AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: North London :: La City & Westminster :: Hyde Park & Kensington Gardens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si la violence se dévoile [PV Jagger]

Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 2 Jan - 14:31
PARTIE 2 du rp: A travers un verre (-18)

La vieille femme avait regardé le jeune homme en face d'elle sans rien dire, le fusillant du regard. Comment savoir ce qu'elle pensait à l'instant ? Elle avait un air autoritaire, les poings fermés. Elle ne disait rien. Et cela jusqu'à ce qu'un homme un peu plus vieux arrive. Il lui parla en français, semblant la blâmer un peu alors qu'elle restait droite et digne. Alors cet homme lui attrapa le bras d'un air agacé, lui demandant de le suivre. Il croisa le regard de l'Irlandais un moment puis fit un vague signe de tête pour une excuse.

Emilie avait tenté de se cacher dans l'endroit le plus calme en cette soirée et  en même temps, elle ne voulait pas se retrouver dans un lieu qui lui apporterait encore plus d'ennuie si elle rencontrait de mauvaises personnes. En arrivant ici, elle s'arrêta d'un coup, ça la rongeait. Elle devait trouver quelque chose pour tout faire passer. Quelque chose, n'importe qui. La rouquine se frotta le visage. Elle devait pas craquer. Apparemment cinq ans n'avait pas suffit. Si cinq ans n'a pas suffit, faut que je m'isole encore. Un an peut-être, j'étais si proche du but. En attendant, personne ne devait savoir, il en allait de sa carrière en tant que psychologue et de sa fierté. Putain ! Qu'est-ce qu'elle foutait là !

Le parc était calme pour une fois, une légère bise soufflait, tout semblait apaisé contrastant avec l'état de la rousse.

-Emilie ça va aller ?

Cette voix la fit sursauter. Qu'est-ce qu'il faisait là putain ? Elle ne pouvait pas parler, elle ne voulait pas, tout la submergeait. Ses dents se serrèrent quand elle le vit en face d'elle. Et de base pour qui il se prend ? Elle lui a rien demander ! Rien du tout ! En plus il...Il.... Elle le fixait, trouvant quelque chose à lui reprocher. Elle en pouvait plus, elle s'approcha de lui et l'attrapa par le col. Elle agissait sans vraiment s'en rendre compte.

-ET TOI ALORS HEIN ? AVEC TES CHEVEUX BLONDS ! QUI A...A...CERTAINEMENT COUCHER AVEC TOUT CE QUI BOUGE ! TU TE PRENDS POUR QUI HEIN ? TU...


Elle avait levé le poings d'un coup, comme pour le frapper. Ces yeux étaient remplis de rage. Je vais le faire. Je vais le faire.

Puis plus rien. Elle resta ainsi comme une statue. Elle n'y arrivait pas. Elle avait envie mais elle n'y arrivait pas. Il ne lui avait rien fait, il l'avait aidé, elle ne pouvait tout simplement pas. La jeune femme haletait, elle ferma les yeux, elle ne savait pas comment se calmer. Elle ne l'avait jamais su. Elle le lâcha et fixa sol, ses yeux légèrement rouge et humide. Son coeur battait trop fort.

-Je suis...Désolée...Je le pensais pas...Je...J'ai besoins d'être seule Jagger.

Elle ne voulait pas s'en prendre à lui. Et même si elle était sûre qu'il était plus fort qu'elle, mentalement, ce serait trop dur. Sa respiration était saccadée. Elle devait s'isoler encore. Elle n'était pas encore prête. Elle devait trouver un moyen de se calmer.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600


Dernière édition par Emilie Skies le Jeu 4 Jan - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 203
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Mar 2 Jan - 16:28
La réaction de la rouquine le choqua encore plus elle qui avait été si calme jusqu'à présent. Il eut un mouvement de recul quand elle le fixa et l'attrapa par le col, elle était plus petite que lui et ne lui faisait peur, c'était lui qui se faisait peur à lui-même, il ne voulait pas lui faire de mal.

La rouquine leva le poing prés à frapper Jagger qui bien sur ne lui rendra pas. Il continuait de la fixer de son regard froid. Il posa finalement sa main sur son poing et l'engloba de ses larges doigts en serrant la mâchoire.

La rouquine le lâcha doucement et se détendit en baissa la tête vers le sol. Il avait bien vu que ses yeux étaient mouillés. Elle n'avait pas tort sur ce qu'elle avait dit, mais venant de la bouche d'une potentille amie, cela le blessait...il couchait avec tout ce qu'il bougeait oui, uniquement parce qu'il n'avait pas envie de s'attacher, mais ça c'était avant de rencontrer la brunette dans cette boîte de nuit, depuis plusieurs jours elle ne donnait pas signe de vie alors il continuait d'agir comme il l'a toujours fait, comme un connard en s'envoyant en l'air avec les femmes qu'il croisait pour combler sa solitude.
En la voyant dans cet état, Jagger décida d'agir comme il l'avait toujours fait, en mettant son ego et sa rancœur de coté. Il s'approcha d'elle et l'enlaça pour la coller à lui, il sentait son front contre sa chemise car il avait laissé son cuir ouvert. Il posa une main dans son dos pour la coller à lui et l'autre main dans ses longs cheveux derrière sa tête pour la coller à lui en murmurant.

"Pleure ça va te faire du bien"

Il la força à rester dans ses bras si jamais elle le repoussait, dans le cas contraire il la garderait contre lui jusqu'à ce qu'elle se calme. Puis au bout du temps qu'il faudra, il se décollera d'elle et l'emmènera vers un banc pour s'assoir. Il prendra place à côté de lui pour lui parler.

"Je veux plus que tu me parles comme ça...Je ne suis pas là pour me prendre des coups...je suis là pour t'aider"

Il posa ses coudes sur ses cuisses en se penchant un peu et la regarda pour être sûr qu'elle s'était calmée. Il imposait son regard sur elle, il n'était pas content et elle le sentirait surement, mais d'un côté il pouvait comprendre aussi qu'elle avait des problèmes. Il lui dit d'une voix plus douce que tout a l'heure.

"C'est qui cette femme? elle t'a fait du mal?"

Il ne la touchait pas, instaurant une certaine distance entre eux, mais il voulait tenir sa promesse de l'aider si elle en avait besoin et là...elle en avait besoin. Il prit dans sa poche arrière de jean le téléphone et le lui tendit .

"Tu l'as laissé au pub tien"

Il gardera le téléphone entre eux jusqu'à ce qu'elle le prenne.


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mar 2 Jan - 17:22
La jeune femme ne savait pas quoi faire, elle ne s'était jamais vraiment retenue à frapper quelqu'un puisque la plupart du temps, elle ne connaissait pas la personne. Elle aussi avait toujours eu peur de trop s'attacher alors qu'elle était de nature très amicale. C'était pour cela qu'elle s'enfermait, de peur de blesser. Et là, elle avait déconné. Elle avait eu l'impression de détruire quelque chose.

Il la posa contre lui, elle se sentait mal. Emilie ne savait pas comment se calmer. Habituellement, elle s'isolait et hurlait ce qu'elle pouvait hurler. Putain. Pour une fois qu'elle se sentait bien, qu'elle parlait avec quelqu'un d’extérieur à l'école...Qui ne lui rappelait pas son quotidien, elle finissait par l'insulter. C'est la faute de cette femme, c'est elle. Elle l'a fait exprès, j'en suis sûre . La jeune femme se mit alors doucement à pleurer, elle se sentait mauvaise, horrible. Elle regrettait et se trouvait à intérioriser tout ça. Encore une fois. Elle ne su pas combien de temps elle resta comme ça. En tout cas elle prit du temps pour se calmer mais plus rapidement que les autres fois où elle avait été totalement seule.

La jeune femme finit alors par s'asseoir sur le banc sans dire d'autre. Au début, elle baissa la tête, honteuse, et ressentant la tension qu'il y avait. Mais pas la même qu'avant, une froideur horrible. Et elle pouvait le comprendre. Elle était une pourriture. Sa voix était brisée, elle ne savait pas comment se rattraper.

-Je ne le referais plus...Je n'ai pas à te juger et surtout...Je ne le pensais pas. Vraiment.

Elle fixait le sol, les yeux humides. Il posa le téléphone sur le banc, elle le regarda quelques secondes. Elle le prit dans un léger soupire. Elle ne savait si elle pouvait tout raconter. Enfin, ce n'était pas la question de pouvoir ou non mais surtout d'oser. La rouquine secoua doucement la tête.

-C'est ma mère, elle est censée être en France. Je l'ai fuis ici pendant cinq ans. Elle m'a fait du mal.

Mais elle n'avait jamais rien pu faire cependant. C'était pas la faute de la dame, elle le savait, elle n'arrivait pas à se défendre. Elle se frotta le visage. Pour l'instant, elle se sentait surtout mal pour ce qu'elle venait de faire. Emilie releva la tête et se força à le regarder dans les yeux malgré sa honte.

-Vraiment, je suis vraiment désolée. Je..C'est pour cela que je veux m'isoler, j'ai pas envie de faire des conneries comme ça. J'en ai trop fais en France. Ça n'excuse rien, je le sais mais je pensais vraiment qu'en cinq ans sans parler à personne, je me calmerais. Je devrais certainement continuer encore un peu... Je sais pas pourquoi je suis comme ça. Et je dis des choses que je ne pense pas et je blesse les gens...C'est pas ce que je veux. Putain, je suis désolée. Je sais pas si j'ai un problème. Peut-être, je sais pas. J'ai réussi à ne pas te faire de mal, c'est la première fois que j'arrive à me retenir. Donc ça à peut-être un peu marché. Mais pas assez. Je suis tellement désolée.


Elle déchaînait ses paroles tel une avalanche, perdue sur ce qu'elle devait dire ou faire pour se faire pardonner. Elle se mordit la lèvre inférieur en serrant les poings.

-J'ai pas envie de tout détruire.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 203
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Mer 3 Jan - 13:58
La voix d'Émilie lui brisait le cœur, il n'était pas tendre c'était son gros défaut, quand on le maltraitait ou lui manquait de respect il se renfermait directement et pouvait devenir très froid. Mais si en général il pouvait camper sur sa position durant des jours ou des mois, là il sentait qu'il n'y arriverait pas, son arrivée à Londres l'avait tout même quelque peut adoucir, il le sentait qu'il n'était plus ce Bikers froids et violent comme en Amérique. Il soupira après avoir déposé le téléphone sur le banc.

La rouquine le récupéra en soupirant et lui expliqua que la vieille rousse était en réalité sa mère. Jagger l'écouta avec attention, comment une mère pouvait agir comme ça? il commençait à se demander si c'était a cause du fait qu'elle était sortis de cette cave avec le barman.

Il tourna la tête vers son amie pour croiser son regard qui semblait si triste. Jagger se mordit la lèvre inférieure nerveusement et continua de l'écouter avec attention.
Elle ne s'attarda pas sur le sujet et lui expliqua plutôt son mal-être, le fait qu'elle s'en voulais d'avoir agi comme ça et que c'était pour cela que durant cinq ans elle s'était isolé.

Elle cracha ses mots avec rapidité comme si elle s'exorcisait de tout cela, c'était sa façon à elle de s'excuser? Jagger posa alors sa main sur la sienne pour qu'elle desserre son poing alors qu'elle lui confia qu'elle ne voulait pas tout détruire.

Jagger ne savait pas trop comment agir ou quoi dire, alors il posa ses lèvres sur sa chevelure rousse, puis il posa sa tête contre la sienne en murmurant.

" Tu es majeur, vis ta vie et ignores le reste, ta mère ne peut rien contre toi"

Il fixa le parc devant lui en restant contre elle pour lui montrer qu'il lui en veut pas. Il passa une main autour de sa taille pour la garder prés de lui et il lui confia.

"J'ai fait de la prison...je suis venus ici pour changer de vie et devenir un mec bien et contrairement à toi j'ai vite compris qu'il fallait avoir du monde autour de soi pour tenir. Alors sèche tes larmes et calme-toi, pense à ses idiots de gosses qui ont besoin de ton sang-froid pour venir se plaindre"

Il venait de dire cela sur le ton de plaisanterie en espérant réussir à la faire sourire. Il se décolla un peu d'elle et prison menton pour tourner son visage vers le sien. Il lui fit un grand sourire et posa son front contre le sien. Il tenta une sorte de psychologie sur elle quoique ce soit son boulot à elle. Il susurra d'une voix tendre et calme.

"Repense à la cave...détend toi. Je te l'ai dit, je suis ton ami et je serais toujours là pour toi. Je suis juste un primate et j'ai tendance à être susceptible et rancunier"

Il passa le dos de sa main sur sa joue et murmura une nouvelle fois.

"Mais bizarrement tu es la deuxième avec qui j'arrive pas à être rancunier"


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Mer 3 Jan - 15:40
La jeune femme se perdait dans ses propres mots, elle avait peur au fond. Elle se sentait bloquée entre le fait de vouloir continuer à parler avec des gens et s'isoler pour se protéger. Mais c'était dur de renoncer aux sourires et aux rires d'une population. Comme une drogue qui dès qu'on la touchait ou qu'on essayait, il devenait humainement impossible d'y renoncer. Et là, en plus du contact et des rires, il y avait eu ce plaisir charnel assez indescriptible pour la jeune femme.

Emilie avait du mal à le fixer dans les yeux, elle s'y forçait pour assumer et tenter d'arrêter de fuir. Mais la mauvaise image qu'elle avait d'elle-même...Elle la voyait dans chaque oeil qui la regardait. Comme si le regard de l'autre n'était qu'un miroir à ce qu'elle pensait sur sa propre personne. Elle savait que sa mère ne pouvait plus rien lui faire mais le problème était la colère qu'elle ressentait à son égard. Oui c'est ça, par ce qu'elle ressentait pour cette dame, et étant incapable de lui faire payer, elle avait donné sa frustration en étant violente.

-Je sais...C'est juste que...J'arrive pas à cesser d'être rancunière sur ce qu'elle m'a fait...Et j'ai toujours intérioriser tout ça pour le recracher sur des personnes totalement innocentes...

Elle laissa quelques secondes

-Oui, ça doit être ça le problème.

Elle y voyait un peu plus clair. Elle ne comprenait pas pourquoi elle ne l'avait jamais comprit auparavant. Peut-être le fait d'en parler et donc d'arriver à faire un autre type de bilan sur sa vie. Il lui dit qu'il avait fait de la prison et qu'il avait comprit qu'il fallait être entouré pour mieux se sentir. Elle comprenait mais elle ne partageait pas cette même logique.

Emilie était plus calme, le contact avec son ami la rassurant. La rouquine se permit alors de baisser un peu le regard, histoire de reposer la honte qu'elle ressentait. La jeune femme aurait bien envie de lui demander des précisions sur son arrestation mais se retint. Cela pourrait le fermer ou détruire l'ambiance qui commençait à se calmer. La jeune femme sourit doucement à sa blague, elle ne savait pas combien de temps elle tiendrait en tant que psychologue. Elle avait trop de doutes. Depuis le début, sa voie n'avait été que pour comprendre sa mère et se comprendre elle-même. Et si elle s'était trompée ? Et si elle était partie sur un chemin qui dès le dépars ne lui plaisait pas ?

-Je sais pas. T'sais, être entourée monde...J'ai peur de faire comme j'ai fais là...Si c'est construire et m'attacher pour tout détruire après... Je sais pas si c'est une bonne idée.

Elle profitait un peu de la chaleur du barman, sa respiration devenant plus régulière et calme. La demoiselle eu un léger rire.

-Et puis je suis une psychologue en carton, je pense pas être taillée pour ça.


La jeune femme sentit quelques mèches rousses rouler sur son visage sur lesquels elle souffla dessus avant de fermer un moment les yeux en écoutant ce qu'il lui disait. La demoiselle retrouvait la mine plus douce et moins pâle. Ses joues se teintèrent même doucement de rouge et elle eu ce léger rire qui la caractérisait.

-Normale, je suis rousse. C'est un pouvoir qu'on se transmet de carottes en carottes, avait dit la jeune femme d'une voix très calme et un peu enrouée qui retrouvait son humour.

Elle essuya rapidement ses yeux et le fixa d'un air reconnaissant.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 203
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Jeu 4 Jan - 16:57
Cette nouvelle vie, Jagger la voulait calme et sans bagarre, sans armes, mais il avait l'impression qu'Émilie allait le faire replonger, elle avait des soucis et il était hors de question de la laisser dans la merde.
Tandis qu'il caressait son dos en lui rappelant les bons moments d'il y a quelques minutes, Jagger repensait à son ex petite amie, elle l'avait quitté pendant qu'il était en prison, sous prétexte qu'elle ne voulait pas être seule, dix ans c'est long je vous l'accorde, mais l'amour aidait dans ce lieu et ayant été privé de ça il avait eu du mal à supporter l'isolement des prisonniers. Il releva les yeux vers la rouquine quand elle reprit la parole.

Sa petite blague sur les roux le fit rire, il n'était pas roux mais bon, maintenant qu'il n'y avait plus les spots du bar sur ses cheveux elle pût voir qu'il n'était pas si blond que ça, la lumière lui donnait des reflets, mais une fois dehors on pouvait voir que ses cheveux châtains étaient plus foncés. Il l'aida à retirer ses mèches rebelles en lui disant amusé

"Tu n'as jamais pensées à les attachés ses cheveux?"

Il passa plusieurs mèches derrière son oreille et déposa un baiser sur sa joue en souriant. Il s'avachit ensuite sur le banc en profitant de la brise du début de soirée en soupirant. Il n'allait pas pouvoir rester trop longtemps dehors, l'étudiant était digne de confiance certes mais il n'était pas non plus adapté à gérer le bar tout seul. Jagger se leva du banc et ébouriffa la crinière indomptée de la rouquine.

"Je te ramène chez toi? je peux pas laisser le bar trop longtemps seul, mais à moto ça doit pas être si loin et puis une balade te fera du bien"

Il lui prit la main et la ramena en direction du pub, soit il la ramènera si elle le veut, sinon il rentra juste au pub avec elle pour lui appeler un Taxi ou la laisser repartir seul.
Parfois son boulot lui posait des soucis, il était vingt quatre heures sur vingt quatre dans ce Pub, c'était toute sa vie et donc se promener en ville le soir devenait compliqué, même quand il allait se taper une copine il était obligé d'aller chez elle pour minuit le temps de tout fermer et de tout ranger pour le lendemain.
Sur la route il n'avait toujours pas lâché la main de la rouquine, peut-être une façon de lui montrer qu'il était présent pour elle, ou bien pour être sûr qu'elle ne se sauve pas une nouvelle fois. Il continua la conversation.

"Alors comme ça tu es française? je comprends mieux cette tension sexuelle entre nous deux dans la cave, on dit que Paris c'est la ville de l'érotisme"

Il se doutait qu'elle allait être gênée et ça l'amusait de la voir rougir aussi donc il n'allait pas se gêner pour en rajouter une couche. Il chercha son regard en souriant avec taquinerie.


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 4 Jan - 19:57
La jeune femme laissait le temps au temps, elle se sentait mieux et son corps se décontractait enfin. La rouquine lâcha un long soupire en regardant un moment le ciel et le noir qui envahissait petit à petit le lieu. Il s'était passé beaucoup trop de choses aujourd'hui et elle était exténuée. Elle ne savait combien de temps la vieille rousse resterait dans les parages mais ça l'étonnerait qu'elle ai été là seulement pour la retrouver, il devait y avoir une autre raison. Emilie eu un léger rire sur cette histoire de cheveux. Elle aimait bien sa crinière, quoi qu'un peu embêtante. Ça lui donnait un côté sauvage qui, selon elle, lui manquait. Elle se sentait comme une bonne samaritaine (quand elle était normale). Avec cet image presque négligée, ça la sortait un peu peut-être du lot. Et puis aujourd'hui, toutes les filles s'amusaient à se lisser les cheveux pour ressembler à des crêpes. Elle contrastait.

-J'évite de casser mes élastiques, dit la demoiselle avec un rapide clin-d'oeil.

Elle le laissa faire dans ce sourire et ses joues doucement rosées par le froid par sa tendance naturelle à être gênée pour peu de choses. Il la proposait de la ramener, elle hésita. D'un côté, il en avait assez fait et elle devait vraiment trouver un moyen de le remercier (elle trouverait bien) mais de l'autre, elle en avait marre de rentrer chez elle seule tous les soirs. Après on ne pouvait pas dire qu'elle avait était très seule aujourd'hui. Et puis elle avait peur de ses deux roues motorisés. La jeune femme sentit sa main se faire attraper et se leva tout en le suivant.

-Nan, pas la peine, j'ai peur des motos et puis à partir du pub, l'appart est pas si loin.

En réalité, elle en avait aucune stricte idée, elle était nulle en orientation mais elle trouverait bien. Une carte, son téléphone, les gentilles personnes dans les rues...Elle trouverait bien. Il fallait dire qu'elle était tombée sur le bar bien par hasard errant telle une âme à la recherche d'alcool et de chaleur. La jeune femme marchait légèrement en arrière par rapport à son interlocuteur, trouvant des repères visuels dans le lieu. Il lui parla de Paris et fit le lien avec l'érotisme et ce qu'il s'était passé entre eux deux. Comme espéré, la jeune femme prit quelques secondes à comprendre puis rougit assez fortement, deux points lumineux sur sa peau pâle tel un feu tricolore.  

-A...A ma connaissance c'est plutôt la ville de l'amour mais la définition, je suppose, peut-être étendue.

Elle détourna le regard.

-Et puis si j'ai donné cette impression, j'ai pas fais exprès, dit-elle d'une mine faussement boudeuse tel un enfant.

Elle continuait à marcher dans la fraîcheur des rues. Pour un hivers, il faisait plutôt bon. Elle se demanda quand il allait neiger. Et plus loin, dans le coin d'une rue, il y avait un panneau. Un panneau publicitaire en somme tout à fait banal si ce qu'il y avait dessus la fit s'arrêter un moment. Il y avait  sa mère dans une position tout à fait provocatrice avec comme titre: Denise Skies, la  grande danseuse française en tournée dans votre ville". Le tout était très colorée et lumineux alors qu'elle était habillée d'une de ces tenues de cabarets français.

Comme seule réaction, elle soupira longuement.

-D'accord, je comprends mieux...Bha, ça veut dire qu'elle restera pas à Londres éternellement.

La jeune femme lança un regard vers l'Irlandais et dit dans un sourire malin, presque enfantin:

-T'as vu ? J'ai décidé de positiver !

Elle lâcha un petit rire avant de reprendre la marche jusqu’au pub.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Messages : 203
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Nationalité : Irlandaise
Situation amoureuse : En couple avec Jenifer
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Jeu 4 Jan - 20:53
Jagger était un peu déçu qu'elle ne veuille pas qu'il la ramène, mais il pouvait comprendre qu'elle ait peur des motos, les Harley faisaient pas mal de bruit en plus, alors autant ne pas la forcer. À la place il continuait de la taquiner sur cette fameuse cave et la réaction de ses pommettes ne se fit pas attendre ce qui fit sourire l'Irlandais amusé.

Elle lui donna la vraie définition de Paris, puis elle détourna le regard en s'excusant d'avoir donné cette impression. Jagger soupira et la rapprocha un peu de lui en marchant afin de lui montrer qu'elle n'avait pas besoin de s'excuser pour ça.
Jagger releva les yeux en apercevant quelque chose de orange sur un panneau. Il arqua un sourcil en voyant la fameuse Maman Skies sur une publicité dans une position...normalement sexy mais qui faut l'avouer pourrait refroidir un radiateur vu l'âge de la mère. La voix délicate d'Émilie résonna, elle comprenait maintenant pourquoi sa mère était ici. Mais sa deuxième phrase fit sourire le barman. Il tourna la tête vers elle en continuant de marché et lui répondit

"Je vois ça, je suis fier de toi...et on va doublement positiver...ta mère donne pas envie... je suis bien content de m'être offert la fille tout à l'heure"

Il lui fit un clin d'œil séducteur et continua de marcher, il vit l'enseigne en bois de son pub et ramena la jeune femme devant la porte.
Les cheveux de la rousse ondulaient dans la légère brise hivernale, l'Irlandais passa une dernière fois sa main dans ses longs cheveux, puis il lui dit en les callant derrière son oreille.

"Tu fais attention en chemin ok? et laisse ta mère de côté, tu es une superbe fille et tu mérites mieux que cette conne en guise de motivation"

Il embrassa tendrement son front, puis il se redressa et lui fit un geste d'au revoir. Lorsqu'il ne la verra plus, il reprendra le boulot tranquillement en laissant l'étudiant au comptoir pour finir ses livraisons. Il avait passé une bonne journée et soirée il fallait l'avouer, il espérait que la rouquine trouvera ce qu'il faut pour contrer son ignoble mère et surtout...qu'elle reprenne confiance en elle. Il n'aimait pas trop voir des filles bien dans le besoin, rapidement il repensa à ses rencontres... Maël qui n'avait pas confiance en lui, Lana et ses crises, mais heureusement elle avait son frère à ses côtés, Jenifer qui vivait entouré de murs pour cacher ses blessures et elle... Émilie. Jagger se demandait qui serait sa prochaine rencontre et si celle-ci serait autant blessé que les autres.

La soirée du barman se déroula normalement et lorsqu'il ferma le Pub, il en profita pour prendre le courrier. Une enveloppe était différentes des autres, alors qu'il montait chez lui, il commençait à l'ouvrir pour découvrir son cadeau de Noël offert par un ou une anonyme... Jagger arqua un sourcil et trouva le dessin bien sympa et ressemblant il y avait écrit derrière " Joyeux Noël Voyou" Son côté parano Biker lui disait que c'était un avertissement, son côté barman disant " tien un ou une admiratrice" Il alla l'accrocher à son frigo avec un magnet en souriant bien décidé à trouver qui avait fait ça.


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
Londres |:| Animatrice
avatar
Messages : 272
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Nationalité : Française
Situation amoureuse : En couple
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Jeu 4 Jan - 21:19
Lorsqu'il lui dit que sa mère ne donnait pas envie, cette jeune femme lança un rire à gorge déployée. C'était vrai qu'avec l'âge qu'elle prenait, elle devenait moins attirante. Comme si le feu qu'elle tentait vainement de maintenir disparaissait et que toutes les lotions et maquillages magique ne pourraient sauver la fonte de sa peau. La rousse avait encore un peu rougit à sa franchise mais se contenta de lui donner un petit coup de coude avec ce léger clin d'oeil :

-Tu me rassures, manquerait plus que tu me dises que t'as envie de ma mère !


Arrivée au pub, elle sourit en regardant l'enseigne, elle espérait au fond arriver à retomber là un de ses jours. Au pire elle enverrait un message pour demander l'adresse. La jeune femme tira un peu sur sa robe et sourit en le voyant replacer ses mèches rousses avant qu'il ne dépose un baiser sur son front. La rouquine eu un léger rire et se frotta l'arrière de son crane. Ses mots et ses dires lui allèrent droit au cœur. Au fond elle avait eu peu compliments avec l'isolement qu'elle s'était imposée pendant cinq ans. La jeune femme sourit et dit d'une voix calme.

-Merci...T'es vraiment un type en or, je te revaudrais ça un de ces jours. Et hésite pas à m'appeler à la rescousse si une vieille dame rousse en porte jarretelle essaye de t'emmener dans une cave.

La jeune femme lui fit un rapide clin d'oeil avant de commencer à s'éloigner. Lorsque celle-ci fut à, à peine vingt mètres, juste avant un croisement, elle se retourna et cria dans un grand sourire:

-ET OUBLIT PAS QUE TU ME DOIS UNE CULOTTE !

C'était peut-être la seule fois où elle ignora les regards des quelques passants qui la fixèrent dans un certain étonnement. Tant pis, ce soir, elle avait l'impression de pouvoir faire des miracles, rêvant dans son euphorie qu'elle n'avait pas problème et qu'elle n'avait jamais eu le moindre soucis. Seulement une rousse qui venait de se taper le beau barman irlandais. Sur le chemin, elle fixa un moment le panneau, elle prit une pierre, ferma un oeil, souffla un coup et lui balança dessus. En plein sur le visage de la danseuse.

Il se passait pas mal de choses en ce moment, et elle n'était pas sûre de pouvoir toujours contrôler ce qu'elle ressentait. Mais une chose était sûre, malade ou pas, elle flanquerait un jour une belle rouste à sa mère.

Et Emilie prit deux heures avant de retrouver son chemin et son appartement.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Char à voile grot pour gorkamorka
» le retour de la marine à voile
» Ondulant sous le vent... [1st entraînement, Nuage de Voile]
» Le Voile Bleu
» Voile Miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: La City & Westminster :: Hyde Park & Kensington Gardens-
Sauter vers: