AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nouvelle année...ne sera pas mieux [Emilie]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Sam 6 Jan - 1:04
En partant, le problème que rencontra la jeune femme fut qu'elle n'avait pas dormit de la nuit. Et étant durant ses jours de travail, elle du courir à son appartement, se changer puis retourner à l'institut avec pour la première fois, un peu de retard. La journée qui suivit fut un enfer, elle devait tenir pour ne pas dormir et entre chaque pause, elle se posait au fond de son fauteuil et ne bougeait plus pour somnoler. Ce fut même un moment un élève qui la réveilla, ne comprenant pas pourquoi elle n'était pas sortit le chercher. Emilie avait été terriblement confuse. Elle en fut même à demander que cela ne soit pas reporter à la directrice, ne sait on jamais. Une psychologue qui passe la nuit dehors dans les rues et s'endort à son poste, ça ne passait pas bien.  

Enfin bref, elle rentra chez elle et se regarda dans la glace. Sa mine était encore plus blanche que d'habitude et de petites cernes dessinaient le contour de ses yeux. La rouquine râla devant le miroir. C'était décidé, elle allait se porter malade pour demain, elle avait grand besoins de repos là maintenant. Ce qui l’inquiétait était qu'elle était soucieuse de cacher sa fatigue à son hôte.  C'était idiot certes mais elle ne voulait inquiéter personne et surtout faire en sorte qu'il ne se sente pas coupable qu'elle ne puisse pas se reposer ce soir. Après tout c'était elle qui avait accepté mais certaine personne culpabilisait très facilement.

Rapidement, elle fouilla pour voir si elle ne trouvait pas du fond-de-teint pour cacher le tout mais comment voulait-elle qu'il en soit apparu dans ses tiroirs si elle ne se maquillait habituellement pas ? La jeune femme se doucha alors à l'eau glacée malgré l'hivers, le chaud ne ferait que la ramollir. Elle fouilla rapidement dans son placard et trouva une jupe colorée qu'elle assembla avec des collant en laine et un gros pull blanc surdimensionné qui lui arrivait en dessous des fesses. Elle n'avait presque aucun pantalon, elle n'aimait pas ça, se trouvant trop emprisonnée dedans. Elle partit avec rien de plus, seule son fidèle compagnon, sa chevelure rousse.

La jeune femme trouva étrangement rapidement l'endroit (si par étrangement on pouvait parler de l'aide Google Map). A peine elle rentra dans l'immeuble que l'odeur lui fut tout à fait alléchante. Elle se tapa deux fois la joue pour se réveiller. Cela faisait plus de 35 heures qu'elle n'avait pas dormit et elle commençait à sérieusement le ressentir. Non, elle ne pourrait clairement pas bosser demain où elle risquait de se faire remarquer. La jeune femme monta alors les escaliers jusqu'à ce que l'odeur se fit de plus en plus forte jusqu'à son maximal. Elle souffla, elle avait déjà prévu ce qu'elle devait dire s'il lui posait des questions sur son état. La rouquine toqua deux fois.

-Ding Dong, dit-elle à voix haute pour accompagner sa main.

Elle attendra qui lui ouvre puis sourit en le regardant. Elle jeta un oeil par dessus son épaule comme si elle pourrait voir le butin d'ici.

-Waw, ça sent sacrément bon ici, bravo !

La jeune femme eu ce léger rire puis s'approcha comme pour lui faire la bise. Elle se ravisa cependant au dernier moment l'air gêné, un peu rouge, comme si elle venait de se rendre compte de quelque chose.

-Ah ouai...C'est vrai qu'on fait peut-être pas trop la bise par ici.

Ahlala, les traditions françaises qui te poussent dans la gêne dès qu'elles sortent des frontières.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 6 Jan - 19:39
J'étais en train de commencer les gaufre avec mon appareil, une petite pile de gourmandise monta petite à petit quand quelqu'un toqua, je n'eus aucun mal à savoir de qui il s'agissait quand j'entendis le Ding Dong vocal de la rouquine. Je pris quelques secondes pour terminer la fournée de double gaufre histoire qu'elle ne crâme pas dans l'appareil. Je laissai le gaufrier ouvert histoire d'aller m'occuper de la porte. Rapidement une cascade de cheveux roux apparut ce qui me donna le sourire. C'était étrange, je souriais peut depuis quelque temps mais rien que son sourire sur son visage exténué suffisait à m'égayer.

Le filet d'odeur de gaufre m'accompagnait et rapidement la rouquine notifia cet effet en jetant un coup d'œil derrière mon épaule, elle pouvait voir déjà une dizaine de gaufre empilée dans une assiette dans la cuisine.
Je me raidis d'un coup quand elle se concentra de nouveau sur moi, elle s'approcha de moi sans que je comprenne trop ce qu'elle comptait faire. Elle avait l'air de se rendre compte de ce qu'elle allait faire et se stoppa en s'excusant. Elle parla de Bise et que cela ne se faisait pas trop ici.

La bise? ça me parlait ça, puis je me rappelai d'un cours sur les coutumes et usage dans les pays. J'avais envie de lui faire plaisir. Je m'adressai donc à elle dans un Français approximatif avec mon accent Russe.

"Je connais Bise..., on peut faire baiser si tu veux"

Oui bon je n'ai jamais dit que j'avais vingt sur vingt en cours. Mais pour montrer que j'étais d'accord, je tendis ma joue avant de me douter du gros lapsus que je venais de sortir. Je grimaçai et repris en anglais "Désoler, j'ai des lacunes, je voulais dire que je connais la bise et que ça me dérange pas si tu veux qu'on se fasse la bise"
Mes joues prirent une légère teinte rose, minime mais je devais avouer que j'étais un peu gêné de ce que je venais de sortir en français car ce n'était pas du tout le but de cette soirée. Ne sachant pas trop si je l'avais gênée ou non, je me penchai vers elle en retrouvant mon sourire, j'effleurai sa joue de la mienne avec douceur, puis je contournai son visage et frôlai son autre joue comme je l'avais appris en cours. Je me redressai en me raclant nerveusement la gorge.

"Tu entres? je dois finir les gaufres"

Puis je l'abandonnai gêné sur le pas de la porte pour aller vite continuer de faire mes gaufres sur l'ilot qui faisait peu une office de comptoir dans la cuisine, d'ailleurs il y avait un tabouret face à moi si elle voulait prendre place pour papoter. Je lui montrais aussi le canapé d'un signe de tête

"Pose tes affaires là-bas si tu veux, fait comme chez toi"

En bruit de fond j'avais laissé ma mini enceinte connectée à mon téléphone et je diffusais du rock, du métal, de toute façon je pouvais mettre ce que je voulais j'avais un accès illimité à la musique. Je versai de la pâte à gaufres dans le gaufrier et le ferma quelques minutes, puis je lui demandais poliment.

"Alors ta journée? vu ta tête elle a été dure"

Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Sam 6 Jan - 20:07
La jeune femme l'avait regardé un moment quand il lui avait répondu. Elle ne comprit pas trop bien sur le coup. Après Emilie n'était pas non plus aussi crédule. Un jeune homme à l'accent Russe qui ne sait pas parler français ou très peu n'avait certainement pas voulu dire que qu'il avait dit. Ainsi, la jeune rousse, après quelques secondes d'absences, eu un léger rire quand il se rattrapa avant que celui-ci devienne un plus fort. En plus il était gêné, pour une fois que les rôles s'inversaient !

Ainsi, le jeune homme commença à lui faire la bise bien que cela pu se voir qu'il n'avait certainement pas l'habitude. Fallait dire que la jeune demoiselle et ses connaissances françaises étaient beaucoup moins douces. C'était un combat de joues, une bataille ! La psychologue le regarda par la suite et sourit en disant:

-Haha, tu l'as bien fait !

Il était toujours gêné de ce qu'il venait de dire et elle trouvait cela très mignon. Elle s'amusait à observer son visage embarrassé par le lapsus qu'il venait dire. De toute façon, elle avait toujours les joues rouges elle, alors, qu'elle soit gênée ou pas, c'était habituel, elle finissait par ne plus y prêter attention. La jeune femme entra alors et regarda autour d'elle. Tout était beaucoup plus propre et rangé qu'avant. Preuve qu'il avait certainement fait des efforts pour être présentable. Emilie au fond s'en foutait qu'un appart soit en désordre ou non mais elle avoua que ce petit geste la fit doucement sourire.

-Après le terme baiser peut-être juste. C'est juste qu'il s'emploie de deux manières. L'un qui signifie embrasser et l'autre qui veut dire ce que tu imagines bien.


Elle lui fit un rapide clin d'oeil amusé et prit son téléphone pour retirer le son de celui-ci. Habituellement elle n'avait ni appel, ni message, ni notification mais ne savait-on jamais, elle n'avait pas envie qu'il l'ouvre maintenant. La jeune femme alla alors vers le canapé et posa la petite sacoche colorée qu'elle avait emmené. Elle s'étira alors qu'elle nageait dans le pull trop grand pour elle. Il lui posa des questions sur sa journée, elle le regarda un moment et haussa vaguement des épaules.

-Comme d'habitude.

Et le regarda et arqua d'un sourcil et dit dans un léger rire:

-Et "vu ma tête", je dois certainement avoir un visage moche de zombis, dit-elle en reprenant ses termes.

La jeune demoiselle écouta un moment la musique et sourit, elle ne connaissait pas trop ce registre mais n'était pas spécialement dérangeant. Elle se voyait juste mal dormir avec. Elle s'approcha de la cuisine pour regarder ce qu'il se passait, son esprit était enjoué, elle était contente de passer la soirée avec une personne aussi sympathique qui changeait du cadavre qu'elle avait ramassé ce matin.

-Et toi alors ? La gueule de bois tout ça...? Tu survis ?

Elle souriait toujours dans sa plaisanterie mais cachait une véritable petite inquiétude.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 6 Jan - 21:13
J'étais assez fier de moi quand même, j'avais réussi à rattraper ma nuit, évacué ma gueule de bois et à faire le ménage pour qu'elle ait la vraie image de moi, un rockeur punk oui mais propre sur lui et amical. En général il fallait l'avouer les gens se faisait une fausse idée des metaleux et j'aimais prouver le contraire aux gens même si je me doutais que la rouquine ne soit pas le genre à juger les gens, enfin elle n'avait pas l'air de le faire.

Elle me confirma le fait que ma phrase était tendancieuse, mais en soi elle je ne m'étais pas trop trompé, j'avais juste employé une phrase à double sens ce qui me gênait encore un peu, je ne voulais pas qu'elle pense que je l'avais fait venir pour me la faire, je savais même pas si j'étais encore capable de donner de l'amour après ce que Lydia m'avait fait subir et en sois je n'étais pas le genre à coucher avec tout ce qui passait, quand je me donnais à quelqu'un; D'une la personne passait un des plus beaux moments car j'aimais faire les choses bien et de deux...en général je craquais pour la personne. En gros j'aimais prendre mon temps même si la rouquine était la première depuis deux mois à avoir mon intérêt, depuis ce temps après les concerts j'avais tendance à fuir les groupies en discutant avec des potes. Mais comme on dit souvent ...Lapsus révélateur

Sa petite remarque sur le fait que je lui avais dit de faire comme chez elle me fit ricaner un peu alors que je relançais une fournée de gaufres.
Je décidai de lancer la conversation sur sa journée, elle ne semblait pas enclin à en discuter et me demanda directement comment j'allais. Nerveusement je me frottai la nuque en me rappelant la veille et je lui répondis en m'appuyant sur mes mains sur le comptoir "Ca été, j'ai dormis je bosse pas le week-end et la migraine est vite partie..."
Je terminais de préparer les crêpes en me demandant ce que je pouvais dire pour détendre l'atmosphère, j'en étais presque à me demander si boire ne nous aiderait pas à nous détendre, enfin moi surtout. Je soupirai légèrement et ouvris mes placards pour sortir de la confiture, de la pâte à tartiner aux noisettes, de la compote de pommes et du sucre glace que j'allai déposer sur la table basse devant le canapé blanc. Je revins à la cuisine pour vider le gaufrier et je tendis le plat géant à Émilie.

"Tien tu veux bien mettre ça sur la table s'il te plaît?"

Puis je sortis deux verres et pris dans le frigo une bouteille de soda au cola, au soda orange, du jus de fruit et de l'eau.

Une fois tout sur la table avec les couverts et des assiettes, je pris place sur le canapé en gardant mon sourire et je tournai la tête vers Émilie.

"Bon bah...on attaque? désoler pour les boissons, mais j'évite l'alcool ici on a bien vu ce que ça donnait déjà..."

Je me préparai une gaufre au sucre glace
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Sam 6 Jan - 23:43
Elle avait l'impression que l'ambiance s'était légèrement tendue et ce n'était pas ce qu'elle voulait. La jeune femme allait tenter de calmer un peu tout ça. Etait-ce à cause de la drôle phrase de son hôte ? Cela l'avait autant gêné ? Normalement il ne devait y avoir aucun problème s'il y pensait pas. Après la rouquine se trouvait le soir chez un inconnu, elle restait assez naïve. De toute façon elle était comme ça, elle se rendait compte que la situation avait changé bien trop tard. Toujours ce petit train de retard en somme.  

Il lui dit alors qu'il avait dormit et qu'il avait donc pu un peu récupérer. Le veinard...Elle lui sourit alors hocha la tête pour lui répondre:

-Tant mieux pour toi si tu récupères vite.


En attendant, l'odeur des gaufres avait donné à la jeune femme un coup de fouet et elle se sentait moins fatiguée, prête à se remplir la pense ! Il lui tendit le grand plat avec les différents composant et lui demanda d'aller poser le tout sur la table. Premier défi, ne rien faire tomber. Comme ça, ça lui semblait lourd et manquait plus que tout s'écroule au sol. La psychologue attrapa le plat et se dirigea vers la table, d'un pas lent et soucieux. Elle pouvait être si maladroite quand elle s'y mettait ou quand elle paniquait. La demoiselle posa le tout et se frotta le front comme si elle venait de faire un immense effort, fière d'elle-même.

-Peut-être que j'ai plus de force que je ne le pensais !

Elle rigola en regardant son oeuvre. Gare à la rouquine et sa force herculéenne qui a pu soulever un plateau entier ! Tremblez de sa force surpuissante ! La jeune femme le regarda alors qui s'installa sur le canapé. Bon dieu, la fatigue lui faisait penser n'importe quoi. Elle se mit à ses côtés dans un petit bon et regarda rapidement autour d'elle. Son envie repartit alors sur les gaufres qu'elle mangeait avant même de les avoir toucher. Il s'excusa du manque de boisson alcoolisé, elle haussa les épaules et dit dans ce léger rire:

-Aah, t'inquiètes pas, je préfère éviter de boire moi aussi. Manquerait plus que je commence à hurler dans l'appartement que c'est beau les oiseaux.

Et au passage, elle ne voulait pas que la même scène se reproduise de il y a quelques jours. Rester sobre, garder ses émotions intacts et être sûre de ce que l'on ressent pour éviter de sauter sur quelqu'un sans raison et passer pour une nymphomane. Non, c'était décidé, si elle doit retenter ce genre d’expérience, autant qu'elle soit totalement consciente. La demoiselle attendit alors que son hôte ai terminé qu'elle se prépara une gaufre de pâte à tartiner qu'elle mordit sans aucune pitié. Tellement sans aucune pitié  qu'elle s'en plaça sur le dessus de sa bouche et le bout de son nez. La rouquine rougit et marmonna un "désolée". Après tout, elle n'était pas chez elle.

La rouquine se ressuya alors rapidement puis tourna son attention sur le cuisinier du moment.

-C'est supers bon bordel ! Cela change des sortes de trucs qu'on achète dans les grandes surfaces !

Elle reprit une bouché, ignorant un peu plus les désagréments sur son visage blanc.

-T'es un chef Alexei !



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Dim 7 Jan - 0:16
J'inondais ma gaufre de sucre glace, on aurait dit de la neige . Je me concentrais sur ma gaufre quand j'entendis comme un monstre qui engloutissait une gaufre, je tournai le visage vers la rouquine qui venait de s'en mettre sur le nez et autour de la bouche. Inutile d'être l'enfant de Sherlock Holmes pour voir qu'elle aimait la pâte à tartiner . Mes lèvres fines s'étiraient en un fin sourire, cette fille était une vrai bouffé d'aire frais, on aurait dit qu'elle pouvait éloigner les ténèbres d'un geste de la main.

Rapidement elle s'essuya le visage et me complimenta, grossièrement mais d'un côté qui j'étais pour juger? j'étais le premier à placer deux gros mots dans une phrase alors ce n'était pas moi qu'elle choquerait. Je la gratifiai d'un clin d'œil quand elle me complimenta une seconde fois, puis d'une voix douce je lui confiai.

"En tout cas je crois que j'ai touché au but...un remerciement digne des meilleurs"

J'avais dit que je voulais la remercier pour ce qu'elle avait fait pour moi et vu la joie sur son visage j'avais réussi. Quand elle eut fini sa gaufre, j'eus un réflexe que j'avais déjà avec Lana vu qu'elle aussi mangeait comme un ogre. Je passai mon pouce sur le coin des lèvres de la rousse sans m'inquiéter de si cela la gênerais ou pas. Je réussis à retirer la pointe de chocolat qui y avait élu résidence et je la taquinai un peu.

"La prochaine soirée qu'on fera, je te prendrais un bavoir peut-être"

Je ricanai sans méchanceté, étant assez taquin quand j'appréciais les gens et il était rare de m'entendre rire avec quelqu'un que connaissait à peine. Je ne savais pas trop quoi faire de cette noisette de chocolat alors je décidais de sucer mon pouce pour m'en débarrasser. Puis je porta ma gaufre à ma bouche pour gouter mon travail qui apparemment était à se damner. Après une bouchée dans ma gaufre, une fine moustache de sucre se dessina au-dessus de ma lèvre supérieure me donnant un petit air de trentenaire. Je croquai une seconde bouchée, puis une troisième pour ensuite regarder Émilie en souriant.

"C'est vraiment sympa de pas...manger seul, honnêtement depuis deux mois je me suis coupé du monde, je ne vois que ma sœur et les gens de mon boulot ainsi que mon groupe de musique...et je crois que tu pourrais rivaliser avec l'estomac sur patte qui est ma frangine"

Durant quelques secondes je plongeai mon regard dans le sien, la playlist de métal se stoppa et laissa place à un album d'un vieux groupe de rock Français. La mélodie du titre " un autre monde" de Téléphone résonnait dans le salon. Je déviai un peu mon regard pour regarder mon téléphone qui affichait la pochette du groupe et je reconcentrai mon regard dans celui de la rouquine en lui demandant

"Tu connais peut-être... C'est français...même si c'est assez vieux"

Mon visage était complètement modifié, mon teint blafard et zombifique de la veille avaient disparu, laissant place à un visage reposé et plus en paix, celui que j'avais depuis un moment, depuis la mort de ma mère, depuis que j'avais été obligé de mettre un masque de bonne figure pour que ma sœur et mon père puissent se reposer sur moi...

La chanson:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 7 Jan - 0:49
La jeune femme était tout à fait contente de ce moment qu'elle n'aurait pu imaginer en traînant ainsi dans les rues enrobées d'eaux sales. La rouquine eu cependant un visage légèrement surprit quand il passa son pouce sur le coin de ses lèvres et comme à son habitude, elle prit quelques secondes de réaction avant que ses joues ne se teignent de rouge doucement et qu'elle détourne pendant quelques secondes le regard. La rouquine finit alors par relativiser et doucement rire de sa propre maladresse. C'était bien un truc qu'on lui reprochait plus jeune. "Emilie, tient toi droite ! Emilie tu manges comme une cochonne ! Emilie soit polie !", des phrases habituelles. C'était comme si elle se vengeait de cette restriction. Il lui dit alors que la prochaine fois, il lui prendrait un bavoir. La psychologue rigola en cachant celui-ci par le dos de sa main. Après tout, elle était bien capable d'en mettre un si elle jugeait ça nécessaire.  

-Ce sera peut-être bien nécessaire.

Elle le vit manger de nouveau sa gaufre, se faisant une belle moustache blanche qui laissait imaginer sans problème comment il deviendrait s'il adoptait plus tard ce style là. Pour continuer dans ce jeu et peut-être même dans une minime vengeance, elle porta son doigts au dessus des lèvres de son hôte et resta comme ça un moment avant de sortir:

-On dirait un papy.

La rouquine rigola à gorge déployée d'une manière assez enfantine. Puis il lui confia qu'il était content de ne pas manger seul, qu'il s'était isolé un moment et la jeune femme comprenait tout à fait cela. Après tout, elle avait connu ce moment d’enfermement. Et elle avait du mal y sortir, voguant entre les moments de doutes. Après tout, pourquoi s'attacher si elle était capable de détruire aussi facilement ? De plus, la jeune femme s'accrochait très vite aux gens, d'où la difficulté de choisir. Mais en ce moment, elle se laissait plus aller, évitant d'y penser. Elle en avait marre de trop réfléchir.

-Je comprends, j'ai mangé seule pendant cinq ans...Enfin avec mon chat quoi.

La musique s'arrêta où elle le fixa sans rien dire avec un sourire au lèvre. Elle  se déconnecta un moment puis la musique la raccrocha au monde réel. Et cela était peu de le dire, elle venait de reconnaître un air et surtout une langue. Elle regarda le poste et eu un petit rire, contente d'entendre quelque chose d'aussi familier. Il n'y avait pas à dire, malgré sa fatigue, elle semblait resplendissante moralement.

-Mais bien sûre que je connais ! C'est encore connu ça. A moins que c'est moi qui ai des goûts de vieux...Oh ça fait tellement du bien d'entendre ça !

Elle tapait le rythme avec sa main contre sa cuisse et balançait sa tête doucement sur les côtés. Ses cheveux suivant difficilement le chemin qu'elle faisait. Elle marmonna un moment les paroles assez doucement, ne faisant pas trop entendre sa voix. Les souvenirs montaient en elle comme un flot et ça lui fit étrangement du bien. La rouquine ferma les yeux un moment jusqu'au refrain puis revint sur terre avec un rire gêné.

-Entendre des musiques françaises en mangeant des gaufres à Londres avec un métaleux, c'est un combo parfait on dirait !  

Elle dit cela en replaçant sa crinière rapidement. La demoiselle reprit alors une autre gaufre où elle y plaça également du sucre glace. Elle n'y avait jamais goûté à ça.

-En tout cas, je suis contente d'être là.

Elle se fit la moustache blanche et rigola en la montrant de son index.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Dim 7 Jan - 14:10
Si on m'avait dit que me bourrer la gueule me donnerait la chance de me faire une amie avec autant de points communs...
J'eus un petit rictus quand elle m'associa à un grand-père, j'en déduisais donc que j'avais du sucre au-dessus de la lèvre. Je la fis doucement disparaitre du bout des doigts tandis que la rouquine riait de bon cœur. J'en venais à me demander si c'était moi qui la rendais heureuse ou bien si elle avait juste le rire facile, ce qui était sur c'est qu'elle avait une aura positive sur moi et que je comptais bien garder contact avec elle. Je n'étais pas prêt à me séparer de cette bouffé de bonheur dans ma torpeur.

Elle me confia qu'elle avait mangé seule durant cinq ans, avec son chat, je ne me gênai pas pour lui dire en souriant qu'au moins elle, elle avait un chat à qui parler.

Moi j'avais Lana mais malheureusement Lana ne pouvait pas vivre avec moi, elle devait rester là-bas.
Tandis que je la fixais et elle aussi, une déconnexion se fit durant quelques secondes, le fait que ma musique de bourrin se stoppa pour laisser place à un groupe Français nous firent tourner la tête vivement. J'aimais ce groupe, les paroles que j'avais réussies à traduire reflétaient souvent mon état d'esprit. Et quand je vis le sourire d'Émilie je compris vite qu'elle connaissait ce groupe et apparemment elle aimait.

Mon visage se mit à rayonner quand je la vis partir en transe après m'avoir confié que ce groupe s'écoutait encore en France. Je la regardais faire bouger sa crinière de feu et chantonner, elle avait une jolie voix, en la travaillant un peu elle pourrait en faire des merveilles. Lorsqu'elle sortit de son épisode de fan de Rock, je détournai le regard pour pas qu'elle se rende compte que je l'observais sans gêne, j'adoptai mon air détaché habituel et mes joues se rosirent légèrement lorsqu'elle me complimenta cette soirée...un combo parfait?

Je terminai ma gaufre et ajoutai une fois ma bouche vidée.

"Passer la soirée avec une fille aussi intéressante et jolie que toi c'est un super combo aussi"

Merde...mais qu'est-ce que je raconte moi, si je me suis isolé ce n'est pas pour dire ce genre de chose, et en plus je vais lui faire peur, je n'avais vraiment pas envie qu'elle prenne peur en me voyant comme un pauvre type en chaleur avec un vieux plan de drague. Elle méritait bien mieux qu'un paumé dépressif. Je me frottai la nuque en me raclant la gorge et lui dit après qu'elle ait dit être contente d'être là

"Excuse moi...je voulais pas...enfin je ne suis pas ce genre de débile lourd qui drague...mais je suis content aussi que tu sois revenus, je passe une super soirée ça fait du bien"

Je retrouvai mon sourire malgré ma gêne occasionnelle, en temps normal je n'avais aucun mal à me détendre, mais là peux être à cause de ma gueule de bois de ce matin ou du fait qu'elle mais vu dans un état pitoyable j'avais du mal à rester calme, ou bien c'était peut-être à cause de mes deux mois d'isolement...
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 7 Jan - 15:03
Elle se posa la question de pourquoi, si ça lui faisait tant de bien, elle n'avait pas dans son téléphone plein de musiques dans ce style ? Peut-être n'y avait-elle jamais pensé ? Cette période de flottement qu'elle avait vécu...C'était comme si elle n'avait plus eu aucune envie. Un départ et un but final, c'est tout. Son téléphone était vide de toute chanson. Il était sûr que ce n'était pas sur son appareil qu'il y avait quelque chose à fouiller. Il était tout simplement vide. La seul photo était un arbre déformé qu'elle avait trouvé drôle. C'était tout et les quelques images de base qu'on pouvait voir.

Elle bloqua sur la phrase du jeune homme un moment. Était-ce une petite drague ou un simple compliment ? Elle opta rapidement pour le compliment n'ayant pas envie de délirer dans sa paranoïa habituelle. La rouquine le vit gêné et elle sourit. Elle, ça lui fit plaisir. Qui se sentirait offensé qu'on lui dise qu'elle est intéressante et jolie ? Personne à sa connaissance. La demoiselle rougit cependant à sa remarqua.

Ainsi, le rockeur en face d'elle marmonna des excuses qui confirmèrent ses pensés. La psychologue trouva cela très mignon, cette manière de, presque, s'enfoncer tout seul. Puis il lui dit qu'il était content qu'elle soit revenu. Évidement qu'elle était revenue. De base, Emilie n'aimait pas s'engager dans quelque chose pour ne pas le tenir et cela même si elle n'avait pas envie (pas que ce soit le cas maintenant). La jeune femme sourit et gloussa doucement.

-Ne t'inquiète pas, ça se voit que tu n'es pas ce genre de type !

Elle termina en quelques cros sa seconde gaufre, se régalant toujours autant puis elle lui fit un clin d'œil en se ressuyant en même temps la bouche.

-Sinon, je ne serais pas revenu.

À vrai dire, s'il avait vraiment voulu l'attirer pour cela, elle ne l'aurait certainement pas remarqué. De toute façon, à partir du moment où il lui avait dit qu'il y aurait des gaufres, ça lui semblait évident qu'elle n'allait pas revenu. Tel un poisson attiré par le vers. Elle le regarda un moment puis, toujours en souriant, dit d'une voix enjouée:

-Mais le compliment fait toujours très plaisir, merci. T'es quelqu'un de bien.

Et c'était peu de le dire puisqu'en cinq ans, elle n'avait laissé personne l'approcher. Elle n'agissait pas comme un chat sauvage en crachant sur autrui mais plus dans diverses excuses maladroites comme quoi elle était beaucoup trop occupé pour passer la soirée avec une personne.

Écoutant toujours la musique d'une oreille, sa main continuait de taper le rythme. N'était-ce pas merveilleux tout ces gens avec leurs guitares, leurs pianos, leurs basses et leurs voix ? Ce devait être si amusant de faire cela. Elle se rappela alors d'avoir vu une guitare dans la chambre. Ce qui voulait certainement dire que son hôte savait ou du mois moins avait des bases en musique.

-Hm, d'ailleurs tu sais jouer ? J'veux dire, j'ai vu une guitare et vu que t'as l'air de bien apprécier la musique...

Elle dit cela et se léchant un doigts où du sucre glace avait atterrit plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Dim 7 Jan - 20:16
Émilie me rassurait en me confiant qu'elle ne me prenait pas du tout pour ce genre de gros lourd. Je lui offris un petit sourire de remerciement. Cette fille avait vraiment tout pour plaire, jolie, intelligente, gentille et en plus elle avait l'air d'aimer le rock, je commençais tout de même à être curieux, pourquoi s'être isolé cinq ans?
Elle me stoppa dans mes pensées en me disant que j'étais quelqu'un de bien? mouais je n'en étais pas sûr, le fait d'avoir levé la main sur mon ex copine m'avais brisé, j'avais l'impression d'être le pire des monstres.

Des fois j'avais l'impression que la rouquine sentait quand je me perdais dans mes pensées, dans ces moments-là elle avait toujours la bonne question à poser pour me sortir de ma torpeur. Mentionner le mot guitare était à coup sur le moyen de me faire réagir, surement comme elle avec les gaufres.

Je tournais la tête vers la porte de ma chambre entre-ouverte réfléchissant si je me levais pour lui faire une démo ou non. D'un côté si elle me posait la question c'est qu'elle voulait une réponse non? Je me levai alors doucement et je lui répondis

"Je suis guitariste dans un groupe. Je te fais une démo?"

Je disparus quelques secondes dans la chambre pour revenir avec l'engin. La bandoulière autour de mon coup et je pris place dans le canapé, mais cette fois je posais mes fesses sur l'accoudoir et un pied sur le sol avec l'autre sur le divan pour maintenir ma gratte sur ma jambe. Je posai mon regard sur la rouquine en réfléchissant à ce que je pourrais lui jouer puis je détournai le regard sur mon téléphone. Je me penchais pour mettre ma playlist en pause tout en regardant l'heure en même temps.

"Bon vingt et une heures? je vais éviter de jouer du métal... Tien j'ai composé un truc assez calme depuis que je m'isole"

J'avais écrit cette chanson pendant que je me noyais dans ma dépression. Je baissai la tête sur mes doigts qui commençait à caresser les cordes, une douce mélodie résonna dans le salon, quelque chose de calme, mélancolique et triste.
La musique virevoltait dans les aires et rapidement je fermais les yeux pour m'évader, ma voix partie dans un murmure tandis que j'apportais quelques paroles à ce son briseur de cœur. Petit à petit ma voix devenait plus sûre d'elle, je n'étais pas chanteur mais d'après le groupe j'aurais pu l'être.

Lors du refrain je relevai doucement la tête et mon regard se posa sur la rouquine pour voir ce qu'elle faisait, si elle aimait ou non cette musique, ce qu'elle en pensait. Mes yeux noisette la détaillaient tendrement, j'avais encore en tête sa transe sur Téléphone, je me demandais si j'avais le talent pour la mettre une nouvelle fois en transe...même si cette fois ma musique arracherait plus les larmes que les rires.

Lorsque je pus terminer mon improvisation, j'affichais un petit sourire amusé.

"Tu sais en jouer? je peux te montrer quelques petits trucs si tu veux"

La chanson
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 7 Jan - 21:14
Il lui répondit qu'il était guitariste dans un groupe. Son intuition avait donc été juste. Et puis il avait bien la tête de l'emploie comme on le disait. Il jouait certainement des morceaux de type rocks ou métals. Après elle faisait mal la différence mais l'un était certainement plus "violent" que l'autre. Il lui demanda si elle voulait une démo, c'est bien au fond ce qu'elle espérait. Il n'y avait rien de plus jouissif que de voir quelqu'un dans sa passion, montrer ce qu'il sait faire. Les visages prenaient des émotions indescriptibles et on sentait rapidement que la personne était bel et bien faite pour cela. Donc, pour la rouquine, c'était un grand oui.

-Tu parles que je veux une démo !

Quand il partit chercher sa guitare, elle se permit de retirer ses chaussures et de se mettre en tailleur sur le canapé. De toute façon, ses collants empêchaient bien de voir son dessous alors elle était plutôt tranquille. Il revint et se posa sur l'accoudoir, il arrêta la playlist et la magie débuta. La musique était calme mais gardant une certaine énergie, elle transportait facilement et l'ambiance elle-même se mit à vaciller sous le rythme de la mélodie. Et tout le long que la torpeur opérait, la jeune femme ne pouvait tout simplement pas détacher son regard du musicien. Le son voguait dans la pièce, se mélangeant à l'odeur des gaufres, le tout formant une harmonie agréable touchant les cinq sens. La jeune femme s'enfonça alors un peu dans le canapé en écoutant attentivement et en même temps, totalement ailleurs.

Quand il s'arrêta, il lui sourit. La rouquine resta cependant à le fixer un moment sans rien dire avec un mélange d'admiration et de calme dans son regard. Un moment sans rien dire avant qu'elle n'eu un grand sourire, se redressant d'un coup.

-C'était juste magnifique...Et c'est toi qui a écrit ça ? Tu as un don !

Elle réfléchit quelques secondes et dit dans un léger rire:

-Tu dois avoir des tas de groupies !


Par la suite, il lui proposa de lui montrer deux trois trucs à la guitare en lui demandant au passage si elle s'y connaissait. Pour elle, la musique était un monde mystique qu'elle n'avait jamais vraiment tenté de traverser. Pour la psychologue, elle n'avait pas la fibre requise. Elle avait choisit la voie de la logique et de la rationalité comme pour s'éloigner du modèle de pensée de sa mère. Elle avait voulu prouver qu'elle n'était pas comme elle. La demoiselle eu un petit rire:

-Nan, je ne m'y connais pas, j'ai pas l'étoffe d'une musicienne


Elle laissa un moment et finit par dire:

-Mais je veux bien que tu me montres un peu, qui sait ? Je pourrais avoir des groupies moi aussi, plaisanta la rouquine.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Dim 7 Jan - 21:46
Elle semblait subjuguée par ma musique, aurait je retrouvé mon inspiration pour composer? Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas réagi comme ça a un de mes sons. Sa réaction me toucha de plein fouet, il n'y avait rien plus flatteurs pour un musicien que le plaisir de son public. Sa phrase me fit plaisir, mais mon visage se ferma quand elle parla de groupie. J'avais une sainte horreur de ces filles, elle n'avait aucun respect pour elles-mêmes et ce que j'approuvais chez une femme c'était le respect. Une fille qui ne se respecte pas, ne respecte pas son entourage.
Je lui proposai d'apprendre à jouer et elle accepta. Je lui répondis d'une voix douce.

"Les groupies ne m'intéressent pas"

Je me levai et je contournai le canapé pour passer derrière elle. Je pris place sur l'accoudoir derrière elle et je lui passai la bandoulière autour du cou. Après avoir calé la guitare sur elle, je lui confiai en souriant.

"Les groupies aiment le talent et les beau physique. Tu es déjà très jolie, il manque plus que le talent"

Je déposai mes mains fines et chaudes sur les siennes pour les placer sur les cordes. Je pris mon rôle très à cœur en lui expliquant bien les bases, de quelle manière elle devait tenir la guitare, comment placer ses doigts et ensuite comment caresser les cordes pour les faires raisonner. J'approchai mon visage du sien, ma joue frôlait la sienne et ma voix souffla doucement à coté d'elle.

"Si tu la traites bien, elle fera de la musique. Caresse ses cordes avec douceurs comme ça"

Je mis mes mains en mouvements doucement pour lui apprendre durant de longues secondes, petit à petit je vais retirer mes mains histoire de voir comment elle se débrouille. Je me doute bien qu'elle ne me ferait pas un concert tout de suite, mais si elle désirait apprendre je n'étais pas contre lui donner quelques cours et avec le sourire en plus. Tout en la laissant faire, je repris la parole en lui donnant un conseil.

"Tu mérites bien mieux que des groupies...ces choses sont sans respects et pour être honnêtes elles ne m'approchent pas, j'ai une réputation d'Anti femme...la légende dit que je ne m'intéresse pas aux filles."

Je ricanais un peu car c'était loin d'être le cas, je préférais juste les filles bien, celles qui se respectaient et qui respectaient les gens. J'étais surement trop fleur bleue et comme j'en avais un peut honte car je savais que je ne rentrais pas dans le moule des cavaleurs, je préférai rester dans mon coin en silence.
Lorsque Émilie faisait trop de bruit, je partais dans un petit rire comme un enfant qu'on prenait en faute et je mettais mon doigt sur ma bouche.

"Shut...tu vas me faire monter les voisins et je vais devoir leur refourguer nos gaufres"

Tout en la laissant s'amuser avec la guitare, je me redressai, mon visage quittait son épaule et je m'étirais pour débloquer mon dos endolori. Une question me turlupinait et j'osai la lui poser.

"Émilie? Pourquoi t'être isolé pendant cinq ans?"
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 7 Jan - 22:23
Il lui avoua qu'il n'aimait pas les groupies. Et en un sens, et cela même si elle n'avait jamais connu , elle pouvait bien comprendre. Les groupies sonnaient comme des vagues qui noyaient les artistes déjà bien demandé. Il s'approcha, se mit derrière elle pour lui passer l'instrument. Elle ne fut pas du tout en position de force, se sentant bien maladroite avec.

Et puis allez savoir pourquoi notre jeune femme se sentit gênée. Elle qui raffolait habituellement du contact, elle se sentit démunie lorsqu'elle sentit ses mains sur les siennes et sa joue proche. Elle essayait de se concentrer. Mais comment pouvait-elle avec tout cela ? Etait-ce du stress ? Cela l'agaçait de réagir d'une manière qu'elle ne comprenait pas. Allez Emilie, on se concentre sur la guitare !  .

Elle se sentit plus adéquate à penser musique quand il se décolla. La rouquine soupira doucement et glissait maladroitement ses doigts, n'arrivant pas à sortir ce que son cerveau voulait sortir. Il lui parla en même temps un peu des rumeurs qui circulaient sur lui. Elle lâcha un petit ricanement.

-Y'a plus classe comme légende. Celles avec les dragons par exemple !

La rouquine avait lancé ça sans vraiment réfléchir, une bêtise comme une autre dans son délire fantastique. Grognant toujours avec l'instrument, se battant pour sortir se qu'elle voulait, elle sonna une corde un peu fort et sursauta elle-même sur le bruit discordant que cela produit. Il fit une remarque qui la fit rigoler et elle se stoppa quelques secondes, ayant eu peur d'avoir cassé le bout de métal (manquerait plus que ça).

-Tu crois que je laisserais faire. S'il faut je me construis un château-fort pour les protéger les gaufres moi !

Elle le sentit un peu plus s'éloigner puis il lui posa une question qui la bloqua un moment. Elle avait dit ça ? Et merde, elle qui parlait sans réfléchir, elle avait du le lancer un moment ou un autre sans trop s'en rendre compte. Ce n'était pas un secret mais c'était toujours délicat pour elle. C'était compliqué à expliquer car compliqué à se souvenir. Un moment flou et loin. La demoiselle se tourna pour le regarder un moment sans rien dire, d'un air un peu plus sérieux mais avec un léger rictus aux coins des lèvres.

-Quand j'ai dis que j'avais finis au poste plusieurs fois. En gros, je me suis isolée 5 ans pour me calmer et éviter que ça se reproduise

Et se gratta, un peu gênée, la nuque.

-J'ai eu cette théorie que vu que c'était les autres qui m’énervaient, je me calmerais en arrêtant de leur parler.

Elle joua une corde au hasard, le regard bas sur le coup en y repensant puis elle rigola doucement.

-Plus j'y pense, plus je me dis que c'était con comme théorie.

La demoiselle le savait maintenant car elle savait que c'était sa faute si elle perdait son sang-froid. Et c'était également la présence de sa mère. Elle gardait sa colère en elle pour la recracher plus tard. Maintenant, malgré l'incident de quelques jours, ça allait mieux et elle n'était pas forcement violente.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Dim 7 Jan - 22:56
Les fausses notes étaient aux rendez-vous, mais finalement elle se débrouillait pas trop mal pour une novice. Lorsque je lui posais la question, elle se renferma d'un coup. Elle m'avait dit avoir mangé seule durant cinq ans, j'en avais déduit qu'elle avait fait comme moi, elle s'était isolée.

Alors qu'elle se confiait, je cherchais mon paquet de cigarettes sur la table basse. Tout en l'écoutant avec attention, je m'en grillais une avec un air détaché. Son histoire semblait torturée et j'avais l'impression qu'un lien se créait entre nous deux. Je n'avais pas vécu ça, mais ma sœur le vivait constamment et moi j'étais là pour l'aider.
Je portais ma cigarette aux lèvres et lui proposa une clope. Si elle acceptait je lui donnais mon paquet et le briquet, sinon je jetterais le tout doucement sur la table basse.

Un long silence s'installa entre nous, et au bout de quelques secondes je le brisai en recrachant de la fumé en l'air pour ne pas l'incommoder. Je lui confiai doucement.

"Ma sœur...souffre d'hallucination, quand cela lui arrive elle devient violente et je suis le seul à réussir à la calmer. Il y a un mois un barman, un certain Jagger m'a téléphoné, ma sœur avait eu une crise dans son bar, rien de grave et heureusement que ce type était là pour elle"


Il ferma les yeux en aspirant sa clope nerveusement. Ses mains tremblaient un peu. Il resta silencieux quelques secondes et écoutait si Émilie lui parlait, puis il ajouta.

"Ma copine n'a pas supporter ce lien que j'ai avec ma sœur alors elle est partis...deux mois à m'isoler et ont fui les femmes pour ne plus souffrir. La suite...tu m'as trouvé dans le caniveau. Si je te dis ça c'est parce que je me rend compte que ce genre de soucis, la violence, le caractère...si on n'est pas entourée on peut avoir des soucis et ma sœur m'a moi...toi tu n'avait personne"

Je me penchai vers la table basse pour relancer la playlist, puis je me levai du canapé pour aller ouvrir une peu la fenêtre et fumer histoire que le salon ne pût pas trop. Accoudé à la fenêtre, je regardais la rouquine, je venais de me confier à elle et c'était compliqué pour moi, mais je sentais qu'elle pouvait me comprendre, comme moi je peux la comprendre. Je lui proposai donc.

"Si un jour tu veux casser quelque chose... si ça va pas, viens ici on fera de la musique, on dit toujours que cela adoucit les maux"

Sa voix se voulait protectrice malgré la froideur de son physique. La jolie rouquine méritait d'avoir une vie douce et a en jugé par les sourire que j'avais vu sur elle, sa vie semblait s'améliorer. Elle avait encore ma guitare sur elle. Je terminais ma cigarette pour la jeter dehors, puis je pris mon téléphone sur la table basse pour la prendre en photo de dos. Ses cheveux tombaient en cascade dans son dos et on voyait qu'elle tenait la guitare. Je posai un filtre dessus et hop une super photo digne d'un photographe.

"Tu peux me donner ton téléphone? je vais t'envoyer la photo et si tu veux je peux te donner quelques playlist, tu avais l'air d'aimer la musique"
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 7 Jan - 23:24
Il lui confia alors que sa soeur souffrait d’hallucination. Il lui parla d'un certain barman qui la fit sourire intérieurement. Cet Irlandais était donc partout... Il lui proposa une cigarette, elle refusa, ne fumant pas (de toute façon elle n'en aurait pas les moyens). Elle s'empêcha cependant de montrer sa pensée jouasse, voyant très bien que l'ambiance n'était pas propre à cela. Il lui parla de sa copine qui l'avait quitté et que pendant deux mois, il avait fait à peu près pareille qu'elle. La rouquine n'avait eu personne certes. Et elle voulu murmurer qu'elle n'avait besoins de personne mais se retenu. C'était sa partie solitaire qui voulait dire ça mais son honnêteté lui affirmait qu'elle n'avait jamais été aussi heureuse depuis qu'elle rencontrait des personnes qui lui donnaient le sourire. Des personnes à qui elle s'accrochait pour pouvoir avoir la possibilité de continuer à rire ainsi parce que bon dieu, ce que cette sensation était divine. Et puis le manque laissé par son ex se faisait moins violent. Cinq ans à relater cette histoire, à penser à une personne qui était certainement passé à autre chose depuis bien longtemps. Et elle, elle était restée comme une conne, seule dans son lit, seul le chat et son ronron pour la calmer un peu.

Elle savait qu'il avait au fond raison, alors, elle ne répondit rien, un visage calme. Pour la première fois, elle se sentait confidente et non psychologue. Amie et non oreille sur pattes. Il lui proposa de revenir si un jour elle souhaite se défouler pour jouer de la musique. Elle rigola.

-Si un jour je viens pour cette raison, je vais éviter de toucher à ta guitare, qui sait comment elle pourrait terminer.

La jeune femme le vit jeter sa cigarette alors que le lieu s'était doucement remplit de l'odeur peu agréable du tabac. Il revint, prit son téléphone et la prit en photo. Le temps qu'elle comprenne ce qu'il venait de faire, elle n'avait eu le temps que de faire un petit sourire gêné, encore un peu dans le sentiment de la confidence. Il lui demanda son téléphone. Elle le sortit et l'alluma. Il n'avait pas besoins de le déverrouiller puisqu'elle ne mettait aucun code ou motif, toujours très confiante. Son fond d'écran était elle-même, un peu plus jeune, devant un arbre totalement tordu alors qu'elle tentait de refaire la position de celui-ci, manquant de tomber, un grand sourire aux lèvres. Quelqu'un avait certainement prit la photo vu comment elle était loin de l'appareil.

-Avec joie !

Elle lui passa et s'enfonça dans le canapé et regarda le plafond, tout ça la faisait réfléchir. Réfléchir sur ce qu'elle avait vécu et ce que ça représentait vraiment. La rouquine se replaça en tailleur et retira son pull, ayant trop chaud. Elle portait en dessous un débardeur avec un personnage célèbre des studios Ghibli: Totoro. Il souriait à pleines dents lui aussi.

-J'aurais bien aimé... Voir une autre dimension pour voir ce qu'il se serait passé si j'aurais agis autrement dans le passé... Va savoir...

La rouquine ferma les yeux et rigola doucement. Elle avait posé la guitare contre le canapé, faisant bien en sorte qu'elle ne puisse pas tomber. La jeune femme ouvrit alors un oeil.

-En tout cas, je t'aime bien toi, dit-elle dans un léger rire sincère.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: