AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nouvelle année...ne sera pas mieux [Emilie]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 4 Jan - 21:34
Je l'ai vu, je l'ai vu bordel, elle était là assise sur ses jambes et il fourrait sa langue dans sa bouche. Jamais je n'aurais pensé que je pouvais être aussi haineux. Je me retenais de me lever et lui coller mon poing dans la tronche pour récupérer ma copine.

Le cœur en miettes je décidai de planter mes potes là et de me tirer de cette boîte de nuit . Les mains dans les poches Je triturais mon téléphone en réfléchissant à ce que je pourrais faire pour éviter de cogner ce type. Appeler Lana? non vue l'heure elle dormait surement et je ne voulais pas qu'elle s'inquiète, d'autant plus qu'elle était bloquée dans cette école de merde. Plus les mois passaient et plus je me disais qu'elle n'avait rien à y faire et je me sentais mal de la laisser là-bas, mais malheureusement c'était le père qui décidait, pas moi.

À force de marcher dans les rues, je me retrouvai bien vite devant un des nombreux bars à l'ambiance punk du quartier. Je passai la porte et me retrouvai bien vite dans cette ambiance que j'aimais tant, les bars artistique où des groupes peu connus faisaient des impros sur scène...mais je n'étais pas là pour jouer, pas ce soir. Lorsque je promenais mes yeux dans la salle, je vis une place au bar et bien sûr je m'y installai et je passai une bonne partie de la soirée et le début de la nuit à étancher ma haine dans tout ce qui pouvait me bruler la gorge.

Lorsque le soleil pointe le bout de son nez, il n'est pas loin de huit heures et le responsable du bar tentait de me faire comprendre qu'il fallait que j'y aille. Je le repoussai et d'une voix forte malgré mon degré d'alcoolémie je m'exprimai

"Casse toi bordel!"

Le barman haussa le ton et me lança un premier avertissement, si je décampe pas il appel les flics. Rah merde surtout pas manquerais plus que ça, comment je ferais pour être là si Lana à une crise? En grommelant comme un con je me levai enfin et titubai jusque dans la rue.

"Bon Alexeï...faut retrouver...où tu crèches frangin"

Le monde tournait, ma tête était prise dans un étau et la bile me montait dans la gorge, il ne fallait pas que je vomisse, surtout pas. Les rues semblaient longues er étroite, et finalement une violente douleur se rependit dans mon crâne, je venais littéralement de me vautré sur le béton. Pourquoi chercher à se lever? autant dormir là en plus ça pus pas trop.

Et voilà comment Alexeï Thomson prouva qu'un homme pouvait être misérable. Vêtu d'un jean noir troué aux deux genoux, de bottes de motard noires en cuir, d'une chemise blanche a moiti déboutonné et d'un gros cuir noir de rockeur passa le début de la nouvelle année. Ivre dans un caniveau alors que le quartier s'éveillait tranquillement, une chance qu'il n'était pas plus connu que ça. Et une chance aussi qu'on était le week-end et qu'il ne bossait pas, imaginez la tête de son chef s'il le voyait dans cet état...
Ce qui était marrent c'est qu'il était allongé dans le caniveau juste devant les escaliers de son bâtiment... Dommage Alex encore quelques mètres et tu étais chez toi


Dernière édition par Alexei Thomson le Mar 9 Jan - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 4 Jan - 22:08
Quand Emilie disait qu'elle n'avait pas le sens de l'orientation, elle était loin de plaisanter. Et puis, ce n'était pas comme si elle avait fait un grand effort pour visiter la ville... Et après ce nouvel ans morne, seule dans sa chambre, l'ordinateur en main et le chat sur les genoux, elle avait eu cette envie étrange de se rattraper. Mais est-ce que se retrouver dans ce coin de la ville habité par les punks et les metalleux était vraiment une bonne idée ? Non, c'est qu'au dépars, elle voulait aller dans un bar comme celui de l'irlandais. Alors putain pourquoi elle était là ?! Son téléphone, en plus, n'avait presque plus de batterie et elle sentait que la moindre ouverture de l'ami Google Map allait faire sombrer son Wiko dans les ténèbres.

Elle errait alors dans les rues, les mains fourrées dans les poches de sa robe. Oui encore une robe, et encore plus colorée que d'habitude. Et plus chaude aussi. Sa chevelure rousse toujours à l'air libre bougeait doucement au rythme de sa marche lente. Emilie râlait. Au moins, elle n'avait pas revu sa mère depuis...Aller ! Positiver ! La rouquine s'amusait alors à sauter dans les quelques flaques d'eau qui remplissaient les rues abîmées de ce coin de ville. Puis, elle sauta dans la flaque de trop. Une seule goutte alla se cogner contre un cadavre au sol. La psychologue sursauta. Son premier réflexe fut de n'avoir aucun réflexe. Elle resta à regarder en face d'elle. Puis elle fit le tour du corps pour se rassurer de ne voir aucune goutte de sang. Puis elle s'approcha un peu pour voir les ondulations du cadavre par sa respiration. Elle soupira rassurée.

Comment ça rassurée ?! Elle n'allait pas laisser un corps au sol ! Il fallait qu'elle aide ! Allez ma vieille, soit sociable ! La rouquine s'accroupie alors devant le corps et posa une main hésitante sur la tête qui se voulait rassurante.

-Hm...Pardon mais vous allez bien...?

Elle ne savait pas trop quoi dire, n'aillant étrangement pas trop l'habitude de ce genre de situation.

-C'est qu'à moins que vous vouliez passer la nuit ici, je vais pas pouvoir vous porter pour vous aider, même avec toute la volonté du monde...

Elle laissa encore quelques secondes.

-Vous êtes blessez ou...? Je peux vous aider à vous relever ?



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Jeu 4 Jan - 23:12
Le corps du rockeur était allongé sur le dos à coté d'une flaque d'eau dans laquelle une fille à la chevelure de feu bondissait. Bien entendu cela ne le réveilla pas du tout. La bouche entre ouverte il respirait en émettant un léger ronflement. Le soleil reflétait très légèrement dans les flaques créant des micro arc en ciel dédiant, la journée allait elle s'annonce ensoleillée?

J'étais endormie dans ce caniveau, l'humidité imprégnait mes vêtements alors que des relents de vodka et de tequila brulait mon gosier. Plongée dans les ténèbres de mon enfer, une lumière vint m'aveugler et une chaleur caressa mon front alors que la voix de la personne en question résonna au loin sous forme d'écho.

-Hm...Pardon mais vous allez bien...?

Mince les anges existe? J'ouvris les yeux avec une telle difficulté, de la bave coulait du coin de mes lèvres, merde dans quel état je suis? au fond de moi je savais que j'étais encore bourrée et que j'allais surement dire un monceau de connerie, espérons que je me tienne bien. Le seul son qui sortit de ma bouche fut un bruit qui ressemblait à un grognement de Zombie.

"Gareuhggrea"

À travers ce voile qui cachait mes yeux à cause de la fatigue, je pus détailler de l'orange, et plein d'autres couleur, mais impossible de voir ou savoir si c'était une femme, un homme ou...ou bonne question tien. La personne reprit la parole et cette fois, sa voix fut un peu plus claire malgré quelques échos lointains encore.

-C'est qu'à moins que vous vouliez passer la nuit ici, je vais pas pouvoir vous porter pour vous aider, même avec toute la volonté du monde...

Ah j'entends mieux, c'est donc une femme. Super elle devait se demander comment un mec pouvait se mettre dans un tel état. Je me passai l'avant-bras sur la bouche pour essuyer ma bave. J'étais encore imbibé d'alcool mais j'allais peut-être réussir à me lever sans me vautrer sur la princesse rousse.
Mon corps n'avait pas bougé, elle devait se demander si je n'étais pas mort. Elle ajouta donc

-Vous êtes blessez ou...? Je peux vous aider à vous relever ?


Bon allez faut que je fasse un effort sinon elle risque d'appeler les pompiers ou le SAMU où je ne sais qui d'autres et n'avais pas trop envié que ma sœur apprenne mon état, elle n'avait pas besoin de ça. Je soupirai un grand coup en grognant tout ce que je pouvais et je forçai sur mes abdos pour me redresser assis dans cette flaque d'eau dégueulasse. Je pris mon visage entre mes mains en râlant un peu puis je marmonnant.

"Non j...j...je suis zuste beurré..."

Je tournai la tête sur le côté et je reconnus vite la façade du bâtiment. Bordel ce n'est pas vrai je me suis vautré en bas de chez moi, super...si j'avais attendu cinq minutes j'aurais pu me vautrer dans mon lit.

Bruyamment je me frottais le visage, la pauvre passante allait avoir une bien piètre image de moi, surtout qu'en temps normal j'ai meilleur miné et je me tiens mieux. Je relevai la tête vers la montagne de couleur et je plissai les yeux en soupirant.

"Et en plus...j'habite juste là"

Je montrai du pouce d'un air détaché et absent la devanture de mon bâtiment. Autant être réaliste j'arriverai jamais à remonter chez moi, je suis au dernier étage sans ascenseur, même s'il y a que trois étages, pour un bourré c'est compliqué. Je me grattai nerveusement l'arrière de la tête et en la penchant vers l'avant, puis je la renversai en arrière pour faire craquer mon coup endolori. Mon accent Russe résonna un peu plus avec cette phrase...

"Ça te dérange de m'aider à remonter? si je gerbe dans les escaliers le proprio va me tuer... je suis au troisième, y a que ma porte on ne peut pas se tromper"

Je tentai la folie en me levant. Au début ça allait, puis mon corps commençait à vaciller, ma tête tournait et la rue faisait des mouvements bizarres. Bon vite faut que je m'agrippe à un truc, un poteau, un mur, elle....
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 5 Jan - 0:18
Visiblement, il y en avait un qui avait passé la journée à se noyer dans certainement plusieurs verres. Elle nota pour elle-même de ne jamais faire ça, cet état ne lui donnait pas du tout envie...Et puis il aurait pu tomber sur n'importe qui...Un violeur récidiviste...Un chient...Des sales gosses...Un cannibale pourquoi pas ? Ce morceau de Londres semblait habiter tous types d'individus...

La rouquine le regarda se tortiller maladroitement, marmonnant des excuses qu'elle comprit à peine par son léger accent et sa mâchoire qui ne voulait visiblement pas se réveiller. Pauvre mâchoire, aucun jour de repos même dans l'ivresse. Emilie retira vite fait main lorsqu'il commença à se redresser. Il lui faisait un peu de peine. Peut-être parce qu'elle n'avait jamais été habitué à voir des gens ainsi. Il lui montra du pouce le bâtiment en disant que c'était chez lui. Ah ben, bravo ! La psychologue eu un léger sourire et retenu un petit rire entre ses dents.

-Eh bien, aussi proche du but, c'est dommage.


La demoiselle se redressa quand il fit de même. Elle le vit vaciller, tourner, semblant tomber à chaque instant. Par réflexe, elle se colla rapidement à cet inconnu, côté contre côté, passant un main au niveau de la taille pour le maintenir. Elle attrapa son bras pour qu'il le place au niveau de son cou. Ainsi elle pouvait l'aider à se déplacer. La rouquine lâcha un second rire et dit en lui jetant un oeil.

-Je ne vais pas laisser un corps dans la rue sans rien faire.

Malgré la différence de taille et de poids, elle essayait de contrer ce déséquilibre en prenant bien appuie sur sa jambe droite. Elle tenta d'avancer de quelques pas pour voir s'il suivait bien et qu'elle n'ai pas à le traîner tel un vieux tapis. Il semblait mal au point et allait certainement se réveiller avec un bon mal de crâne.

-Par contre, si vous me vomissez dessus, je suis pas sûre d'arriver à tenir mon rôle jusqu'au bout, plaisanta la demoiselle mais esperant au fond très fort que cela n'ai pas à arriver.

Ainsi, portant un cadavre, malgré sa force de mouche, elle commença à s'avancer vers le dit immeuble dans l'espoir de sauver l'homme ivre.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 5 Jan - 13:58
Cette fille avait de l'humour, peut-être que finalement dans cette soirée pourrie j'allais avoir de la chance, j'aurais pu tomber sur les flics ou sur des gens mal attentionnés et dans mon état je n'aurais rien pus faire. Tandis que je vacillais et que je menaçais de m'écraser de nouveau dans ce caniveau, la rouquine se colla à moi ce qui me surpris, j'avais peu de contact avec les gens, hormis Lydia avant et ma sœur Lana...depuis que j'avais remis ce cadenas autour de mon coup, je me refusais à tout contact physique, charnel etc, le seul qui me touchait c'était Lana et ce n'était qu'un contact fraternel.

Mais d'un côté je n'ai pas le choix, si elle ne s'était pas collé à moi je me serais surement écrasé au sol une nouvelle fois. Sa main chaude se pressa autour de ma taille pour me soutenir, ça aurait pu être agréable si ma chemise n'était pas trempée a cause de la flaque d'eau. Le tissu collait à ma peau et c'était pas du tout agréable malgré la chaleur de la main de la rousse. Elle prit mon bras lourd et le passa autour de son coup pour que je m'appuie un peu contre elle, je fis attention malgré mon état à ne pas poser ma main sur sa poitrine, je la posai sur son épaule et tentai de me tenir le mieux possible pour ne pas trop m'appuyer contre elle. Elle fit quelques pas et malgré mon ivresse j'arrivais à la suivre, mais fallait surtout pas trop bouger, la bille montait de plus en plus dans ma gorge.

-Par contre, si vous me vomissez dessus, je suis pas sûre d'arriver à tenir mon rôle jusqu'au bout

Ah de l'humour encore, un léger sourire s'afficha sur mes lèvres alors que je fixais le sol flou. Je me concentrais sur ne pas vomir et marcher en même temps. Je marmonnai avec difficulté

"Si je te...vomi dessus...tu me tutoieras?"

Bah oui moi aussi je peux faire de l'humour, mais je sais pas trop si cela se voyait, l'alcool était en phase descendante, dormir dans ce caniveau m'avait fait du bien même si je restais encore assez bien grammé.

La porte du bâtiment de brique n'était pas verrouillé alors il suffisait de pousser la porte pour entrer. Une fois dans le bâtiment on pouvait sentir une odeur de bois, de vieux et une peu d'humidité, le propriétaire n'était pas un féru de travaux alors je vous parle pas de la vétusté des locaux du bâtiment, finalement heureusement il n'y a pasd'ascenseur.
Je soupirai une fois devant les escaliers, l'enfer allait commencer. Je serrais un peut mes doigts sur son épaule et avec difficulté je grimpai les trois étages en me tenant à la rambarde en même temps.

Les escaliers
Spoiler:
 

Une fois au troisième étage, comme je l'avais dit-il n'y avait que ma porte, j'habitais dans les combles que le propriétaire avait réaménagés en un petit F2 qui allait parfaitement à mon style. Je posai ma main à plat sur la porte en bois et grognai un peu en murmurant.

"Va falloir que je te lâche, mes clefs sont dans mon cuir"

Mon bras quitta l'épaule d'Émilie et je commençais à fouiller la poche intérieure gauche de mon blouson, je frôlai mes clefs mais je perdis l'équilibre et roulai contre le mur jusqu'à finir le cul par terre et le dos contre le mur à coté de la porte. Un grognement sonore suivit d'un juron

"Bordel de merde"

Mais j'avais réussi à sortir mes clefs malgré tout. Je soupiraide nouveau et tendis mes clefs à la jeune femme

"Tien ouvre s'il te plaît et rentrée faut que je gerbe"

J'attendis qu'elle entre...ou non comme elle le voulait pour chopper le premier truc sous la main, désoler à cette pauvre plante verte que j'avais mise ici pour faire plus classe dans ce couloir horrible. Je me penchai sur le pot de fleur et ce qui devait arriver arriva, heureusement le pot est profond et j'espérais avoir évité le spectacle à ma sauveuse. Quand j'eus fini, je me levai avec difficulté en me tenant comme je pouvais au mur. J'essuyai ma bouche avec un revers de manche et je marmonnai.

"Au moins je t'ai pas vomi dessus"

Logement d'Alexeï
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 5 Jan - 14:39
La jeune femme avait eu pas mal de difficulté pour avancer. Et oui, on ne change pas comme le disait Céline Dion. Elle restait faible et cela même si elle ne portait pas la charge d'un corps entier. De toute façon, dans ce cas, elle n'aurait même pas pu faire un pas sans s'écrouler. Et il y aurait eu deux corps sans vie sur le trottoir. Cela aurait fait un beau tableau: "La faiblesse et l'ivrogne".

La rouquine eu un sourire quand il lui répondit, apparemment, il était un minimum lucide. Tant mieux, parler à un cadavre n'était pas la chose la plus facile qu'on pouvait faire. Elle était psychologue, pas nécromancienne. La jeune femme lâcha même un léger rire et dit en continuant d'avancer:

-Je suppose que le vomi rapproche

Elle laissa quelques secondes et dit légèrement plus sérieuse:

-Mais y'a pas besoins de gerbes pour que je tutoie, aussi poétique que soit cette phrase.

Après avoir passé la porte du bâtiment étonnement pas verrouillée, à croire qu'il y avait des propriétaires qui n'en avait strictement rien à faire de la sécurité, elle continua d'avancer...Elle se posa la question alors de, si on se faisait cambrioler, dans ce cas, pouvait-on porter plainte à l’imprudence du flemmard ? Cela lui semblait plutôt logique mais bon.

Les escaliers se présentèrent, donnant sur un couloir plutôt lugubre et sans vie. Elle commença alors à monter sous le craquement des marches et du bois qui semblait appeler à l'aide, mourant doucement à chaque pas. La jeune femme était légèrement en difficulté pour avancer, donnant tout l'effort qu'elle pouvait donner dans ses marches brunes. Il ne manquerait plus qu'elle tombe ici, laissant tomber le corps imbibé d'alcool qu'elle transportait. Cela ressemblait bien à une sale blague de gosse (au passage qu'elle aurait pu faire plus jeune).

Devant la porte, elle le lâcha sous sa demande mais avec néanmoins un regard surveillant le déséquilibre du jeune homme. Il chercha ses clefs mais finit par tomber au sol sans que la rouquine ne puisse le rattraper. Elle eu essayée mais son manque de réflexe fit qu'elle eu une bonne réaction quand il était déjà au par terre. Il lui tendit ses clefs, lui demandant d'ouvrir puisqu'il avait l'envie irrésistible de donner à boire à la plante verte à côté. La rouquine hocha rapidement la tête et ouvrit la porte. Elle regarda un moment l’intérieur mais n'eu pas le temps de le détailler quand une voix résonna derrière elle.

La demoiselle eu un sourire bienveillant, il avait l'air mal au point.

-Ah, je ne sais pas si je vais pouvoir vous tutoyer alors.

Elle lacha un peu rire et s'approcher de lui pour le soutenir et l'aider à avancer.

-Allez, je vais t'aider...

La jeune femme rentra alors à nouveau dans l'appartement. Celui-ci était plutôt pas mal et contrastait bien avec le lugubre couloir qu'ils avaient traversés auparavant. Son appartement à elle était plus petit mais très chaleureux. Elle avait collé en fait des rideaux colorés un peu partout rappelant un peu tous ces motifs un peu hippies. La psychologue le regarda alors et demanda en souriant:

-Je vous dépose où ?



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 5 Jan - 15:21
Mon esprit embrumé par l'alcool eut du mal pour repérer le sourire bienveillant de la jeune femme, mais je voyais bien qu'elle me regardait, quelle horrible image je donnais de l'homme, l'alcool pouvait me rendre si pitoyable, mais avec tout ce qui m'était tombé dessus depuis moins de trois ans, j'avais bien le droit de craquer non?
Mon bras plié était posé sur l'encadrement de la porte, je venais de poser mon front contre mon avant-bras le regard dans le vide. Mon ventre grondait réclamé du solide, je n'avais pas mangé depuis cela veille au midi, mais ma dose d'alcool ne me donnait pas envie de manger.

-Ah, je ne sais pas si je vais pouvoir vous tutoyer alors.

La revoilà qui fait de l'humour, je vais finir par l'apprécier cette rouquine. Va falloir que je pense à prendre ses coordonnées au moins pour la remercier de m'avoir aidé ce matin. Le soleil se levait totalement plongeant le salon dans une lueur orangée qui d'ailleurs se confondait bien avec les cheveux de la rouquine. Je ne répondis à sa blague que par un faible sourire.

Elle revint se coller à moi, mon corps se raidit d'un coup comme tout a l'heure mais je ne m'y attardais pas. Je passai ma main autour de son coup et la remerciai d'un faible chuchotement.

-Allez, je vais t'aider...
"Merci "

Sa voix féminine et douce résonna de nouveau dans mon appartement

-Je vous dépose où ?

C'était une bonne question ça. Mes vêtements étaient trempés et dégoutants, je n'étais pas maniaque, plutôt faignant et j'avais la flemme de changer mes draps dans la journée après les avoir ruinés avec mes fringues. Le canapé? c'était pareil il était crème et je n'avais pas envie de le salir. Bon bah il ne me restait plus que la salle de bain. Je grognai un peu et lui dit doucement

"La porte là-bas...je vais aller me mettre la gueule sous l'eau ça me fera du bien"

Avec difficulté je la suivis, de toute façon elle était mon pilier pour le moment, je n'étais clairement pas capable de me déplacer seul, la dernière fois que je m'étais cuité comme ça c'était Lydia qui m'avait trainé dans la baignoire, et croyez moins elle n'était pas douce, j'avais fini dans la baignoire et elle m'avait aspergée d'eau glacée. Bref je guidais la rouquine jusqu'à la porte qui s'ouvrit sur ma chambre, le lit n'était pas fait et il y avait quelques fringues qui trainaient au sol, oui bah hein j'étaient un mec et célibataire en plus alors le ménage ce n'était pas mon délire. La cuisine était propre pour l'hygiène, le salon aussi mais ma chambre...bah c'était le bordel. Une fois dans la pièce, sur la gauche il y avait une bibliothèque avec pas mal de livres, de vinyle, ma guitare posée sur un socle devant et une nouvelle porte. Je lui montrais d'un signe de tête en disant

"Je devrais pouvoir gérer...fait comme chez toi, attend avant de partir que je te remercie au moins"

Je la relâchai et en m'appuyant sur les murs pour me diriger jusqu'à la salle de bain que je fermai derrière moi, hors de question de me donner encore plus en spectacle devant elle. Un clic résonna signe que je venais de fermer à clef, j'avais besoin de m'isoler quelques secondes pour reprendre mes esprits. Vomir m'avait fait du bien, mais je me retrouvais maintenant dans la seconde phase...la gueule de bois.
Je collai mon dos contre le mur glacé de la salle de bain et je commençai un long combat avec mes vêtements. Au bout de dix bonnes minutes de tissus froissés et de grognement, je fus enfin nu et la bile remonta de nouveau. Dans un hoquet menaçant je me penchai dans la cuvette face à la baignoire et me vidai une nouvelle fois. Me corps se mit à souffrir, je n'avais rien à vomir vu que je n'avais pas mangé.
Lorsque je pus enfin quitter cette cuvette qui a chaque nuit d'ivresse devenait ma grande copine, je me levai avec difficulté les jambes tremblantes pour entrer dans la baignoire et m'y assoir pour me laver. Mon corps était glacé surement à cause de l'eau qui avait enduit mes vêtements, mais l'humidité et la chaleur me firent un bien fou.
Une fois lavé je restai dix bonnes minutes de plus sous le jet qui me fouettait le visage, et lorsque je me sentis mieux je coupai l'eau et sortis de la baignoire. Mes jambes tremblaient encore mais j'avais moins mal au cœur et plus de facilité à me tenir debout. Mais maintenant c'était une migraine affreuse qui arrivait. J'enfilai un peignoir noir en guise de vêtements, mes cheveux se remirent instinctivement en l'air comme toujours et je passa la serviette sur mon cadenas en acier pour pas le laisser rouiller. J'ouvris la porte de la salle de bain en laissant mes fringues sur le sol, je rangerais tout quand j'irais mieux. Une fois dans ma chambre je cherchai où pouvait être la rouquine, il fallait que je la remercie malgré mon état encore pitoyable, mais au moins maintenant je voyais un peu plus clair et je pouvais tenir un semblant de conversation.

Une fois la princesse rousse ciblé, j'irais la rejoindre dans le salon, la cuisine ou dans la chambre .

"Je me demandais si tu serais restée..."
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 5 Jan - 16:06
La jeune femme le déposa alors à la salle de bain. Elle entendit un clic et elle se retrouva seule. A vrai dire, elle s’inquiétait un peu. Qui lui disait qu'il n'allait pas tomber et se prendre le coin du robinet ou se noyer dans la cuvette des toilettes ? Elle resta un moment devant la porte à ne rien dire pour être sûre de ne pas entendre un gros bruit qui l'obligerait à défoncer la porte. Défoncer la porte ? Vous l’imaginez ? Emilie Skies dont son plus grand ennemi est les bocaux de cornichons, se retrouver à détruire une porte ? Elle s’assommerait certainement, prenant un nouveau rôle, celui de cadavre.

Au bout d'un moment elle se rassura et sa curiosité prit rapidement le dessus, elle allait encore jouer l'exploratrice. Et puisqu'il lui avait demandé de rester pour pouvoir la remercier plus tard... En attendant, il lui avait demandé de faire comme chez elle et la rouquine allait bien s'amuser à trouver la moindre pièce cachée. Pouvait-on dire qu'elle était un fouineuse ? Y'a-t-il une différence entre ce terme et sa belle curiosité de psychologue ? Elle ne savait pas trop. Toujours était-il qu'elle venait de trouver une grande bibliothèque et s'était attardée dessus, regardant les livres qu'il y avait, les feuilletant rapidement de temps à autre. Elle fut aussi surprise de trouver un vinyle. Il y avait encore des personnes qui en achetaient ? C'était beau en un sens. Quoi qu'il lui semblait que c'était de nouveau à la mode depuis quelques temps. Du moins, c'est ce qu'elle avait cru comprendre avec les nombreuses pubs qui relataient du merveilleux son qu'ils donnaient. La jeune femme inspecta également rapidement la guitare. Elle aurait aimé avoir ce côté musicien, un peu rêveur. La rouquine s'était dirigée vers la rationalité et la complexité du cerveau humain. Et elle pouvait affirmer que c'était pas le domaine le plus "fun" qu'elle avait exploré. Et puis, puisqu'elle y était, elle retourna devant la masse de bouquins, s'extasiant que l'on puisse avoir une telle quantité d'ouvrage. Elle se demanda s'il les avait tous lu. Elle avait souvent cette image du collectionneur qui ne touche pas à ses possessions.

Emilie pensa d'ailleurs à regarder l'état dans lequel elle se trouvait. Les vêtements trempés sur le jeune homme plus le contact qu'elle avait du entreprendre pour l'aider avait quelque peu mouillé et sali sa robe au niveau de ses hanches, de ses cuisses et également dans son cou par le bras qui y avait traîné. Elle soupira. En ce moment, chaque rencontre dégradait ce qu'elle portait. Les ronces avec Tess, son dessous avec Jagger et maintenant cette robe là.

Une voix résonna, elle sursauta et se retourna. Le cadavre semblait pouvoir enfin tenir sur ses deux pieds. Cela la rassura un peu au fond. Elle s'approcha alors du jeune homme et sourit:

-Tout de même, et prendre le risque que tu te prennes un coin de meuble sans que personne ne puisse rien faire.

La jeune femme avait dit cela sur le ton de la plaisanterie mais cela avait été un véritable soucis pour elle lorsqu'il s'était enfermé. On ne laissa pas seul un mourant ! La rouquine balança en arrière ses cheveux qui étaient retombés devant sa figure. Elle avait toujours pensé qu'ils avaient leur propre vie et leur propre pensée de toute façon.

-Je m'appelle Emilie et toi ?


Elle écouta sa réponse, s'il y en avait une, et sourit doucement. Elle l'observa un peu, essayant d'être sûre qu'il pouvait marcher tout seul. Il ne manquerait plus qu'il tombe.

-Tu t'es mit dans un bel état. Une soirée qui a mal tournée ?



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 5 Jan - 16:33
Mon visage cadavérique s'étira doucement en un fin sourire. C'est qu'elle se faisait du souci pour moi? je comprenais mieux pourquoi Lana aimait que je m'occupe d'elle. Depuis la mort de ma mère personne ne s'occupait de moi et c'était aussi de ma faute vu que j'empêchais Lana de s'en faire pour moi. Je répondis donc à la phrase de la rouquine par ce petit sourire amical qui au fond disait Merci.

-Je m'appelle Emilie et toi ?

Vêtu de mon peignoir, je collai mon épaule contre le mur qui tenait la bibliothèque. Son accent me faisait sourire, je le reconnaissais bien, elle était Française. Une langue que je parlais un peu, je n'étais pas un pro mais disons que je me débrouillais bien grâce à nos voyages avec le groupe. Avec un accent Russe je lui répondis en français.

"Enchanté...je m'appel Alexeï"

À coup sur elle allait se foutre de moi vu mon accent de merde, mais au moins je faisais l'effort de lui montrer que j'avais remarqué certains détails chez elle. Lorsqu'elle me parla avec un petit sourire de ma soirée, mon visage se ferma tout de suite et je détournai le regard pour reprendre la parole.

"On peut dire ça... j'ai la dalle, tu veux un petit déjeuner?"

C'était ma façon à moi de changer de sujet sans me montrer méchant ou grossier, après tout elle m'avait trainé chez moi alors qu'elle aurait pu me laisser dans le caniveau. Je lui fis un petit signe de tête pour qu'elle me suive hors de la chambre, ça me gênait un peu qu'une fille soit ici hormis ma sœur, je trouvais cet endroit bien trop intimiste.

Une fois dans la cuisine, je fouillai le frigo et le placard pour préparer un petit déjeuner. Si Émilie m'avait dit oui je ferais à manger pour deux. Tout en préparant je décidai de répondre quand même à sa question dans la chambre.

"Je viens de me séparer de ma copine...enfin elle m'a quitté plutôt y a même pas un mois et hier je l'ai vu entrain nettoyer la gorge d'un connard"

Je tentais de me concentrer sur mes œufs aux plats pour ne pas m'énerver à nouveau. La rage montait en moi et les larmes aussi, mais hors de question de chialer, je ne me rabaisserais pas à cela. J'inspirais un grand coup et j'ajoutai en découpant du lard pour le faire griller dans une poêle à côté

"Soit je me mettais dans cet état...soit je mettais mon point dans la gueule de ce mec...et ma situation ne me permet pas de passer la nuit en garde à vue...j'ai trop de responsabilité"

Alex voila que tu te mets à parler de ta vie...tu vas la souler, c'est d'ailleurs pour ça que tu es seul... Je secouai la tête pour me remettre, cette petite voix avait raison, je soule les gens, mon père se noyai dans le boulot car ma sœur le fatigue et je le fatigue surement aussi, Lydia est partis car je la fatiguais avec ma famille et surement à cause du fait que je me sois fâché contre elle.
Je me tournai en souriant, je venais d'enfiler mon masque amical

"Désoler...je n'ai pas envie de te souler avec mes soucis...merci de m'avoir aidée"

Je fis glisser le lard et l'œuf dans une ou deux assiettes en fonction de la réponse de la rouquine et je fis de même pour les verres de jus de fruit et le café. Je déposai tout sur ma table en bois et prise place sans toucher tout de suite à mon assiette, la faim me tiraillait le ventre, il fallait que je mange mais...ma gueule de bois me disait de reprendre un verre de vodka plutôt. Je relevai la tête et dit

"A moi de poser une question... C'est un jeu sympa, qu'est-ce que tu faisais au milieu de la nuit dans ce quartier?"
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 5 Jan - 17:02
La jeune femme eu un de ses grands sourires quand il lui répondit en français, elle s'empêcha même de rire. Mais pas dans l'optique de se moquer de lui. Mais elle trouva cela terriblement mignon et adorable. Ça l'avait toujours fait craqué les étrangers qui tentaient de parler français. Cela faisait un accent très chou. Et puis, s'il avait remarqué son origine, c'est que son accent  anglais devait pas non plus être magnifique en toute logique. Mais ça elle le savait déjà.

-C'est mignon, avait lancé la jeune femme en étouffant un petit rire entre ses dents

La demoiselle remarqua qu'il se bloqua lorsqu'elle lui parla de sa soirée. Elle avait donc visé juste: il devait avoir passé un moment bien pourrit. De toute façon, pour terminer la nuit dans par une douche d'eau sale dans une rue, fallait pas être l'homme le plus heureux du monde. Il lui proposa de déjeuner. C'est vrai qu'elle n'avait pas mangé grand chose dernièrement. Elle manquait un peu de moyen et elle avait tendance à prendre deux repas ou lieu de trois histoire de pouvoir tenir chaque mois. Donc d'un côté elle allait pouvoir se remplir l'estomac et sans même toucher à ses petites économies. La rouquine sourit et hocha la tête:

-Je veux bien, ça fait un moment que j'ai pas mangé.

Elle le suivit dans la cuisine et il commença à parler de ce qu'il s'était passé. Il avait apparemment vu sa copine avec quelqu'un d'autre et il s'était refusé de le frapper pour éviter de finir au poste. Emilie le vit blessé, le ton de la voix disait toujours la vérité sur ce que l'on pensait. Et puis, en tant que psychologue, elle reconnaissait certains tiques ou certaines intonations qui ne pouvaient dissimuler un véritable sentiment. Elle eu un peu de peine pour lui, il n'y avait rien de drôle à tout cela.

Puis il s'excusa de lui raconter sa vie et elle vit les assiettes devant elle. Il lui demanda pourquoi elle était là, la jeune femme eu un léger rire gêné et rougit doucement dans son embarras.

-Ah... Disons que mon nouvel ans ayant été pourrit, j'ai voulu me rattraper...Et puis bha...Je me suis totalement perdue, alors j'ai erré comme une pauvre âme.

Quoi qu'elle aurait pu appeler le barman à l'aide, il lui avait bien proposé. Mais elle n'avait pas osé, il était supers tard et elle devait apprendre à se débrouiller seule ! Elle prit sa fourchette, découpa un bout avec celle-ci et le mangea dans un certain appétit visible. Elle revint alors sur la soirée du pauvre jeune homme en face d'elle.

-Tu sais, tu me saoulais pas hein, moi je préfère quelqu'un qui parle plutôt qu'une personne fermée qui se ronge de l’intérieur avec ses problèmes.

Elle fit tourner la fourchette dans l'assiette dans sa réflexion. Elle fit un peu crisser le métal et arrêta de suite  dans un léger "désolé" qu'elle marmonna en rigolant doucement.

-D'un côté, si t'as eu le courage de garder ton sang froid, c'est courageux, moi j'y suis jamais arrivé...Et j'ai eu des problèmes au poste plusieurs fois en France  à cause ça.

Elle eu un sourire nostalgique et prit une autre bouché, visiblement affamée et ne le cachant absolument pas.

-C'est une force je pense mais après faut pas hésiter dans ces moments à demander de l'aide car un jour on tient plus.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 5 Jan - 18:17
C'est mignon? je savais pas trop si elle se moquait de moi ou bien si réellement j'avais fait un truc mignon, chose rare chez moi, je n'étais pas un professionnel du romantisme et des trucs mignons, le truc le plus mignon que je pourrais faire à la limite c'était de jouer de la musique pour une fille ou de lui écrire une chanson. Bref Je lui avais proposé de manger avec moi, c'était une peu ma façon de lui dire merci, le fait qu'elle me confie ne pas avoir beaucoup mangé me rendait suspicieux, pourquoi elle ne mangeait pas? elle n'avait pas d'argent pour?

Tout en préparant le petit déjeuner made in England, je me laissais aller à la confidence, c'était bizarre mais cette fille avait quelque chose qui te poussait à communiquer, un peu comme le psychologue de ma sœur.
Une fois à table elle répondit à ma question sur sa présence dans les ruelles de ce quartier.

Je pris ma tasse de café pour en boire une gorgée histoire de voir si mon estomac accepterait ce liquide. Je reposai ensuite la tasse avec un sourire, le quartier était un vrai labyrinthe.

"Je suis rassuré, si tu t'es perdus sans être saoul je risquais pas de m'y retrouver bourré"


Je me reconnecterai un peu sur mes œufs, mon estomac semblait ne pas rechigner au café alors les œufs passeraient surement tout seul. Il ouvrit la bouche et prit une bouchée alors que la rouquine fit crisser sa fourchette sur l'assiette, en humains normaux détestait ce bruit, mais moi...ça ne me faisait rien et tant mieux. Elle me reparla de notre conversation dans la cuisine.

-Tu sais, tu me saoulais pas hein, moi je préfère quelqu'un qui parle plutôt qu'une personne fermée qui se ronge de l’intérieur avec ses problèmes.

C'était sympa de sa part, et je devais même avoué que ça m'avait fait du bien pour une fois de parler de mes problèmes. Elle me parla un peu de ce qu'elle aurait fait à ma place et apparemment elle avait eu pas mal de soucis en France à cause de cela. Je relevai le visage vers elle surpris, elle semblait si calme si... Bohème il se permit de la détailler du regard sans un mot tout en la laissant continuer sa conversation.

-C'est une force je pense mais après faut pas hésiter dans ces moments à demander de l'aide car un jour on tient plus.

Je quittai son apparence des yeux et je plantai mon regard dans ses Iris, elle avait deux couleurs différentes dans son regard, c'était marré et original. Il piqua une nouvelle fois dans ses œufs en prenant un peu de bacon avec et il mangea. Au bout de quelques secondes à la fixer il soupira un peu et lui confia

"Des fois je me dis que je devrais consulter un psy, ça me ferait du bien...mais j'ai du mal à parler quand je connais pas..."

Et puis les psy m'agaçait avec leurs "Mh Mh" quand tu disais un truc, j'avais l'impression des fois qu'ils s'en tapaient de ce qu'on racontait, j'en avais jamais vu pour moi, mais j'avais déjà assisté à un rendez-vous de ma sœur... Je bus une autre gorgée de mon café et je posai une nouvelle question à la rouquine.

" Donc tu viens de France si j'ai bien compris...tu es ici depuis longtemps? tu fais quoi de ta vie car...tu semble affamé"

Je n'osais pas trop poser la question, mais si elle était une ça m'ennuierais de la laisser dans la merde

"Tu es une SDF?"

C'était cash mais bon je n'aimais pas tourner autour du pot
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 5 Jan - 19:37
Il lui parla qu'il pensait parfois qu'il devrait prendre un psychologue mais qu'il était difficile de parler quand on ne connaissait pas. La rouquine rigola intérieurement mais n'avoua cependant pas qu'elle occupait cette fonction. Disons que les rencontres qu'elle faisait en dehors de son travail..Bha elle préférait garder ça hors de son travail. C'était le problème des gens qui pouvaient la juger comme confidente. Elle avait deux écoutes, l'écoute en tant qu'amie et l'écoute en tant que psychologue. Pour ne pas s’emmêler, elle faisait attention de ne pas mélanger les deux pour que ses connaissances ne l'utilisent pas comme oreille sur patte.

En tout cas, elle comprenait tout à fait la difficulté de certain à se dévoiler. Façon elle était obligé de connaître vu qu'elle le voyait tous les jours. Et parfois ça prenait plusieurs sceances avant qu'une personne ouvre enfin la bouche... Et après elle était censée faire des rapports avec du néant.

-C'est normal... La pire c'est ceux qui sont obligés d'y aller, c'est souvent pas agréable pour eux.

Elle arrêta de parler. Venait-elle de se griller sans même s'en rendre compte ? Nan, elle pouvait avoir une connaissance, elle n'allait pas commencer à tirer des conclusions ainsi et continuer son délire paranoïaque.

Elle bloqua à la question qui suivit, elle hésita à mentir, elle avait pas envie de le dire, elle ne voulait pas qu'on la voit comme une personne pour parler ou simplement qu'on lui raconte des problèmes seulement parce qu'elle est psychologue et non parce qu'elle peut être une amie, une confidente. Elle dépassait son métier bordel, elle ne voulait pas qu'on la définisse que par ça.

Elle faillit s'étouffer avec sa nourriture quand il lui demanda si elle était SDF. Elle fut surprise. Etait-ce l'image qu'elle renvoyait ? Ok elle avait l'air affamé mais elle était gourmande et avait un petit budget. Emilie regarda aussi ses vêtements, c'était la faute de son style ? Ou alors de ses cheveux qui partaient dans n'importe quel sens ? En tout cas, elle rougit et eu un léger rire qu'elle cacha avec le dos de sa main.

-J'ai l'air d'une sans-abris ?
Dit-elle faussement indignée

La demoiselle pensa à son père, il avait vécu ainsi pendant un moment lui, ça avait dû être dur. Elle prit le temps de reprendre son souffle toujours avec ce sourire amusé sur ses lèvres.

-C'est juste que, enfin, tu vois... Disons que j'ai un budget serré.

Et elle hésita. Bon et puis merde.

-Pour te raconter ma vie de façon courte et concise, je suis psychologue dans un institut pas trop loin. Le problème, c'est que je me suis exilée ici en ayant coupé les vivres avec ma famille. Donc entre l'appartement, et les études, j'ai fais un prêt. Ce qui fait qu'avec mon salaire, c'est plutôt difficile pour moi d'avoir mes trois repas.

La jeune femme prit une autre bouché et bu un peu, elle replaça sa crinière et rigola doucement une nouvelle fois, encore un peu gênée. Elle se frotta les joues comme si ça pouvait partir ainsi.

-Et aussi que je suis gourmande mais c'est une autre histoire.

La rouquine se calma et marqua un petit souffle pour notifier qu'elle avait reprit son état habituel. Il fallait dire qu'elle avait été un peu prit au dépourvue. Elle avait l'air si misérable ? Elle pensa alors qu'il fallait contrebalancer ce moment de "pauvre petite rousse sans argent" histoire qu'elle ne se fasse pas plaindre. Après tout elle vivait bien et se débrouillait comme elle le pouvait.

-Mais j'ai pas à me plaindre, j'ai un toit sur la tête et un meilleur mental qu'avant, tout va bien.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Ven 5 Jan - 20:43
Bonjours j'ai fait ma gaffe du jours. Ma question semblait l'avoir étonné, elle devait penser qu'elle donnait une mauvaise image d'elle ce qui était faux, c'était juste le fait de la voir avec un aussi bon appétit.

-J'ai l'air d'une sans-abris ?

Gêné je répondis non d'un signe de tête. Elle m'expliqua qu'elle avait juste un budget serré et ça je comprenais totalement, là mon frigo était bien rempli car c'était le début de mois, mais d'ici deux semaines je mangerais surement des Noodle en boîte. J'allais m'excuser de ma question débile mais elle parla la première et apparemment elle avait aussi envie de se confier un peu.

Tout en continuant de manger je l'écoutais avec attention, elle avait donc quitté sa famille et...le mot Institution me mit la puce à l'oreille, hors de question que je lui parle de Lana et de son école. Je ne voulais pas qu'elle pense que je l'utilise pour ma sœur... Car je devais beaucoup à la rouquine et j'avais envie de la remercier comme il se doit, surtout maintenant qu'elle venait de m'annoncer qu'elle était gourmande. Rapidement une idée germa dans ma tête...

Après qu'elle est positivée en annonçant qu'au moins elle avait un toit sur la tête, je posai mes couverts dans mon assiette vide et je pris mon jus d'orange que je bus d'une traite. Puis je concentrai de nouveau mon regard sur elle en souriant gentiment.

"Désolé, tu ressembles pas à une SDF, c'est juste que quand tu as dit que tu mangeais pas beaucoup je me suis inquiété"

Inquiété? oui mon côté papa poule surement et comme Lana ne s'en plaignait pas, j'avais tendance à vite le devenir avec les gens que j'appréciais. Lorsqu'un membre du groupe n'est pas bien j'ai tendance à chaperonner et à aider... Lydia je l'étouffais elle me la clairement dit lors de notre dispute, le seul qui aimait que je me comporte comme ça, c'était ma petite sœur. Je soupirai et me frottai la nuque pas trop à l'aise dans ce que j'allais dire.

"Écoute...Émilie c'est ça? je ne suis pas doué avec les prénoms. J'aimerais te remercie pour ce que tu as fait et..."

Je pinçais ma lèvre inférieure avec mes dents, depuis deux mois je n'étais plus sociable, je restais enfermé ici, ou bien j'allais en répétition pour le groupe et je sortais aussi pour le boulot. Bref je me lance.

"T'aime les gaufres?"

Elle allait me prendre pour un cinglé, alors je continuais ma phrase en me levant pour débarrasser.

"Je me disais que tu pourrais revenir ce soir...je serais un peu plus présentable et l'appart aussi, on pourrait se faire une soirée gaufre, c'est un peu débile mais...je ne suis pas sortis de ma grotte depuis deux mois saufs pour le boulot et ma sœur"

J'espérerais qu'elle accepte, j'avais l'impression que discuter avec elle me ferait du bien et pas parce qu'elle était Psy, mais parce qu'elle m'avait vu dans un état des plus pitoyables, j'avais l'impression de plus avoir de secret pour elle finalement et quelque chose me disait qu'elle aussi avait vécu des choses similaire, l'isolement...elle semblait aussi sociable que moi .
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 220
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 5 Jan - 21:51
La jeune femme continuait à manger de temps à autre, elle était contente: Manger un petit-déjeuner gratuit et aussi bon après avoir aidé quelqu'un, sa mâtiné était refaite. Au fond, ça lui donnait confiance en elle, ressentant comme si sa B.A avait été récompensée (et cela même si elle savait que la générosité ne devait pas être faite dans l'optique d'avoir quelque chose en retour). Il lui expliqua qu'il ne l'avait pas prit pour une sans-abris à cause de ce à quoi elle ressemblait mais bien à cause de son appétit démesuré. Et puis, elle ne s'était pas non plus embêtée à retenir son envie de manger. Elle n'était pas comme sa mère elle, à toujours vouloir être digne et fière. Elle, elle assumait (plus ou moins).

-Haha, t'inquiètes, je le prends pas mal, c'est juste que ça été drôle. Mais c'est gentil de t’inquiéter.

Décidément, elle se faisait beaucoup trop chouchouter ces derniers temps. En plus avec son visage enfantin, ça devait pas aider...

Il commença à parler, il sembla hésiter. Il voulait la remercier de ce qu'elle avait fait. Pour elle, ce petit déjeuné avait déjà été une belle récompense, elle ne s'attendait à ce qu'il souhaite encore plus la "récompenser". Mais la seule phrase "T'aimes les gaufres" lui fit sortir un de ses plus larges sourires. Si elle aimait les gaufres ? SI ELLE AIMAIT LES GAUFRES ? BIEN SÛRE QU'ELLE AIMAIT LES GAUFRES ! (Bon après, tout ce qui est sucré, Emilie aimait de base). Cela faisait longtemps qu'elle n'en eu pas mangé !

Et puis il lui proposa de revenir ce soir pour faire une soirée avec le mot magique "gaufre". Mais bordel, c'était pas du tout débile, elle était trop bien cette idée ! Elle allait manger des gaufres avec un autre être humain qui n'à rien avoir avec son boulot ! Bordel, si à chaque fois qu'elle se perd le soir dans les rues, ça se termine avec une rencontre comme ça, elle allait résider la nuit sur le trottoir et dormir le jour. Bon, ça serait moyen pratique avec son travail mais bon.

-Mais c'est une trop bonne idée Alexei ! Va pour la soirée gaufre !

Elle eu un léger rire

-Aah, tu assures là tu sais ?

Et puis elle aussi était restée longtemps dans sa grotte, ils avaient quelque chose en commun. Deux âmes qui essayaient de retourner dans la vie réel ! La rouquine se releva et se frotta la tête. Elle était visiblement très contente et avait du mal à cacher son excitation. Quand elle disait qu'elle avait du mal à garder son sang-froid...Elle replaça ses mèches rousses bien comme il faut et regarda sa tenue légèrement mouillée par le contact du jeune homme contre elle.

-Cela me permettra de me changer moi aussi !

Un nouveau rire résonna dans l'appartement.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Thomson
Londres |:| Info./Musicien
avatar
Masculin
Messages : 148
Né(e) le : 02/04/1997
Date d'inscription : 28/12/2017
Age : 21
Niveau d'études/Métier : Informaticien/Musicien
Situation amoureuse : Elle me fait revivre ♡ E♡
Nationalité : Anglo-Russe
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1110-alexei-thomson

Sam 6 Jan - 0:20
A en jugé par son regard et son sourire, je dirais qu'elle aime les gaufres et en plus elle est bien tombé car je ne suis pas trop mauvais cuisinier même si je n'aime pas ça. J'avais beaucoup étudié les livres de cuisine pour que Lana mange toujours de bon truc quand elle venait ici, la bouffe à l'institut est surement aussi dégueu que la cantine des écoles. Le fait qu'elle accepte me donnait le sourire, j'avais décidé depuis le départ de Lydia de me couper de tout contact social hormis pour mes obligations, mais bizarrement la princesse Rousse me donnait envie de me resociabiliser un peu.
Elle semblait enthousiaste, je terminais mon verre de jus d'orange quand elle me sortit que j'assurais. Je lui fis un petit signe de la victoire avec mes deux doigts formant un V.
Je me levai pour débarrasser en lui annonçant fièrement.

"Ok alors va pour 21h ? je vais te noter l'adresse et mon numéro comme ça si tu te perds tu m'appel"

Après avoir déposé les assiettes et autres couvertes dans la cuisine, je pris une feuille sur mon bloc note dans le salon et lui nota toutes les infos.

Je la laissai partir afin d'aller me coucher, je tombais de sommeil mais je n'avais pas envie de le lui montrer, ça m'aurait ennuyé qu'elle refuse la soirée juste parce que je suis fatigué. Sa présence m'avait redonné envie de sortir alors je voulais en profiter.
Mon téléphone se mit à sonner vers dix-huit heures, j'avais dormi toute la journée et je me sentais en forme. Nu dans mon lit je fumais ma cigarette depuis dix bonnes minutes et quand le réveil dû téléphona je compris que j'allais devoir me mettre au ménage. J'étais assez soucieux de ce qu'on pensait de moi en règle général et j'avais conscience que je n'avais pas donné une bonne image de moi la veille et ce matin.

Il me fallut deux bonnes heures pour faire la pâte à gaufres afin qu'elle repose un peu, puis je me m'y au ménage. Les sols, les meubles et le rangement, bref à vingt heures l'appartement sont propre, rangé, les lumières de chevet et les halogènes son allumé pour une ambiance plus reposante et plus cocooning.

Je fis un passage dans la salle de bain pour reprendre une douche et m'habiller. À Vingt heures quarante cinq j'ai enfilé un marcel noir aux couleurs des gun's ne roses, un jean bleu déchiré sur les cuisses, mes bracelets de pique et des pantoufle noir toute simple pour pas salir les sols. J'allais pouvoir commencer les gaufres en l'attendant.
Bizarrement je n'étais pas nerveux de savoir que j'allais manger avec une fille seule...elle avait su me mettre à l'aise directement, la preuve vu que je lui avais proposé de revenir pour cette soirée. On allait pouvoir se gaver de gaufre avec de la pâte à tartiner, du sucre ou de la confiture, boire des bières ou du soda et peut-être même écouter une peu de musique ou mater un film.

Une douce odeur se répandit dans l'appartement et peut-être même dans l'immeuble.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Camden Town-
Sauter vers: