le jeune homme remonta, embrassant son corps mais gardant tout de même une marque sur le bas de son corps qui la faisait gémir. Il se plaça à ses côtés, collés puis il murmura quelque chose qu'elle ne comprit pas mais dont l'intonation pouvait faire douter de la signification de cette phrase. Était-ce du russe ? D'un côté c'était logique. Mais elle ne pu déterminer si c'était la situation qui lui faisait perdre la langue anglaise (comme elle pouvait le faire quand elle était énervée ou excitée) ou simplement un moyen pour qu'elle ne comprenne pas ? La demoiselle finit alors par abandonner puisque le mouvement de son doigts reprit pour la crisper et la faire à nouveau soupirer. Alors qu'il continuait, elle ressentait la chaleur que transmettait son corps, le désir au niveau du bassin du rockeur et tout ça la rendait dingue. Sa main qui serrait précédemment le drap glissa pour tenter d'aller attraper les doigts d'Alexei. Elle avait ce besoins un peu étrange de le sentir totalement avec elle et non extérieur à situation (même s'il était très loin de l'être.)

Dans ce plaisir montant et excitant, elle savait qu'elle ne tiendrait pas bien longtemps. Cette vague commençait à monter lui notifiant qu'elle allait partir bientôt dans une sensation de jouissance, ayant laissé le pauvre rockeur sans compensation. Et plus elle sentait qu'elle allait partir et plus elle serrait la main du jeune homme, si elle avait réussit à la prendre précedement, ou le drap. Son accent français se mit à ressortir un peu plus dans ses soupires et ses bruits, signe qu'elle ne réfléchissait plus et ne faisait plus attention à parler un bon anglais. Puis, dans une dernière tension électrique, elle releva doucement le buste et laissa sa voix résonner dans la chambre. Son corps entier se contracta, elle ressentit tout de même une légère douleur au ventre mais l'ignora assez aisément. Au fond, elle refusait la pensée même qu'elle était bléssée. Comme elle le disait si bien: Il ne s'est rien passé.

Quand elle se calma, elle regarda le plafond entre quelques halètements qui perduraient, conséquence de son plaisir. Elle tourna la tête doucement vers Alexei et le fixa dans les yeux, rouge, mais avec un léger sourire alors qu'elle tentait de contrôler sa respiration. La demoiselle s'approcha alors doucement de son visage chaud et qu'il le veuille ou non, elle l'embrassa délicatement tout en serrant sa main si elle avait pu la prendre précédemment. Elle se recula doucement et chuchota alors un énième:

-Je t'aime

Mais elle le dit cette fois en français. Comme pour répondre à sa phrase en russe dont elle avait cru comprendre, par la situation et le ton, sa signification. L'ironie dans tout ça fut qu'elle n'aurait jamais pu croire dire cette phrase aussi vite et aussi souvent. Mais une fois dit, ce fut comme une évidence. Et elle voulait croire en cette évidence. Elle était amoureuse et c'était tout.

Elle le regarda alors et caressa sa joue du bout de ses doigts puis chuchota à nouveau:

-Ça va aller ?

Elle disait ça pour son désir qu'elle n'avait pu calmer par son état. Et puis, même s'il lui avait certifié avant qu'il avait envie de s'occuper d'elle, ça la gênait que ce jouissement ne fut allé que dans un sens.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 29 Jan - 11:02
Lors d'un concert je me sentais toujours entré en transe, lorsque mes doigts se mettaient à caresser ma guitare j'avais l'impression de faire gémir les gens. Souvent je comparais un concert à un rapport sexuel, plus mes doigts courraient sur les cordes, plus le chanteur du groupe se mettait à chanter et dans ce cas-là plus les femmes dans la foule hurlaient. C'était ce qui se passait ce soir, plus mes doigts jouaient en elle, plus elle gémissait, la mélodie qui s'échappait de ses lèvres me rendait encore plus euphorique que lors d'un concert.

Les doigts de la rouquine venaient de relâcher le drap qu'elle crispait depuis le début. Ses longs doigts frais parcouraient ma main libre que j'avais posée non loin d'elle. Malgré la fraicheur de sa peau, une vague de chaleur émanait d'elle, ou bien c'était sa présence tout simplement qui me réchauffait.

Mon doigt en elle continuait de taquiner son intimité alors que mon pouce faisait rouler le petit bout de chair qui n'avait aucun secret pour moi. Plus je m'occupais d'elle, plus elle serrait ma main. Ses gémissements s'envenimaient et je saisissais son petit accent français qui me faisait craquer.

Mon sang avait du mal à circuler dans ma main, je donnai une dernière impulsion à mon doigt et lorsqu'elle se contracta pour atteindre son plaisir total, ma main se plaqua sur son intimité pour frotter avec frénésies et lui donner le plus de plaisir possible.
Ma main quitta ensuite délicatement son entre-jambe alors que la rouquine fixait le plafond essoufflée. Discrètement j'essuyais mes doigts humides sur les draps pour ensuite m'allonger confortablement sur le côté pour observer ce corps admirable.
La vague rousse se rapprocha alors de mon visage, je pouvais sentir son souffle sur mon visage et quand ses lèvres se collaient aux miennes, je m'abandonnai contre elle en conservant sa main avec la mienne. Mon autre main se plaçait sur ses fesses pour remonter dans son dos, sa nuque et enfin dans ses longs cheveux afin de profiter de la profondeur de se baiser. Je me sentais tellement bien auprès d'elle... Tandis que le baiser prenait fin, j'affichais un sourire beat face à son visage heureux.

Je reconnus sa langue natale quand elle murmura un je t'aime, la langue française était compliquée mais je la comprenais assez, je ne pouvais pas tenir un discours en français, mais je pouvais comprendre et dire quelque mot et je t'aime en faisait partie...les groupies le hurlaient souvent dans la fosse quand on avait fait le concert sur Paris.

Ses doigts vinrent parcourir ma joue, instinctivement tel un chat je fermais les yeux et frottais un peu mon visage contre sa main en murmurant.

" Oui t'en fais pas, je t'avais dit que je te détendrais"

Les orgasmes contractaient le corps et le tendaient, mais l'après-jouissance en général détendait d'un coup les muscles. Je déposais mes lèvres contre son front et lui demandait.

"Tournes-toi je vais te faire un câlin pour t'endormir"

Si Émilie obéissait et qu'elle acceptait de me tourner le dos, je pourrais l'enlacer tendrement et me coller à elle pour l'aider à s'endormir. Le soleil se lèverait surement bientôt .

S'il ne se passe rien durant la nuit, je me réveillerais avant elle pour aller dans la cuisine préparer un petit déjeuner. Le bruit de ma playlist qui résonnera dans le salon la réveillera surement doucement malgré la porte de la chambre fermé.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 29 Jan - 14:38
Son corps s'était abandonné à ses mains et elle s'était autorisée à se lâcher et ressentir le plaisir. Celui-ci c'était d'ailleurs bien décuplé par le simple fait qu'il n'était pour elle pas n'importe qui. D'une certaine manière, elle le désirait. Et s'était étrange. Ça faisait bien longtemps que son corps ne réclamait plus une personne en particulier et pas forcément à un instant précis. Et là, elle ne se voyait plus dormir seule dans la froideur de son appartement.

Il lui dit alors que que ça allait. Elle l'espérait. Emilie était pour la réciprocité et là, elle pensait que le plaisir avait été à sens unique. Son corps était déjà plus calme et l'envie de dormir se fit vite sentir alors que précédemment, elle s'était mit dans la tête que Morphée lui refuserait l'entrée. Emilie l'observait alors, les yeux plissés dans un petit sourire qui exprimait la chaleur humaine qu'elle ressentait. Il lui demanda de retourner pour lui faire un câlin pour qu'elle puisse enfin sombrer dans un autre monde. C'était au fond ce qu'elle désirait depuis cet événement. Elle oubliait l'envie d'alcool, de noyer toutes ses perturbations par le liquide. Elle se laissait aller et se positionna.

La demoiselle ne se souvint pas vraiment quand elle disparu. Ce fut assez rapide et avec cette pensée qu'elle aurait une nuit paisible.

Mais ce ne fut pas le cas. Les images dans sa tête étaient plus fortes que la chaleur du rockeur. Elle avait des flashs de serpents roux à la lame aiguisée. D'une dame qui lui attrapait la gorge, la serrait. Il y avait beaucoup trop de couleurs. Elle voyait son père hurler, son ex copine lui envoyer dans le visage qu'elle était un monstre. Puis ses mains se couvrirent de sang, puis son corps entier. Et toujours cette mère, accompagnée d'une armée de corps hurlant qui lui criait des choses invraisemblables.

Et loin de ce rêve, son corps bougeait dans le lit à coup de spams, marmonnant des mots qu'on ne pouvait pas comprendre. Elle avait l'air terrifié et dans son sommeil, pleurait de temps à autre assez faiblement. Puis elle se calma jusqu'au réveil.

Elle entendit une musique. Et cette musique la ramena doucement à la surface. Elle chercha la présence d'Alex mais elle avait disparu. Elle releva la tête et remarqua l'humidité de ses joues. J'ai pleuré ? Elle ne se souvenait pas. Seulement qu'elle avait eu une nuit agitée. La rouquine se redressa très doucement et se frotta les paupières. Ses cheveux se redressèrent sur sa tête et elle regarda autour d'elle. Il n'était vraiment plus dans la chambre. Ses yeux étaient fatigués et un peu rouge mais ce fut comme si elle ne voulait pas comprendre. La psychologue remarqua qu'elle était nue et se souvint un peu plus de leur soirée d'hier. Elle sourit et se frotta la tête, il était certainement à côté.

La rouquine posa ses pieds sur le sol et frissonna un peu. Elle se leva et regarda le pansement. Elle soupira. Emilie regarda autour d'elle et décida de remettre le T-shirt de Téléphone avec la culotte d'hier qui trainait sur le sol. La rouquine ouvrit doucement la porte et se laissa guider par se laissa.

En entrant dans la pièce, elle vit sa silhouette et se sentit un peu mieux. Elle espérait que ses yeux aient derougis même s'il y avait des chances qui ai vu son état durant la nuit. Elle t voulait tout de même montrer qu'elle allait bien maintenant.

-Salut... dit elle une voix fatiguée.

Elle s'approcha alors de lui lentement d'un air un peu endormit et se mit sur la pointe des pieds pour l'embrasser.

-Bien dormis ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 29 Jan - 15:35
La nuit fut mouvementée et ce n'avait pas été torride. Après avoir détendu Emmy, j'avais imaginé une nuit calme, mais apparemment le subconscient de la rouquine en avait décidé autrement. Son corps avait été parcourus par pas mal de spasme et je l'avais même entendu pleurer par moments ce qui m'avait fendu le cœur.
J'avais pris mon rôle de petit ami très à cœur cette nuit-làen montrant ma présence dans des étreintes protectrices. Le lendemain alors qu'il n'était pas loin de neuf heures, je m'étais levé discrètement, j'avais tiré sur la couette pour la couvrir complètement afin de me retirer dans le salon en silence.

Tandis que je préparais un bon petit déjeuner pour lui redonner des forces, j'avais lancé la playlist de téléphone, inutile d'agresser nos oreilles de si bon matin avec dûbouquant assourdissant même si j'adorais ça.

Caché derrière le comptoir de ma cuisine, je préparais des pancakes et je coupais des fruits pour faire une salle de fruit et des jus de fruit. Je n'étais pas un accro de ce genre de repas, mais vu sa blessure elle avait besoin de reprendre des forces et pour ça il lui fallait des vitamines. J'avais réfléchi sur le fait de lui parler de la police et de l'emmener à l'hôpital... je n'avais pas envie de me disputer avec elle, elle semblait campée sur ses positions donc pourquoi remuer le couteau dans la plaie? Ça ne me concernait pas après tout. La seule chose que je voulais c'était qu'elle soit en sécurité...

J'avais donc pris ma décision, je ne la forcerais pas à faire ça, aller voir la police, aller à l'hôpital...mais dans ce cas-làil faudra qu'elle accepte ce que j'ai à lui proposer pour qu'elle soit en sécurité.

Alors que je coupais des mangues en morceaux, la porte de ma chambre s'ouvrit et je me tournai pour voir si elle allait bien. Je vis un buisson de feu et cela me fit sourire, elle avait un certain charme au réveillé que je ne connaissais pas et je ne comptais pas m'en plaindre. Je n'avais pas changé de tenue, j'étais torse nu, en pantalon de pyjama sombre et pieds nus. Vu le sourire de mon visage elle pût vite comprendre que j'étais heureux de la voir. La voix fatiguée de la rouquine me saluait. Je répondis donc doucement.

"Salut ma belle"

Je déposai le couteau et m'essuyai les mains tandis qu'elle approchait. Une fois mes mains propres je me remis face àelle et passai mes mains autour de sa taille tandis qu'elle se mettait sur la pointe des pieds pour m'embrasser. Notre dernier baisé remontait à quelques heures et ses lèvres m'avaient déjà manquées. Je répondis d'une voix tendre malgré le mensonge.

"Oui très bien dormis et toi?"

Avant de rompre le contact je posai un tendre baisé sur son front et lui répondit après qu'elle m'est répondus si elle la fait.

"Va t'assoir à table y à des pancakes chauds et des trucs à mettre dessus, je finis ça et j'arrive"

Je la laissai rester avec moi ou aller à table. Une fois ma salade de fruits finis, je pus prendre place à table. La musique de cendrillon résonnait dans l'appartement, j'en profitais pour lui parler.

"Je préfère en parler maintenant pour qu'on puisse ensuite enterrer le sujet..."

Je laissai quelques secondes de silence s'imposer puis je repris la parole.

"Tu es grandes, tu es majeur je n'ai pas à te dire quoi faire, surtout concernant ta famille. je ne vais pas te forcer ni te prendre par les sentiments pour que tu ailes porter plainte, mais je dormirais pas si je te sais pas en sécurité alors..."

Je bus une gorgée de jus pour la laisser digérer les informations puis je terminai ma phrase.

" J'aimerais que tu emménages ici le temps que cette histoire avec ta mère n'est pas réglée...je me sentirais plus serein en t'aillais ici avec moi et...ton chat est le bienvenue aussi"

J'espérais qu'elle accepte mon offre, ce n'était pas vraiment une demande d'emménagement, elle avait besoin de faire le point sur notre relation toute récente et moi aussi, mais il était hors de question que je la perde dans un accident comme celui qui venait d'arriver.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 29 Jan - 18:23
Quand il s'était approché, il lui avait posé les mains sur la taille pour répondre à ce baiser qui lui faisait tant plaisir. C'était un geste qu'elle aimait, un petit quelque chose qui portait tellement de d'émotions pour lui... Lorsqu'il se recula, il lui demanda si elle avait bien dormit. D'un côté, elle ne voulait pas mentir car il y avait de grandes chances que sa nuit avait été ressentit par son partenaire. Dans ce cas là, il pourrait peut-être penser qu'elle a tendance à ne pas tout lui dire. Ce qui était vrai. Mais il n'avait pas besoins de connaître ses mauvaises manies maintenant. Alors elle adopta la fameuse modération. Un peu mais pas trop. On ne pouvait ainsi pas parler de mensonges.

-Un peu mouvementé mais ça va.

Parfais. Aucun mensonge mais aucune vérité pleine. Puis elle se mit à décrire un peu plus l'environnement dans lequel elle se trouvait. Une douce odeur de pancake avait envahit la pièce alors que la musique venait de changer. Un son qu'elle reconnu au bout des quelques premières notes. Elle sourit. Sa gourmandise se réveilla et cette langue connue avait quelque chose de très rassurant. La rouquine lui serra alors la main quelques secondes avant de le lâcher et s'installer sur la table en regardant le trésors qui se présentait devant elle. Son butin, la nourriture qui faisait déjà gargouiller son ventre. Et puis, il y avait là-dedans quelque chose de très sacré. C'était là première matinée qu'ils passaient vraiment ensemble et donc où il pouvait voir au passage son visage fatigué du matin qui faisait gonfler sa chevelure, blanchir sa peau et rétrécir ses yeux.

Il s'installa alors après et sa parole la fit relever la tête qui s'était bloquée et perdue sur le sol pendant un moment. Le sujet devait-il revenir déjà si tôt le matin ? Elle n'avait pas envie d'en parler. Elle voulait faire comme si rien ne c'était passé. Cette blessure finirait bien par disparaître... Il lui fit alors un discourt sur le fait qu'il ne comptait pas l'obliger à faire quoi que ce soit par la responsabilité qu'elle avait sur elle-même en tant qu'adulte. Mais cela à une condition: Emménager le temps que cette histoire passe.

Le choix était vite fait. D'un côté, elle allait devoir parler à la Police de son problème et de son agression. Et de l'autre elle restait chez son copain un temps. Et étrangement, une idée était beaucoup plus attrayante que l'autre.

Elle se demanda alors où était la vieille rouquine en ce moment ? Au commissariat certainement ? Allait-il la garder ou la libérer ? Les preuves étaient irréfutables mais il manquait la victime. Et sans victime ou pouvait vite penser à un coup monté. Quoi que la police semblait savoir que c'était elle... Sinon comment expliquer le fait qu'elle l'avait appelé hier ? Allait-elle venir la chercher ? À son travail ou chez elle ? Pouvait-elle savoir que c'était son sang sur la lame ? Elle n'en savait rien. Elle n'y connaissait pas grand chose en procédure policière.

La rouquine baissa alors vaguement le regard en pensant à tout ça. Elle ne voulait pas réfléchir. Elle voulait juste oublier ça merde ! Elle allait bien. Elle allait bien.

-D'accord... Si la vieille est libérée, elle est censée partir d'ici dans deux semaines.

Elle eu une petite réflexion. Sa tête lui faisait un peu mal. Pourquoi le souvenir d'hier lui faisait un telle sensation ?

-Ça va pas gêner pour ta soeur ?

Elle ne voulait surtout pas se sentir de trop. C'était quelque chose qu'elle détestait et elle voulait éviter d'avoir à ressentir ça. Puis, Emilie tenta de se sentir mieux et attrapa un pancake et le mangea nature, détruisant ses mauvais sentiments par la douceur de la nourriture. Elle termina d'ailleurs rapidement ce qu'elle avait entreprit de dévorer pour le regarder de nouveau.

-Dis-moi...Jagger t'a-t-il dit qu'il allait donner mon numéro aux flics ?

D'un côté elle le soupçonnait un peu. Il avait semblait tellement catégorique la dernière fois en parlant de la vieille rousse...
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mar 30 Jan - 14:00
Assis à table avec elle je commençais à lui exposer mon plan. Elle avait des soucis avec sa famille, j'en avais aussi et sois honnête j'avais déjà du mal à gérer ma vie, je n'allais pas me mettre à gérer celle d'Émilie. J'avais donc pris une décision, la laisser faire ce qu'elle jugeait bon de faire. Néanmoins je n'étais pas inconscient non plus et je tenais à elle, je refusais de la laisser seule dans la rue ou chez elle, il pouvait lui arriver n'importe quoi. Pour moi la meilleure des solutions était qu'elle s'installe ici avec moi le temps que sa mère se tire du pays et c'est ce que j'étais en train de lui proposer ce matin.

J'attendais sa réponse tout en grignotant mon petit déjeuné. Sa réponse me faisait plaisir même si j'avais imaginé une peu plus de joie. Elle venait de valider la proposition en stipulant que sa mère devrait surement être partie d'ici deux semaines. Je lui répondis alors doucement en mangeant.

"Ok, alors tu resteras ici pour deux semaines le temps qu'on soit sûr qu'elle est partie"

Lorsqu'elle mentionna ma sœur je fis non de la tête. Si Lana avait une crise il arriverait à l'apaiser en allant à l'institut.

Le nom de Jagger réapparut et encore une fois l'intérieur de mon corps se contractait. J'enfilai alors mon masque afin de ne pas créer un conflit. Le visage neutre je répondis doucement.

"Il voulait que je te force par les sentiments à aller à la police...il a dû se douter que ce n'était pas mon genre et il a contacté la police"

Ma jalousie me blessait encore, avant je n'étais pas si jaloux, je le suis devenu au contact de Lydia, même si notre relation n'a duré que quelques mois, elle n'arrêtait pas de jouer de ses charmes autour d'elle et ça avait les dons de m'agacer. Ce sentiment lourd avait refait surface hier, j'avais beau me cacher sous mon masque de mec insensible, avoir vu ma rousse dans les bras de l'Irlandais m'avais blessé au plus profond de moi et le fait qu'elle l'ait appelé lui bien qu'il ait des compétences dans le cadre des sutures m'avaient blessé aussi.

Malgré mes pensées sombres, je lui fis un sourire pour tout caché. Je terminais mon jus de fruit, puis je me levais et annonçai "Je vais aller prendre une douche, Mange à ta faim et laisse tout ici tu as besoin de repos je débarrasserais tranquillement après." J'avais besoin de m'isoler un peu, mais bien sur si elle désirait me rejoindre je ne dirais pas non, seulement avec ce qui vient de lui arriver je me sentais mal à l'aise, j'avais l'impression de marcher sur des œufs et qu'a tout moment elle pouvait exploser.
Un dernier sourire et je partis dans la salle de bain laissant mon téléphone sur la table. Il n'y avait pas de code dessus, elle avait donc un total accès à ma vie. Mon agenda, mes playlist et mes photos.

Mes photos n'étaient pas nombreuses, j'avais surtout des photos de ma sœur et moi, quelques photos de concert, une ou deux avec des filles qui étaient fans et une photo...prise cette nuit, la photo d'une rousse qui dormais paisiblement, je l'avais prise au début, avant que son sommeil l'agite.
Une fois dans la salle de bain je me débarrassais de mon pantalon et de mon boxer pour entrer dans ma cabine de douche. Un jet d'eau chaude se répandit sur mon corps contracté. Dos à la porte de la salle de bain se posait mon front contre le carrelage pour évacuer ma jalousie. Le bruit de l'eau m'apaisait et j'en avais besoin.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 30 Jan - 15:55
Elle ne savait comment décrire tout cela mais il lui semblait qu'une ambiance lourde pesait. Elle avait du mal à comprendre la raison. Émilie avait presque vu son visage se contracter sous le prénom de Jagger. Ou alors elle rêvait ? Sa paranoïa encore ? Mais avec sa crise de jalousie hier, elle se demandait si cette idée ne lui était pas resté complètement dans l'esprit. Mais comment lui faire comprendre qu'il n'y avait que lui en elle ? Qu'elle ne désirait que ses lèvres, son corps et sa présence ? Devait-elle se couper du monde ? Ne parler à personne ? Il en était hors de question. Elle ne voulait pas s'empêcher de vivre pour quelqu'un. Elle l'avait déjà fait auparavant.

Il lui dit alors que Jagger lui avait demandé de la prendre par les sentiments et que certainement, il avait appelé la police après. D'un côté, ça l'agaçait. Il n'avait pas le droit de faire ça. Elle était reconnaissante envers l'irlandais mais...Ça, elle n'appréciait pas. Mais elle ne dira rien pour l'instant.

Puis il dit qu'il allait se doucher et elle le vit partir. Emilie continua alors à manger dans sa gourmandise et vit le téléphone du jeune homme sur la table. Par curiosité elle le prit et vit qu'elle pouvait l'ouvrir. Cependant, elle n'allait pas se permettre de regarder les messages. Ne voulant pas porter atteindre à la vie privée. Elle alla cependant dans les photos et glissa les quelques sans trop y prendre attention. Elle reconnu une blondinette qu'elle semblait avoir déjà vu à l'Institut. Sûrement sa soeur. Puis son image apparut. Une rouquine qui dormait. Elle se sentit gênée mais elle se vit d'un angle un peu étrange. Et d'une certaine manière, elle se trouva jolie. Elle se demanda se qu'il comptait faire avec ayant déjà entendu des histoires d'hommes envoyant leur conquête en photo à leur pote. Elle secoua sa tête pour se rassurer et prit l'appareil photo.

Elle se mit en mode selfi, regarda l'appareil et sourit en faisant un signe de victoire avec ses mains. Elle mit cette photo en fond sur le téléphone du rocker et sourit. Émilie voulait qu'il arrête d'être jaloux. Elle ne trompait pas. Le couple était pour elle comme une promesse. Et elle ne brisait jamais une promesse.

La rouquine souffla alors doucement. Elle ne savait pas quoi faire pour le rassurer une bonne fois pour toute. Elle termina alors son assiette et se leva en se frottant la tête. Elle alla vers la porte de la salle de bain et elle se mit contre le bois, le dos posé alors que son rockeur était de l'autre côté du mur. Elle souffla doucement et dit d'une voix calme en espérant qu'il l'entende alors que l'eau coulait.

-Dis moi Alex...

Elle n'espérait ne pas le déranger. Mais elle voulait enterrer cette histoire avec Jagger maintenant et arrêter de le voir se crisper à chaque fois qu'elle prononcera ce nom.

-Qu'est-ce que je dois faire pour...

Elle laissa quelques secondes.

-Que tu es totalement confiance en moi...?

On avait beau dire mais la jalousie était une marque d'une part de non-confiance. Sinon, il n'aurait pas peur qu'elle parte...

-Tu vois. Moi, j'ai peur que tu me prennes pour une personne à problèmes... Mais je sais que c'est pas le cas. Car j'ai confiance. Alors pourquoi tu continues à te crisper quand je dis le nom de Jagger ?

La dernière seconde passa puis elle dit en tournant une mèche de cheveux entre ses doigts.

-Dis-moi juste ce que je dois faire pour que tu n'ai plus aucun doute ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mar 30 Jan - 19:24
L'eau qui coulait sur mon corps me détendait d'un coup. Les yeux clos je réfléchissais à comment calmer cette douleur en moi. J'avais beau dire que ma séparation avec Lydia ne m'avait rien fait devant ma famille, mais soyons honnête, cette garce m'a brisée. Émilie avait beau tout faire pour me le prouver, je n'arrivais pas à avoir confiance vis-à-vis de Jagger et pourtant je ne voyais pas Émilie me dire ces mots pour aller ailleurs ensuite. Je tournai la tête vers la porte en entendant Émilie me parler. L'eau continuait de couler mais je l'entendais alors pendant qu'elle me parlait je me savonnais tout en tendant l'oreille. Le plus dur c'était les secondes de silence, ça faisait un suspense insoutenable sur ce qu'elle voulait lui dire. Il se rinça rapidement alors qu'elle continuait de lui parler

Lorsque Émilie eut fini de parler, l'eau se coupa et de longues secondes de silence s'installaient. Finalement la porte de la salle de bain s'ouvrit doucement. Je posais ma tempe contre le cadre de la porte et observai la silhouette de la rousse en souriant doucement. J'avais juste une serviette de bain blanche autour de la taille et mon cadenas autour du cou.

Ma voix calme résonna prés d'elle.

"Me laisser du temps..."

La vapeur de la salle de bain m'englobait et donnait encore plus de chaleur à ma présence. J'inspirais un grand coup et j'ajoute avec un sourire sincère.

"Tu n'es pas une fille à problèmes et franchement...ma sœur me pose beaucoup plus de problèmes que toi et pourtant elle fait partie de ma vie. C'est juste que...depuis quelques jours.et encore plus quand j'ai appris que tu étais blessé je m'aperçoive que je m'attache vite à toi et...j'ai juste peur de tomber de haut. Laisse-moi du temps pour me sentir à l'aise"

Mon visage était toujours aussi neutre mais le petit sourire était déjà un bon début. Doucement je déposai un baiser sur le haut de sa tête. J'aimais l'odeur qu'elle dégageait et la douceur de sa tignasse indomptable. Une de mes mains se posa sur sa hanche pour la rapprocher de moi, son dos contre mon torse ou son buste contre mon torse et je murmurai.

"J'ai un concert ce soir avec mon ancien groupe... C'est le dernier que je fais avec eux, ça va aller pour rester seul ce soir?"

J'aurais pu lui proposer de venir, j'en avais d'ailleurs très envie, mais j'étais aussi conscient qu'elle était blessée et qu'elle avait besoin de repos et non de risquer de se faire bousculer dans un concert de Rock. D'ailleurs dans la journée j'allais devoir appeler un de mes potes qui avait une voiture pour aller chercher les affaires de la rouquine et le matou...en espérant que le matou apprécie d'être ici, il ne devrait pas y avoir des soucis, l'appartement est grand et y a beaucoup d'endroits ou se cacher.
Je continuais de tenir sa hanche et doucement je déposais mes lèvres sur sa joue en murmurant.

"J'ai confiance en toi Émilie...n'en doute pas. J'ai juste besoin de temps"



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 270
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 30 Jan - 20:17
La demoiselle avait au fond peur de sa réponse. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle était allée lui dire ça. Peut-être qu'elle avait peur de penser qu'il n'avait pas confiance alors qu'elle tentait desesperement d'en avoir pour elle-même. Elle savait qu'elle n'irait pas voir ailleurs mais tout de même...Elle avait ce besoins qu'on pense qu'elle est capable de se tenir.

Il ouvrit la porte et elle se décolla de celle-ci pour ne pas tomber. Elle resta cependant dos à lui, comme si elle craignait le voir. La rouquine n'aimait pas se confier d'elle-même et elle avait cette peur qu'on pense qu'elle était étrange. Une personne à problème comme elle venait de lui dire. Cependant, elle n'était pas sa sœur, elle ne voulait pas qu'on la materne. Elle voulait se débrouiller seul. Et par ce côté là, elle ne rentrait pas dans cette communication qu'il demandait et de se partage. Elle comprenait bien cette idée mais elle n'arrivait pas à l'intégrer.

"Me laisser du temps..."

Allez savoir pourquoi elle ne fut pas satisfaite par cette réponse. Au fond de son corps, elle espérait entendre une formule magique qui pourrait lui redonner le sourire. Laisser du temps. Mais combien ? Il pouvait ce passer beaucoup de choses dans ce petit mot. Elle comprenait que le cœur brisé était difficile à réparer mais... Elle avait espérait au fond d'elle que sa présence suffirait, telle une super-héroïne. Qu'elle serait différente des autres et qu'il se sentirait de suite bien avec elle. Mais Emilie se rendait compte que ce n'était pas comme dans les films. Elle n'était pas une fée qui réparait le mécanismes des gens par son seul regard. Elle était juste une putain de psychologue impuissante juste bonne à écouter les autres parler.

Quand il continua de discuter, elle voulu s'indigner mais elle comprit que ça ne servait à rien. Il avait tout dit, il suffisait de laisser passer le temps. Mais elle se sentait impuissante. Tout ce pessimisme était peut-être dû à son état, allez savoir. Au fond d'elle, elle savait que quelque chose n'allait pas en elle depuis hier et pas seulement physiquement. Elle ne voulait simplement pas l'admettre. Elle voulait contrebalancer ça par le sentiment amoureux et par une euphorie qui lui dirait: Regarde, elle n'existe pas. Cette vieille rousse.

Mais elle existait.

Et elle ne savait pas comment faire pour la faire sortir de sa tête.

Il lui dit alors qu'il avait un concert ce soir et si ça ne le gênait pas d'être seule. Puis il rajouta qu'il avait confiance en elle, qu'elle ne devait pas en douter. Mais elle avait du mal à le croire. Ce n'était pour elle pas logique, tout simplement. Il était collé à son dos alors qu'il déposa ses lèvres contre sa joue. Elle eu un sourire qui gardait une pointe de tristesse ou quelque chose de semblable. Depuis qu'elle était psychologue, elle se sentait impuissante face au malheur des autres. Et elle n'avait jamais entendu autant de tristesses dans toute une vie par jour.

-Bien...

Elle se frotta rapidement le visage pour tenter de reprendre ses esprits et chasser ses mauvaises idées de son crane de rousse. La demoiselle lâcha un dernier soupira rapide puis se tourna doucement vers lui.

-Oui ça ira, je devrais survivre, dit-elle dans un léger rire accompagné d'un petit clin d'oeil.

A vrai dire, elle ne savait pas comment elle allait être seule toute à l'heure. Ses sentiments grondaient en elle depuis un petit moment et son corps n'attendait que qu'elle soit seule pour tout expulser enfin. D'un côté ça lui ferait peut-être du bien de se lâcher un peu vu qu'elle ne souhaitait pas le faire devant les autres. La rouquine attrapa alors tendrement sa main et regarda ses doigts un moment sans rien dire, les observant, elle déposa un baiser dessus, puis leva les yeux vers son regard.

-Tu vas tout déchirer ce soir.


Son regard avait presque était taquin, un peu étrange, d'une certaine sensualité alors qu'elle laissait flotter les secondes en le fixant longuement.

Puis elle reprit un visage normal.

-Je crois qu'il restait des pancakes d'ailleurs !

Sa gourmandise guidant son destin, elle se dirigea vers la cuisine pour manger encore une de ses crêpes épaisses.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Messages : 219
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mer 31 Jan - 9:03
Tandis qu'elle se tourna pour me regarder, mon visage se mit à changer. Son petit sourire espiègle et son clin d'œil me mit un peu plus à l'aise, elle avait l'air de ne pas porter de masque. Le souci qu'on avait en commun c'était peut-être ça en fait, nos masques qu'on enfilait dès qu'on allait mal. J'étais tellement habitué à cacher quand ça n'allait pas pour ne pas alerter ma sœur que j'en oubliais que parfois il fallait que je laisse paraître mes émotions pour rester humain.

Mon regard tendre se posa sur son visage à la recherche des signes éventuels de dissimulation, mais elle semblait bien et cela me rassurait. Une vague de chaleur envahissait mes doigts, et quand ses lèvres effleuraient ma main puis mes doigts, une douce chaleur m'envahissait de nouveau au fond de mon corps. On était le matin on allait donc avoir toute la journée rien que pour nous-mêmes si je comptais m'absenter pour ses affaires. Elle pourrait venir si elle le voulait mais d'un côté fallait aussi qu'elle se repose. Ça m'ennuie de la laisser seule ce soir...est-ce que je devrais quand même lui proposer de venir?

Son compliment me fit sourire, je n'étais pas vantard mais en ce qui concernait la musique je savais ce que je valais et je savais que j'allais tout déchirer. Lorsqu'elle parla de pancake, je la suivis jusqu'au salon en souriant. Au moment de passer la porte de ma chambre, je m'arrêtai en me souvenant que j'étais en serviette.

"Vas-y je te rejoins"

Une fois seul dans la chambre, je me mis à farfouiller dans mes tiroirs pour sortir un t-shirt noir, un jean noir et des sous-vêtements. Je ne mis pas longtemps à arriver dans le salon alors que la rouquine dévorait les pancakes que je lui avais faits.
Pour prévenir de ma présence, je raclais un peut ma gorge.

"Dit Émilie, si ce soir tu te sens en forme, je serais content de sentir ta présence au club où je vais jouer"

Ma voix était plus sûre d'elle, mon visage plus souriant, on pouvait sentir que ma proposition était sincère, que j'avais vraiment envie de sentir cette vague de cheveux flamboyant dans la foule, j'avais envie de l'inclure dans mon monde, s'il me fallait du temps pour faire confiance et me sentir à l'aise dans cette relation que je désire plus que tout, il allait falloir que j'ouvre les portes de mon monde et que je la laisse y entrer.
Depuis tout petit je m'étais habitué à materner ma sœur, elle en avait besoin, mais au final j'avais oublié que tout le monde n'avait pas besoin que je joue les protecteurs et apparemment Émilie en faisait partie, elle n'avait pas besoin que je sois son protecteur ou son grand frère, elle avait besoin que je sois son homme et que je lui donne le sourire.

Doucement mon corps s'approcha de la rouquine occupée. Je posai mes deux mains sur ses épaules et lui dit doucement.

"Il y aura des sièges là-bas, tu n'aurais pas besoin d'être debout "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Après l'accident [PV. Alexei]
» Une américaine se réveille d'un coma en parlant le français
» Alexei Leonov
» Accident, desceleration, lésion.
» Vénissieux : droit de retrait après l'agression d'un enseignant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: