AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: North London :: Hampstead :: Pubs et restaurants :: Irish Pub Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A travers un verre [Pv Jagger]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Ven 29 Déc - 19:02
Jagger émit doucement un gémissement, s'il y avait bien une chose dont il raffolait, c'était les caresses dans les cheveux. Lorsque les doigts fins d'Émilie s'entremêlaient dans ses mèches blondes, le barman se déconnecta du monde. Il remonta doucement ses lèvres sur son ventre en parsemant encore sa peau de tendre baisé prenant un plaisir à la torturer. Lorsqu'il sentit sa main se poser sur la sienne au travers du tissu, il releva légèrement sa tête pour croiser son regard s'amusant ainsi à la faire rougir. Inutile de parler, il communiquait avec son regard azur, l'apaisant du regard pour qu'elle ne se pose aucune question sur l'est ce bien de faire cela ou non. Jagger était le genre d'homme à profiter du moment présent, ayant vécu dans un pays avec la guerre civile il avait vite pris cette philosophie de vie. Il retira sa main de sa poitrine et l'utilisa pour prendre tendrement la main fraiche de la jeune femme. Il la porta à ses lèvres et déposa quelques baisé chaud sur le bout de ses doigts, puis ses phalanges et enfin la paume de sa main, le tout sans la quitter du regard.

Le bout de sa langue parcourait ses longs doigts sensuellement alors que son autre main relâchait la pression sur sa cuisse pour remonter doucement vers le tissu qui faisait barrage sous sa robe. Il fit passer son doigt sous les tissus au niveau de sa hanche et il s'amusa à l'enrouler autour de son doigt pour tirer un peu dessus. En temps normal il l'aurait arraché, mais là...il doutait qu'elle apprécie cela...ho et puis zut elle avait une jupe assez longue donc personne ne verrait la disparition de ce bout de tissu.

Un craquement sonore résonna dans la cave, le tissu venait de rendre l'âme. S'attendant à une remarque quelconque, il posa la main d'Émilie sur la caisse à coté de son visage sans retirer sa main de la sienne et lui fit un clin d'œil en murmurant alors qu'il se penchait sur elle pour poser son front contre le sien.

"Je te dois un dessous ..."

Tout en faisant diversion avec son regard envieux, Jagger immisça sa main après avoir laissé tomber le bout de tissus déchirés au sol entre leurs bassins. Il prit de nouvelle possession de ses lèvres encouragées par les quelques gémissements qu'elle laissait échapper puis doucement elle pus sentir son majeur effleurer la peau de ses lèvres intimes. Il promena ses doigts délicatement tel un artiste sur son œuvre effleurant sa peau avec délicatesse honorant la rouquine de sa tendresse.

Il apprivoisa cette partis durant quelques secondes tout en savourant la chaleur de la jeune femme. Par moments il stoppa sont baisés pour la laisser parler, respirer où la laisser s'amuser un peu aussi, après tout il avait encore sa chemise sur lui et son jean.

Il jeta un dernier regard en direction de la rouquine avant d'entrer doucement son majeur en elle. Une chaleur délicate engloba le doigt du jeune homme, il appuya directement sur un endroit bien particulier chez les femmes, cette petite partie spongieuse et gonflée qui devenait toujours vite réceptive quand on y frottait quelques choses.  


(Quand je met les balises, ça ne fait aucune difference, donc en attendant je met Spoiler, si tu peux m'expliquer Emilie pour les balises ;) )
Note admin :
 


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 29 Déc - 20:10
Cette manie qu'il avait de la fixer dans yeux, c'était comme s'il l'empêchait de fuir du regard puisque d'une manière ou d'une autre, elle se sentait obligée de le lui rendre. Et puis, le voir ainsi embrasser sa main jusqu'à aller en titiller ses doigts avait un aspect très excitant. Un étrange mélange entre la classe et l'érotisme qui lui plaisait bien. Son autre main à elle continuait à se plonger dans les méandres de sa chevelure blonde, appréciant caresser les têtes des gens.

Un sorte de "crac" se fit entendre, il lui fallu peu de temps avant de se rendre compte qu'il s'agissait de son sous-vêtement qui venait de rendre l'âme. Déjà, à partir de quel moment on arrive à faire ça à main nu ? (certainement que la rouquine avait des bras en mousse ) Et de deux, elle l'aurait certainement un peu blâmé si tout cela n'avait pas une dimension aussi excitante. Elle se contenta alors juste qu'arquer un sourcil avec un léger sourire ancré sur ses lèvres rouges. Le voyant proche, la psychologue murmura alors d'une voix particulièrement enjôleuse:

-Je n'y manquerais pas d'y penser...

Et ça, elle allait certainement s'amuser plus tard à lui en réclamer un. Mais elle oublia vite cette provocation lorsque la rouquine sentit un doigts glisser le long de ses lèvres intimes. Elle frissonna, laissant s'échapper un petit gémissement alors qu'elle du en même temps s'appliquer à répondre au baiser qu'on lui donnait. Par ces échanges, elle commençait à légèrement haleter. Ses mains glissèrent le long de sa nuque pour aller doucement sur son torse, profitant de la proximité du moment. Elle commença à déboutonner longuement sa chemise jusqu'au dernier.

Elle eu juste le temps de la faire glisser le long de ses épaules qu'elle sentit un doigts rentrer en elle. Emilie réagit plutôt rapidement et poussa un léger gémissement alors que ses jambes se crispèrent doucement. Le problème qu'elle eu fut la pensée qu'il y avait du monde dans une autre pièce et au grand jamais elle ne voulait qu'on ne l'entende pousser ce genre de bruits indécents. Une de ses mains se posa alors devant sa bouche comme un filtre pour réduire le son qu'il pouvait y sortir.

Son autre main commença à glisser le long de la peau dévoilée de son partenaire, s'amusant à caresser son torse et profiter de ce contact. C'était en même temps une personne très tactile. Ses doigts ne firent alors qu'effleurer cet espace, parfois elle augmentait la pression, parfois elle la diminuant alors qu'Emilie gémissait, soulevant doucement sa poitrine par le plaisir.

HRP:
 



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Ven 29 Déc - 20:57
Le gémissement de la rouquine gonflait la fierté de Jagger, il n'y avait rien de plus glorieux que de faire prendre un plaisir à une femme. La chemise de Jagger glissa doucement de ses épaules, la fraicheur de la cave agressa son dos contracté. Ses abdos se dessinaient par réflexes à cause de la fraicheur.
Un nouveau gémissement résonna dans la cave. Les murs n'étaient pas épais et vu l'heure il n'y avait pas grand monde à l'étage, si Émilie voulait ne pas être entendus elle allait devoir mieux gérer ses gémissements.
Amusé Jagger retira son doigt et en profita pour se débarrasser de sa chemise qui tomba au sol. Pendant ce temps-là la rouquine promenait ses doigts sa nuque ce qui déclencha un autre frémissement dans le dos du barman qui lâcha un simple grognement en guise de plaisir.

"Mhh"


Il se mordit la lèvre inférieure en restant droit entre ses jambes la laissant frôler la peau de son torse. Il laissait cette partie de son corps à l'entière vu de la jeune femme. Il frissonnait sous ses doigts qui ne semblait pas si novice, il pouvait ressentir la délicatesse féminine au bout de chacun de ses doigts ce qui le fit sourire. Il passa une nouvelle fois sa main sur une des mains d'Émilie pour en prendre de nouvelle possession. Il dévia son attention en déposant de nouveau quelque baisé sur ses doigts, il ne pouvait s'empêcher de les imaginer sur lui, l'effet qu'elle prodiguerait au barman...
Il relâcha sa main et plongea son visage sur son ventre alors qu'il ramena de nouveau sa main masculine sur son intimité. Il la déposa à plat dessus afin d'exercer une sorte de pression sur la partie externe de son intimité, il s'amusait à frotter doucement sa paume dessus tandis que son visage remontait le long de ses courbes pour rejoindre une des rondeurs qu'il avait lâchement délaissées. Le haut de la rouquine formait une sorte de tube de tissus caler au-dessus de sa poitrine encore camouflée par le soutien-gorge qu'elle portait. il passa d'abord sa bouche chaude sur le tissu, puis du bout des dents il tira un peu dessus afin de laisser cette forme de chair tenter une évasion.
Sa seconde main vint à la rescousse pour tirer un peu sur cette lingerie récalcitrante.
Bientôt en plus de la paume de main de Jagger, Emilie allait devoir subir les taquineries d'une bouche joueuse. Les lèvres chaudes de Jagger dorlotaient son sein avec envie, jusqu'à ce qu'il se décide à passer le bout de sa langue sur le bout rose, gonflé et tendu de désir de la jeune femme. Un léger bruit de succion résonnait dans cette pièce alors que la jeune fille continuait de contrôler ses gémissements, ce qui faisait sourire l'Irlandais.

Petit à petit le pantalon de Jagger devenait étroit, il se sentait gonfler d'envie pour ce petit corps étendu devant lui, il avait envie de lui changer les idées, de lui faire oublier ses merdes qui l'avaient miné toute la journée.
La paume de la main du barman se montra plus pressente, et doucement son doigt se préparait à entrer en elle une nouvelle.
La langue de Jagger tournoyait autour de son téton rose, il aspirait parfois sa peau sans laisser de trace, puis quand il se décida à le relâcher, il remonta son visage pour prendre une nouvelle fois possession de ses lèvres, lui offrant un baiser enivrant de quelques secondes. Il rompit ensuite le baiser quelques secondes légèrement essouffler par l'envie et murmura en soufflant sur ses lèvres humides.

"Ça va?"

S'il s'écoutait il la prendrait tout de suite, cette rouquine avait un pouvoir d'attraction hallucinant, elle avait créé une tension sexuelle si forte entre eux...elle ne le savait surement pas.
Mais d'un côté il se retenait, elle avait dit pas d'extravagance, mais est qu'un coup vite fait la comblerait? elle n'était pas comme certaines nanas avec qui il passait ses soirées, certaines préféraient faire ça vite fait, d'autres prenaient leurs temps, mais à ce rythme-là...tout le monde comprendrait ce qui se passe dans la cave...
 


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Ven 29 Déc - 22:16
Entendre que ce qu'elle faisait donnait de l'effet l'emplie d'un bon sentiment de fierté. Elle avait au fond toujours peur de faire des gestes dans le vide donnant autant de sensation de joie que de rester dans les bouchons de Paris (et ça elle s'y connaissait). La demoiselle appréciait laisser glisser ses doigts contre la peau musclée de son partenaire. Elle était déjà bien ailleurs, perdue dans cette bulle charnelle, loin du monde extérieur. Enfin, pas totalement puisque cette peur d'être trop entendue existait toujours. Surtout que la rouquine était loin d'être une personne frigide, elle était assez sensible sur ce point là. Ce qui, elle s'en souvient, avait toujours bien amusé son ex-copine.

Elle sentit de nouveau une main retourner vers son intimité, s'amusant avec d'une manière qui la rendit encore plus dans l’embarras pour cacher ses gémissements au résonnement de la cave prête à attraper n'importe quel bruit pour le diffuser au plus grand nombre. En tout cas il n'y avait nul doute que son partenaire devait déjà avoir beaucoup d’expériences et cela se ressentait assez bien dans tout le corps de la jeune femme qui tressaillait face aux nombreuses caresses. Elle avait l'impression de n'avoir aucune pause dans ce plaisir aiguë, que tout autour d'elle tournait et qu'entre le fait qu'il s'amusait de façon insistante avec sa poitrine et la pression de sa main qui se faisait de plus en plus présente, la seule chose qu'elle pensait était le moment présent.

Puisque son visage était à nouveau bas, elle se remit à caresser ses cheveux, se mordillant la lèvre inférieur, laissant échappant de long soupires de plaisir.  Elle sentait son coeur battre toujours plus vite et sa respiration accompagner cette vitesse croissante. Elle répondait à son baiser avec cette même envie qui ne s'étouffait pas, bien au contraître !

Elle l'entendit parler, proche d'elle, un souffle chaud qui se dévoilait doucement contre sa peau alors que celle-ci avait perdu pas mal de sa fraîcheur. La psychologue lui sourit presque tendrement en déposant une main contre sa joue. Sa poitrine se soulevait doucement, en rythme avec sa respiration saccadée. La rouquine était du genre à aimer prolonger les choses. Cela était compréhensible puisque dans le plaisir de la chair, elle recherchait plus ce contact peau contre peau, ce mélange des corps plutôt que la sensation de l'extase et du jouissement. Et puis elle avait toujours donné une dimension amoureuse à la chose, il était normal qu'elle en gardait les réflexes.

-Ouai ça va...Arriva-t-elle à dire entre deux respirations.

Cependant, elle devait s'avouer que la présence d'autres personnes en hauteur la dérangeait et l'empêchait de totalement s'immerger dans l'acte. Elle avait peur que quelqu'un arrive et ne dise ou ne fasse quelque chose qui la rendrait honteuse. Et  c'était pas vraiment le type de sentiment qu'elle voulait ressentir.

Peut-être que cela se perçu quand elle jeta un oeil vers l'entrée. Elle finit par de nouveau le fixer dans les yeux en continuant de caresser sa joue en souriant.

-C'est génial...




Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Sam 30 Déc - 0:29
Jagger attendait de savoir si elle allait bien, il ferma les yeux et tel un gros chat il frotta sa joue contre la main qu'elle venait de déposer contre sa peau. La rouquine tourna sa tête vers les escaliers et Jagger comprit vite ce à quoi elle réfléchissait. Lorsqu'elle recadra ses regards sur lui en caressant sa joue, le barman murmura en la fixant d'un regard protecteur.

"Détends-toi, personne ne viens ici à part moi...c'est MA cave alors tu ne crains rien "
Il tourna le visage pour que ses lèvres puissent embrasser la paume de sa main, elle avait des mains si douces, si fraiche qui contrastait avec le reste de son corps qui s'était réchauffé d'un coup. L'Irlandais déposa quelques baisé tendre sur la paume de sa main, sa propre main quant à elle reprit ses frottements sur son intimité, puis doucement il se stoppa au bout de quelques secondes. Il se recula un peu d'elle et recommença ses baisers sur son ventre alors qu'il se mit doucement à genoux devant la caisse. Il descendit son visage de son nombril à son bas-ventre, puis il se mit à embraser avec envie l'intérieur de sa cuisse gauche, puis la droite. Son visage venait de disparaitre entre les cuisses de la jolie rouquine.

Le pouce de Jagger se mit à taquiner cette petite partie rose qui regorgeait de plaisir pour les femmes, Jagger posa un baiser sur l'intimité d'Émilie pour ensuite entamer une charmante danse avec sa langue, il commença par lécher doucement les lèvres intimes de la jeune femme, puis il s'amusa à frôler les contours de son intimité, pour enfin entrer sa langue en elle, il commença par s'amuser à l'entrée, puis il usa de nouveau de son doigt pour décupler son plaisir, il s'adaptait au gémissement de sa belle, il allait plus vite si elle se tortillait et il ralentissait quand elle se calmait.

Tout en s'occupant d'elle, il plongea ses doigts de sa main libre dans sa poche de Jean afin de récupérer un petit sachet d'aluminium bleu. Il le déposa au sol à coté de lui et se reconcentra sur sa partenaire. Son majeur faisait des petites rotations en elle, caressant encore cette partie spongieuse et sensible alors que sa langue prit la place du pouce, il suçotait avidement ce petit bout de chaire sensible.

Il sentait le moindre mouvement de la belle, il voulait la rendre folle de plaisir, qu'elle ne se retienne plus et qu'elle oubli tout ce qui la bloquait, il avait du bruit le haut donc personne ne l'entendrait. De sa main libre il déboutonna son jean .

Au bout de plusieurs longues minutes de plaisir, Jagger abandonna l'intimité de la jeune femme pour se relever. Son jean était ouvert, on pouvait voir son boxer noir derrière et surtout une rondeur au niveau du boxer preuve du plaisir et du désir que ressentait Jagger pour cette rouquine rougissante. Il se logea de nouveau entre ses cuisses et se pencha sur elle pour l'embrasser malgré ses lèvres humidifier par le plaisir de la jeune femme. Il savoura ses lèvres et murmura entre chaque baisé.

"Tu as un gout sublime"

Il quitta ses lèvres pour retourner dévorer son coup alors qu'il colla la bosse encore cachée par son boxer contre son intimité gonflé d'envie. Il grogna contre sa peau en se frottant un peu à elle.

"Émilie..."

Il gémissait son nom, il avait tellement envie de l'entendre gémir et se tortiller de plaisir, il voulait qu'elle en redemande. Il laissa son coup tranquille et alla poser son front contre le sien en caressant sa joue pour chasser les quelques mèches rousses rebelle. Il murmura en la fixant.

"J'ai envie de toi"


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Sam 30 Déc - 12:20

Elle l'écouta, elle remarqua le son protecteur de sa voix et la jeune rouquine se détendit un peu. Surtout que là, que ce soit pour elle ou pour lui, il était hors de question de s'arrêter. La jeune femme tenait à aller jusqu'au bout et dans tout les cas, elle était beaucoup trop excitée pour rentrer dans cet état. La jeune femme l'observait embrasser la paume de sa main, elle se demandait jusqu'à quel point elle pouvait être encore plus rouge ? Y'avait-il une limite à cette transformation en tomate ?  

Puis la demoiselle se remit à gémir doucement lorsqu'elle sentit la paume de sa main bouger à nouveau, la crispant doucement, soulevant sa poitrine au rythme de sa respiration presque saccadée sous les différents gestes de son partenaire. Et tout ceci ne fit que doucement s’accroître lorsqu'elle le sentit descendre petit à petit, toujours plus bas jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le voir. Cette position avait toujours eu quelque chose d'assez gênant, comme si elle ne pouvait plus se cacher. En même temps, ce n'était pas comme si une personne avait juste devant le visage un endroit qu'habituellement on essayait tous de cacher. Mais tout ceci avait toujours cette dimension tellement excitante et charnel qu'elle ne pouvait que penser au plaisir qu'elle allait avoir. Et chaque baisé, chaque geste avec ses doigts ou sa langue la faisait gémir de plus en plus fortement. Ses mais bougeaient sur la caisse comme si celle-ci cherchait un endroit ou desesperement s'agripper. Son bassin se souleva un peu sous les tensions qu'elle ressentait. Son souffle augmentait et allait de plus en plus vite. Ce barman arrivait en tout cas à supprimer tout ce qui s'était passé dans sa journée. Et puis le plaisir dans ses sensations étaient qu'elles étaient familières, qu'elle connaissait bien ses mouvements et donc elle avait une petite dimension nostalgique.

Elle le vit remonter, le pantalon à moitié déboutonné et au milieu une partie gonflée par le plaisir. La jeune femme revint cependant vite à saon partenaire et à ses baisers dont le gout avait légèrement changé. Emilie ne s'en occupa pas beaucoup, c'était une personne qui aimait embrasser. C'était plus fort qu'elle. Ce qui lui murmura fit doucement rire la jeune femme dans un sourire légèrement gêné. Elle le sentit se frotter contre elle alors que les murmure qu'il lui glissait la faisait frisonner. La rouquine libérait de long soupires. La demoiselle le regarda la fixer alors qu'il caressait sa joue dans ces contacts qu'elle appréciait tellement. Il lui dit qu'il avait envie d'elle, elle lui sourit. La jeune femme profitait de ce moment et de cette nouvelle proximité pour  caresser son torse à nouveau du bout de ses doigts, eux, encore frais. La jeune femme lui redonna un baiser et murmura un simple d'une sonorité enjoleuse:

-Vas-y

Elle sentait bien et déjà plus détendue face à sa peur d'être vu ou entendu. Au pire elle sortirait par le même endroit ou la livraison était arrivé tout à l'heure.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Dim 31 Déc - 15:54



L'Irlandais venait de lui annoncer qu'il avait envie d'elle, il n'aurait pas été normal s'il n'en avait pas eu envie, elle était tellement désirable et attirante. Le barman n'avait jamais été très friand des femmes rondes, ne lui en voulez pas, il aimait les courbes certes avec modération, et les courbes de la rouquine étaient pile ce qu'il aimait, ni trop gros, ni squelettique, de quoi avoir une prise sur elle quand il entrera en elle pour la faire de chanter de plaisir.

Les dents serré, l'Irlandais frissonna et retint un gémissement quand elle passa à nouveau ses doigts sur son torse, elle avait les mains froides ce qui contrastait avec les flammes de son torse. Ses pectoraux se contractaient tirant un peu sur le triskèle tatoué du jeune homme. La rouquine valida de sa voix douce, il allait pouvoir lui montrer comment les Irlandais traitaient les jolies filles dans son pays. Il s'éloigna un peu d'elle pour se baisser un peu à coté de la caisse afin de récupérer le sachet d'aluminium qu'il avait mis parterre. Puis il revint se loger entre ses cuisses pâles englobant sa taille de ses mains pour la tirer un peu plus ver lui, il remonta ses mains sous son dos jusqu'à ses omoplates, puis usant de sa force il la redressa pour l'assoir face à lui et avant même qu'elle pense à parler, il kidnappa une nouvelle fois sa fiche bouchée pour l'embrasser avec envie. Il retira ses mains de son dos et sans relâcher ses lèvres, il fit glisser son jean et son boxer sur ses chevilles.

Jagger passa le bout de sa langue sur sa lèvre inférieure pour l'occuper tandis qu'il déchira dans un petit bruit le sachet, et de ses mains expertes, il couvrit son membre pour la protection de sa partenaire. Heureusement la caisse était à la bonne hauteur, il plaça ses deux mains sur les fesses écrasées sur la caisse de sa partenaire, il les fit descendre doucement sous son fessier pour éviter de la blesser sur la caisse et il rapprocha leurs deux bassins en murmurant entre ses lèvres.

"Pousse une peu ta robe s'il te plaît"

Il n'avait que deux mains et il n'avait pas envie qu'elle se blesse sur le bois alors il préférait garder ses mains en dessous de ses fesses tant qu'il n'était pas en elle pour la tenir contre lui.

Une fois le champ libre, Jagger l'attira bien contre lui pointant doucement son membre gonflé d'envie pour elle vers son bassin. Il n'eut aucun mal à entrer en elle, il commença son entrer en douceur afin d'apprivoiser le terrain et de prendre ses repaires, savoir si elle était étroite, novice ou plutôt expérimentée intérieurement parlant. Lorsqu'il fut totalement en elle, il étouffa un soupir d'aise entre ses lèvres puis repris son baisé avec passion.

Il porta Émilie de quelques millimètres pour qu'elle ne touche plus la caisse, il put placer ses mains dans son dos, une au creux de ses reins et l'autre au niveau de la naissance de sa nuque pour la renverser légèrement arrière.

De sa bouche il la savourait, comme le meilleur whisky de son pays, puis il quitta doucement ses lèvres pour embrassèrent une nouvelle fois son coup en commençant à se mouvoir en elle pour faire naitre le plaisir chez elle. Ses soupirs se transformaient petit à petit en léger râle masculin, il sentait son intimité l'englober, l'emprisonner en elle ce qui lui donnait de profond frisson dans son dos. Il pouvait sentir la poitrine de la rouquine frotter son torse, il était même capable de décrire de quelle façon les mamelon rose de la jeune femme roulait sur sa peau tendue par le plaisir qu'il éprouvait dans cette cave.

Par moments il serrait ses doigts contre sa peau alors que sa bouche explorait chaque recoin de sa gorge et de son coup avec passion. L'Irlandais était à l'affut des gémissements de sa partenaire pour accélérer ou diminuer ses mouvements.
Pour le moment les mouvements de bassin de Jagger étaient lents mais profonds, il entrait et sortait de son intimité avec douceur, mais quand il était en elle, il ondulait son bassin de façon ce qu'il la prenne au plus profond de son être.
Des soupire, des râles et parfois le prénom d'Emilie résonnait dans cette cave.




Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Dim 31 Déc - 16:40

La jeune femme le fixa dans les yeux tout le long. Ce fut à ce moment là qu'elle se rendit compte que ça faisait cinq ans qu'elle n'avait plus goutté à cela. Emilie avait oublié, à vrai dire, toute cette période presque fantomatique. Elle ne parlait plus à personne, elle refusait toutes avances dans l'espoir de se "guérir" à la suite de la fuite de son pays. C'était une époque de flottement où elle s'empêchait de voir le monde pour se protéger et se faire oublier. Ce n'était que maintenant qu'elle sortait de cette bulle que son dévolu s'était porté sur cet Irlandais aux mèches blondes. Cette idée la fit sourire, cela voulait peut-être dire qu'elle était prête à reparler normalement, vivre normalement sans risquer qu'elle ne fasse une bêtise ?

Elle sortie de cette pensée lorsqu'elle sentit des mains se glisser sous son fessier et une voix murmurer une demande. La rouquine eu un léger sourire et s'exécuta sans dire un mot. Elle nota que ce geste était certainement pour qu'elle évite de se blesser et son sourire devint presque tendre. La rouquine le sentit rentrer doucement en elle, un long soupire glissa le long de ses lèvres sous ce geste avant qu'un baiser vienne étouffer tout ceci. Elle profitait de ses lèvres comme d'une source de jouvence, elle se sentait bien et certainement beaucoup plus détendue qu'il y a quelques minutes. Elle n'avait plus du tout la même figure que toute à l'heure avec ce vers d'un alcool qu'elle n'aimait pas dans la main. C'était presque à se demander si c'était la même personne.

Cette jeune femme gémissait, soupirait sentant en même temps son partenaire embrasser son cou sensible. Les doigts de la demoiselle s'accrochèrent à ses cheveux (sans non plus les tirer) alors que son autre main tenait sa nuque alors qu'il bougeait doucement en elle.

Cette rouquine alla même jusqu'à libérer un peu plus sa voix, sortant de la zone confortable des gémissements et soupires bien qu'Emilie gardait un filtre. Elle n'allait surtout pas se mettre à crier. Mais ainsi, elle l'encourageait, lui montrait que ce plaisir charnel et érotique était bien partagé. Parfois, sans même qu'elle s'en rende vraiment compte (comme la plupart des choses qu'elle faisait au passage), elle gémissait son prénom dans le creux de son oreille. Ses cheveux bougeaient doucement en cascade contre son dos pâle au rythme de croisière de l'Irlandais. Emilie se colla un peu plus contre lui pour ressentir au maximum de contact délicieux entre sa poitrine et son torse.

Lorsqu'elle le pu, Emilie s'empara de nouveau de ses lèvres, agissant spontanément par ce que demandait son corps et son esprit qui semblaient, pour une fois et pour le moment, ne faire plus qu'un.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Dim 31 Déc - 17:35


Les mains de la jeune femme quittaient le torse du barman pour aller s'égarer dans sa longue chevelure blonde. Ses boucles ondulées virevoltaient entre ses doigts alors qu'elle s'abandonnait petit à petit au plaisir charnel que Jagger lui offrait dans cet endroit autrefois lugubre mais qui était rapidement devenir un boudoir pour eux deux.
L'entendre prononcer son prénom par moments le rendait fou, et même si parfois il répondait en soufflant son prénom contre sa peau, il continuait de s'appliquer dans ses mouvements pour lui donner un maximum de plaisir, si en général les hommes étaient égoïstes et ne pensaient qu'à leurs propres plaisirs, Jagger lui était tout le contraire, il se concentrait toujours sur celui de sa partenaire, une femme comblée offre toujours un orgasme agréable et c'est qui plaisait à l'Irlandais élevé dans le respect de la femme.
Lorsqu'il quitta la peau de son coup, le jeune homme tourna la tête vers le visage de la rouquine et y croisa ses lèvres qui quémandaient de nouveau de l'attention. Ravi de la sentir aussi demandeuse s'exécuta et lui offrit de nouveau ses lèvres et sa langue . Un baiser fiévreux et Jagger accélérèrent un peut ses mouvements lui offrant un coup de rein plus fort que les autres afin de la surprendre.
Il lui laissa ses lèvres quelques secondes, puis il rompit le baiser et lui murmura essoufflé.

"Met...tes bras derrière, je vais retirer ma main de ton dos"

Il retira sa main qui était placée à la naissance de sa nuque pour se saisir de son sein qu'il avait découvert au début de leurs rapprochements. L'autre était toujours couvert du soutien-gorge alors que son haut était encore remonté au-dessus de sa poitrine. Il agrippa cette rondeur après l'avoir basculé un peu en arrière tout ne la maintenant fermement pour pas qu'elle se blesse ou ne se cogne pas. Il comptait sur les mains d'Émilie pour se tenir , elle le remerciera surement plus tard elle allait pouvoir travailler ses abdos.

Les va et viens de Jagger ralentir un peu mais fut plus ample et plus profond alors qu'il colla sa bouche sur sa rondeur pour suçoter avec envie son sein. Son autre main rapprochait encore plus le bassin de la rouquine d'elle.

Jagger maudissait cette caisse qui n'était pas du tout pratique. Il passa quelques secondes sur son sein pour ensuite remonter son visage et l'embrasser. Il murmura entre deux baisés

"Accroche toi...on quitte cette caisse"

Il attendit un peu pour ne pas la surprendre, puis il la souleva et en faisant attention à ne pas se prendre les pieds dans son jean en bas de ses chevilles, il recula un peu après avoir sorti son membre à contre cœur de sa partenaire. Il tenait contre lui et descendit lentement à genoux sur le sol pour allonger la jeune femme à moiti sur sa chemise au sol. Il avait au préalable déroulé le t shirt d'Émilie avant de la coucher sur le sol pour éviter qu'elle ne se blesse le dos. Rhabiller an haut, le bas sur la chemise fraiche du barman, celui-ci se mit au-dessus d'elle et l'embrassa à nouveau en murmurant.

"Tu seras bien mieux ici"

Il avait ce grand défaut pour certain, mais qualité pour d'autres de toujours se soucier du bien-être des filles avec qui il jouait. Durant se baiser langoureux, le membre de Jagger retrouva vite la chaleur enivrant de l'intimité d'Émilie et cette fois il put se lâcher un peu plus sans peur qu'elle se blesse. Il plaqua une main virile sur le sol à coté du visage de la rouquine, et la seconde s'empara avec envie de la cuisse de la jeune fille, ses mouvements plus amples que sur la caisse se montraient aussi plus vigoureux et la voix de Jagger s'étranglait de plaisir.

"C'est tellement bon Émilie"




Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 1 Jan - 19:10

La jeune femme se régalait dans ce plaisir charnel. Elle s'accrochait à son partenaire comme si c'était la dernière ou même la première fois. Un sorte de mélange des deux corps, un véritable paradoxe délicieux et indécent. Elle dévorait ses lèvres, s'oubliant totalement. Elle n'était plus qu'une masse qui bougeait ressentant qu'une seule et même émotion: le plaisir. Elle se laissait aller contre lui, voulant ressentir tout ce qu'elle pouvait ressentir.

Il était vrai que la rouquine a toujours préféré les relations nu contre nu comme une fusion des corps mais ça n'avait là aucune importance. Tant qu'elle ressentait le contact ça ne pouvait que monter et gronder son plaisir en elle tel un volcan.

Elle s’exécuta à tout ce qu'il demandait. Dans l'état où elle était de toute façon, il aurait pu lui prier de cligner des yeux qu'elle l'aurait fait sans trop réfléchir. Sa réflexion était à côté, semblant si loin, à en oublier son propre prénom. Emilie soupirait face à sa main sur sa poitrine, aux mouvements de son bassin. Cet homme semblait s'occuper bien plus de son plaisir que le sien. Elle ne savait dire si c'était touchant, généreux ou furieusement excitant. Elle faisait alors travailler ses pauvres muscles du mieux qu'elle pouvait, déjà faibles normalement.

Elle dévora à nouveau chaque baiser, collant sa bouche humide contre ses lèvres. Qu'est-ce qu'elle pouvait être friante de ces caresses buccales ! Emilie s'accrocha à son avertissement, elle se sentit bouger doucement vers le sol alors qu'il la quitta un moment. Cette rouquine se laissait définitivement totalement faire, elle avait confiance en lui, en son expérience qu'elle imaginait haute. Emilie n'était donc plus craintive et frissonna un peu en sentant certaines parties de son corps au contact avec le sol plus frais dans cet endroit lugubre.

Il posa une main à côté de son visage et son autre attrapa sa cuisse qu'elle releva très doucement pour entamer une nouvelle valse des corps et des langues. Les mouvements étaient plus fermes, moins hésitant, plus vigoureux. Les sons qui sortaient de la jeune femme augmentaient doucement en intensité alors qu'elle continuait à susurrer parfois son prénom. De temps à autre, elle sortait un "oui" en français comme si elle revenait dans son premier instinct qui incluait sa langue maternel. Et de plus en plus, ses petits sons se faisaient en cette langue et même le mot "Jagger" prenait cet accent. Elle ne s'en rendait même plus compte, regardant le plafond et parfois les yeux de cet Irlandais.

Elle sourit quand il lui parla, il ne lui semblait pas qu'elle avait besoins de répondre à cela, son plaisir devait déjà bien se voir sur ce visage rouge et dans ses bruits érotiques qui formaient une chorale avec les râles de son partenaire. Elle ne savait clairement pas encore combien de temps elle tiendrait ainsi.




Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Lun 1 Jan - 20:48




Les hommes sont virils et machos, mais le moment où ils sont plus faibles, c'était lors de l'orgasme, ils baissent la garde et se laissent guider par le plaisir du moment. L'Irlandais continuait ses mouvements au rythme du son mélodieux qui quittait la bouche de sa partenaire à chaque coup de reins. Il ne s'écrasait pas sur elle, il se maintenait avec sa main au sol, ses doigts s'agrippaient à la cuisse de la rouquine. Celle-ci se mit à parler dans une autre langue, une langue que Jagger reconnus, le français, il ne le parlait pas couramment mais il connaissait quelques mots comme oui, non, bonjours. Lui faisait-il perdre la tête à ce point-là? rien de plus flatteur pour ce séducteur qui s'empressa d'accélérer ses mouvements, il ne tiendrait plus très longtemps et à en juger par ses gémissements elle non plus.

Même le nom de l'Irlandais prenait une consonance sensuelle quand elle le gémissait en français. Tout en lui murmurant que c'était bon, Jagger tenta de croiser son regard, quand cela arrivait, le plaisir devenait plus intense, il avait besoin des contacts visuels, dans son pays on lui avait toujours dit que l'âme d'une femme résidait dans ses yeux.
Lorsqu'elle regardait au plafond, elle pouvait apercevoir par moments un petit voyeur, un chat roux qui avait élu domicile dans cette cave quand il faisait froid dehors, il ne les regardait pas, il s'était endormi surement à exténuer de les voir s'agiter autant.
Le corps de Jagger devenait de plus en plus rapide, il était temps de tout donner pour l'Irlandais qui n'en pouvait plus, son plaisir grimpait de plus en plus, mais il était hors de question qu'il atteigne l'orgasme sans elle, il aimait venir en même temps que ses partenaires, ce moment de communion ultime étaient le saint Graal d'un rapport sexuel pour lui. Il approcha ses lèvres de l'oreille de la rouquine en murmurant.

"Chante pour moi ma belle...laisse-toi venir avec moi"

Il tentait de l'encourager avec ses paroles, de continuer de lui faire oublier l'endroit et le monde au-dessus d'eux, il s'adonna à plusieurs coups de rein vif alors que son bassin s'écrasait contre le sien dans un bruit de choc enivrant, ses râles disparaissaient laissant place à des gémissements virils, lorsqu'il remarqua que leur gémissement commençait à se faire moins discret, il plaqua ses lèvres contre les siennes pour atténuer leurs cris de plaisir.

Jagger n'atteindra l'orgasme que lorsque Émilie l'aura atteinte. Il n'en serait pas autrement, il avait acquis assez d'expérience pour caler ses coups de reins de façon à retenir sa jouissance.
Lorsque le moment sera enfin venu, le corps de Jagger se contractera violemment, ses muscles se tendront d'un coup et Jagger rompra le baiser pour gémir dans le couple de la rouquine en continuant quelque léger va et viens histoire de ne pas tout stopper d'un coup.
D'un geste tendre il relâchera la cuisse de sa partenaire pour poser sa deuxième main sur le côté du visage d'Émilie. Son autre main viendra retirer les quelques mèches rebelles qui se promenaient sur le visage de sa partenaire du jour. Il murmura doucement.

"C'était...magnifique Émilie."

Il prendra le temps de se retirer doucement en retenant la protection dont il se débarrassera discrètement en faisant un nœud et en le déposant dans un coin sans bouger de là où il était .
Assis sur le sol à coté d'Émilie il lui dit en souriant "Je t'offre un café?"




Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 1 Jan - 22:25

Elle se perdait, comme si les conséquences n'existaient plus. Comme si le monde était loin, partit quelque part, pour ne jamais plus revenir. Et bon dieu ce que cette sensation lui avait manqué ! Cinq ans !  Rendez-vous compte! Cinq ans à ne parler à personne, coincée derrière des livres aux écrits étranges lui disant et décrivant les mystères des relations humaines.

Il bougeait de plus en plus rapidement en elle et la rouquine marquait sur son visage un plaisir de plus en plus fort qu'elle n'arrivait plus vraiment à contrôler. Ou qu'elle n'avait plus envie de contrôler. Se libérer totalement des chaînes sociales pour se sentir libre loin des termes injurieux tel que "fille facile" ou "salope". Les hommes s'amusaient bien avec ça ! Et bien elle aussi elle devait y avoir droit alors !

La voix du blond résonna tel un murmure dans ce lieu sombre. Un encouragement, presque une ode à la libération du plaisir et à l'orgasme. Et Emilie était si sensible ce coup si après cette longue abstinence et l'expertise de l'Irlandais... La rouquine se laissa alors aller doucement, le sentant grimper longuement en elle, ce plaisir, jusqu'à ce qu'il explose. Elle contracta son corps, sa poitrine remonta vers l'avant jusqu'à même que ce baiser se brise pour libérer la voix de la psychologue, plus forte mais gardant toujours un contrôle arrière (et oui, on ne fait pas oublier tout un pub à quelques mètres comme ça de sa petite tête.). Lorsqu'il lui dit que ce fut magnifique, un répondit par un rapide baiser accompagné d'un sourire, encore prise dans son plaisir.

La jeune femme resta ainsi allongée un moment, fixant ce plafond, haletant, ses cheveux éparpillés en éventail sur le sol. Elle se redressa au bout d'un temps et remonta rapidement ses vêtements pour couvrir sa nudité et tira un peu sa robe. Elle se frotta un peu le visage et un léger rire s'échappa de ses lèvres. Elle l'avait fait ! Elle avait alors vraiment accepté de faire ça sans renoncer au milieu et tenter de s'enfuir !

Il lui proposa un café.

-J'veux bien.

Elle regarda en dessous d'elle pour se souvenir qu'elle écrasait la pauvre chemise du barman. Elle la sortit de là, vérifiant qu'elle n'était pas trop sale et la secoua un peu pour faire voler des grains de poussières. D'un léger sourire, elle lui tendit.

-Mais puisque, vu mon état, je vais pas remonter maintenant, et qu'à moins qu'étrangement tu es eu envie de bronzer dans cette cave, tu vas avoir besoins de ça. Elle est un peu cracra désolée.

La demoiselle se posa alors quelques questions. Son esprit analytique et réfléchit revenant petit à petit. Un sourire s'étendit le long de ses lèvres. Elle toucha sa chevelure énormément emmêlée sur sa tête. Elle réunit tout ceci en chignon, dégageant un peu sa nuque transpirante. Toujours assise, elle demanda alors.

-Du coup, par curiosité. Comment tu me vois après ça ?


Elle chercha un moyen de bien formuler ce qui allait suivre.

-Je veux dire...Une fille désespérée ? Une fille facile ?... Une personne qui faisait des avances ? Est-ce que c'était évident pour toi dès le début que ça allait se passer comme ça ? Ou est-ce que tu penses que ça risque de se reproduire si je reviens ici ?

Sa voix était faible mais un sourire malin était pendu à ses lèvres rouges encore humidifiée par les nombreux baiser si parfait qu'elle avait reçu. Savoir tout ça était un peu un réflexe pour elle, connaître un autre point de vu, faire un bilan de la situation. Il n'y avait dans son ton rien de piégeur ou de menaçant. Plus des questions innocentes caractérisées par sa grande curiosité naturelle.

Finalement, elle lâcha d'un ton plus calme et d'un sourire plus gêné sans qu'elle soit pour autant embarrassée:

-Ça fait cinq ans je n'avais plus fait ça...

Elle ponctua sa phrase d'un léger rire.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Lun 1 Jan - 22:50
Jagger lui offrit un sourire quand elle accepta le café, il n'avait pas vraiment envie qu'elle pense qu'il avait menti sur le fait qu'il gardait contact avec ses partenaires. Il remonta son boxer et son jean en se levant, il était toujours torse nu et il se pencha pour ramasser le préservatif qu'il avait déposé sur le sol. Quand il se tourna en cachant le latex plein dans sa main, il vit la rouquine lui tendre sa chemise froisser. Il lui sourit et la remercia alors qu'il s'éloignait vers la poubelle proche de la porte de sortie, il jeta le latex et enfila sa chemise un peut crasseuse sans la fermer tout de suite.
Jagger retourna ensuite vers elle, elle était toujours assise sur le sol et remontait ses cheveux en chignon, certaines mèches étaient humide preuve que son corps avait fait beaucoup d'efforts. Il ne fut pas étonné quand elle lui posa des questions, surtout ce genre de question. L'Irlandais garda son sourire amicale et son visage protecteur. Il se rapprocha d'elle et s'assit face à elle en la fixant prés à répondre. Il la regarda un moment, il ne la voyait ni comme une fille facile, ni comme une désespérée. D'ailleurs il ne couchait pas avec les filles faciles, celles qui lui faisait dû rendre dedans directement, il n'y avait aucun chalenge, aucun plaisir à la faire chanter vu qu'elle chantait pour les mecs à longueur de journée. Émilie n'était pas une fille facile, ni une fille désespérée.
Elle eut ce besoin de se justifier, cinq ans qu'elle n'avait pas fait ça, la surprise pu se lire sur le visage de L'irlandais.

Jagger soupira et repris son sourire attendrissant, il passa le dos de sa main contre sa joue fraiche et lui confia.

"Je te vois comme une fille qui se pose trop de questions, une fille qui se gâche la vie avec des étiquettes sociales et dit pas le contraire, je suis sur que tu t'es demandé au début si coucher avec ne faisait pas toi une salope..."

Il posa ses lèvres contre son front pour lui montrer qu'il ne pensait pas cela d'elle . Il continua donc de répondre.

"Je vois en toi une fille gentille et qui avait besoin d'extérioriser ses soucis, si tu reviens dans ce bar, je t'accueillerais avec le même sourire, un café et une épaule pour pleurer ou un lit pour baiser, Je suis aussi bon ami qu'amant sait le, j'ai un cœur aussi et je me soucie beaucoup du bien-être de mes amis"

Il se leva et prit ses mains pour l'aider à se lever en la tenant fermement au cas où elle aurait ses jambes ankylosées. Il repoussa encore quelques mèches rousses de son front et il descendit sa main sous son menton pour le relever un peu, ses lèvres se posaient sur les siennes, sa langue passa ses lèvres pour effleurer la langue de sa partenaire durant quelques secondes, puis il rompit le baiser et dit.

"Et pour être honnête quand je t'ai proposé de jouer ici je m'attendais à me faire insulter et à te voir partir en courant"

Il se recula un peu pour la laisser parler et épousseta un peu son vêtement pour la rendre plus présentable. Il se dirigea ensuite vers les escaliers et dit en souriant alors qu'il finissait de reboutonner sa chemise froissé "allez viens j'aimerais connaitre ton histoire si tu veux bien me la raconter autour de ce café" il tendit la main vers elle pour l'aider à remonter si elle le désirait


Revenir en haut Aller en bas
Emilie Skies
IRS & ISS |:| Psychologue
avatar
Féminin
Messages : 204
Né(e) le : 01/01/1995
Date d'inscription : 17/12/2017
Age : 23
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : En couple
Nationalité : Française
Commentaires/Citations : "La ville grouille de serpents roux"
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1072-eh-la-rousse-presentation-emilie-skies-et-terminee http://indare-division.forumactif.com/t1115-pnj-d-emilie-skies

Lun 1 Jan - 23:34
A vrai dire, elle ne s'attendit pas forcement aux réponses qu'il lui donna. Emilie avait toujours cette tendance un peu prématurée à croire que son analyse était toujours la bonne et que même si elle cherchait plusieurs avis, elle s'attendait à ce qu'on la suive. Elle ne se sentait pas spécialement mal, même pas du tout. Elle se sentait calme et plutôt satisfaite et heureuse d'avoir pu partager ça. Surtout que même les hommes "à femmes" finissaient par aimer quelqu'un et ce genre de plaisir ne pouvait pas durer toute une vie (en tout cas, la rouquine refuserait de contribuer à ce genre de chose). Enfin, elle pensait comme si c'était évident qu'il était célibataire mais peut-être pas finalement. Elle avait juste tendance à penser que personne ne trompe jamais personne et puis voilà.

Il s'assit en face d'elle et lui parla alors. Emilie perdue sa mine professionnel et curieuse par quelque chose de plus étrange. En fait, elle avait l'impression qu'on l'analysait. Ça lui faisait peur. C'était elle la psychologue, pas l'inverse. Personne n'avait le droit d'aller fouiller dans sa tête pour révéler ses sentiments. Ils pouvaient risquer de savoir.

Se prendre pour une salope au début ? Certes. Avoir peur des étiquettes ? Certes. Elle essayait de se concentrer pour diminuer le rictus qui se dessinait son visage. Elle essayait de sourire, de prouver quelque chose qu'elle ne savait même pas elle. Et quand il lui dit qu'il s'attendait au début à ce qu'elle parte, elle baissa sans s'en rendre compte la tête. Avait-elle agit d'une mauvaise manière ? Et s'il n'avait pas eu si envie et qu'il avait eu pitié ? Pour qui elle était passé ? Non, non. Stop. Emilie calme toi, recommence pas, tu vas pas regretter maintenant un aussi bon moment ! Juste pense à autre chose.

-Je vois, dit-elle dans un grand sourire qui tentait de cacher aux mieux la tempête en elle.

Elle se releva alors avec son aide et le regarda replacer un peu ses vêtements. Elle fouilla néanmoins le sol pour retrouver ce bout de tissus qu'il avait déchiré. Elle se sentait pas mal nue sans. Elle l'attrapa et se contenta de la mettre en faisant autant de nœuds qu'elle pouvait, espérant très fort qu'elle ne tombe pas. La jeune femme s'approcha alors de l'escalier. Juste avant de monter, elle attrapa Jagger par la manche et marmonna.

-Attends, je sais qu'après je vais plus oser après avoir passé ce lieu alors...

Elle se mit juste sur la pointe des pieds pour l'embrasser à nouveau avant de sortir de la cave. Elle espérait au fond que ça cache ce qui bouillonnait au fond d'elle. Et qui valait mieux cacher et calmer. Ne pas s’énerver. Quand la jeune femme arriva au bout du lieu, elle se sentit affreusement gênée en voyant le monde. Elle se posa de nombreuses questions. Ils avaient entendus ? Peut-être espionné ? Ils allaient parler dans son dos ?

-J'ai pas grand chose à dire sur ma vie tu sais, menta Emilie dans un léger rire.

Elle fut tant occupée par cela qu'elle ne remarqua sur le coup même pas encore la présence d'une femme rousse pin-up à l'autre bout d'un comptoir qui la ressemblait.



Autre:
 


Je m'exprime en #FF6600
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Morrow
Londres |:| Gérant de pub
avatar
Masculin
Messages : 175
Né(e) le : 25/12/1982
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Niveau d'études/Métier : Gérant d'un Pub
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Irlandaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t929-un-nouveau-depart-finis http://indare-division.forumactif.com/t1238-pnj-de-jagger-morrow#11860

Mar 2 Jan - 0:03
La main tendue, le barman attendit qu'elle soit finis de...nouer sa culotte, intéressant, un petit rictus se forma sur le visage de Jagger. La rouquine pris enfin sa main mais ne monta pas tout de suite, elle semblait vouloir quelque chose avant de partir. La rouquine se mit sur la pointe des pieds et l'embrassa tendrement. Jagger ne bougea pas totalement surpris. Quand elle rompit le bref baisé, elle quitta la cave alors que Jagger murmura.

"Cette fille est pleine de surprise"

Puis il sortit de la cave aussi. Les clients étaient bien trop occupés pour remarquer l'arrivée des deux compagnons de jeux. Il laissa Émilie reprendre sa place face au comptoir alors que lui passa derrière le bar pour préparer deux cafés chauds. Il posa les deux tasses devant eux alors qu'elle lui confia n'avoir pas grand-chose à dire que sa vie, ce qui fit sourire Jagger. Il n'avait pas remarqué non plus la présence d'une seconde crinière de feux dans le bar. Il prit sa tasse pour boire un peu de son café, puis il reposa la tasse sur le bar et lui dit en souriant.

"On a tous nos petits secrets...cinq ans sans sexe? tu sors d'un couvent?"

Il avait dit cela pour la taquiner en réalité, il la sentait un peu tendus dans le bar, elle avait surement encore peur qu'on lui colle l'étiquette de fille facile, mais l'Irlandais ne la voyait pas du tout comme ça, au contraire il fallait du courage pour aller à l'encontre de ses principes et des étiquettes sociales.

Le barman fixa encore une fois la rouquine de son regard insistant, comme s'il cherchait à la scanner, puis il baissa les yeux en se reculant pour prendre quelque chose dans un tiroir du bar. Il se rapprocha de nouveau d'Émilie et fit glisser une carte de visite vers elle. Il y avait l'adresse du bar et son numéro de téléphone. Il lui dit d'une voix protectrice.

"Mon numéro, aux moindres soucis et peu importe l'heure tu m'appelles d'accord? je ne laisse jamais une amie dans le besoin, même si c'est pour venir te chercher en pleine nuit à la sortie d'une boîte"

En mentionnant cela il se mit à sourire bêtement. Émiliene l'avait surement pas remarqué durant leur petit jeu mais il avait encore ses fils au niveau flanc gauche, il avait pris un coup de couteau en défendant une inconnue dans la rue, il s'était recousus lui-même sous son regard choqué.
Il avait revu cette inconnue mais sans trop savoir pourquoi elle ne lui donnait plus de nouvelle et ce moment dans la cave lui avait fait du bien, il avait lui aussi oublier ses soucis durant quelques minutes, comme Émilie. Il soupira en retrouvant la réalité et lui dit en souriant

"N'oublie pas...peu importe l'heure je viendrais t'aider, tu m'as demandé comment je te voyais après ça? comme une amie, une amie proche"

Le Barman lui fit un clin d'œil , ce clin d'œil qu'il lui avait souvent fait depuis qu'elle était là.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» A travers un verre [Pv Jagger]
» verre de sel qui déborde ...
» Comment voyagent-t-ils ?
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?
» MISE A JOUR TARIF VERRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: North London :: Hampstead :: Pubs et restaurants :: Irish Pub-
Sauter vers: