AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après l'accident [PV. Alexei]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 18 Jan - 15:01
Elle l'avait vu descendre du véhicule et elle se sentit d'un coup un peu mieux. Mais elle ne comprit pas spécialement la raison de l'expression que prit son visage. Les connections se faisaient difficilement. Émilie était juste en recherche de présence. Ce qui fit qu'elle resta un peu bête. Était-ce parce qu'elle ne l'avait appelé lors de son agression ? Ça lui semblait étrange au vu de la réponse qu'il lui avait envoyé après son SMS... Jagger lui parla avant de, de nouveau, évoquer la police. Elle grogna. Elle ne les appellerait pas, le débat était clos. Elle ne mêlerait personne d'autre à tout cela. La rouquine soupira et sourit maladroitement. Elle lui fit un vague signe de main et le remercia une énième fois de son aide.

Elle traversa la rue et se dirigea vers le Taxi. Le jeune russe était déjà à l'intérieur. Elle se sentit un peu mal de le voir ainsi. Elle avait beau tourner la situation dans tous les sens, elle n'arrivait pas à comprendre la raison de cette expression. Elle monta dans la voiture, salua le chauffeur. Emilie se posa sur le siège du milieu histoire de pouvoir être proche de son copain. Elle alla pour s'attacher mais renonça, semblant que ça allait lui faire mal. Après quelques secondes sans rien dire, elle attrapa la main du rockeur et posa sa tête sur son épaule.

-Merci hein, d'être venu.

Elle savait qu'il était peut-être fatigué après son concert. Mais elle se sentait mal à l'aise par rapport à son comportement et son air triste. Elle avait l'impression d'avoir fait quelque chose de mal et ça la stressait. Et puis elle était fatiguée et elle avait du mal à réfléchir. La jeune femme tourna son visage vers lui.

-Quelque chose ne va pas Alex ?

Elle alla vers le résonement le plus simple et dit en posant une main dans sa chevelure comme pour l'obliger à la regarder.

-C'est parce que je t'ai pas appelé toi ? Je suis désolée mais j'avais la tête ailleurs, loin et je savais que Jagger avait quelques connaissances dans le domaine du soin.

En vérité, elle avait juste supposé vu qu'il semblait avoir une grande expérience de la vie. Elle tentait de le rassurer, ne sachant pas vraiment quoi faire. Elle se gratta le cou, elle hésita à l'embrasser. Elle se décida, se redressa doucement pour déposer ses lèvres délicatement sur les siennes. Ce contact lui avait manqué depuis le temps. Elle le laissa un peu durer puis son téléphone fit du bruit.

Elle baissa la tête. Le numéro de la police ? Comment il avait eu son numéro ? Pourquoi voulait-il la contacter ? Elle paniqua intérieurement sans le montrer et appuya sur le symbole du téléphone rouge. Le bruit s'arrêta. Elle éteignit son mobile et le rangea. Hors de question qu'elle réponde. Elle ne savait pas pourquoi mais elle ne leur parlerait pas. Pour détourner l'attention de tout cela et surtout par encore cette volonté d'oublier cette merde, elle lui dit en souriant:

-T'as tout déchiré à ton concert ?


Dernière édition par Emilie Skies le Ven 23 Fév - 22:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 18 Jan - 21:51
La journée avait été tellement longue pour moi. J'étais en plein recrutement pour le groupe, cet après-midi j'avais eu rendez-vous avec deux nanas pour un poste. Et le soir j'avais un concert avec mon ancien groupe qui avait besoin de moi pour remplacer une dernière fois leurs guitaristes. Tant que je n'avais pas officiellement créé mon groupe, je leur avais dit que je pouvais encore les aider.

Ce soir après le concert, j'étais étonné de ne pas avoir de nouvelle d'Émilie, mais je m'inquiétais pas, on n'avait pas prévu de se voir, elle était peut-être sortie avec des amis.

J'aurais dû m'inquiéter, car en fin de soirée, je recevais un SMS de sa part, elle était blessée mais je devais pas m'inquiéter. Elle est sérieuse? comment peut elle me demander de ne pas m'inquiéter alors qu'elle m'annonce être blessée. Rapidement j'appris qu'elle était chez le barman du pub Irlandais, celui qui avait aidé ma sœur. D'un côté j'étais rassuré mais d'un autre...pourquoi elle était là-bas? pourquoi ne pas m'avoir téléphoné?

Je fus vite informé car je fus mis en contact avec lui. Il avait des compétences en soin c'était pour ça. J'allais pas en vouloir à Émilie pour ça, je l'aurais surement emmené directement aux urgences, mais si elle avait appelé Jagger c'est qu'elle ne voulait pas y aller.

Je m'étais mis d'accord avec l'Irlandais, je rentrais chez moi me doucher et me changer et je venais la chercher. Et c'est ce que je fis. Imaginez ma tête quand je les ai vus l'un dans les bras de l'autre. Je savais qu'il n'y avait rien, enfin j'espérais surtout, j'espère qu'elle ne se foutait pas de moi, j'avais été totalement sincère avec elle...espérons qu'elle l'ait été avec moi.

Je retournai dans le taxi après avoir notifié ma présence, elle portait ses vêtements à lui...il l'avait vu nue? forcement vu qu'il m'avait dit l'avoir soignée. Je sentais la moutarde me monter au nez, les larmes me piquer les yeux, mais rien ne sortait comme toujours, je restais cet être froid et mystérieux. Émilie montait enfin dans la voiture. Je donnai mon adresse au chauffeur et je me murai dans un mutisme inquiétant. Mon cerveau tournait à plein régime mais je ne le montrais pas. Elle me remercia d'être venu se et prit place à coté de moi.

Sa douce voix me demandait si quelque chose n'allait pas, mais je ne répondis pas, mon visage appuyer contre ma main alors que mon coude maintenait le tout contre la portière. Elle ajouta alors une nouvelle question est ce dont c'était parce qu'elle avait appelé Jagger?

Je tournai ma tête vers elle toujours sans un mot. Mon blouson en cuir pas fermé et juste un t-shirt en dessous. Ma chaine avec mon cadenas trônait toujours autour de mon coup. Je n'avais pas envie de parler, elle approcha ses lèvres des miennes et m'offrit un tendre baisé durant quelques secondes jusqu'à ce que son téléphone se mit à sonner. Je vis le numéro et compris que c'était la police. La voyant raccrocher et couper son téléphone, je décidai de ne rien dire, on en parlerait demain de cette histoire de flic.

Comme si elle voulait changer de sujet elle se mit à me parler toute souriante et ça commençait à m'agacer. La colère montait en moi alors je lâchai froidement.

"Il y a quoi entre lui et toi?"

Mon visage était froid, même glacial et d'un coup je la fixais. Ma mâchoire sursauta tant je la contractais. J'ajoutais une nouvelle fois.

"Que tu l'aies appelé car il pouvait te soigner je peux le comprendre...là tu portes ses fringues... tu étais dans ses bras. Je suis quoi au juste moi? juste là pour te faire des gaufres et t'empêcher de te sentir seule?"

Il se frotta le visage nerveusement, puis lâcha "Laisse tombée, je n'ai pas la tête à parler de toute façon. Je vois même pas à quoi je te sers"
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 18 Jan - 22:33
Il ne répondait pas, elle avait beau dire ce qui lui passait par la tête, il ne répondait pas. Mince, il était tellement énervé ? Mais sérieusement, qu'est-ce qu'elle avait fait ? Elle restait bête, fixant le jeune homme. Elle n'avait vraiment pas besoins de ça. Elle se sentait assez mal comme ça. Elle allait finir par pleurer s'il lui faisait la tête. Emilie avait plus que jamais besoins de réconfort. Et certainement pas besoins d'une ignorance. Son coeur lui fit mal, et elle commença à regarder le sol de la voiture. Elle s'isolait, perdue et fatiguée.

Puis il lui parla et elle se figea. Il savait ? Impossible. Pourquoi il disait ça ? Elle sentit une massue lui frapper la poitrine. Ce ton glaciale lui fit si mal. Son visage passa de la surprise à une froideur voir à une déception. C'était une expression qu'elle prenait très rarement depuis qu'elle était venue ici. Elle planta son ongle dans son pouce et elle se mordit la lèvre. Elle détourna son visage ailleurs, ne voulant pas craquer et pleurer. Elle n'avait pas la tête à ça.

-C'est horrible de me dire ça...

Elle avait marmonné ça d'une voix grise et rauque comme si elle voulait se contenir. Comment pouvait-il avoir si peu confiance en elle alors qu'elle faisait de son mieux pour garder le moral ?

-Je porte ses vêtements car je me suis fait poignardé et il a du déchirer ma robe pour arrêter le sang. Et j'allais pas sortir nue.

Elle souffla mais cet air trembla. Elle ne voulait pas pleurer.

-J'étais dans ses bras car j'ai eu peur en voyant la nuit dehors quand je suis sortie. Il a voulu me rassurer...

Elle n'avait rien à dire d'autre. Elle était innocente. Elle ne ressentait rien sauf de l'amitié pour l'irlandais. Elle était fatiguée, elle en avait marre de tout ça, sa tête tournait, elle avait envie de vomir, son ventre la brûlait et des images ne cessaient de venir et de partir de son esprit. Comment pouvait-il être aussi froid ? Douter alors qu'elle s'était faite agresser dans la rue ? Et sans même lui demander si elle allait bien ? Ça l'enervait, ça la décevait et la rendait triste. Son corps tremblait doucement. Elle avait gardé un calme monstre depuis qu'elle s'était réveillée, elle avait tout intériorisé pour ne pas inquiéter. Là il détruisait tout ces fondements.

Emilie ne savait pas si elle l'aimait mais elle le supposait assez grandement. La plupart des gens attendaient, prenait du temps mais c'était différent là.

-Est-ce que tu te rends seulement compte de comment...J'ai peur ? Ma mère ma planté un couteau putain... Comment peux-tu douter aussi facilement ? Tu me prends vraiment pour une des ses nanas qui ne cessent de changer d'homme en cachette ? C'est l'image que t'as de moi ?

C'était partit. Alors que son visage était à l'opposé de celui de son copain pour ne pas qu'il puisse la voir, des larmes coulèrent de ses joues et sa voix trembla. Elle détestait cela, mais elle n'arrivait pas à se contrôler. Elle se sentait abandonnée et trahie. Elle faisait l'effort de lui donner sa confiance et cela n'était même pas réciproque ? Pour une jalousie idiote il oubliait ce qu'elle avait traversé ? Qu'elle aurait pu crever ? Mais non ! Tout ce qu'il l'importait était qu'elle portait les vêtements d'un autre mec ! Elle tentait d'essuyer le tout du dos de ses mains, honteuse de se laisser aller ainsi.

-Il te faut quoi de plus ? Je te montre la blessure ? Que je te demande en mariage ? Que je lui rende les vêtements pour rentrer nue ? Que...Que...Que je m'enferme à nouveau de toutes relations humaines ? Il te faut quoi de plus pour que tu comprennes que je t'aime ?

Elle avait lancé ça sans trop réfléchir si c'était vrai ou faux. Ce fut à peine si elle se rendit compte de ses mots. Mais là, qu'elle lui fasse peur par sa rapidité ou qu'il en soit dégoutée, elle s'en foutait. Son visage était toujours caché. S'il la lâchait, elle irait se bourrer quelque part pour finir seule dans un caniveau.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 18 Jan - 23:06
L'ambiance de ce Taxi était tellement glaciale. Je m'en voulais au fond d'avoir montré mes émotions, j'aurais dû les taires, elle n'avait pas besoin de ça, elle était blessée et moi j'en rajoutais une couche . J'étais vraiment le dernier des crétins. D'une voix grise et morne elle me répondit que c'était pas cool de lui dire ça, puis elle m'expliquait pourquoi elle avait ses vêtements et surtout ce qu'elle faisait dans les bras de l'Irlandais. Au fond de moi je me disais que j'étais un gros con.

La suite de son discours m'achevait, elle avait raison, elle venait de se faire agresser, c'était normal qu'elle ait peur et non je ne l'avais jamais vu comme ce genre de fille et c'était ça aussi qui me plaisait en plus de sa personnalité rayonnante. Elle était ma lumière depuis le début et voila qu'à cause de mes idées noires je gâchais tout.
Elle avait tourné son visage pour que je puisse plus le contempler. Je vis aux réactions de son corps qu'elle pleurait et cela me brisait le cœur. D'un revers de main elle essuyait son visage surement inondé de larmes, des larmes qu'il avait créé alors qu'il avait toujours voulu éviter ça depuis qu'il la connaissait, il voulait lui donner le sourire comme il le faisait depuis plusieurs semaines.

Émilie reprit la parole, sa voix étranglée par les émotions. La fin de sa phrase me choqua, mais au fond ce mot me réchauffait le cœur. Elle tenait tant que cela çà à moi? ce que je ressentais pour elle n'était donc pas à sens unique? Je me frottai la nuque nerveusement, Je ne savais pas comment agir, Je n'avais pas l'habitude de faire pleurer les femmes. Finalement j'écoutais mon instinct. Mon bras passa autour de son épaule et doucement pour ne pas lui faire de mal, je la rapprochai de moi. Mon visage se colla contre sa tempe en quête de chaleur. Je soupirais nerveusement et murmurais d'une voix calme et triste.

"je suis désolé Émilie...je voulais pas te faire du mal...je...j'étais mort d'inquiétude et...je suis quelqu'un de très jaloux. Pardonne-moi s'il te plaît"

Mon pouce vint essuyer une larme qui roulait sur sa joue. Si je pouvais prendre ses problèmes et les subir à sa place je le ferais. Je gardai son corps chaud contre le mien en frottant mon visage contre ses longs cheveux roux. Je tentais de lui offrir toute la tendresse dont j'étais capable pour me faire pardonner de ma connerie de jalousie. Je murmurai tout doucement.

"Je vais m'occuper de toi je te le promets"

Je déposai un baiser sur sa tempe tendrement, on aurait dit un pauvre chiot qui s'était fait prendre en pleine bêtise. Je m'en voulais d'avoir agi comme un abruti fini. J'aurais dû me soucier d'elle avant toute chose et non de ce que j'avais vu. Surtout que s'il y avait quelque chose entre eux, la rouquine ne serait surement pas avec moi en ce moment...elle serait resté là-bas avec lui
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 18 Jan - 23:46
Elle n'arrivait pas à décrire tout cela mais elle se détestait au fond. Elle tenait vraiment à garder cela pour elle. Ses larmes étaient dues à ses paroles certes mais aussi à ce qu'elle avait vécu. Et ce fut comme si elle dévoilait son ressentit sur cette histoire alors qu'elle faisait tout pour éviter ça. Mais là, il l'avait lancé et certainement rien ne pourrait arrêter ce rejet d'émotions. Et puis, les deux mots qu'elle avait dit, elle les regrettait. Il allait prendre peur. Il allait dire qu'elle était trop fleur bleue, un putain de clichés de jeune fille de manga. Ça la rongeait. Elle ne désirait juste que toutes ses émotions s'en aillent d'un coup. Qu'elle soit restée dans sa chambre à étudier. Elle n'aurait jamais eu à subir ça.

Il s'approcha et elle se figea un moment, comme une peur ou une surprise alors que son bras passait autour de ses épaules. Elle sentit une chaleur l'envelopper alors qu'il s'excusa, marmonnant des mots dont elle avait du mal à s'y concentrer dessus tant que sa tête était pleine de mots et d'images qui tournaient, formant un mélange informe et laid qui remplissait doucement son corps. Elle ne répondit pas sur le coup. Il était sincère ? Où était-ce seulement un moyen pour la faire taire qu'elle arrête de "chialer" ? Elle se perdait dans ses propres pensés.

Il essuya une larme, collant son corps contre le sien. Il lui dit qu'il allait s'occuper d'elle. Elle restait à pleurer sans rien dire, misérable et confuse dans ses émotions. Elle était censée ressentir quoi à présent ? Toutes ces choses contradictoires se battaient dans son esprit. La rouquine se retourna alors doucement et se posa contre lui, attrapant le cuir de son blouson alors qu'elle continuait à pleurer, son corps faisant des hoquets rapides. Il avait clairement choisit le mauvais moment pour lui prendre la tête, elle avait du mal à se calmer. Se collant à lui, elle tentait de transférer un peu de sa chaleur vers son corps froid qui tentait désespérément de se calmer.

En temps normal, elle se serait énervée ou alors, elle aurait continué de faussement sourire en affirmant que sa théorie soit fausse...Allez, à la limite, elle aurait fait le chien battu. Mais elle nota cependant que c'était la première fois qu'elle ne se montre pas violente lors d'un excès de sentiments négatifs.

-Ne m'accuse plus, arriva-t-elle à peine à marmonner entre toutes les larmes qu'elle écoulait.

Elle se détestait. Elle avait l'impression de le plier à ses désirs en jouant sur la tristesse. Certes, tout ceci était vrai mais elle ne pouvait s'empêcher de se voir plus bas que terre. Emilie s'accrochait désespérément, comme si elle refusait catégoriquement de le lâcher. Elle ne savait ni comment agir, ni comme faire entre ce qu'elle avait montré, ce qu'elle avait dit, entre ses maux et ses pensées. Finalement, après quelques minutes de silence alors que les hoquets cessèrent malgré quelques larmes qui s'obstinaient à couler, elle marmonna:

-Dors avec moi ce soir...

C'était à elle d'avoir un ton suppliant cette fois et de quémander ce service.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 19 Jan - 13:48
Son corps blottit contre le mien, elle s'agrippa à mon cuir et je pus sentir son corps sursauté dans des hoquet de sanglot. Je me doutait qu'elle n'était pas dans cet état entièrement à cause de moi, que son agression y était aussi pour quelque chose, mais je n'avais pas arranger les choses non plus avec ma jalousie.
Sa douce voix me demanda ou m'ordonna je ne sait pas trop de ne plus l'accuser. Je baisa tendrement sa chevelure en murmurant.

"Promis..."

Le taxi se rapprochai de chez moi. J'observait les alentours quand elle me supplia de dormir avec elle. Je resserra mon étreinte contre elle en faisant attention à sa blessure et je lui murmura.

"J'avais pas l'attention qu'il en soit autrement"

Le chauffeur de Taxi que j'avais payé à l'avance annonça que nous étions arrivés. Je me sépara quelques secondes avec difficulté d'Emilie et je quitta la voiture en prenant le sac que Jagger lui avait donné. Puis j'aidait Emilie à sortir. Mon bras s'enroula autours de sa taille sans toucher son ventre et je l'aida à marcher jusqu'a mon bâtiment. Une fois devant les escaliers, je pris quelques secondes pour réfléchir. Puis sans demander la permission je la pris dans mes bras en mode princesse toujours avec douceur.

"Désoler, mais si tu monte à pied tu vas plus que grimacer"

Sans trop de difficulté je montais les escaliers avec Emmy dans mes bras, je l'avoue j'en profitait un peut pour la garder contre moi, je ne l'avais pas vu depuis un moment et elle je n'arrivais pas à le dire mais elle me manquait tellement...
Une fois en haut des escalier, je la déposa doucement sur le palier de la porte pour avoir les mains libre pour l'ouverture de la porte. Une fois à l'intérieur, je lui montrais la chambre d'un signe de tête.

"Va te reposer, je vais te faire un thé, ca va te faire du bien t'es gelée...et ton t shirt est..sous mon oreiller"

J'avais dit ça la voix un peut basse, je trouvait que dormir à coté de son t shirt était reposant en son absence, mais sa pouvait faire pervers aussi. enfin bref je la laissa faire ce qu'elle voulais tandis que moi je préparais une bouilloire de thé. J'était un mec...mais je m'était beaucoup occupé de ma petite sœur alors je savait comment m'occuper d'une femme fragile physiquement. Du thé, une bonne couette ca remontait toujours le moral. Sur la table basse il y avait un petit sac blanc avec le nom de la chocolaterie dessus. J'avais oublié de lui offrir au cinéma, enfin j'avais oublié de le prendre et de l'emmener surtout. C'était la fameuse guitare en chocolat avec les arabesque qui j'jaillissait de derrière que j'avais pris lors de ma journée shopping avec Lana. Je voulais faire un cadeau à Emilie, juste je ne savait pas quoi faire. A l'époque je ne savait pas trop ce qu'on était, puis il y a eu le cinéma où on s'est beaucoup embrassé et puis...là elle m'a avouer ses sentiments, je n'avais pas sus répondre, j'était bien trop surpris par cette révélation, mais au fond de moi, je savait que je ressentait bien plus de chose pour elle que pour Lydia à l'époque...Je n'était jamais tombé amoureux, alors je savait pas trop si je l'était, mais ce qui est sur c'est que la voir dans les bras de Jagger m'avais rendu fou même si j'avais réussis a resté calme...quand elle n'est pas avec moi je suis déprimé, et quand elle est là..je me sent vivant.
Alors que la bouilloire venait de finir de faire bouillir l'eau, deux tasses tronais dans la cuisine avec un sachet de thé dans chacune. Du thé aux fruit rouge, une fois les tasses remplie, je pris un plateau et me dirigea vers Emilie dans le salon, ou la chambre en fonction d'où elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 19 Jan - 16:47
Elle marchait à ses côtés, son cerveau semblait voguer ailleurs. Ces yeux étaient fatigués par les larmes et son tourment interne. Elle savait que cet accident l'avait rendu paranoïaque mais c'était comme si elle refusait de dire que tout cela l'avait mit dans un certain état de choc et que ce souvenir n'allait pas ainsi s'effacer. Dans sa tête, à force de sourire et de penser à autre chose, d'une manière ou d'une autre, tout cela s'effacerait.

Devant l'escalier, elle se sentit soulevée et lâcha un petit cri de surprise quand le sol s'éloigna. Puis elle eu un léger rire, peut-être nerveux, peut-être sincère. Au fond, ce n'était pas véritablement là l'importance. Cette tension glaciale se réchauffait petit à petit et ça lui faisait un bien assez conséquent.

Arrivé à l'appartement, il lui indiqua la chambre et dit que son t-shirt se trouvait sous son oreiller d'une voix plus basse. Elle prit un petit temps avant de comprendre. Parait-il du vêtement qu'il lui avait prêté sous le signe de Téléphone ? Certainement puisqu'elle ne lui avait jamais laissé un habit ici...Mais pourquoi sous le coussin ? Elle abandonna sa pensée et se dirigea vers le lieu qu'elle reconnu. C'etait certainement une bonne idée de se changer aussi. Ça ne semblait pas une bonne chose de laisser l'odeur de Jagger s'introduire entre eux surtout après ce qu'il s'était passé dans le taxi.

Elle eu une réflexion. Elle avait honte de ce qu'elle lui avait dit. "Je t'aime. Pourquoi avait-elle dû marmonner ces deux mots sans réfléchir ? Tout avait été si spontané... Un moyen de rechercher de la tendresse ? De quémander de l'amour ? Ou son véritable ressentit qu'elle avait craché pour s'en débarrasser ? Les rares fois où ce genre de mots étaient sortis, elle prenait bien quelques mois pour enfin lâcher cette phrase. Elle aimait être sûre et elle réfléchissait longuement avant de dire quoi que ce soit. Là, c'était précipité... Et si elle était seule là-dedans ? Lui avait-elle fait peur ? Elle aimerait tellement lui dire que c'était une blague mais même avec sa grande lâcheté, elle ne pouvait décidément pas mentir ainsi. Elle avait parlé mais crier ainsi ses émotions n'étaient pas habituel pour elle. Elle soupira longuement et se frotta le visage. On va positiver hein...Il sait au moins que je tiens à lui.

Elle retira les vêtements qu'elle portait qu'elle plia et qu'elle posa dans un coin. Elle retira également son soutiens gorge qui n'était pas véritablement confortable. Non, mais parce que les deux fois où elle avait dormit avec lui, elle l'avait gardé, gênée. Mais là, elle n'avait clairement pas envie. Ainsi, en t-shirt et en culotte, elle se permit de se placer dans son lit. Après tout, il lui avait dit de se reposer non ? Et ben c'était sa définition du repos.


Elle se positionna assise et posa les couvertures sur ses jambes découvertes pour se réchauffer au maximum. Il arriva avec un plateau dont deux tasses trônaient dessus. Elle sourit doucement en le voyant. Ses yeux étaient encore un peu rouges par cette vague d'émotions qui l'avait remplit et malgré la honte de xes deux mots, elle se sentait mieux d'être ici.

-Merci beaucoup.

Boire une boisson lui ferait du bien et la calmerait certainement un peu plus. Elle ferait tout pour oublier la journée d'aujourd'hui et rester juste Emilie, celle qui voulait seulement se venger mais qui ne la jamais tenté. Pendant un temps, elle baissa le regard alors que ses cheveux suivirent son mouvement de tête.

-Je suis désolée de t'avoir inquiété...J'ai été franchement idiote de me tenter à ça...
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Lun 22 Jan - 14:11
Je me dirigeais vers la chambre embarquant au passage le sac blanc de la table basse. Elle avait mis ce t-shirt qui lui donnait un petit air sexy. Oui je sais je ne suis pas compliqué en matière de femme, ou peut-être si en fait, l'univers du Rock m'avait toujours plus et voir une fille nue sous un t-shirt long j'ai toujours trouvé ça terriblement beau. Je déposais le plateau sur le lit et lui tendis une des deux tasses après avoir retiré le sachet de thé fumant. Je pris ensuite le plateau pour le déposer sur la table de chevet avec mon thé dessus et je m'éloignai du lit en répondant.

"T'en fais pas, on fait tous des erreurs...tu m'as bien trouvé dans un caniveau"

Je me débarrassais de mon haut et de mes chaussettes pour ne rester qu'en jean puis je déposai le sachet sur la commode pour prendre dans le tiroir un pantalon léger pour la nuit noir. Après un bref passage dans la salle de bain, je fis mon apparition dans la chambre sans bracelet et seulement en bas de pyjama.

Le bonheur fut au sommet quand je pus enfin m'allonger à coté d'elle. Sur le dos je fixais le plafond le visage encore un peu triste par tout ce qui s'était passé. Je ne lui en voulais, au fond de moi j'étais quand même heureux qu'elle ait quelqu'un sur qui compter au cas où il ne puisse pas être présent. Je tournai la tête sur le côté et lui murmura en prenant doucement sa main.

"Ça va? tu n'as pas trop mal?"

Je me redressai un peu en m'appuyant sur mon coude et de ma main libre je pris le bas de son t shirt que je remontai un peu pour voir son ventre sans trop prêter attention à sa tenue en dessous. Le pansement semblait propre Jagger bossait donc assez bien et cela me rassurait beaucoup. Mes lèvres se posaient doucement sur sa hanche nue, l'endroit où je savais que je ne lui ferais pas de mal. Puis je relevai mon visage vers elle et lui demanda.

"Je sais que tu vas refuser...mais faut vraiment que tu ailles à la police. Jagger m'a expliqué ce qui s'est passé Émilie"

Tout en tenant sa main froide dans la mienne, je le fixai d'un regard protecteur, je voulais qu'elle comprenne que j'étais avec elle, mais que je ne lâcherais pas l'affaire. Sa mère était allé trop loin et rien n'excusait son geste. Je me rapprochai d'elle pour poser mon front contre sa tempe en ajoutant.

" Je sais que j'ai...que ça me concerne pas tout ça, et que je ne suis personne pour te donner des ordres, mais...rien n'excuse son geste, elle est dangereuse et je ne veux pas te perdre Émilie."

Mes lèvres se posaient sur sa joue et ces quelques mots sortirent avec faiblesse

"Je t'aime trop pour ça"

Mes doigts se resserraient contre les siens et mon corps se colla un peu plus contre le sien. Je m'en voulais de ne pas avoir pu l'aider, et je me sentais responsable de son état...
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 22 Jan - 19:14
Il lui avait donné un tasse de thé qui la fit sourire. Elle souffla dessus puis grimaça, s'étant brûlée la langue. La jeune femme se sentait ailleurs. Logique certes mais ça la fatiguait alors qu'elle n'avait qu'une envie: penser à autre chose. La chaleur de la matière se transféra dans le creux de ses paumes. Cette sensation, cette ambiance d'une chambre, dans une pièce chauffée, d'une boisson chaude et de l'amour...C'était étrangement rassurant et calme. À en rêver de ne jamais quitter ce moment, qu'il perdure à jamais, qu'elle ne retourne plus jamais dans les rues pluvieuses remplies de serpents roux à la lame facile.

Il  revint un moment plus tard, vêtu seulement du bas de pyjama. Qu'elle le veuille ou non, elle ne pu s'empêcher d'observer un peu ce spectacle avant de tenter de se concentrer sur autre chose. Sur le thé par exemple. Emilie était donc presque assise, seulement le haut de son torse et son crâne posé contre la paroie pour éviter de faire tomber la moindre goutte chaude sur le pauvre et fébrile matelas. Il ne manquait plus qu'elle ne tâche les draps... Alexei se glissa entre les drapés des couvertures et se rapprocha d'elle. Il lui demanda s'il n'avait pas trop mal tout en soulevant son haut pour regarder l'etat de sa blessure. Elle ne baissa pas le regard. Érangement, elle n'avait pas envie de la regarder, de voir cette coupure fendre son ventre en deux. Il déposa ses lèvres sur une de ses hanches, la psychologue sourit en secouant doucement la tête.

-Ça va...Ça me gratte surtout.

Elle préférait oublier toutes ses sensations. Et même si la douleur venait, elle n'y prêtait pas attention. Ça n'existait pas. Ça ne s'était jamais passé.

Mais elle se figea. Elle se figea car il parla également de la police. Pourquoi voulaient-ils tous qu'elle aille raconter sa vie à des gars en uniformes bleus ? La rouquine n'avait rien à leur dire. Et puis, sa mère avait été certainement emmené au poste. Ça suffit non ? Ça parait évident qu'elle l'avait blessé. Le sang sur le couteau ne venait pas du ciel. Il rapprocha son visage, lui parlant du geste grave de sa mère. Elle ne voulait pas en parler, elle voulait seulement oublier. Était-ce seulement possible ?

Elle fixait en face d'elle sans rien dire, elle ne voulait pas écouter. Ça la dechirait qu'on lui rappelle cela. Il lui embrassa la joue puis lâcha quelques autres mots. "Je t'aime trop pour ça". Des mots qui la figèrent encore plus. Mais certainement pas pour la même raison. Un vague la submergea. Une sorte d'étrange chaleur. Et cela la perdit totalement dans ses idées. Comment pouvait-elle être aussi catégorique après ça ? Comment pouvait-elle clairement avancer une négation avec ses joues qui se mirent à rougir d'un seul coup. Voilà qu'elle avait à nouveau envie de pleurer... Mais elle résista encore une fois. Les émotions devaient rester au fond, ainsi étaient faites les  choses. En cinq ans, elle n'avait pu compter que sur elle-même. Mais elle avait beau faire, ce rockeur ne cessait de briser le verre dont elle s'était tant occupé depuis toujours. Il n'y avait que la colère qu'elle avait su extérioriser. Cette colère qui n'était qu'au fond qu'un mélange laid entre les émotions qu'elle ressentait à l'époque.

Elle prit une inspiration pour tenter de calmer sa joie interne de ces quelques mots, de ce qu'elle ressentait sur son agression. Elle n'avait pas envie encore de passer pour la faible qu'elle avait pu être. Il lui suffisait seulement d'oublier un peu le tout. Un sourire, un verre de jin et tout passerait. Oublié et au loin.

Ses yeux qui avaient commencé à rougir redevinrent alors à la normal même si son visage, lui, ne décolora pas. Elle le regarda du coin de l'oeil. D'un côté elle eu envie de l'embrasser mais de l'autre, elle s'en empêcha pour ne pas qu'il pense qu'elle approuvait ses propos. Mais d'un côté, elle pourrait ainsi un peu détourner la conversation.

-On en parlera plus tard tu veux ?

Il ne pouvait pas refuser après ce qu'elle avait vécu. Elle avait certainement gagné le détournement de conversation. Elle but une gorgée de sa tasse puis la posa sur le plateau. Elle se tourna vers lui pour l'embrasser d'une certaine passion. Ça lui faisait tant de bien. Ça la calmait et la réchauffait. Elle y donna une certaine passion sans oser à ce qu'il devienne langoureux et elle le fit durer un moment. Finalement, elle se retira et le regarda.

-J'aimerais être ici avec toi plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mar 23 Jan - 14:29
Cette chambre qui semblait si froide quand j'étais seul, je ne prenais d'ailleurs aucun plaisir à dormir ici et en général j'attendais d'être tellement crevé pour m'endormir d'une traite. Mais ce soir c'était différent, elle était là et ses longs cheveux roux réchauffaient ma chambre. Mais quelques choses n'allaient pas, je ne savais pas quoi mais j'avais l'impression que quelque chose chez elle n'allait pas, qu'elle regrettait ses mots dans le taxi, ou bien qu'elle ne m'aimait pas tant que ça. J'étais la roue de secours? elle avait peur d'être celle qui remplaçait mon ex mais ce n'était pas le cas, peut-être qu'elle avait peur de cela car c'était elle en fait qui cherchait à m'utiliser pour combler un vide en elle.

Elle me proposa de parler de la police plus tard, mon visage montrait ma déception, je me serais saigné pour cette fille, elle pourrait me demander n'importe quoi je le ferais, mais je n'avais pas l'impression qu'elle ferait le tiers de tout ça pour moi.

Vu sa réaction dans le taxi, je ne comptais la déranger avec mes interrogations, valais mieux que je laisse cette relation évoluer sans trop m'attacher...je ne voulais pas souffrir à nouveau quoique mon cœur ne s'emballe que pour elle. Je tournai le visage vers la rousse suite à sa demande, un léger sourire s'affichait sur mon visage triste depuis le début de la soirée. Je lui répondis après m'être raclé la gorge pour éclaircir ma voix.

"Ma porte tu es ouverte tu le sais... en semaine je suis ici tous les soirs le week-end il suffit de m'appeler"

Ma voix était douce comme souvent quand je m'adressais à Émilie. Je sortis du lit et me mis à contourner le lit pour aller prendre ma tasse et la boire d'un coup, évitons de passer au-dessus de la blessée, je risquerais de me louper et de lui faire mal. Une fois mon thé fini, je pris sur la commode le sac blanc et l'apportai à Émilie pour ensuite retourner dans le lit.

"Tien...je me suis dit que ça te plairait"

J'avais vite compris qu'elle était gourmande et j'espérais que la guitare lui parle, qu'elle comprenne la symbolique de ce cadeau.

Allongé sur le dos, la tête tournée sur le côté je l'observais, j'observais ses réactions, je ne me voyais pas lui offrir un bijou, au moment où j'avais acheté ce cadeau nous n'étions rien, et je sais toujours pas ce que nous sommes en fait. Je murmurai alors doucement.

"Émilie... tu pensais ce que tu as dit dans le Taxi?"

Mon front se pliça légèrement et j'ajoutai doucement.

"Je cherche pas à te brusquer, je ne vais pas te demander en mariage ou te dire d'emménager, je veux juste...savoir si j'ai raison de m'attacher à toi, ou si tu vas me briser "

Je préférais être sincère avec elle, je tenais à elle, plus qu'une simple amitié, mais je préférais savoir comment me comporter vis-à-vis d'elle, ses mots m'ont touché, mais si elle ne les assume pas, je préfère n'être qu'un ami à ses yeux même si cela me fera surement du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 23 Jan - 15:59
La jeune femme percevait cette ambiance triste en ce lieu. Elle se demanda comment les deux êtres allaient pouvoir avancer si les deux avaient peur de se faire du mal suite à une relation. Il lui rendit un sac. Elle le regarda d'un air interrogateur. Elle l'ouvrit et souleva l'objet.

Une guitare en chocolat.

La rouquine eu un grand sourire, ça lui fit étrangement plaisir. D'un parce qu'il avait pensé à elle et de deux, parce que son esprit de gourmandise s'éveilla assez rapidement. La psychologue eu un léger rire et replaça l'objet.

-Ça me fait trop plaisir merci !

Il savait clairement comment lui faire plaisir apparemment.

Puis il lui parla. Et ce qu'il lui dit la figea rapidement. La jeune femme se sentit vexée. Pourquoi ne cessait-il de douter d'elle ? Elle se savait susceptible en ce moment avec les événements récents. Mais depuis le début il ne cessait de croire qu'elle se servait de lui. D'un côté ça l'agaçait. Elle savait qu'elle tenait à lui. Elle le ressentait et se serait mentir de dire le contraire. Elle se sentit un peu triste alors qu'une légère colère grimpait en elle qu'elle garda bien dans ses entrailles. Comment pouvait-il penser qu'elle allait le briser ? Ressemblait-elle à un monstre ? Était-elle comme sa mère ?

Elle le regarda un moment sans rien dire dans une réflexion.

-Alex... Retiens-le, je ne me joue pas de toi. Arrête de penser ça.

Elle laissa quelques secondes.

-Le problème que j'ai c'est qu'habituellement, je...J'attends d'être sûre. Mais vraiment d'être très sûre...Genre...Trois, quatre mois. Car ça me fait peur. Mais ce qui est sûr c'est que je tiens vraiment...Beaucoup... à toi.

Elle s'enfonça dans les couvertures et se mit sur les côtés pour le regarder. Elle voulait qu'il arrête de douter d'elle. Elle le faisait assez comme ça toute seule. Elle n'avait pas besoins que ce rockeur ne la descende encore plus. La rousse voulait qu'il l'aide à ce qu'elle se sente sûre.

Mais elle pouvait comprendre sa crainte au fond. Elle devait sembler indécise. La psychologue alla lui cherche sa main pour la serrer contre la sienne.

-Si tu veux savoir, tu m'as terriblement manqué durant les quelques semaines. Et quand je dis ça, je ne parle pas de ta présence en tant que personne. Je parle de toi en tant qu'Alexei.

Elle le regarda intensément alors que ses joues devinrent rouges. Elle ne voulait plus des doutes. Elle ne voulait plus voir le visage triste qu'il lui dessinait. C'est elle qui avait été blessé et si elle jugeait qu'elle allait bien, tout devait aller bien. Dans le Taxi elle avait parlé précipitèrent en dehors de ses habitudes de sécurité. Mais au fond d'elle, elle savait qu'elle l'aimait. Il était le seul qui arrivait à fendre sa coquille. Et la dernière qui avait réussi à faire ça était Claire. La demoiselle lui serra un peu plus les doigts.

-Alors arrête de dire que je vais te briser... Je t'aime...

Elle allait devoir s'y faire de toute façon. D'accepter ce qu'elle ressentait pour arrêter de tourner autour du pot par la peur de se tromper. Vivre peut-être un peu plus dans l'instant présent et non dans le futur et le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mer 24 Jan - 9:36
J'étais content que le sujet en chocolat lui plaise, j'étais d'ailleurs surpris qu'elle ne tape pas déjà dedans. D'un côté avec sa blessure peut-être qu'elle n'avait pas faim. Ou peut-être qu'elle était ce genre de fille à se lever la nuit pour grignoter car elle avait faim.

Ma phrase sur ses mots dans le Taxi la figea, j'avais encore fait une gaffe. Elle m'a répondu alors sur un ton assez convaincant que j'allais devoir retenir une chose...elle ne se jouait pas de moi . un silence plana quelques secondes avant qu'elle ajoute qu'elle attendait généralement plusieurs mois pour être sûre de ce qu'elle ressentait. Un petit sourire s'affichait sur mon visage, j'étais le contraire, je profitais du moment présent tout en me projetant en général, je partais d'un principe que si on attendait avant de ce jeter on pouvait louper beaucoup de choses.

Son corps blessé s'enfonça dans les couvertures, elle se mit sur le côté et je pus en profiter pour admirer son visage innocent.

Une vague de fraicheur heurta sa main bouillante. Il baissa le regard sur cette source et reconnut la main de la rouquine qui se manifestait en lui tenant la main malgré sa petite force de souris. Sa voix pénétrait mon âme tant ses mots était adorable, je lui avais manqué? je remarquai sassez vite son teint rosé. Elle avait sa façon à elle de me faire craquer, elle avait juste à me regarder et à rougir pour que je fonde devant elle. En temps normal je gardais cet air froid et terriblement ténébreux quand j'étais avec une fille, mais Émilie arrivait à faire ressortir ma vraie nature, ce jeune adulte qui a perdu sa mère et qui avait peur qu'on l'abandonne...

J'aurais pu dire beaucoup de choses, mais parler n'avait pas toujours été le bon choix chez moi.

Tout en réfléchissant, je laissai mon regard parcourir les jolies courbes d'Émilie recouvertes de ce t-shirt au nom d'un groupe qu'on avait en commun. Lentement mon visage s'approcha du sien, mais lèvres auraient pu se perdre contre ses lèvres, au final j'avais préféré son coup. Mes lèvres parcourraient doucement le creux de son coup, une de main dans la sienne et mon autre main se posa tendrement sur sa hanche orientée vers le haut vu qu'elle était sur le côté. Mon corps se rapprochait doucement du sien afin d'éviter de coller sa blessure fraichement recousue. Ma main commençait à se mouvoir doucement sur sa hanche remontant doucement un bout du t shirt pour dévoiler la peau de sa cuisse que je me mis à caresser en descendant lentement ma main. Sa peau était tellement douce et agréable. Mes lèvres remontaient le long de cette ligne invisible sur son coup, puis un baiser s'égara sur sa joue, le coin de ses lèvres et enfin contre ses lèvres. Ma main quitta sa jambe pour se poser sur une de ces fesses encore habillées pendant que ma langue effleurait tendrement sa lèvre inférieure demandant la permission de danser avec sa nouvelle amie qui se cachait encore derrière ces lèvres fines et roses.

Je murmurai doucement.

"Laisse-moi te détendre en douceur"

Je ne comptais pas lui bondir dessus bien sur, elle était blessée et je me doutais que ce n'était pas trop le moment de lui montrer de quoi j'étais capable, mais je connaissais pas mal de chose qui pourrait la détendre, les massages, les caresses...des baisés...elle avait besoin de se détendre et moi de lui prouver que je ne doutais pas d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mer 24 Jan - 16:13
Il semblait que ses mots l'avaient touché. Ou du moins qu'il avait comprit qu'il devait arrêter de penser qu'elle allait le blesser, lui faire du mal. Emilie avait peur elle-même de faire ça d'une manière ou d'une autre, et avec sa confiance basse, elle voulait éviter qu'il ne l'enfonce dans sa pensée. Mais le jeune rockeur ne répondit cependant pas à sa phrase. Il se contenta seulement de rapprocher doucement son visage pour déposer ses lèvres contre la peau de son cou froide et blanc alors qu'elle continuait de lui tenir le main. Il glissait ses lèvres le long de celui-ci quand ses doigts se posèrent sur sa hanche puis sa cuisse et enfin sa fesse.

La jeune femme se sentit submergée par tout cela. Par ses sensations qui étaient un authentique plaisir mais en même temps, agrémenté d'une gêne par cette première fois qu'il explorait son corps. Il y avait là-dedans quelque chose de très excitant et de troublant. C'était ce mélange étrange entre la quiétude et l'embarras.

Elle sentit sa langue contre sa lèvre inférieur avant que sa voix calme, tel un murmure ne se fasse entendre. Tout cela accompagné de la chaleur de son souffle qu'elle ressentit d'ici. La proposition était assez accueillante mais cela n'allait pas les tenter à aller plus loin ? D'une manière ou d'une autre, ça ne la dérangeait pas mais par sa blessure elle ne savait pas trop. La psychologue savait déjà que le moindre de ses gestes, de sa main qui glissait sur sa peau augmentait une certaine excitation chez elle.

Elle le regarda, lui sourit doucement et s'approcha de ses lèvres pour y glisser doucement sa langue et ainsi caresser la sienne dans une certaine douceur passion.

Elle aimait ce contact plus que tout avec toute la chaleur qu'il lui transmettait. Tout cet amour qu'elle ressentait et qu'elle-même devait émettre d'une certaine manière lui faisant du bien et lui donnait cette impression de...Revivre. À ce demander comment elle avait fait durant ses cinq ans ? Comment elle avait pu s'enfermer dans cette solitude ? L'avoir ainsi à ses côtés lui faisait sérieusement poser la question.

Elle se sentait juste bien et avait confiance en lui. La confiance était facile à gagner chez elle mais c'était la confiance simple de "je suis sûre que tu vas me rendre mon t-shirt." Mais là, elle parlait de quelque chose de plus profond qu'elle avait du mal à définir.

Au bout d'un moment, elle recula ses doigts alors que sa main qui n'était pas utilisée se déposa sur la clavicule de son copain en souriant.

-Je te fais confiance.

Elle parlait pour ce qu'il lui avait dit mais également de manière plus général. Ces mots étaient sortis d'une certaine sincérité sans qu'elle ai eu trop à réfléchir. La jeune femme fixait ses yeux en déplaçant ses doigts le long de ses os comme pour laisser sa marque sur cette partie. Puis la rouquine l'embrassa à nouveau, accros à ce contact.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
IRS & ISS |:| Prof de musique
avatar
Messages : 225
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Nationalité : Anglo-Russe
Famille : Lana Thomson (Petite Soeur)
Situation amoureuse : En couple avec Emilie Skies
Commentaires/Citations : Je viens d'étre papa. Nous avons adoptés Aaron avec Emilie.
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mer 24 Jan - 21:25
Ses doigts se promenaient sur ma clavicule déclenchant à chaque mouvement un frison qui hérissait chaque poil de mon corps. Je reculais mon visage pour croiser son regard alors qu'elle s'occupait de la peau de ma clavicule avec ses doigts frais. Nos regard se croisait, se fixaient, je pouvais lire en elle comme souvent quand on se voyait. Elle murmura alors qu'elle me faisait confiance et pour moi c'était le signal que j'avais les cartes en main et que j'allais pouvoir lui montrer qu'elle avait raison de me faire confiance.

Nos lèvres se recollaient enfin, ce contact me manquait déjà . Je retirais ma main de celle d'Émilie pour me redresser et me mettre à quatre pattes au-dessus d'elle en faisant bien attention à ne pas toucher ou frôler sa blessure cachée par le t-shirt. Sans quitter ses lèvres je me posai au-dessus en écrasant le matelas avec mes genoux entre les jambes de la rouquine. Mes mains étaient de chaque côté du visage de celle-ci alors que la chaleur de mon torse irradiait contre le t-shirt.

Le bas de mon corps camouflé par ce pantalon de jogging réagissait déjà à la situation, malgré la frustration que j'allais en tirer puisqu'il ne se passerait surement rien ce soir, je voulais profiter de ce moment de tendresse pour être encore plus proche de la rousse. Une de mes mains partie explorait sa crinière de feu en mêlant mes doigts à ses cheveux sur le côté, puis derrière sa nuque. Je tirai doucement dessus pour relever son visage et faire descendre mes lèvres sur sa gorge tendue. Le bout de ma langue se promenait sur sa peau laissant une fine trace luisante jusqu'au creux de sa gorge.
Mon autre main quitta le matelas pour se poser sur une de ces rondeurs cachées par le t-shirt. Doucement ma main engloba cette forme et d'un geste érotique j'entamai un léger massage circulaire sur cette montagne pure. Mon pouce quant à lui taquinait déjà un relief qui tirait le tissu vers le haut alors que mes lèvres remontaient déjà jusqu'au sien pour réclamer un autre bisou.

Je pouvais sentir sa poitrine réagir doucement à mes caresses, j'étais loin d'être novice en la matière même si en général je sélectionnais les filles avec qui je faisais ça car je n'appréciais pas les filles trop faciles et dans le monde du Rock c'était monnaie courante.

Émilie était le genre de fille qui pouvait me rendre accroc, innocente malgré un caractère fort, gentille et douce mais qui savait aussi se débrouiller et surtout...elle ne me courait pas après pour mon image mais pour ce que j'étais au fond de moi. Peu de filles seraient restées après m'avoir vu vomir et ivre dans un caniveau...mais elle, elle était resté.

Pour prendre appuie sur le matelas, j'écartai un peu mon genou pour réussir à tenir et pas l'écraser, je fus donc obligé de pousser un peu ses jambes et donc de les écarter un peu par la même occasion.

Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mer 24 Jan - 22:29
Elle le sentit, doucement, basculer par dessus son corps. Il était au dessus d'elle et clairement dans une position de puissance par rapport à Emilie. Il englobait sa petite masse alors que leurs lèvres ne souhaitaient pas se desceller. Elles dansaient ensemble dans la plus belle des valses alors qu'elle soupirait doucement par ce plaisir qui grimpait doucement en elle. Sa main glissa le long de son cou puis elle se perdit dans ses cheveux,  entres ses mèches rousses pour emmener sa tête doucement en arrière. Puis ses lèvres glissèrent contre sa gorge et il taquina sa peau blanche du bout de sa langue. Emilie frissonnait, très sensible, bien rouge. Elle se retenait cependant de trop montrer son plaisir dès le départs. Il ne manquait plus qu'il pense qu'elle soit excitée aussi facilement. Question de fierté un peu idiote.

Mais lorsque sa main passa sur son sein, ça la fit doucement soupirer alors qu'elle ferma les yeux sous ses sensations. Le fait qu'il explorait son corps ainsi avait quelque chose de sacré pour elle. Cela l'était beaucoup moins lorsque c'était un coup d'un soir comme avec l'irlandais. Mais quand elle savait qu'elle risquait de construire quelque chose, c'était pour elle une étape importante. Et lorsqu'en plus il commença à s'amuser avec la montagne de sa poitrine, son pouce la taquinant, elle étouffa un léger gémissement. Les frissons qui la parcourait étaient si bon. Elle ne savait pas si c'était ses gestes, l'amour et la tendresse où l'effet du jeune homme sur elle mais elle se sentait confiante et excitée. Cette sensation lui fit du bien, elle en oubliait le reste, elle en oubliait le serpent roux et la lame rouge.

Elle lui redonna un baiser et les mains fraîches de la psychologue allèrent dans la chevelure du jeune homme. Cela devait être lui qui devait la détendre. Mais, elle avait beau être blessée, elle ne voulait tout de même pas rester allonger là, les bras ballants tel un cadavre. Elle tourna ses mèches entre ses doigts puis caressa sa nuque tout en continuer ce baiser langoureux. Quand il recula son visage, elle le fixa un moment dans les yeux de ses rouges et chaudes. Dans son regard, on pouvait certainement voir sa tendresse et son amour qu'elle ne pouvait plus dissimuler par des mots ou des expressions neutres. Il fallait dire que niveau communication, la rousse n'était pas au top contrairement aux attentes du rockeur. Elle le savait, elle cachait facilement ses peurs, ses doutes, sa tristesse ou sa colère. Cela risquait de lui porter atteinte plus tard. Mais là, elle s'en foutait, tout allait bien et il ne s'était rien passé aujourd'hui.

Ce qui était sûr, c'était qu'elle risquait de venir squatter de plus en plus le soir chez lui. Elle n'allait bientôt plus pouvoir se passer de ce rockeur. Il rendait sa présence indispensable et c'était habituellement quelque chose qui lui faisait peur. Mais qu'importe, on oubliait les peurs ce soir. Il n'y avait que lui. Et c'est tout.

Les mains de la jeune rouquine passèrent alors dans son dos et elle glissa ses doigts contre celui-ci. C'était plus fort qu'elle, elle voulait que le plaisir soit un minimum partagé. Et plus il était partagé et plus elle en serait heureuse.

-Je t'aime...Avait-elle sussuré.

Elle l'avait encore dit sans juger si elle devait ou non. Elle le disait car elle le ressentait et que c'était plus fort qu'elle de marmonner ces deux mots. Emilie était certainement amoureuse.




Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600


Dernière édition par Emilie Skies le Ven 26 Jan - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» Perte des points en dextérité après Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: