AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu veux étre mon ami? :p (Alastaireuh)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Ven 5 Jan - 17:29
L'année de Brook a été éprouvante, 2017 était sous le signe du changement vu qu'on l'avait envoyé dans cet Institution pour ados...socialement spécial ou cinglé ça passe aussi. Si au début sa vie voyait un cauchemar à cause de son début de relation avec Krasarc un forge psychopathe qui l'avait tabassé et vidé de son sang, la lumière fut vite revenus pour elle, ses amies Tess, Tessa et Lynn était tout pour elle, puis arriva Sébastien, quelque chose en lui le faisait craquer et malheureusement quand elle parla à Krasarc, elle comprit qu'elle lui faisait du mal puisque apparemment elle l'avait rendu faible et ça il ne voulait pas. Puis Seb à faire sa connerie en se mettant dans un état pitoyable avec de l'alcool parce qu'elle ne lui avait pas donné de signe de vie...tout cela mena Brook à une tentative de suicide, qui fut avortée par Sébastien pour la sauver...et enfin vous connaissez la suite, Krasarc a mordu une nouvelle fois notre traumatisée pour faire royalement enrager le skyzophréne.

Bref tout à mal tourné, mais 2018 commençait et Brook comptait bien prendre les choses en mains. Elle ne voyait plus Krasarc, elle ne savait pas où il était ni ce qu'il faisait et avant toutes ses histoires il avait déjà joué la carte de l'ignorance alors elle ne s'inquiétait pas. A contrario l'étudiante profitait un peut plus de ses copines, elle était sortie avant les réveillons avec Tess, elle avait fait un cours de cuisine avec Lynn et... Tessa? ho non Ca devait faire depuis les déco de Noël que Brook n'avait pas pris du temps pour sa coloc et elle ne l'avais même pas remercié pour le carnet. Bon il fallait qu'elle organise quelque chose pour elle.

Tout en marchant dans les couloirs jusqu'à sortir du bâtiment pour aller dans la cour, la brunette textotais avec Jacob son aide-soignant en lui demandant de l'aide pour faire plaisir à une amie. Elle ne regardait pas devant elle et BOUM
Brook se retrouva sur le cul et quand on porte une jupette d'étudiante, se prendre le béton sur les cuisses nues ce n'était pas agréable. Maintenant qu'elle parlait un peu mieux, elle leva la tête et dit

"Pardon"

Sa voix était encore fluette et faible mais elle se débrouillait bien. Devant elle un groupe de deux garçons et une fille.
Le premier elle le reconnaissait, il s'appelait Bryan un forge qui adorait harceler la pauvre Brook, son pote à côté un peu plus grand était plus son clébard qui le suivait partout et ne répétait toujours ce que le leader disant en gloussant comme un con. Elle ne connaissait pas nom et la fille à côté était une forge aussi qui sortait avec Bryan.
Bryan souriait sadiquement et prit le téléphone de Brook, heureusement elle avait mis un côté dessus et il s'était déjà verrouillé. Il le promena devant le visage blanc de la potion encore assise au sol.

"Tu veux toujours pas pleurer?"

Son jeu du moment était de réussir à faire pleurer Brook, celle-ci tenait bon même si elle ne parlait de ça à personne, elle se sentait entourée donc elle refusait de pleurer, elle savait que si elle parlait à Seb de ça il deviendrait fous, son double ferait une connerie et il finirait en forge, Tess était déjà en forge et Lynn aussi et elle la défendraient mais aurait des problèmes et ça elle ne voulait pas. Elle répondit alors en fronçant les sourcils

"va chier..."

Les deux forges derrière Bryan se mirent à rires aux éclats, mais leurs leadeurs non. Il mit une violente gifle à Brook qui se retrouva couché sur le sol à cause du choquer. Bryan jeta le téléphone au loin dans la cour, au pied d'un étudiant de forge d'ailleurs. Heureusement le portable avait une coque solide et ne se cassa pas... Bryan dit en hurlant sur Brook

"Attend je vais t'aider et cette fois tu louperas pas ton suicide!"

Il agrippa Brook par le bras et la traina sur le sol par son écharpe alors qu'elle se débattait furieuse, le sol griffait ses jambes nues ce qui commençait à lui faire mal.


Dernière édition par Brook Macnay le Lun 21 Mai - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Ven 5 Jan - 21:06


Mes yeux parcouraient le ciel. Voile gris duquel on pouvait voir des petits flocons blancs tomber et recouvrir le sol pavé de la cours. Je soufflais doucement en regardant ce petit spectacle bien apaisant. A l'heure qu'il était il n'y avait quasiment plus de monde dehors et alors que je devais nettoyer la cours, je me retrouvais à fumer ma cigarette tranquillement sans que personne ne vienne m'emmerder. J'aimais ces moments de calme. Les seuls de la journée pratiquement où personne ne venait me parler, essayer d'avoir un brin de conversation avec moi ou taper l'amitié. Si je restais assez calme sur ça, parfois j'ai juste envie de les envoyer chier en leur écrasant mon poing sur la gueule. Mais bon, je ne veux pas risquer de prolonger ma peine plus que de raison. Quoi que...

Alors que je m'évade tranquillement j'entends chahuter non loin de moi. Qu'est-ce qu'ils foutent encore dehors ceux là ? Je penche la tête vers l'arrière et aperçois un petit groupe. Deux gars avec une fille qui me font dos et devant eux une autre fille. D'après leur position ils ont l'air de l'emmerder... non ? M'enfin, ce ne sont pas mes affaires. Puis dans cette école il est sensé ne rien arriver non ? Je continu donc de fumer tranquillement ma clope, retournant mon visage vers le ciel tout en pensant à ce qu'il me restait à faire avant de retrouver ma cellule. Certes cela n'avait rien à voir avec une vrai cellule mais c'était tout comme. Je ne pouvais la quitter que pour suivre des cours ou alors faire mes heures de travaux d'intérêts généraux. Mais pendant que j'y pense, les voix derrière deviennent plus présentent et se font plus entendre. Je m'apprêtais à gueuler quand le son d'une gifle se fit entendre. Je me redressais alors pour voir ce qu'il se passait réellement et c'est là que je vis plus clairement qui était la victime dans tout ça. De ce que j'avais cru comprendre elle s'appelait Brooke. Et elle était connu dernièrement pour avoir fait une tentative de suicide. Même si je me fichais des ragots généralement, cette petite histoire m'était resté en tête car elle me rappelait certains souvenir assez douloureux. Je tiquais d'ailleurs en y repensant. Quoi qu'il en soit cette fille était en ce moment même entrain d'être salement emmerdé.

Je me relevais alors de mon banc et m'apprêtais à avancer quand je vis le téléphone de la jeune femme glisser jusqu'à moi et s'arrêter sous mon pied. Je récupérais ce dernier que je rangeais dans une de mes poches avant de me rapprocher du petit lieu de lynchage. Je déteste ce genre de scène, surtout quand les gars se mettent à plusieurs contre une personne. Ça avait le don de vraiment m'énerver et d'ailleurs je sentais mes nerfs se tendre et mes poings se serrer. Celui qui semblait être le chef de la bande trainait la jeune brune par terre via son écharpe et les autres regardaient en se marrant. Je posais finalement ma main sur son épaule en arrivant à sa hauteur. La surprise se lut dans son regard quand il s'aperçut de ma présence. Assez calmement je lui lançais

" Je te prie de bien vouloir lâcher cette jeune femme et la laisser partir. "

C'était plus clair comme demande non ? Bien entendu, je ne devais pas m'attendre à ce qu'il coopère d'entrer de jeu. Après tout il avait un petit public et se devait de respecter son rôle de leader. Je comprenais... vraiment. Mais cela m'énervait plus qu'autre chose encore. Gardant un visage calme et impassible, je regardais le trou du cul qui me faisait face tout en serrant la mâchoire. Calme... reste calme Al...

" Et t'es qui pour me donner des ordres toi ? Retourne ramasser les papiers larbin et ferme ta grande gueule. "

Me lança-t-il avant de se retourner pour continuer son petit office avec la jeune femme. Sérieusement ? Ses acolytes riaient comme pas possible et je les fusillais du regard. Le jeu avait assez duré.
Reposant ma main sur son épaule, je le fis se retourner et écrasa violemment mon poing sur son nez, le cassant sur le coup. Je jurais presque l'avoir senti s'enfoncer dans sa gueule de con. Le coup fut tel qu'il en perdit l'équilibre et s'écrasa violemment sur le sol, laissant ses potes bouche bée et choqué. Lorsque la surprise fut passé, celui qui le suivait comme un gentil petit toutou se jeta sur moi dans le but de faire... je sais pas... quelque chose peut-être. Je le repoussais d'un simple coup de pied en plein estomac et il tomba lui aussi sur le sol, à genoux, se cramponnant le ventre. Le souffle court. Quand à la fille, elle se mit à hurler avant que je ne lui mette la claque de sa vie.

" Je ne suis plus d'humeur à plaisanter, tu prends tes deux potes et vous vous tirer de ma vue. Si jamais j'entends que vous avez une nouvelle fois fait chier la merdeuse derrière ce ne sera pas une claque ou un coup de poing que vous prendrez c'est clair ? Je m'assurerais qu'on ne retrouve plus vos corps... "

J'étais sérieux ? Complètement oui. Et mon visage devait bien le montrer. D'ailleurs, je me faisais violence pour ne pas succomber à la tentation de le faire de suite. Je détestais vraiment ce genre de personne et ils avaient bien dû le comprendre désormais. Je regardais la fille redresser le balourd qui se tenait le ventre avant de les voir partir en tenant ce qui leur servait de chef. Je ne les quittais pas des yeux avant d'être sûr qu'ils ne soient plus dans mon champs de vision puis je me retournais vers la brune a qui je tendais la main pour l'aider à se relever. Une fois fait je glissais ma main dans la poche pour en ressortir son téléphone portable et le lui tendre.

" Je crois que ceci pour appartient. "

« Tu veux être mon ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Sam 6 Jan - 0:42
Brook sentait l'écharpe se serrer de plus en plus autour de sa gorge. Ce type était cinglé, il se rendait de compte de jusqu'où il allait juste pour réussir à la faire pleurer? Au bout de quelques secondes qui semblaient une éternité, Bryan lâcha l'écharpe et se stoppa. Brook se mit à genoux et retira l'écharpe rapidement sans trop comprendre ce qui se passait. Une voix inconnue résonnait non loin d'elle, apparemment quelqu'un prenait sa défense et cela ne plaisait pas du tout au leadeur du groupe qui ne se démontait pas. Brook sentit le regard du chef sur elle, apparemment il allait recommencer. Brook prit dans son sac qui s'était renversé au sol un crayon qui trainait et le serra dans sa main prête à se défendre cette fois-ci.

Un bruit de crâne fracassé résonna dans la cour, Brook grimaça de dégout et tourna la tête sur le côté pour voir Bryan le visage en sang s'effondrer à coté d'elle. Elle se tourna pour s'assoir sur le sol face à son sauveur qui venait aussi de calmer la deuxième Forge. Ce fut ensuite aux tours de la nana de se manifester en hurlant mais le grand gaillard la calma tout de suite de sa voix autoritaire.

Lorsqu'elle l'entendit l'appeler merdeuse, elle grimaça et gonfla ses joues ce qui lui donnait un petit air de hamster frustré.

Rapidement le groupe de Forge partit en courant. Une main bien plus grosse que la sienne s'approcha d'elle et Brook la fixa, puis elle leva les yeux et croisa le regard de son sauveur qu'elle reconnut. C'était un forge, elle l'avait croisé une ou deux fois et d'âpres ce qu'elle avait entendu il était dangereux et ne sortait de sa chambre que pour les cours et ses travaux d'intérêt généraux. Néanmoins il l'avait aidé, alors Brook se sent redevable et elle prit sa main chaude pour se relever. Son écharpe était desserrée et tombait de chaque côté de ses épaules montrant une légère trace rouge sur sa gorge qui ne restera surement pas.

Elle rangea son crayon dans sa poche une fois debout et la Forge lui tendit son téléphone en lui disant que s'était à elle. Elle prit doucement et vérifia qu'il n'était pas cassé. Elle leva la tète vers lui car il était bien plus grand qu'elle est donc elle devait renverser sa tête pour réussir à bien le voir.
De sa voix fluette elle lui dit en souriant tendrement.

"Merci... Tu t'appelles... Alastair je crois non? j'ai entendu parler de toi, un peut. Moi c'est Brook "


Elle continuait de le fixer en souriant pensant se faire un nouvel ami. Elle se dandinait un peu gênée et lui demanda doucement.

"Je peux t'aider? je t'ai déjà aperçu entrain de nettoyer la cour...comme ça je te remercie pour l'aide"

Elle était loin de se douter que ce type était le même style que Krasarc, sauf que Krasarc lui l'aurait sauvé juste pour pouvoir mieux la frapper ou mieux se nourrir de son sang pour alimenter sa psychose bizarre.
Qu'il reste avec elle ou qu'il refuse, Brook ne le laisserait pas partir, elle comptait bien le coller pour sympathiser.


Dernière édition par Brook Macnay le Sam 13 Jan - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Sam 13 Jan - 14:27


Cette école était rempli de trou du cul dans le genre. Des gars se sentant supérieurs aux autres parce qu'ils avaient fait telle ou telle connerie. Du coup ils pensaient instaurer la peur et quand ce n'était pas le cas, n'hésitaient pas à user de leur pseudo force pour asseoir une quelconque domination. De ce que je comprenais, bien que je n'était au courant de rien, la petite brune tenait tête au groupe depuis quelque temps et ces derniers essayaient par tout les moyens de la faire craquer. Un petit jeu malsain pour la pousser de nouveau à se taillader les veines. Et ce n'était que pour ça que j'avais réagis. En temps normal, les histoires ne me concernent pas. Loin de moi l'envie de prendre la défense des plus faibles, ils n'ont qu'à se ressaisir et se mettre un coup de pied au cul pour avancer. Mais cette histoire faisait échos à une partie de ma propre histoire et je me sentais l'obligation de venir porter secours à cette gamine qui se faisait traîner par terre. Si je ne faisais rien, elle risquait de prendre pas mal de coup. Puis les entendre rire comme des imbéciles me gonflait de plus en plus. Tellement que j'avais réellement envie de leur déboiter la gueule maintenant.
Et ce fut fait en quelques petits coup bien placés. C'était donc ça les terreurs de l'école ? Minable comme pas possible. Même un gamin de cinq ans saurait mieux se défendre. Ils ne valaient pas plus de coup, même si l'envie me démangeait. Je les laissais donc partir avec ce goût de défaite qui allait les travailler un petit moment. Je risquais même quelques représailles, mais je m'en foutais. Que ça vienne d'eux ou de la direction d'ailleurs. Je rendais son téléphone à la gamine avant de me retourner pour reprendre mon service et le nettoyage de cette satané coure. Mais c'était sans compter sur la brunette qui se mit devant moi et commença à me parler. Sérieusement ? Je baissais la tête pour la regarder alors tout en soufflant légèrement, déjà soulé par sa présence.

« Je sais qui tu es... maintenant si tu veux bien m'excuser, j'ai du travaille à faire. »

Lui lançais-je alors sans aucune sympathie. Je n'étais pas là pour faire copain-copain mais pour purger ma peine, obtenir un diplôme à la con qui ne me servirait pas et partir ensuite. Je ne comptais pas réellement faire ma vie ici. Trou paumé comme je l'appelais même si c'était loin d'être le cas. Mais ce pays ne m'avait apporté merde sur merde et je ne voulais pas continuer sur cette voie. J'attrapais alors le balais et recommençais à frotter le sol de la coure, mettant les feuilles et autres papiers dans un coin, en un tas avant d'aller chercher une grosse poubelle. Mais la gamine était toujours présente et me posa une nouvelle question. Du moins elle se proposa à mon aide pour me remercier de l'avoir aidé.

« Ecoute, c'est bien gentille de ta part je le reconnais mais là tu me gonfles. Je t'ai pas aidé pour avoir de l'aide en retour. Je m'en sors très bien tout seul. »

Bon j'avoue c'était peut-être un peu froid pour elle mais c'était comme ça. Je fonctionnais de la sorte avec tout le monde et je n'avais nullement besoin qu'une merdeuse me tape l'amitié. Surtout que, en voyant comment elle se comportait là, j'étais quasiment sûr qu'elle allait parler encore et encore et me souler avec un tas de question. Pas envie de faire la discussion, je voulais juste terminer de nettoyer dans les temps avant qu'un putain de pion ne vienne me prendre la tête et me mettre une énième retenue. Je continuais alors de balayer sans prêter attention à la brunette dans mon dos. Je ramassais les feuilles avec une immense pelle à neige et déposais le tout dans la poubelle que j'avais ramené plus tôt. Là je me dirigeais dans les locaux pour entreposer le tout avant de fermer à clé et de partir faire un dernier tour de la coure. Histoire de vérifier que le travail était correctement effectué. Je savais que quelqu'un allait passer dernière moi pour vérifier mais j'aimais le faire avant. Si jamais la dite personne trouvait quelque chose, je savais dans ce cas qu'elle faisait en sorte de m'emmerder et rien de plus. Comme se fut déjà souvent le cas. Je faisais le tour et entendais des pas dans les neige juste derrière moi. Un petit coup d’œil par dessus mon épaule pour voir Brook me suivre.

« Tu comptes faire le toutou longtemps à me suivre comme ça ? Il fait froid, rentre dans ta chambre. »

« Tu veux être mon ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Sam 13 Jan - 20:55
Brook était un peu surprise, enfin non pas tant que ça, il savait qui elle était donc soit tout comme Sébastien il avait vu à l'époque l'avis de recherche de l'orpheline ou aux infos sa libération récente, soit...les bruits de couloir sur sa tentative de suicide. Dans tous les cas il était hors de question qui la voit comme cette paumé muette suicidaire violé et soumise, elle n'était plus comme ça, maintenant elle était une femme libre et ses rendez-vous médicaux plus sa liaison avec Seb avait fait d'elle une fille plus sûre d'elle et surtout...elle avait retrouvé la parole.

La potion décida alors de proposer son aide vu qu'il avait du boulot à faire, mais celui-ci lui sortis qu'elle commençait à le gonfler ce qui la fit sourire, c'était son talent, faire chier les gens et du coup après bah...les gens s'attachaient à elle, la preuve elle avait fait a avec Krasarc malgré tout ce qu'il lui avait fait.

Tandis qu'Alastair nettoyait la cour, Brook ramassait les quelques déchets qu'il n'avait pas vus pour les mettre aussi dans la poubelle, le tout sans le gêner. Et lorsqu'il partit dans les locaux, elle le suivit en tenant son sac de cours.
Il retourna ensuite dans la cour et Brook le suivit avec son visage neutre, son regard bicolore lui donnait encore un petit air original et parfois ténébreux, mais elle le suivait en silence. Lorsqu'il jeta un œil par-dessus son épaule il lui parla, il était toujours aussi froid, d'ailleurs il la compara à un chien et il parla du froid et de sa chambre ce qui fit sourire Brook, avec une peu d'arrogance elle lui répondit.

"Ce toujours moins froids que ta façon de me parler..."

La petite glue lui tira la langue et elle s'éloigna comme si elle acceptait de s'en aller. Elle attendit qu'il baisse sa garde , qu'il pense qu'elle rentrait dans son dortoir, sauf que quand elle se tourna et vit qu'il était de nouveau concentré sur la cour pour vérifier s'il n'avait rien oublié, elle se baissa et de ses mains nues elle fit une grosse boule de neige qu'elle lança en plein dans le dos de Monsieur Ronchon, sans faire exprès de la neige alla dans la nuque du forge et Brook le nargua en se dandinant dans une petite danse de la victoire comme elle avait fait à Tess ce qui avait arraché un fou rire à son amie, mais Brook se doutait que cette petite danse ne ferait pas rire Alastair, par contre il avait l'air d'aimer les défis ou ce genre de jeux de provocation, alors elle se pencha à nouveau et prépara une nouvelle boule, profitant de la surprise du jeune homme qui s'était surement pas attendus à tout ça, elle en jeta une nouvelle sur lui en ricanant.

"Allez dérides-toi un peut nounours ça fait du bien et c'est bon pour le moral"

Si jamais Alastair décidait de se venger elle se tiendrait prête à courir même si elle ne courrait pas vite, elle avait envie de le dérider un peu et surtout de montrer qu'elle n'était pas celle dont il avait entendue parler.
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 14 Jan - 20:26


Je crois qu'elle ne comprenait pas ce que je lui disais. J'avais pourtant l'impression de parler la même langue qu'elle non ? Du moins nous avions conversé rapidement et elle avait l'air de comprendre à ce moment là. Je lui avais demandé de rentrer chez elle et de me laisser seul. Que je n'avais nullement besoin de son aide ou d'un quelconque remerciement. Mais elle restait là, dans la cours, à quelques mètres de moi, à ramasser des papiers aussi et les mettre dans la poubelle. Que ne comprenait-elle pas à la fin ? Je soufflais alors en la voyant faire. Bordel mais vous allez encore me tester longtemps comme ça ? Demandais-je en regardant vers le ciel... Je ne croyais pas en Dieu. En l'existence d'un quelconque Dieu. J'étais plutôt du genre à croire que ce que je voyais. Mais s'il en existait un, alors il devait bien s'amuser à me tester ainsi. A voir jusqu'où je pouvais gérer ma colère. Ne voulant pas me battre avec une débile incapable de comprendre quelques mots simple, je la laissais alors faire si cela l'amusait et continuais mon travaille tranquillement. Le côté positif était qu'elle ne m'adressait pas la parole. Me laissant alors assez tranquille. Soit.

Je finissais par ranger le matériel utiliser et refermer le tout dans la salle prévue avant de repartir dans la cours pour en faire un dernier petit tour. Je pense que tout avait l'air en ordre. Je pouvais maintenant rentrer me mettre au chaud dans ma chambre. Et la brunette pourrait en faire autant. Ce que je lui disais d'ailleurs. Au lieu de faire le petit chien à son maître, qu'elle retourne chez elle. Mais elle me rétorqua quelque chose que je ne compris pas vraiment. Et je ne perdais pas de temps pour le lui signaler.

« Justement, si ma façon de te parler te dérange alors casse toi gamine... »

Bah ouais, fallait pas être con pour traîner avec des personnes qu'on ne supporte pas. Ma façon de te parler ne te plait pas ? Je t'en prie laisse moi tranquille alors. C'est trop froid pour toi ? Je viens de te dire de rentrer au chaud alors bouge ton petit cul hors de ma vue. Et d'ailleurs c'est ce qu'elle fit. Je la voyais partir sans dire un mot ce qui me fit sourire. Elle n'était peut-être pas si con que ça.

« HEY ! »

Lançais-je en sentant du froid me parvenir dans la nuque. Je me retournais pour voir le visage de la brune tout sourire après m'avoir jeté une boule de neige. Sérieusement ? Elle a cru quoi ? Que j'étais son pote ? Dansant pour avoir réussi son coup, elle refit une boule qu'elle me rejeta dessus. J'esquivais cette dernière pour éviter de la prendre en pleine gueule cette fois. Et le pire c'est que je me surprenais à entrer dans son jeu en prenant à mon tour de la neige que je compactais en boule pour la lancer sur la brunette.

« Nounours ? Sérieusement ? T'as pas froid aux yeux toi... »

Lui lançais-je alors en souriant un peu, quelque peu amusé je l'avoue. Pourquoi ? Je ne savais pas trop. Mais c'était la première assez sympathique que je croisais. Et puis, je dois avouer que son histoire me touchait un peu en y repensant. M'enfin, elle ne devait tout de même pas péter plus haut que son cul quand même, je veux bien être gentil mais cinq minutes...

« Tu veux être mon ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Mar 16 Jan - 10:22
Brook venait d'attirer son attention avec la boule de neige. Difficile de dire s'il était content, pas content ou qu'il s'en fichait, mais Brook elle était contente d'avoir attiré son attention. Elle fit sa petite danse de la victoire et prépara ensuite une nouvelle boule de Neige qu'elle lança dans sa direction, d'un geste simple et assuré il esquiva la boule. L'homme à la tignasse rouge vif se pencha pour prendre une boule de neige qu'il compacta dans ses mains et lança en direction de la brunette qui se mit sur le côté pour éviter la boule. Celle-ci s'écrasa contre son épaule laissant une trace blanchâtre sur son blouson d'Indare.

Brook l'avait appelé Nounours, il lui annonça qu'elle n'avait pas froids aux yeux ce qui la fit rire de bon cœur. Elle lui tira la langue et dit.

"Non, je sais que tu me feras pas de mal, tu m'en aurais déjà fait sinon"

Brook se pencha à nouveau et ramassa de la neige, elle ne comptait pas la jeter sur lui cette fois. Elle s'amusait à la façonner entre ses mains nues qui commençait à rougir à cause du froid. La fille aux yeux bicolores fixa le tueur forgé et lui dit d'une voix douce.

"Tu as dit que tu me connaissais...mais je crois que tu connais que ce qu'on raconte de moi. Certaines choses ont été modifier. "

Brook était loin d'être idiote, elle savait ce qu'on disait dans les couloirs. La traumatisée violée, séquestré dans un sous-sol depuis sa plus tendre enfance, ou bien encore la suicidaire qui a pas sus choisir entre ses deux plans culs... Bref rien de très glorieux, alors que la réalité est tout autres. Elle pensait être amoureuse de son bourreau Krasarc, mais en réalité elle se rend compte depuis peu qu'elle avait pour lui une grande affection, son cœur s'est ensuite mis à battre pour Sébastien et le soir de sa tentative de suicide, tout est devenus incontrôlable. Seb l'a empêché de faire une connerie, Krasarc a débarqué et a voulu faire passer Sébastien pour un agresseur alors que c'était lui qui venait de la mordre... Brook au final s'est arraché un morceau de chair au poignet, mais pas pour mourir...pour faire diversion et sauver Sébastien de l'isolement et de la section Forge, la frontière est fine entre les potions et les forges, il suffit d'une agression pour finir à Forge et Seb ne supporterait surement pas cette section et la rage de son double serait favorisé.

Brook afficha un petit sourire et dit à Alastair

"J'ai dit que j'avais entendu parler de toi...mais moi j'écoute pas le bruit de couloir, voila pourquoi je me suis pas sauvé quand tu as voulu me dégager"

Brook était sincère et surement une des rares à ne pas écouter les bruits de couloir, elle se fichait bien de ce que pensait les autres tant que ses proches sont au courant des vraies choses.

La traumatisée ne sentaient plus ses doigts, il commençait à devenir bleu d'ailleurs. Elle baissa la tête sur la boulle de neige parfaitement ronde . Elle se pencha pour la poser sur un banc pas loin et elle porta ses mains à sa bouche pour souffler dessus en grimaçant un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Sam 20 Jan - 16:56


Petite bataille de boule de neige. Alors que la nuit tombait et que le froid s'installait plus fortement dans la cours. Je venais de finir de nettoyer cette dernière et plus aucun papier traînaient. D'ailleurs, il me semble que la merdeuse qui me suivait depuis que je l'avais aidé un peu plus tôt avait elle aussi fait un peu de nettoyage. C'était gentille je le reconnaissait, mais je n'avais pas besoin de son aide. C'est même elle qui avait entamer cette pseudo bataille improvisée. Qui s'arrêta assez rapidement d'ailleurs. Elle souriait et essayait, pour une raison inconnue, de me faire sourire et de me dérider. Bien essayé gamine mais ça ne marchera pas. Désolé pour toi et tes efforts.

« T'es un peu trop confiante tu sais... »

Elle ne me connaissait pas. Ne savait rien de moi et pourtant, était sûre que je ne lui ferais aucun mal. Qu'elle ne risquait rien avec moi. Que savait-elle de ce dont j'étais capable ? Je pouvais très bien lui faire croire qu'elle était en sécurité pour mieux la détruire ? Oui oui, il existe ce genre de personne malheureusement. Ce n'était pas mon cas. Du moins pas avec une gamine aussi gentille qu'elle. Mais elle n'en savait rien. Elle ne pouvait savoir ce qui pouvait se passer avec un inconnu.

« Je n'ai pas dit que je te connaissais. J'ai seulement dis que je sais qui tu es. Ton identité. Brook Macnay. Rien de plus. Le reste n'a que peu d'importance pour moi et je n'écoute personne. »

Comme ça c'était clair. Je ne savais rien d'elle et n'écoutais pas les commérages des jeunes de cette institution. J'en avais rien à faire. Personne ne m'intéressait en même temps. Je comptais juste purger ma peine et me barrer vite fait bien fait de cet endroit. Alors que je regardais la jeune fille et me rapprochais d'elle, je la vis poser sa boule de neige, parfaitement ronde d'ailleurs, sur un banc et essayer de se réchauffer les mains. En même temps, jouer avec de la neige mains nues, voilà les résultats. Je soufflais alors en retirant mes gants et en les lui tendant.

« T'auras de meilleurs résultats en enfilant ça. Pour le reste, que tu écoutes ou non les bruits de couloir, je m'en fiche. Tu fais bien ce que tu veux et tu crois bien ce que tu veux. Ne soit pas naïve seulement, je suis loin d'être un enfant sage. »

« Tu veux être mon ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Mar 23 Jan - 13:44
La bataille de boules de neige pris vite fin, les mains de la jolie Brook était glacée et la nuit commençait à tomber tout comme la température déjà basse. La jeune femme aurait pu retourner aux dortoirs pour faire ses devoirs, mais au lieu de ça elle préférait rester avec le grincheux. Son visage angélique l'admirait, elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle se sentait en confiance avec lui et en sécurité comme avec un grand frère. Beaucoup plus petite que lui en taille, elle levait la tête pour pouvoir le regarder tout en gardant son sourire, un sourire qu'elle gardait depuis qu'il avait dit connaitre son identité mais ne pas s'intéresser à son histoire et aux bruits de couloir.
L'étudiante frottait ses mains et soufflait dessus pour les réchauffer. Grincheux se mit à soupirer alors qu'il venait d'approcher de la jeune fille qui n'avait eu aucun mouvement de recul. Il retira ses gants et les lui tendit en l'informant encore une fois que quoi qu'elle pense ou dise il s'en fichait. Il ajouta aussi qu'elle devait quand même se méfier car il n'était pas un enfant de chœur.

Brook baissa la tête dessus et emproie à ses souvenirs qu'elle avait enfouis depuis des semaines. Elle enfila les gants en reniflant car quelques larmes menaçaient de couler de ses jolis yeux bicolores. Une larme réussit à rouler et Brook murmura la voix étranglée, comme souvent elle pouvait passer du rire aux pleure. La dernière fois qu'elle a pleuré c'était quand Sébastien l'évitait à cause de Krasarc.

"Je le sais ... mais toi tu ressembles à un méchant alors je me sens en sécurité. Le seul qui ressemblait gentil m'a...bref"

Et oui si on regarde un peuvent les connaissances de Brooky, elle ne côtoie que des gens physiquement mauvais ou au passé violent. Lynn est pyromane, Tess une ancienne dealeuse, Seb à un double maléfique, Tessa s'est tiré une balle dans la tête...la seule personne normale et gentille en apparence qu'elle a connue s'appelait Mayers, un infirmier gentil pour beaucoup mais qui l'a kidnappée, séquestré et violée... voila pourquoi elle se sentait si bien avec les Forges et les Potions instables.
Nerveuse Brook ressentait une envie, un vieux démon. Elle se passa la main sur le coup sous son écharpe et ses ongles se mirent à gratter nerveusement sa peau qui rougissait déjà. Elle recommençait à abimé son épiderme pour se calmer en fixant la neige au sol. Son corps se crispait, elle n'aimait pas être rejetée, elle avait besoin qu'on l'aime et qu'on tient à elle, elle sentait son coup chauffer malgré le froid, sa respiration se saccadait doucement, petit à petit alors que son regard se concentrait sur la neige et les deux paires de chaussures l'une en face de l'autre. Elle murmura paniqué.

"Tu devrais partir... je t'ennuie"

Elle cessa de se gratter. Sa peau était à vif , brulait et une fine couche de sang se formait que son écharpe avalait déjà comme une éponge. Elle soupira et contourna le géant pour le laisser tranquille. Elle alla s'assoir dans la neige contre un arbre qu'elle connaissait bien, Sébastien avait tenté de s'y pendre. Le froid de la neige s'immisçait sous sa jupe agressant ses cuisses nues. Elle prit dans son sac le carnet que Tessa lui avait offert, un crayon et elle commençait à se calmer en griffonnant sur les pages blanches.
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 28 Jan - 14:31


Pourquoi attirais-je autant les gens en ce moment ? Je n'étais pas un nouveau dans l'établissement et pourtant, les gens agissaient comme si c'était le cas et voulaient me connaître. J'avais longtemps fait en sorte d'éviter les ragots mais dernièrement on parlait de plus en plus de moi et cela me soulait de voir certaines personnes venir essayer de squatter l'amitié. Si t'as pas voulu me connaître avant pourquoi maintenant ? Parce que ça parle de moi ? Tu veux être dans l'effet de mode ? Voilà ce que je pensais des gens en général qui venait me parler et me tenir compagnie ces derniers jours. Et pour le coup, Brook ne dérogeait pas à la règle. Même si dans un sens ce n'est pas elle qui est venu vers moi mais moi qui est fait le premier pas. Aurais-je dû la laisser se démerder avec la bande ? Peut-être... Mais au fond je ne le pouvais pas. la seule fois où j'avais laisser les choses se dérouler sans m'en mêler, elle était morte. Je ne pouvais donc pas laisser le même schéma se reproduire. Même si je ne connaissais pas la personne ici. Elle commençait de plus à se confier et je ne savais pas quoi dire ou quoi pour que cela s'arrête. L'écouter signifierait me rapprocher d'elle et prendre le risque de la perdre et d'en souffrir de nouveau. Chose que je ne voulais pas. Mais l'entendre pleurer commençait à avoir raison de moi. Putain vous savez y faire les filles...

Les yeux fixant la neige à mes pieds je ne savais pas quoi faire. j'étais pris au dépourvu. Encore plus quand au moment de relever mon regard je tombais sur un spectacle qui me glaça le sang. A moi... faut le faire quand même. Elle commençait à se mutiler. Je ne pu réagir et quand je le voulu c'était déjà trop tard. Elle m'avait contourné et était partie se réfugier sous un arbre. Pétrifié sur place, sans bouger ni parler, j'avais encore en tête l'image de son cou rouge sang qu'elle avait nerveusement gratté. Elle se faisait alors du mal dès que cela n'allait pas dans son sens ? Je ne comprenais pas. J'étais mitigé entre la colère et l'empathie. L'envie de lui tirer une claque pour la réveiller et celle de la prendre dans mes bras pour la calmer. Putain... que devais-je faire ? Devais-je continuer à agir aussi froidement et la laisser dans sa merde ? Ou devais-je commencer à agir de sorte à me sortir moi-même de ma propre merde en m'ouvrant aux autres ? Merci la psy sérieux... Je me tournais alors et me dirigeais vers elle. Assise sur la neige à gribouiller sur un bout de papier. Je retirais alors mon manteau et rapidement, soulevais la gamine par le col. Je jetais la veste par terre et l'assis dessus, évitant ainsi qu'elle ne s'abime encore plus avant de tomber à ses côtés. Bon... j'avoue j'aurais pu faire ça de manière moins brute mais bon faut pas trop en demander.

« Tu... tu ne m'ennuie pas... Je suis juste pas à l'aise avec les gens... »

Lui lâchais-je alors doucement sans la regarder dans un premier temps. Puis la curiosité était trop grande et me tournant vers elle, j'attrapais son écharpe et l'abaissais pour voir les dégâts. Grimaçant alors en voyant le résultat. La peau de son coup était griffé jusqu'au sang sur une bonne partie et le reste de son cou en était bien rouge. Je ne pouvais m'empêcher de me dire que j'étais en partie responsable du résultat. Quelqu'un d'autre j'aurais pu en avoir rien à faire mais la petite avait une sorte de pouvoir sur moi et l'envie de la protéger se faisait de plus en plus ressentir.

« C'est vilain tout ça. On devrait aller te soigner qu'en dis-tu ? »

Je ne lui laissais pas vraiment le choix mais bon, je devais éviter d'agir trop brutalement. Je lui tendais même la main ce qui signifiait beaucoup, surtout me connaissant.

« Tu veux être mon ami ? »







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Lun 29 Jan - 11:27
Griffonner les pages de son carnet était devenus un TIC nerveux, et d'après le psy c'était un bon point, car au lieu de se mutiler, elle mutilait le papier et c'était mieux. La neige brulait sa peau mais elle s'en fichait, elle avait mal au cœur, le rejet était quelque chose de dure pour elle, elle n'aimait pas être mise de coté, et bizarrement cela ne venait pas de son kidnapping. C'était plutôt les séquelles de son abandon, elle ne savait rien de sa famille, elle savait juste qu'ont l'avais mis dans un carton devant l'orphelinat quand elle était bébé. Elle avait un an exactement d'après ce qu'on lui avait dit à l'époque. Pour le coup Brook agrandi sans identité, et Macnay était le nom que sa mère lui avait donné mais impossible de trouver des traces de cette famille qui ne vivait plus en Angleterre apparemment.

Plongé dans ses pensées, Brook n'entendit pas les pas lourds qui écrasait la neige, ceux d'Alastair... Une main robuste agrippa la traumatiser par le col et la souleva. Sa voix pleine de surprise couina.

"Mais!"

Puis elle retrouva vite le sol. La neige gelée disparut sous ses cuisses laissant place à un blouson bouillant. Brook tourna la tête de gauche à droite pour regarder le blouson, puis elle releva la tête surprise les yeux rouge vif à cause des larmes. Son œil rouge était perçant et pouvait faire peur , c'était un des effets secondaires des larmes, le sel de ses larmes faisait briller le rouge de son œil blessé. Le corps lourd du forge tomba à coté d'elle. Voilà qu'il venait de s'assoir à coté d'elle...alors qu'il n'avait fait que la rejeter depuis le début. Brook tourna la tête vers lui et s'essuya les yeux d'un revers de manche. Sa voix lourde et pesante lui confia qu'il avait du mal avec les gens. C'était surement pour cela qu'il la rejetait alors.

Brook sentit la tristesse envahir l'ambiance. Elle tourna la tête pour se concentrer à nouveau sur son cahier qu'elle continue de griffonner. Elle faisait des dessins, depuis qu'elle était avec Sébastien, celui-ci lui apprenait à dessiner et elle faisait de gros progrès. Elle avait commencé à dessiner l'homme aux cheveux rouges.

Alastair baissa doucement l'écharpe qui cachait les effets du stresse chez Brook. Il lui proposa alors d'aller soigner ça et lui tendit la main. Brook tourna la tête vers cette main chaleureuse et elle soupira.

"Merci."

Elle se doutait que ce n'était pas son genre de proposer son aide, et Brook ne voulait pas refuser au risque de le vexer surtout que d'un coup il faisait des efforts pour être plus cordial avec elle. Elle crispa un peu son visage pour faire un sourire gêné et lui confia.

"Je peux pas aller à l'infirmerie...s'ils voient ma blessure ça va nuire à mes progrès"

Elle prit tout de même sa main et lui proposa gentiment.

"J'ai de quoi me soigner dans ma chambre et puis si on reste ici tu vas attraper froids à cause de moi"

Brook ne voyait pas à mal de l'inviter dans sa chambre, Tessa était surement à son club de gaming. Toujours assise sur le manteau, Brook fixait Alastair et lui demanda.

"On peut aussi rester ici, mais dans ce cas-là je te rends ton blouson...je ne veux pas que tu sois malade à cause de moi".

En fonction de son choix, soit Brook se lèvera en lui tenant la main pour aller se soigner, soit elle restera contre cet arbre pour discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Dim 4 Fév - 15:53


C'était pas vraiment mon truc d'aider les gens. En temps normal je restais dans mon coin et laissais les choses se dérouler. A part si on venait directement mes casser les couilles. Mais là, j'avais aidé la petite et cette dernière s'était alors mise à me coller. N'ayant pas l'habitude de ce genre de comportement j'avais tout fait pour la rejeter et continuer tranquillement mon travail. Mais cette dernière avait continuer jusqu'à partir d'un coup en pleurant et en se faisant du mal. Si je laissais les gens de côté généralement je ne pouvais pas le faire à ce moment là. Je ne voulais pas être la cause des troubles de la petite et la voir se mutiler à cause de mon rejet. Même si c'était elle qui avait un problème, je ne pouvais pas passer à côté sans rien dire et sans rien faire pour elle. Ouais, même moi je ne me reconnaissais pas là. Revenant vers elle, j'avais soulevé son petit corps tout léger pour jeter ma veste sous ses cuisses et la relâcher sur le sol avant d'en faire de même. Ouais déjà le cou, faudrait pas non plus qu'elle se gèle la peau du cul.
D'ailleurs j'en profitais pour abaisser son écharpe et regarder les dégâts. Franchement elle n'allait pas bien cette merdeuse. Se faire ça quand même. Tout ça parce que je ne voulais pas qu'elle me colle. Et en plus on ne se connaissait pas. J'imaginais alors si un de ses proches l'envoyait chier elle devait faire bien pire alors. Faut arrêter d'être aussi timbré les meufs...

« Je peux forcer la porte de l'infirmerie et prendre de quoi te soigner s'il le faut. Mais bon si tu as de quoi te soigner dans ta chambre alors pourquoi pas. T'es sûre que c'est ok ? Je suis pas sensé aller dans d'autres chambres que la mienne donc bon... »

Ouais dans un sens je risquais gros. Après mon travail je devais rapidement rejoindre ma chambre et m'y enfermer pour le reste de la nuit. Aller dans une chambre n'était pas vraiment autoriser la nuit et encore moins la chambre d'une fille. Rapidement les gens pouvaient alors faire des rapprochement inexistant qui pourrait nuire à tous. Perso je m'en foutais cela ne m'affectait pas. Mais pour elle pas sûr. Puis je voulais pas non plus lui attirer d'autres problèmes. Elle glissa alors sa main dans la mienne et je la serrais doucement avant de me relever.

« Je te suis alors, allons soigner ça. »

Il commençait à faire bien nuit et bien froid dehors et rester ici n'allait pas nous aider à nous sentir bien. Surtout pas elle qui risquait d'être bien malade en vu de sa petite tenue. Je reprenais mon blouson que j'enfilais avant de la suivre, quittant ainsi la cours de l'école.

« Tu veux être mon ami ? »







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Dim 4 Fév - 21:21
Le soleil se couchait petit à petit, Brook sentait que son coup chauffait un peu, mais pour être honnête elle avait vu bien pire alors elle ne comprenait pas trop pourquoi Alastair s'inquiétait tant que ça, surtout qu'il y a quelques minutes il aurait tout fait pour qu'elle s'en aille. Elle tenait la main du forge sans trop savoir pourquoi. Tout en marchand Brook tremblait un peu à cause du froid. Elle réfléchissait à comment lui éviter des soucis, il avait été clair normalement il n'avait pas le droit. La jeune brunette tourna la tête vers lui et lui dit d'une voix douce et calme.

"Écoute mon coup va bien...je me soignerais avant d'aller me coucher. Le couvre-feu est dans une heure, on pourrait peut-être juste se mettre au chaud dans l'école...je veux pas que tu ait des soucis en allant dans ma chambre et...en plus je saigne pas, j'ai calmé ma crise à temps"

Brook se doutait que le Forge ne lâchait pas l'affaire aussi facilement, alors elle décida de relever un peut la manche de son blouson pour montrer la cicatrice de son poignet, puis elle tira sur son écharpe à l'opposer de là où elle s'est griffé et elle exhiba sa clavicule en souriant gênée.

"Tu vois? j'ai eu pire, bien pire je t'assure que mon coup va bien"

Brook avait un petit air de gosse maline. C'est son côté petite fille suite à son enlèvement, d'après le docteur Morrison Brook avait encore les réflexes d'une enfant de dix ans par moments. Au fond d'elle, elle se demandait si Alastair savait ce qu'il lui était arrivé, la plupart de ses amis savaient qui elle était et quoiqu'ils veuillent éviter de donner de la pitié, Brook sentait bien dans certains moments que son passé influençait leurs réactions. Lynn qui était normalement quelqu'un de glacial s'était vite sociabilisé au contact de Brook, Tess prenait soin d'elle aussi, il y avait que Tessa qui était assez fragile et c'était Brook qui s'occupait de lui remonter le moral et quant à Seb... Seb faisait tout pour la préserver de l'extérieur.

Brook leva son visage vers le ciel pour voir les flocons tomber, puis elle demanda en fixant le ciel.

"Pourquoi d'un coup tu es devenus gentil? tu sais qui je suis mais...tu sais ce que j'ai vécu aussi?"

elle baissa la tête et tourna son visage vers la silhouette d'Alastair pour ajouter.

"Tu le sais et c'est pour ça que tu as fait demi-tour?"

Vu sa voix on aurait pu penser qu'elle était triste, mais bizarrement elle souriait c'en était même assez déstabilisant pour être honnête. Petit à petit le chemin se séparait, d'un côté le dortoir des potions et ISS et d'un autre les résidences surveillées. Brook se stoppa et proposa.

"Je te ramène chez toi? comme ça si quelqu'un te gronde je dirais que tu m'as aidé, en plus ça te fera des points de bonne conduite"

Revenir en haut Aller en bas
Alastair Grayson
IRS |:| Quatrième année
avatar
Messages : 81
Né(e) le : 27/12/1999
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Famille : Des parents adoptifs qu'il ne voit plus
Situation amoureuse : Célibataire
Commentaires/Citations :

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1073-alastair-grayson-terminee

Lun 12 Fév - 20:34


Alors qu'on quittait la cour la jeune brune s'arrêta nette pour me dire que tout allait bien. Elle me montrait son cou qui ne saignait plus puis surtout elle me montrait deux autres blessures pour démontrer qu'elle avait eu pire et qu'elle s'en était sortie. Oui peut-être bien. Il n'empêche qu'elle venait de se faire mal et même si ça ne saignait plus elle devait au moins se soigner et désinfecter le tout pour être sûr qu'elle ne se chope pas une merde. En voyant ses blessures, je grimaçais légèrement, imaginant ce qu'elle avait dû subir pour avoir cela.

« Écoute, que ton cou ne saigne plus c'est une chose mais il faut désinfecter le tout quand même. T'es peut-être une guerrière qui a survécu à pire, j'en sais foutre rien mais ça ne change pas le fait que tu dois soigner ça. »

Lui dis-je tout de même sans démordre. Je n'allais certainement pas la laisser ainsi sans rien tenter. Quoi que j'aurais très bien pu. Pourquoi me souciais-je autant d'elle ? Après tout, sans vouloir être méchant, cette fille n'est rien pour moi. Je la connais seulement depuis quelques minutes. Mais dans le fond, elle me rappelle Alicia en quelque sorte et comme je n'avais pu aider attend ma sœur, je ne voulais pas réitérer le même schéma ici.

« Non pas du tout. Je connais ton nom, rien de plus. Comme je t'ai dit plus tôt, les histoires des autres ne me regardent pas donc tout ce qui peut se dire ou non, je ne les écoute pas. »

Lui répondis-je en la regardant alors que nous nous rapprochions des bâtiments.

« J'ai perdu quelqu'un a qui je tenais lorsque j'étais plus jeune parce que j'ai manqué d'attention envers elle. Et en voyant que je t'ai blessé je ne veux pas que ça se reproduise. »

Avouais-je alors avant de regarder vers le ciel pendant que mes pensées allaient droit vers Alicia. Mon poing se serra doucement. Malgré le temps, je sentais encore la culpabilité m'envahir. Si seulement j'avais pu être plus présent pour elle...

« Non non, on te soigne d'abord et ensuite on verra ça d'accord ? »

« Tu veux être mon ami ? »







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brook Macnay
IRS |:| Troisième année
avatar
Messages : 274
Né(e) le : 20/06/1999
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 19
Nationalité : Anglaise
Situation amoureuse : Perdue
Commentaires/Citations : J'ai retrouvée la parole
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t872-brook-macnay

Dim 18 Fév - 18:59
Brook avait vécu tellement de chose depuis son enfance, que ces quelques griffures sur sa peau ne l'inquiétaient pas du tout. En général les gens s'inquiétaient toujours pour elle et ça la gênait, elle n'avait pas envie d'être un boulet.
Alors qu'elle avait exhibé ses marques de guerre, la jeune fille espérait que son camarade d'école comprendrait et accepterait de sauter la case soin pour des choses plus drôles. Brook commençait aussi à se demander pourquoi il avait d'un coup changé de comportement avec elle, il y a quelques minutes il l'aurait presque jeté loin de lui et maintenant il insistait pour la soigner. La jeune fille tenta alors de savoir la raison, puis lorsqu'elle remarqua la séparation du chemin, elle tenta une nouvelle fois d'éviter les soins en lui proposant de l'accompagner jusqu'à son secteur.
C'était bien mal connaitre Alastair car apparemment quand il avait une idée en tête il la gardait.

Emmitouflée dans son manteau, la jeune fille observait cette montagne aux cheveux de feu qui semblait torturer au fond de lui. Comme ci deux personnes se battait en lui. L'un lui disait surement de ne pas s'occuper d'elle, mais quelque chose en lui demandait à ce qu'il s'occupe de cette pauvre âme perdue. Car oui même si elle avait des amies et Sébastien dans sa vie, Brook restait une jeune fille abimée et sans aucune confiance en elle. D'ailleurs cela se voyait rien que quand Alastair lui avait dit de sa voix ferme qu'il fallait qu'elle soigne sa blessure et qu'il n'en démordra pas.

Malgré tout Brook avait quand même demandé au jeune homme les raisons de son changement de comportement vis-à-vis d'elle. La réponse fut rapide, peut-être qu'il avait besoin de parler un peu. Dans cette institution en général les gens de l'IRS se retenaient de parler d'eux, la peur du jugement peut être et Brook était la même, elle ne voulait pas de la pitié des gens alors elle ne se confiait que très rarement.
Alastair ne semblait pas du tout savoir qui était Brook, il n'était donc pas au courant de ce qu'elle avait vécu durant des années en ville. Le sourire de la traumatiser se dessina sur son visage, elle allait pouvoir être elle-même sans la peur d'être jugée fragile ou soumise? Depuis sa tentative de suicide tout le monde la regardait telle une bombe nucléaire prête à exploser au moindre bruit et ce n'était pas plaisant. D'ailleurs elle savait aussi que certains se moquaient de Seb en disant qu'il se tapait la folle de service. Ces mots ne la blessaient pas, mais le fait que Sébastien en fasse les frais la blessait par contre.

Alastair continuait de parler, et on pouvait clairement lire sur son visage la joie qu'elle put ressentir quand il mentionna le fait qu'il se sentait affecté de l'avoir blessé. Il s'inquiétait pour elle? ça la rendait heureuse, car elle n'avait pas l'habitude qu'on s'inquiète pour elle. Bon certes depuis son arrivée ici elle s'était fait pas mal d'amis et ils s'inquiétaient toujours pour elle, mais ce n'était jamais assez puisque jusqu'à maintenant personne ne s'était soucié d'elle. La Forge n'avait surement pas vu son visage car il scrutait silencieusement le ciel. La personne qu'il avait perdue devait surement beaucoup lui manquer. Le cœur de Brook se serrait un peu sous ce sentiment de tristesse qu'elle ne connaissait que trop bien. Le regard de la brunette descendit sur les mains du jeune homme, il serrait le poing avec fermenter. Il devait beaucoup souffrir . Brook avança vers lui et posa sa main fraiche sur son poing fermé alors qu'il relançait le sujet de ses soins. Brook soupira et lui dit d'une voix trainarde comme les enfants blasés

"D'accord..."

Elle relâcha son poing et se dirigea vers la porte du dortoir. Elle ouvrit la porte et lui dit doucement.

"Ma coloc doit surement être à son club alors personne ne sera que tu es entré dans ma chambre"

Elle marchait doucement à coté de lui pour l'emmener jusqu'à la porte de sa chambre en lui demandant d'une voix amusé et taquine.

"Alors comme ça tu veux me donner de l'attention?"

Elle s'amusait à lui donner un coup d'épaule, qu'il ne sentirait sûrement presque pas vu le peu de force qu'elle avait, mais c'était sa façon à elle de le taquiner car sous ses aires de gros nounours il avait apparemment un côté ourson aussi.

Une fois devant la porte, elle lui tira la langue en guise de réponse et elle mit ses clefs dans la serrure pour entrer. La chambre était propre et rangée. Brook l'invita à entrer en prenant sa main pour le trainer à l'intérieur afin que personne ne le voit.

"Fait comme chez toi, cette partie de la chambre est à moi"

Elle lui montra son lit du doigt et traça une ligne invisible du lit au bureau rejoignant une armoire. Elle se dirigea d'ailleurs vers son armoire pour y prendre une trousse de soin. Dedans il y avait du désinfectant, du coton, des pansements et tout ce qu'il fallait pour les soins. Elle jeta la trousse sur son lit pour ensuite retirer son blouson et sa veste d'uniforme en soupirant. Elle alla s'assoir sur le lit et commençait à vider la trousse de soin sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Je veux une histoire à la Autant en emporte le vent!
» je veux faire de la gelée de thé vert!!!
» tu veux savoir qui sera ton prochain flirt?
» Je veux faire de toi Ma demeure!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: IRS - Annexe :: Cour de l'IRS-
Sauter vers: