AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: Indarë Reformatory School :: Présentations - étudiants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chelsea Anderson

Chelsea Anderson
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 34
Né(e) le : 27/12/2000
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : quatrième année
Situation amoureuse : célibataire
Nationalité : australienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1167-chelsea-anderson

Dim 14 Jan - 20:43
Chelsea Anderson
« La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots »

Surnom(s) : Chely
Âge : 17 ans
Date de naissance : 27 décembre 2000

Lieu de naissance : Melbourne
Nationalité : australienne
Orientation sexuelle : hétéro

Classe : Quatrième année
Groupe : Potion
Raison : Après avoir vu son père ivre essayer de cacher le cadavre de sa mère en rentrant de l'école avec son grand frère à l'âge de 5 ans, l'état mental de la fillette fût énormément fragilisé. Les années qui suivirent, elle se demanda souvent si elle n'avait pas imaginé cette scène atroce. Quand 12 ans plus tard elle et son frère se décidèrent enfin à parler, leur père les fit passer pour fous avec comme preuve leur instabilité mentale et les a envoyé dans cet établissement.
Date d'entrée à l'IRS : février 2018

Ce que tu es
Physique

Yeux : Chelsea possède de grands yeux rouges, couleur qu'elle aime particulièrement
Cheveux : Elle possède de longs cheveux roses claires qu'elle attache souvent en deux queues basses
Taille : La jeune fille n'est pas bien grande et à son âge, la poussée de croissance est terminée. Elle devra donc se contenter de ses 1,58m
Poids : Dans la norme, environ 45kg
Corpulence : Plutôt mince
Vêtements et/ou style : Elle n'a pas de style particulier et s'habille plutôt simplement. Ses couleurs préférées étant le rouge et le noir, ses colories se retrouvent souvent sur ses vêtements. Elle porte souvent une robe à lanières noire assez courte sur laquelle se trouve une croix rouges dont les traits passent au milieu et sous sa poitrine, qui est sa préférée. C'est la seule chose qu'elle a réussit à récupérer de sa mère sans que son père ne le voit.
Signe distinctif : En dehors de sa robe qu'elle porte souvent et de ses grands yeux rouges, elle possède plusieurs cicatrices aux poignets dues à la mutilation qu'elle cache le matin avec du fond de teint. Elle possède aussi un tatouage en dessous de la nuque représentant un cœur fait d'une clé de sol et d'une clé de fa, suivie d'une ligne représentant la mesure d'une fréquence cardiaque instable et se terminant par une croche.
Autre chose ? //

Caractère

Cheslea est une jeune fille souriante et gentille. Elle est la première à vouloir aider tout le monde, en particularité son frère Aaron, qui a toujours été là pour elle. Elle aime aussi bouger, découvrir des choses et surtout faire la fête avec des amis. Cette jeune fêtarde aime profiter à fond de la vie, au détriment de ses études, dont elle ne voit pas vraiment l'intérêt. Moins elle passe de temps en cours, mieux elle se porte. Elle les considère comme une perte de temps, qu'elle pourrait mettre à profit pour des activités beaucoup plus enrichissantes, comme de nouvelles expériences. Mais ayant pas mal de facilités, elle réussit toujours à s’en tirer assez bien, et se contente donc du minimum ce qui a souvent eut le don d’énerver ceux qui devaient bosser à fond pour réussir. Le seul domaine dans lequel elle s'investit vraiment est la musique. Elle a hérité cette passion de sa mère, tout comme sa magnifique voix, sa facilité à apprendre à jouer des instruments de toutes sortes et sa capacité à exprimer en musique ses sentiments. Elle se fait souvent remarquer par le sentiment de bonheur qu’elle dégage. Cette belle jeune fille talentueuse et pleine de joie de vivre est le stéréotype même de la personne populaire que tout le monde apprécie et personne ne se douterait qu’elle est dans cet établissement pour des problèmes psychologiques. Elle a aussi un côté assez enfantin avec des réactions qui peuvent paraître un peu gamin, surtout lorsqu'il s'agit de manger. C'est une énorme gourmande qui ne prend pas un gramme, elle en profite donc à fond. Son entourage ont tendance à dire d'elle qu'elle est "trop chou", même si elle reste mature pour son âge lorsqu'il le faut.
Cependant, Chealsea n’est pas aussi parfaite qu’il n’y parait. Suite au violent traumatisme qu’elle a subit durant son enfance, il était impossible pour elle de vivre comme n’importe quel individu lambda. Cette jeune fille à l’apparence joyeuse reste en fait hanté par les souvenirs de ce jour là, qui continuent à être la source de cauchemars atroces desquels elle se réveille en sursaut, en sueurs et en sanglotant doucement dans le noir. Elle essaie donc de dormir le moins possible, par peur de revivre encore et encore ce souvenir. Sa mère ayant été tué lorsqu’elle n’avait que 5 ans et son père lui ayant toujours fait très peur, elle n’a eu que son frère pour s’occuper d’elle. Malgré tous les efforts qu’il a fait pour l’aider, la jeune fille ressens toujours un vide au fond d’elle-même. Elle a aussi beaucoup de mal à faire confiance aux autres, son père ayant trahie cette confiance. C’est pour cela que même s’il est rare de la voir seule, elle ne considère pas les personnes autour d’elle comme de vrais amis, ce dont très peu de gens s’aperçoivent. La seule personne en qui elle a réellement confiance, c’est Aaron. Même si elle le cache très bien, elle n’a pas vraiment confiance en elle. La vision qu’elle a d’elle-même est assez dévalorisante.
Elle est aussi instable émotionnellement et psychologiquement. Les psychiatres l’ont diagnostiqué comme étant bipolaire. En effet, même si Chelsea est en général joyeuse et pleine de vie, elle reste une jeune fille seule, en manque d’affection, hantée par de sombres souvenirs. Il lui arrive souvent de revoir des flash de cette scène atroce, que ce soit en rêve ou la journée, n’importe quand, n’importe où. Ces hallucinations sont un réel problème dont elle n’arrive pas à se débarasser qui provoquent souvent des crises d’angoisses, qu’elle calme lorsqu’elle est seule avec le tranchant d’un couteau suisse. Ce n’est pas la meilleure solution mais étant la seule qu’elle ai trouvé qui stop ses crises, elle s’est habituée à faire avec. La jolie jeune fille rayonnant peut donc très bien se transformer en jeune fille dépressive en un rien de temps et parfois, pour peu de chose, même si elle essaie de le cacher, voulant que les autres continuent à la voir de façon positive. De plus, Chelsea est aussi quelqu’un de très sensible et surtout, susceptible. Même si elle ne le montre pas forcément, elle prend tout ce qu’on lui dit pour elle, ce qui n’arrange en rien son côté dépressif. Enfin, même s’il faut vraiment l’avoir poussé à bout pour en arriver là, elle peut-être assez violente et faire très mal, car ne vous fiez pas à son air gentil et son corps pas vraiment imposant, Chelsea sait très bien comment faire mal aussi bien mentalement que physiquement.



Et ton histoire
Famille
Prénom Nom, Lien familial : Description de votre relation avec ce personnage
 
27  décembre 2000 :
C’est à 12h13, dans le Royal Melbourne Hospital situé à Parkville, une banlieue de Melbourne, que Katie Anderson donna naissance à une jolie petite fille qu’elle et son mari, Kyle Anderson, prénommèrent Chelsea. La petite Chelsea avait la chance de naître en bonne santé et surtout dans une famille aimante constituée de ses deux parents et d’un grand frère de deux ans et demi de plus qu’elle appelé Aaron. Cette enfant commençait donc sa vie dans ce contexte de joie avec la perspective d’une vie heureuse. La première année s’écoula calmement sans incidents particulier. Katie représentait le stéréotype même de la mère gentille et aimante à l’écoute de ses enfants. Elle et son mari étaient à la tête d’une grande entreprise textile en pleine expansion qui commençait même à se faire connaitre mondialement. Chelsea et son frère ne manquaient donc de rien, ils avaient tous ce dont ils avaient besoin que ce soit au niveau matériel ou affectif. Katie passait une grande partie de son temps libre à jouer de divers instruments comme le piano, la guitare, la harpe… en chantant des musiques qu’elle composait. Malgré son jeune âge, Chelsea s’est tout de suite intéressée à la musique, qui l’apaisait dès ses premiers mois. Il suffisait qu’elle entende sa mère chanter pour se calmer instantanément. Elle fêta aussi son premier Noël, même si à son jeune âge, elle n’en garda que très peu de souvenirs.

27 décembre 2001 :
La petite Chelsea souffla sa première bougie peu de temps après Noël. C’était une enfant très joyeuse et pleine de vie. Elle reçut encore de nombreux cadeaux pour son plus grand plaisir, son préféré étant un petit piano en jouet qu’elle emmenait partout avec son doudou qu’elle avait depuis sa naissance : un nounours écru musical qui faisait une berceuse lorsque l’on tirait sur le pompon qui lui servait de queue. Elle ne voulait se séparer d’aucun des deux. La deuxième année de sa vie passa elle aussi paisiblement, quoiqu’un peu plus mouvementé avec le début de chamailleries avec son frère lorsqu’elle commença à apprendre à marcher. Elle le suivait partout et lui empruntait souvent ses jouets, ne comprenant pas à son jeune âge pourquoi Aaron pouvait jouer avec et pas elle, ce qui avait le don de l’énerver.
Arrivé en septembre, il y eut un grand changement dans la vie de l’enfant. En effet, son frère Aaron commença à aller à l’école, ce qui fut un grand bouleversement dans la vie de Chelsea, qui ne pouvait plus suivre son grand frère. Elle commença à trouver les journées longues, elle passa donc plus de temps avec sa mère, à l’écouter jouer.

27 décembre 2002 :
Déjà 2 ans, que le temps passe vite. Cette petite famille paisible fêta le 2ème anniversaire de la petite Chelsea, qui était surexcitée devant sa pile de cadeaux. Elle suivait toujours Aaron partout, qui était un peu comme un modèle pour elle, même pour faire des bêtises. En même temps, c’était son grand frère. Elle continua à montrer un intérêt prononcé pour la musique et un jour où sa mère était occupée à vérifier les comptes de l’entreprise familiale, la fillette en profita pour escalader le tabouret et appuyer sur les touches du piano, voulant jouer les mélodies que sa mère lui avait apprise avec son piano en jouet sur un vrai piano comme elle. En entendant cela, Katie la rejoint et décida de commencer à lui donner des leçons de piano. Chelsea était très attentive aux leçons données par sa mère et progressait assez vite. Le mois de septembre arrive et elle dût elle aussi commencer l’école. Elle était heureuse, pensant qu’elle serait avec son frère comme avant mais elle fut très vite déçue lorsqu’elle se rendit compte qu’ils étaient dans des classes différentes. Elle rejoignait donc son frère pendant les récréations. En parallèle, elle continuait de s’entrainer au piano au moins une heure par jour en rentrant, tout en chantant avec sa voix enfantine.

27 décembre 2003 :
Pour ses 3 ans, ses parents lui offrirent une guitare 1/4 adaptée à sa taille. Les heures passées à jouer comptaient désormais des heures de guitare en plus du piano. En dehors de l’école et d temps passé avec Aaron, c’était la musique qui lui prenait le plus de temps, qi était déjà devenu à 3 ans sa passion pour la plus grande joie de sa mère. Elle passait aussi du temps avec son père lorsqu’il rentrait du travail pour lui montrer avec fierté ce qu’elle avait appris à jouer, même si à son âge, son niveau restait modeste.

27 décembre 2004 :
Voila 4 belles années que Chelsea est née. 4 années parfaites aux allures de contes de fée. Si bien qu’il aurait été inimaginable qu’une ombre puisse ternir ce magnifique tableau. Au bout de quelque mois, Chelsea remarqua des différences dans le comportement de ses parents. Plus d’une fois elle les surprit se disputant, mais à son âge, il était impossible pour elle de vraiment comprendre pourquoi. Son père a commencé à rentrer de plus en plus tard, sa mère a commencé à passer plus de temps dans son bureau sur des dossiers. La fillette ne comprenait pas ces changements et était assez déstabilisée par ces derniers. Pour se rassurer, elle allait voir Aaron qui lui était toujours son grand frère. Katie prenait toujours du temps pour apprendre la musique à sa fille, même si elle semblait plus distraite. Kyle, quant à lui, rentrait tard le soir complètement ivre, ce qui énervait beaucoup sa femme qui ne voulait pas que ses enfants voient leur père dans cet état. Les disputes ont commencé à s’intensifier et une nuit, les cris réveillèrent la fillette. Elle se leva donc pour voir de quoi cela venait et se dirigea dans le salon, où elle retrouva sa mère allongée par terre, du sang lui coulant du nez. La petite fille ne pu s’empêcher d’hurler, ce qui fit sursauter ses deux parents. Son père commença à se diriger vers elle pour la recoucher mais Cheslea, terrifiée, se sauva en courant retrouver son lit. La petite fille avait passé le reste de la nuit à pleurer. Le lendemain, lorsque sa mère entra dans sa chambre, l’enfant se redressa sur son lit et s’empressa de lui demander : « Pourquoi papa il t’a tapé ? Tu m’as dit que c’était méchant de taper, qu’on avait pas droit de faire ça ? ». Sa mère s’est contentée de la prendre dans ses bras, ne savant pas comment expliquer cela à une enfant de son âge. Suite à cet événement, Chelsea évita au maximum son père, qui lui faisait peur. Arrivé en octobre, l’entreprise fit faillite, ce qui ne fit qu’accentuer les conflits. Le Noël de cet année là fut le dernier qu’ils fêtèrent. Durant cette soirée, la joie semblait être revenue et tous les conflits disparus. Pour la première fois depuis des mois, Chelsea reparla à son père comme avant, et toute la famille riait. Les cadeaux étaient beaucoup moins nombreux sous le sapin, mais pour elle, c’était le plus beau Noël de toute sa vie. Voir sa famille comme avant était le plus beau cadeau qu’elle pouvait avoir. C’est d’ailleurs ce qu’elle avait demandé au père noël.

27 décembre 2005 :
Pour ses 5 ans ; son père ne rentra pas. Malgré la tristesse évidente de la fillette qui pensait depuis Noël que tout était redevenu comme avant, elle profita de son anniversaire avec son frère et sa mère. Ce n’est que le lendemain matin qu’elle vu son père en se levant. Ce dernier avait des cernes gigantesques et n’eut aucune réaction à l’arrivée de sa fille, qui espérait encore qu’il lui souhaite son anniversaire. Mais il ne le fit pas. Elle ne lui adressa pas la parole de la journée. Les jours qui passèrent redevinrent comme ceux ayant précédé Noël, remplis de cris et de violences.
15 janvier 2006 :
Cette date marqua la fin d bonheur familiale, et le début de l’enfer pour les deux enfants. Chelsea rentrait de l’école comme tous les jours accompagnée de son frère. Arrivée dans la rue dans laquelle ils habitaient, la fillette partit en courant et en criant à son frère « on fait la course, le dernier arrivé à perduuu !!! ». C’est donc essoufflée qu’elle atteint la porte, et la scène qu’elle découvrit en entrant là la paralysa sur le seuil de la porte. Alors que son frère qui venait de la rejoindre lui demandait d’avancer pour qu’il puisse entrer, la fillette fut incapable de bouger ni même d’émettre le moindre son. Le corps de sa mère gisait sur le sol dans une marre de sang. Lorsqu’elle réussit enfin à sortir de son état de choc, elle rejoignit sa mère en courant et se jeta vers elle en hurlant « MAMAAAAAAN !!! Maman qu’est-ce que tu as ?! REVEIL TOI !!!!! » puis ses cris devinrent des gémissements à peine audibles « S’il te plait maman… ».  Alors qu’elle pleurait toutes les larmes de son corps, agrippant le corps vide de sa mère, elle n’entendit pas son père arriver. En voyant les deux enfants, il commença à s’énerver en leur disant qu’ils n’avaient pas à raconter ça et que s’ils le faisaient, personne ne croirait des enfants. Il s’approcha pour emmener le corps, mais Chelsea refusait de le lâcher. Son père la tira alors violemment par le bras en l’expédiant trois mètres plus loin. Elle partit donc en courant se réfugier dans sa chambre, suivie par son frère. Elle resta des heures dans les bras de son frère sur son lit à pleurer jusqu’à ce que la fatigue l’emporte et qu’elle s’endorme dans un sommeil agité. Vers 6h le lendemain matin, elle se réveilla en sursaut, avec encore en tête son affreux cauchemar. Puis voyant son frère, elle se rappela que tout ceci était bien réel, et les larmes lui montèrent aux yeux instantanément. Elle finit par se résoudre à sorti de sa chambre, les yeux encore rouges, et se dirigea vers la cuisine silencieusement, en espérant ne pas croiser son père. Elle prit une bouteille de jus de fruit qu’elle trouva dans le frigo puis se dirigea vers sa chambre. C’est alors qu’elle entendit la porte d’entrer s’ouvrir. Elle se retourna doucement, et vu son père, souriant. Son frère arriva à ce moment-là et Kyle en profita pour leur annoncer qu’il venait du commissariat, qu’il avait signaler la disparition de Katie.
Les jours qui suivirent, plusieurs policiers vinrent les questionner à propos de Katie. Leur père faisait le mari inquiet, un rôle qu’il jouait à la perfection ce qui répugnait Chelsea. Il avait aussi arrêté de boire les premiers jours, pour avoir moins de chance d’être suspecté. Ce qui ne l’empêcha pas de reprendre au bout de quelques semaines. Personne n’allait blâmer le pauvre monsieur Anderson qui venait de perdre sa femme d’avoir quelques faiblesses. Bien sûr, Aaron et Chelsea furent interrogés aussi, mais ayant peur de leur père, ils se contentèrent de répéter ce qu’il avait exigé d’eux : que la dernière fois qu’ils l’avaient vu était le 15 janvier le matin avant de partir à l’école, et qu’en rentrant, ils ne virent que leur père, seul, en train d’essayer de la joindre.
Les nuits qui suivirent, Chelsea n’arrêtait pas de se réveiller à cause d’affreux cauchemars. Elle rejoignait son frère contre qui elle se blottissait, qui était maintenant la seule personne capable de la consoler.
A l’école, elle qui avait toujours eu d’excellentes notes commença à avoir des notes moyennes. Son niveau scolaire restait largement correct certes, mais bien en dessous de ses capacités. Pour elle, cela n’avait plus vraiment d’importance. Le seul domaine sur lequel elle s’impliquait encore était la musique, qui lui donnait l’impression de se rapprocher de sa mère, qu’elle était toujours avec elle.
Pendant longtemps, Chelsea pris l’habitude de dormir avec son frère, sans qui elle avait peur de fermer l’œil.

26 décembre 2006
Bientôt un an s’était écoulé depuis la mort de Katie Anderson. IL n’était pas question de fêter un quelconque anniversaire. Le corps avait été retrouvé quelques jours auparavant dans une vielles grange qui semblait abandonnée depuis des siècles à plusieurs dizaines de kilomètres de chez eux. Bien sûr, personne ne suspectait le pauvre monsieur Anderson, qui devait maintenant élever ses enfants seul et sans emploi. Ils durent déménager, le loyer de leur grande maison étant beaucoup trop élevé. Kyle finit par trouver un emploi en temps qu’ouvrer dans une usine agro-alimentaire. Etant du matin au soir au travail et restant au bar jusqu’à tard le soir, les enfants avaient dû apprendre à se débrouiller très tôt seuls, ce qui les arrangeait beaucoup. Ils n’avaient pas à passer du temps avec leur père, ce meurtrier manipulateur et alcoolique. Ce dernier lui répétait constamment qu’elle avait fait un cauchemar, que sa mère les avait abandonné. Cette version des faits rassurait Chelsea, cela voulait dire qu’il lui restait son père. Mais les images de ce jour la restait dans sa tête et elle n’arrivait donc pas à s’en persuadé totalement.
Malgré l’insistance et les pleurs de sa fille, Kyle décida de vendre le piano de Katie, auquel Chelsea tenait pourtant énormément. C’est donc sur un vieux synthétiseur appartenant à sa mère qu’elle continua à progresser. La harpe aussi fut vendu, comme le piano au profit de bouteilles de wiski bas de gammes, qu’il enchaînait quand il n’était pas dans un bar. Elle se contenta donc du clavier et surtout de sa guitare, qui était son instrument préféré. Même si elle était grande par rapport à sa petite taille, elle récupéra les guitares qui appartenaient à sas mère. Son père n’y connaissant rien à la musique, il ne savait pas la valeur de ces instruments qui étaient loin d’être bas de gamme et ne vit donc aucun inconvénient au fait que sa fille les garde. Parmi celles-ci se trouvait une magnifique guitare électrique Fender avec un son magnifique et son ampli Marshall, qui, une fois bien réglé faisait un son magnifique, ainsi qu’une guitare classique Lag et une guitare folk Gibson. Chelsea ne connaissait pas la valeur de ces instruments non plus, mais ayant appartenus à sa mère, le prix était inestimable. De plus, elle entendait le son sublime que faisait ces guitares.
C’est à partir de là que la vie sembla comme s’arrêter. Depuis quelques mois, Chelsea était rentrée à l’école primaire. Elle avait beaucoup de facilités, et avait toujours de très bonnes notes. Elle était aussi gentille avec les autres, même si elle était très réservée. Cependant, cela ne l’empêcha pas de cumuler les punitions. En effet, elle avait beau être une élève studieuse en classe, elle ne rendait jamais ses devoirs et il lui était arrivé plusieurs fois de se battre malgré son petit gabarit lorsqu’on la cherchait. Que l’adversaire en face soit une fille ou un garçon ne la déstabilisait pas, même s’il faisait une tête de plus qu’elle. Elle profitait de sa rapidité. Cela lui valut, en plus de nombreuses punitions et d’un avertissement, un séjour à l’hôpital pour une cheville cassée à cause d’une mauvaise chute.

27 décembre 2007 :
L’année se déroula comme la précédente, sans conflits majeurs. Chelsea faisait toujours des cauchemars, mais s’était décidé à arrêter de dormir avec son frère, se sentant assez grande pour pouvoir y arriver seule. Les nuits étaient donc longues et douloureuses pour la fillette qui revivait la scène ainsi que les centaines de scénarios qu’elle imaginait sur la façon dont son père avait assassiné sa mère. Les hurlements qu’elle poussait en se réveillant la nuit réveillait son frère, qui venait la rassurer et attendait près d’elle jusqu’à ce qu’elle se rendorme. A l’école elle ne s’était pas assagit, même si elle conservait ses excellents résultats. La musique restait son seul échappatoire. Elle passait des heures tous les soirs à essayer de se rappeler des musiques que sa mère jouait, pour les jouer à son tour.

27 décembre 2008 :
Malgré le manque de sommeil, les images sanglantes qu’elle gardait toujours en tête et son père qui n’était jamais là, Chelsea réussissait à ressembler à n’importe quelle autre enfant de son âge. Du moins en public. Elle avait appris à cacher ses émotions, et à s’intégrer. Elle était d’ailleurs appréciée de tout le monde à l’école. Elle avait cependant des crises de colères ou de larmes, qu’elle avait du mal à contenir.

27 décembre 2009 :
Tout le monde l’aimait, mais personne ne la cherchait. En effet, en plus d’être connue pour sa gentillesse, sa générosité et sa compréhension, les autres la savaient aussi très susceptible et capable d’une grande violence si on la poussait à bout. Elle s’était aussi inscrite à la chorale de son école, où elle se plaisait beaucoup.

27 décembre 2010 :
C’est cette année-là que le prof de musique, qui s’occupait de la chorale, remarqua le son que Chelsea avait pour la musique. Il lui donna donc des cours de chant gratuitement lorsqu’il le pouvait. Ils avaient réussi à placer deux heures par semaines. Elle devait bien sûr, en contrepartie, travailler plus à l’école. Ce qu’elle fit sans hésiter. Elle apprit donc à perfectionner sa voix. Si bien qu’elle fut choisie comme soliste pour le spectacle annuel de la chorale de l’école pour de nombreuses musiques.

27 décembre 2011 :
Chelsea vivait une vie heureuse : de bons résultats à l’école, de nombreux amis, un frère avec qui elle avait une très grande complicité et une passion qu’elle pouvait exercer autant qu’elle le voulait. Mais derrière ce masque se cachait une triste réalité. Même si ses journées étaient tout ce qu’il y a de plus normales, elle revenait à la réalité tous les soirs lorsqu’elle rentrait chez elle. Elle et son frère devaient eux même se faire à manger, faire le ménage… Malgré leur jeune âge, ils avaient appris à se débrouiller par eux même. Ils n’avaient de toute façon pas eu le choix. Ils se débrouillaient pour être couché lorsque leur père rentrait, essayant de le croiser le moins possible.

27 décembre 2012 :
Cela faisait maintenant longtemps que l’incident avait eut lieu, et leur père leur avait tellement répété que leur mère était partie, qu’elle les avait abandonné que Chelsea n’était plus très sûre de ce qu’elle avait vu. Elle n’avait que 5 ans à l’époque. Et peut-être avait-elle effectivement fait un cauchemar. Mais la haine qu’elle éprouvait à l’égard de son père persistait. Elle savait au fond d’elle ce qu’il avait fait, mais préférait le refouler, de peur de refaire surgir des sentiments enfouis très profondément depuis plusieurs années. Elle vivait donc sa vie en se voilant la face, sans vraiment en être consciente, le déni étant le seul moyen pour elle de continuer à vivre normalement.

27 décembre 2013 :
La vie suivait son cours, encore et toujours. Les journées à l’école, la chorale une fois par semaine, et une heure de chant tous les soirs donnée par son professeur de musique. Lorsqu’elle rentrait chez elle, elle faisait ses devoirs et passait le reste de la soirée à jouer de la guitare ou du piano, selon son envie. Pour manger, elle et son frère se contentaient de faire réchauffer des plats surgelés. Ils passaient tout leur temps seuls chez eux, parfois réveillés par leur père au milieu de la nuit trop saoule pour tenir debout.

27 décembre 2014 :
C’est l’année de ses 14 ans que tout se compliqua (enfin plus que ça ne l’était déjà). Le professeur de musique était parti à la retraite et avait été remplacée par une jeune plus préoccuper par comment faire le moins d’heures possible qu’enseigner. La chorale fût donc supprimée. N’ayant plus de cours de chants pour la motiver à travailler, elle recommença à se contenter de faire le minimum. C’est aussi cette année là que ça dégénéra avec son père. Un soir, alors que Chelsea et son frère mangeaient seuls comme à leur habitude, Kyle rentra plus tôt. Il avait été jeté du bar dans lequel il était tellement il avait bu et ses collègues avec qui il avait l’habitude de passer toutes ses soirées l’avaient raccompagné, l’homme étant dans un état tellement pitoyable que cela paressait miraculeux qu’il tienne encore debout. Lorsque ses collègues furent partis, Kyle s’installa sur le canapé entre ses deux enfants, en passant ses bras autour de leurs épaules. Chelsea se recula automatiquement, ce qui énerva son père. Il commença à hurler des choses incompréhensibles. En se levant, il se pris la table dans le pied et gifla sa fille, qu’il jugea comme responsable, répétant qu’elle était comme sa mère, et qu’il aurait dû la tuer en même temps. Il s’approcha d’elle et commença à lever la main mais avant qu’il ne puisse lui donner un second coup, Aaron l’arrêta. Malgré la grande différence de corpulence entre lui et son père, il n’eut aucun mal à le stopper avec l’état de l’ivrogne, qui tenait à peine sur ses jambes. Chelsea partit se réfugier dans sa chambre, la joue rouge, et en larmes. Maintenant elle en était sûre : ce n’était pas un cauchemar mais bien la réalité. Son frère la rejoint peu de temps après, lui assurant qu’il serait toujours là et qu’il ne laisserait personne lui faire du mal, et encore moins leur père. Après cet événement, les cauchemars qui étaient moins fréquents revinrent.

27 décembre 2015 :
C’est à 15 ans que Chelsea commença à composer. Mettre en musique ce qu’elle ressentait lui permettait de tout évacuer. La seule personne qui entendait ses musiques était son frère, parce qu’ils habitaient ensemble et que forcément il l’entendait mais surtout parce qu’il était le seul à pouvoir comprendre ce qu’elle ressentait. Elle continuait de mettre tous ses problèmes en veille en sortant de chez elle, elle les laissait à la maison. En cours, elle ne travaillait plus du tout, c’était un miracle qu’elle réussisse à se stabiliser au-dessus de la moyenne. En mars, elle tomba amoureuse pour la première fois d’un garçon de sa classe. Il avait un an de plus car il avait redoublé sa deuxième année. Etant assez populaire, beaucoup voulaient sortir avec elle et il ne faisait pas exception. Ils se mirent donc ensemble et elle commença à vivre une espèce de conte de fée. Elle commença à sortir le soir avec lui et ses potes, à boire… Son père n’étant pas là, il n’était au courant de rien ce qui lui laissait tout le loisir de faire ses conneries. Son frère avait essayé de la raisonner mais sans succès. Elle ne faisait rien de mal, elle faisait juste la fête.

27 décembre 2016 :
Le jour de l’anniversaire de la mort de Katie, le peu de stabilité qu’il restait dans la vie de Chelsea vola en éclat. Alors qu’elle se promenait le soir en direction d’une soirée avec son copain, elle vit quelques pas plus loin étendu par terre le corps de sa mère. Elle hurla alors et resta pétrifiée. Elle avait l’impression d’être revenue ce fameux jour. Elle s’écroula et se retrouva à genoux par terre, tremblante. Nicholas se pencha vers elle en lui demandant ce qu’elle avait. Elle releva les yeux et se rendit compte qu’en face d’elle, il n’y avait rien. Elle se releva encore sous le choc et les larmes lui montant aux yeux, aidée par Nicholas, et craqua. Elle lui raconta tout, pour la première fois elle se confiât à quelqu’un d’autre que son frère. Lorsqu’elle eut finit son discours coupé de sanglots, un long silence s’installa. Elle attendait une réaction de son copain, qu’il la prenne dans ses bras pour la rassurer. A la place, il éclata de rire. Il lui dit qu’elle était complètement folle, qu’elle devrait aller se faire soigner parce qu’avoir des hallucinations n’était pas normal, puis partit en lui disant que c’était finit, qu’il ne voulait pas d’une folle comme petite amie. Chelsea resta immobile, ne comprenant pas trop ce qu’il venait de se passer, avant de se mettre en direction de chez elle. Elle n’arrivait pas à se calmer et lorsqu’elle rentra, elle se dirigea vers la chambre de son frère, pour chercher un peu de réconfort. Elle lui expliqua sa soirée, sa vision, et surtout comment avait réagit Nicholas. Il la serra contre lui et ils restèrent ainsi un moment, jusqu’à ce que Chelsea s’endorme. Le lendemain matin, elle se réveilla les yeux encore gonflés de la veille dans les bras de son frère, avec qui elle avait dormit. Elle se leva et alla se préparer, comme un automate. Lorsqu’elle arriva à l’école ce matin-là, elle fut surprise de voir que tout le monde la regardait de travers. En cours, plusieurs bouts de papiers arrivèrent à elle où on la traitait de folle, où on lui disait d’aller se faire interner… A la pause du midi, elle se dirigea vers Nicholas et commença à hurler : « Pourquoi t’as fait ça ? Comment tu as pu faire ça ? Je croyais que tu m’aimais ? » en le voyant rigoler, elle se rapprocha et lui donna un coup de poing de toutes ses forces dans le nez, suivit d’un coup de genoux bien placé, le laissant plié en deux une main sur son nez d’où une trainée de sang commençait à couler, et l’autre entre ses jambes. Elle tourna les talons et s’en alla manger, seule. Les jours qui suivirent, elle ne lâcha pas Aaron, par peur de croiser Nicholas. Elle avait peut-être réussi à lui faire mal une fois mais c’était par surprise. Elle ne voulait pas se retrouver seule face à face avec lui, elle savait qu’elle n’avait aucune chance. Ses hallucinations persistèrent, elle allait souvent se réfugier aux toilettes pour essayer de se calmer sans que personne ne la voit. Il y avait déjà suffisamment de moqueries à son égard. Lorsqu’elle rentrait le soir, après les heures qu’elle consacrait à la musique, elle passait des heures dans son lit avant de s’endormir à pleurer, crier en étouffant les sons dans son oreiller, sans parvenir à se calmer. Un soir, alors qu’il était tard et que, comme à son habitude elle n’arrivait pas à se calmer, elle se leva pour aller à la salle de bain se passer un peu d’eau froide sur le visage. Arrivée devant le lavabo, elle vit les lames de rasoirs, posées sur le rebord. Elle resta plusieurs longues minutes à les regarder, puis, sans s’en rendre compte, elle avait une lame en main, au dessus de son poignet. Lorsqu’elle vit quelques gouttes de sangs couler, elle se rendit compte de ce qu’elle venait de faire et paniquée, elle rinça la lame et retourna vite dans son lit. Elle ne repleura pas cette nuit là, et s’endormit en ce demandant pourquoi avait-elle fait ça. Le lendemain soir, alors qu’elle n’arrivait encore pas à se calmer, elle se rappela de comment elle avait réussi à se calmer, en quelques secondes. Elle se leva donc et traça un trait, puis deux. Les jours passèrent et elle continuait de s’entailler le bras tous les soirs. De plus en plus de traits de plus en plus profonds sur toute la longueur de ses avants bras. Le matin, elle cachait tout cela avec du fond de teint. Un soir, son frère se releva pour boire et la surpris dans la salle de bain, les bras en sang. Il lui arracha la lame des mains et l’engueula. C’était la première fois qu’il haussait comme ça le ton sur elle. Elle se sentit très pris conscience de ce qu’elle était en train de faire et lui promis d’essayer de ne pas recommencer. Il la força le lendemain à aller voir le psychologue de leur établissement, n’ayant pas les moyens de payer un vrai psy. En plus les hallucinations et de sa dépression, elle fut diagnostiquée bipolaire, ce qui expliquait ses sauts d’humeurs fréquents avec ses phases heureuses et ses rechutes. Ne pouvant pas faire grand-chose pour elle, elle a vite arrêté d’aller le voir. Pour éviter de se mutiler, Chelsea avait trouvée une autre alternative. Elle recommença à sortir les week-ends, à aller en boite et s’incruster dans les soirées étudiantes en tenue aguicheuse pour attirer des mecs et se faire payer des verres, n’ayant pas assez d’argent pour le faire elle-même. Plus d’une fois elle se réveilla en compagnie de jeunes hommes dont elle ne se rappelait absolument pas, sans savoir ce qu’elle avait vraiment fait de la soirée. La semaine, son frère ne la laissait pas sortir, parce qu’il y avait cours le lendemain. Elle attendait donc qu’il s’endorme pour descendre boire dans les réserves de son père, trop ivre pour s’en rendre compte. Elle tomba peu à peu dans l’alcoolisme comme son père. Boire était la seule façon qu’elle avait trouvé d’échapper à la réalité. Mais elle attendait toujours que son frère dorme. Il était hors de question pour elle qu’il la voit comme ça. Elle avait déjà assez honte qu’il ait vu ce qu’elle avait fait à ses bras. L’année passa ainsi, monotone, entre journées à essuyer les moqueries, pause musique où elle avait enfin l’impression de vivre, et cuite du soir avant de s’endormir. Le matin, il était rare qu’elle ai des gueules de bois, et quand c’était le cas, la différence avec la tête fatiguée qu’elle avait depuis maintenant plusieurs mois n’était pas flagrante. Les cauchemars ne disparaissaient pas, ils étaient même parfois présents la journée (bien que cela soit assez rare). Lorsqu’Aaron eut dix huit ans, il décida d’aller voir la police, et de leur raconter ce qu’il s’était réellement passé cette nuit-là. Il proposa à Chelsea de venir avec elle ce qu’elle accepta sans hésiter. Lorsqu’ils arrivèrent au commissariat et qu’ils racontèrent leur version, ils furent surpris de voir les policiers septiques. Ils convoquèrent leur père et lui expliquèrent la situation. Celui-ci parût surpris, et, en rigolant, s’excusa pour la blague que ses enfants avaient faite, pensant sûrement être drôle. Les jours qui suivirent, ils retournèrent encore et encore au commissariat, soutenant leur version des fats et leur expliquant qu’ils n’avaient rien inventé, que c’était bel et bien réel. Mais ils étaient considérés comme étant bizarres de tous, et leur instabilité mentale n’était un secret pur personne dans le coin. Leur père n’eut donc aucun mal à les faire passer pour fous.

27 décembre 2017 :
Plusieurs fois ils y sont retourné, ne voulant rien lâcher jusqu’au jour où un soir, il leur père rentra plus tôt et leur annonça qu’il venait de les inscrire dans un établissement spécialisé pour les fous dans leur genre. Indare, une institution scolaire située à Londres. Chelsea étant mineure, elle n’eut pas son mot à dire et Aaron ne voulant pas l’abandonner, il finit par se résoudre à l’accompagner. Chelsea avait déjà entendu parler de cet établissement, elle s’était renseignée quelques mois auparavant sur la classe destinée aux élèves possédant un talent particulier pensant y aller comme musicienne. Puis il y avait eu Nicholas avec qui elle voulait rester et tous les problèmes qui avaient suivis et elle avait complètement oublié tout projet d’avenir. Il était sûr que maintenant, elle ne pourrait plus y aller. Enfin pas dans le programme qu’elle souhaitait. Il leur annonça que leur départ était prévu une semaine après. Etant en vacances, ils décidèrent de rester chez eux à faire leurs valises et préparer leur départ. Chelsea pris bien soin de prendre ses guitares et son clavier, ne voulant pas laisser ses précieux instruments seuls avec son père. Elle prit aussi une robe qui appartenait à sa mère, à lanières noire assez courte sur laquelle se trouve une croix rouge dont les traits passent au milieu et sous sa poitrine avec un peu de dentelle noire en bas. La veille du départ, alors qu’elle était seule avec son frère, elle alla chercher une bouteille de vodka et des briques jus de fruit qu’elle posa sur la table avec deux verres. Elle les servi et commença à boire. Vers minuit, alors que l’alcool avait déjà bien commencé à leur monter à la tête, Chelsea proposa de finir la bouteille dans sa chambre, pour que leur père ne les voit pas. Ils finirent la bouteille à deux, Chelsea avec pas mal de verre d’avance sur Aaron, qui n’était pas habitué à boire tous les soirs comme elle. Elle lui avoua que depuis déjà quelques mois, elle se relevait le soir pur boire pour réussir à dormir. Malgré son état à lui aussi, il réussit à quand même à la réprimander. Ils continuèrent à discuter encore jusqu’à ce qu’ils s’endorment, sûrement pour la dernière fois avant longtemps les deux. Le lendemain, c’est avec une grosse gueule de bois qu’ils allèrent à l’aéroport. Une fois tous leur bagages chargés, ils embarquèrent, l’un à côté de l’autre, plein d’appréhension sur ce qu’allait devenir leur vie dans cet endroit inconnu.


Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Dory
Age : 18 ans
Tu nous viens d'où ? : Je voulais me remettre au rp et je suis tombée sur ce forum. J'ai trouvé le principe sympa et j'ai donc décidé de m'inscrire
Un commentaire ? : Bonjour, je m’appelle Dory. J’ai une maladie qui s’appelle la trouble de mémoire immédiate.




Dernière édition par Chelsea Anderson le Mar 6 Fév - 21:48, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lana C. Thomson
IRS |:| Pensionnaire permanente
avatar
Féminin
Messages : 424
Né(e) le : 14/02/2000
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglos-russe
Commentaires/Citations : Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t326-hello-i-m-kitty-fini http://indare-division.forumactif.com/t482-alexei-thomson

Dim 14 Jan - 20:45
Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche =)




Lana x Alexei:
 


Elle parle en #006699 et ronchonne en russe en #ff3333
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Anderson
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 34
Né(e) le : 27/12/2000
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : quatrième année
Situation amoureuse : célibataire
Nationalité : australienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1167-chelsea-anderson

Dim 14 Jan - 21:10
Merci beaucoup, euh je n'arrive pas à mettre l'image, tu pourrais m'expliquer comment faire s'il te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 707
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Actrice
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t1244-live-a-live http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Dim 14 Jan - 23:20
L'image sur la fiche ? (si c'était l'avatar tu as déjà trouvé visiblement x))

Si c'est l'image dans la fiche elle se met là :

Code:
<img src="IMAGE EN 200*320"/>
C'est la toute première ligne du code =)




Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
En vacances |:| Angleterre + Ecosse
avatar
Féminin
Messages : 783
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : A-levels (ISS - G)
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Dim 14 Jan - 23:54
Re-bienvenue et si tu as une question n'hésite pas à me MP ou a MP Naomi :) Une fois ta fiche terminée, sonne moi que je vienne la valider plus vite :p



Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Anderson
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 34
Né(e) le : 27/12/2000
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : quatrième année
Situation amoureuse : célibataire
Nationalité : australienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1167-chelsea-anderson

Lun 15 Jan - 9:02
Merci mais j'avais que c'était ici,  maisquand je met le lien de l'image ça ne fonctionne pas je sais pas pourquoi, enfin si mais je crois pas qu'elle soit à la bonne place et j'arrive pas à faire mieux ^^'
Et merci Melody
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
Londres |:| Actrice
avatar
Féminin
Messages : 707
Né(e) le : 25/01/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Niveau d'études/Métier : Actrice
Situation amoureuse : Avec Melody ♥
Nationalité : Canadienne
Commentaires/Citations : La peine est comme la neige, elle s'en va avec les premiers rayons de soleil.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t89-the-streets-and-sidewalks-are-my-playground http://indare-division.forumactif.com/t1244-live-a-live http://indare-division.forumactif.com/t148-pnjs-de-naomi

Lun 15 Jan - 18:03
Ne t'en fais pas tout est codé, elle s'affiche comme elle devrait ya pas de soucis ^^




Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Anderson
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 34
Né(e) le : 27/12/2000
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : quatrième année
Situation amoureuse : célibataire
Nationalité : australienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1167-chelsea-anderson

Lun 15 Jan - 20:43
C'est normal qu'elle dépasse ?



La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
En vacances |:| Angleterre + Ecosse
avatar
Féminin
Messages : 783
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : A-levels (ISS - G)
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Lun 15 Jan - 20:45
Oui oui ça me semble normal ne t'en fais pas :)



Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Melody Williams
En vacances |:| Angleterre + Ecosse
avatar
Féminin
Messages : 783
Né(e) le : 14/10/1999
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : A-levels (ISS - G)
Situation amoureuse : En couple avec Naomi
Nationalité : Ecossaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/ http://indare-division.forumactif.com/t88-la-beaute-triste-d-une-fille-perdue http://indare-division.forumactif.com/t726-le-club-des-cliches-screens

Mar 6 Fév - 13:18
Moi la jolie et divine Melody moustachu te déclare pré-validée ! Ta directrice passera sous peu pour te valider avec ma bénédiction !


Fiche approuvée par Melody



Now I'm yours Naomi.. So catch me if you can ♪
J'écris en #ff99cc
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 181
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Mar 6 Fév - 14:08
Bienvenue :)



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Féminin
Messages : 888
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 36
Niveau d'études/Métier : Directrice d'Indarë
Situation amoureuse : Veuve
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus http://indare-division.forumactif.com/t51-pnjs-du-forum

Mar 6 Fév - 14:13
Bienvenue dans le programme de réhabilitation psychologique Potion, chère élève. Vous êtes officiellement admise dans notre établissement.

Voici les règles spécifiques qui s'appliquent à ton personnage, en plus du règlement de l'école :
- Interdiction d'utiliser un rasoir, un compas, un ciseau ou tout autre objet tranchant sans surveillance
- Obligation d'utiliser des couverts en plastique au réfectoire et à la cafétéria
- Ses affaires et sa chambre doivent être fouillées régulièrement pour s'assurer qu'elle ne tentera pas de se faire du mal, et ses blessures seront surveillées pour s'assurer que de nouvelles n’apparaissent pas
- Obligation de rendez-vous trois fois par semaine avec un psychiatre de l'établissement


Voici les liens qui te seront utiles pour tes premiers pas sur le forum :
Listings, pour les classes, les chambres et l'avatar
Suivi psychologique et dossier scolaire, pour tenir compte des notes, éventuelles punitions, soins et autres choses affectant le parcours scolaire de ton personnage
Demandes de rp
Friendships & Adventures
Internet & sms
N'oublie d'ajouter le lien vers ta présentation à ton profil.

Nous espérons que l'école saura t'aider à vaincre tes démons et à prendre un nouveau départ
Martel Ed'Ruecus, directrice de l'IRS
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Anderson
Membre absent
avatar
Féminin
Messages : 34
Né(e) le : 27/12/2000
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 17
Niveau d'études/Métier : quatrième année
Situation amoureuse : célibataire
Nationalité : australienne
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1167-chelsea-anderson

Mar 6 Fév - 21:24
Merci Alexei Thomson ^^
Et je m'occupe de tout ça



La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pamela Anderson
» Pamela Anderson et Peta
» Pamela Anderson célèbre la journée nationale de l'orgasme
» CE QUE BARBARA ANDERSON A DECOUVERT
» dans le jardin des âmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Indarë Reformatory School :: Présentations - étudiants-
Sauter vers: