AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~
Pour la rentrée 2018, Indarë organise une semaine d'Intégration pour les nouveau élèves et les moins nouveaux.

 :: Hors-jeu :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bienvenue dans ma .. Chambre ? [Jaden et Daryl]

Sébastien Nadeau
Absence longue durée
avatar
Messages : 172
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Mar 12 Déc - 21:25
Aujourd'hui, mon psy m'à annoncé l'arrivé de deux hommes, partagé mon dortoir. J'ai sursauté un peu par cette nouvelle. Je ne m'y attendais pas qu'un jours, deux personnes ce pointe dans mon dortoir. J'étais si habituer d'être seul, j'avais une chose à faire, faire le grand ménage en arrivant dans mon dortoir avant qu'ils s'installent. Ce n'était pas le grand bordel, mais j'avais quelque verre sur le bureau, le lit n'étais pas fait, le planché n'était pas propre vue que je rentrais avec mes souliers encore mouillé par la neige dehors, j'avais prévus d'avance de tout nettoyer, mais la, je vais devoir faire ça ce soir avant qu'ils viennent s'installer. Les cours ont fini par prendre fin, lorsque la porte des dortoirs se sont déverrouillé, je me suis jeté dans mon dortoir tout mettre à l'ordre. Il y avait déjà deux autres lits d'installer à côté. J'ai sursauté, car je ne m'y attendais encore moins. Ce n'était pas le grand bordel, mais j'avais quelque verre sur le bureau, le lit n'étais pas fait, le planché n'était pas propre vue que je rentrais avec mes souliers encore mouillé par la neige dehors, j'avais prévus d'avance de tout nettoyer, mais la, je vais devoir faire ça ce soir avant qu'ils viennent s'installer. J'ai tout placer au plus vite et à l'ordre, il avait des bureaux de plus et j'ai nettoyé la salle de bain. Le sol à été lavé avec ainsi que les toilettes. La propreté était revenue dans le dortoir. Il était déjà propre avant, juste quelques trucs qui traînais, mais reste que je n'aime pas ça lorsque ces sales, pas comme chez mon père, lui qui laissait traîner ces bouteilles de bière au sol ainsi que ces vêtements avec une odeur de sueur qui avait empesté la maison.

J
e me suis jeté sur le lit, les bras ouvert, reposant, une heure et demie, tout était fait et ranger.Je me suis jeté sur le lit, les bras ouvert, reposant, une heure et demie, tout était fait et ranger. Je les pris et en me relevant, je l'échappe sur ma chemise blanche d'école. Bon, encore une autre chemise avec du jus de raisin, va, à poubelle ! Une chance que j'ai achetée tout un tas de chemise blanche, le nombre de fois que je les détruis un par un par mes gaffes ou bien par ce qu'il se passe. Je le retire et je les mis dans la poubelle. Le jus n'a pas été sur le sol heureusement, juste sur moi. J'ai été le vidé et nettoyer de nouveau en étant torse nue dans le dortoir. Tout était tranquille, je me demandais quand ils allaient arriver, la porte était déverrouiller. Je finissais de nettoyer mon verre et de le ranger. Je suis retourné devant mon meuble pour mes chemises blanche, j'en ai mis un, jusqu'à ce qu'il soit trop serré sur mes bras, j'avais l'impression que j'allais le déchirer si je force. J'ai tant pris de la masse musculaire que ça ? J'espère qu'il est juste pas utilisé, qu'il prendra de l'extension plus tard. Je l'attache et il épousait parfaitement mes courbes. J'ai tant pris de la masse musculaire que ça ? Je boutonnais ma chemise tranquillement, évité d'en sauter un d'un trou plus haut ou plus bas. Jusqu'à ce que mon dos craque, déchirant tout en long. La j'ai lâché quelques injures, l'arrachant de mon corps et le fait tomber à mes pieds, en prenant un autre. Allez, j'espère qu'il n'est pas trop petit encore !



Revenir en haut Aller en bas
Jaden
Invité
avatar

Jeu 14 Déc - 21:46
Jaden
Jaden Fawkes
Ancien membre
Bienvenue dans ma chambre

Sébastien
Nadeau

Daryl
Jones

Un bus me déposa devant le campus. L’énorme établissement dans lequel j’allais maintenant vivre me tendait les bras, droit et imposant, devant moi. Je n’avais aucune envie d’y aller. J’aurais préféré rester à la maison, mais apparemment mes parents avaient préféré m’envoyer dans une école où les malades et les fous régnaient. Je n’avais strictement rien à faire ici. J’étais tout seul, devant l’entrée, et je n’avais aucune idée de l’endroit où aller.

Tu n’es pas tout seul, je suis là chéri.

Un sourire se forma sur mes lèvres. C’est vrai, Sara était toujours avec moi. Et elle pouvait se montrer très gentille et affectueuse quand elle le voulait.

« Mais je ne sais pas où aller, regarde-moi ça… Tout le monde est… là depuis un mois maintenant. » dis-je en grognant.

Rentre à l’intérieur déjà.

Mes pas me menèrent timidement dans le hall d’entrée. J’observai aux alentours, et aperçu enfin une porte où était inscrit « CPE ». Ma valise derrière moi, je pris mon courage à deux mains et m’en allai toquer à cette porte. On me répondit d’entrer, ce que je fis sans plus tarder.
Un homme m’accueilli, d’un air surpris, en voyant que je ne venais pas vraiment les mains dans les poches.

Présente-toi.

« Bonjour. Je… Je suis Jaden Fawkes, je viens… d’arriver en fait. » murmurai-je, presque honteux.

L’homme me sourit, amusé. Après quelques échanges de simples formalités, il se leva, et me fit sortir de son bureau.

« Il faut que tu t’installes maintenant. Suis-moi, je vais t’accompagner jusqu’à ta chambre. »

Je le suivis quelques minutes. J’avais l’impression de parcourir un labyrinthe. Les personnes que l’on croisait me regardaient étrangement, comme s’ils n’avaient jamais vu un élève arriver quelques temps après la rentrée scolaire… J’étais le centre d’attention et je détestais ça.

On arriva enfin à un bâtiment, et on monta quatre étages. Je souris en remarquant qu’il s’agissait du dernier étage. J’aimais bien être en hauteur, les paysages étaient toujours plus magnifiques vus de haut.
L’homme regarda un papier qu’il avait gardé dans la main depuis que l’on avait quitté son bureau, puis s’arrêta devant une porte. Le numéro « 401 » était inscrit sur celle-ci.

« Voilà, je te présente ton nouveau chez toi. Je te laisse t’installer et faire la connaissance de ton ou tes colocataires. Bonne journée ! »

Sur ces brèves paroles, l’homme me laissa en plan en plein milieu du couloir. Quelques bruits résonnaient derrières différentes portes du dortoir. Je pinçai mes lèvres, et mes doigts commencèrent à s’entremêler sans que je ne leur demande quoique ce soit.
Je respirai un bon coup. Je toquai à la porte, en espérant qu’il y avait quelqu’un, et que je ne le dérangerai pas.
Après une réponse, j’entrai timidement. Un jeune homme était là, sur son lit.

« Bonjour… Je m’appelle Jaden, je… je suis nouveau et je dois… apparemment… je dois m’installer ici. J’espère ne pas te… déranger. » Je finis ma phrase, difficilement prononcée, par un petit sourire gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Daryl
Invité
avatar

Dim 17 Déc - 22:00
Daryl
Daryl Jones
Ancien membre

Daryl était furieux, son colocataire venait de se tirer et comme les chambre ne pouvait pas être pour le solo, il fallait lui donner un autre colocataire, sauf que sa chambre faisait partie du listing des pièces à rénover et donc Daryl allait devoir changer de chambre. Heureusement il n'avait pas beaucoup d'affaires, en général il rentrait chez lui le weekend end donc à part ses vêtements de la semaine, son PC portable et ses affaires scolaire. Il lui fallait donc sa valise, un sac de sport et son sac de cours. Il grimpa donc à l'étage et chercha la chambre 401.

Citation :
« Bonjour… Je m’appelle Jaden, je suis nouveau et je dois… apparemment… je dois m’installer ici. J’espère ne pas te… déranger."

Daryl venait d'arriver derrière l'étudiant à la voix fébrile. Il soupira et le bouscula un peu pour pouvoir passer en lui disant sèchement.

"Lui je sais pas, mais moi tu me déranges j'ai autre chose à faire qu'attendre que tu daignes rentrer"

Il réussit à se frayer un chemin et une fois dans la chambre, il regarda les lits et prit le plus éloigner de celui qui avait déjà pris le sien, il n'avait pas envie de se retrouver entre les deux, autant en supporter qu'un. Il ne connaissait pas le Jaden en question, par contre l'autre il le reconnaît grâce à son tatouage. Il le regarda dit en souriant tel un machiavel.

"Ho...toi je sais qui tu es, tu es le malade qui se tape la muette. Sa tentative de suicide a remué les couloirs"

Il ricana et regarda ensuite Jaden en ajoutant "Et toi je suis sur que tu es un potion aussi...c'est bien ma chance tien, je suis le seul normal dans cette chambre"
Daryl était un vrai petit con, mais c'était juste une image qu'il voulait se donner, le peu de personnes qui connaissaient son passé savait que son cœur était brisé depuis la mort de sa copine, et que depuis ce jour-là il était devenu l'être méprisable. Daryl décida tout de même de faire un effort. Il posa sa valise et son sac de sport a côté de son lit et ensuite son Pc et son sac de cours sur le lit. Il s'y allongea sur le dos sans prêter attention aux deux potions dans la pièce, il était serein il ne risquait rien, aucun des deux ne lui fera de mal et si cela arrivait Daryl arriverait à le faire virer sans aucun souci.

Maintenant qu'ils étaient trois ils allaient devoir instaurer des règles, Il doutait que Jaden amenait des filles, le pauvre il soulèverait même pas le pire des boudins de l'institut, l'autre Skyzo lui d'après les rumeurs avait quelqu'un et quant à Daryl bah ça lui arrivait d'avoir des nanas dans son lit. Il attendit donc que les deux autres se calment car il n'avait pas été tendre lors de son entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
Absence longue durée
avatar
Messages : 172
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Jeu 28 Déc - 5:31
Je n'ai pas pu m'empêcher de retenir mon sourire en voyant Jaden, il semblait timide, je le savais à vue d'œil que j'aurais aucun problème avec. Jusqu'à ce que je vois le deuxième rentré de force. Vu sa façon de parler, je le savais que je vais avoir de la difficulté avec lui. J'ai froncé les sourcils juste après et je me suis relevé du lit. Ma chemise s'était déchirée le long de mon dos et je l'ai retiré sans problème en tirant dessus, j'avais belle et bien trop pris de masse musculaire en un rien de temps. Je vais devoir en racheter d'autre. Je n'aimais pas la façon de parler de l'autre. Me taper la muette, il se prend pour qui au juste ? Je serrai ma mâchoire, j'étais bien direct et je me gênerais pas à le plaquer contre le mur s'il ose dire du mal sur elle. Je savais bien me battre, je me suis trop pratiqué avec mon père qui était si impulsif, bref, je le regarderais de sang-froid dans les yeux, sans pitié pour lui.

Qu'est-ce que ça peut te faire, au moins j'ai été l'aidé, pas comme toi t'aurais attendu qu'elle meurt sans agir et venir juger par la suite comme tout les autres .. Bref, surveille ton langage veux-tu, je ne veux pas d'embrouille ici.


Il avait l'air déjà à s'être installé sur le lit dans le coin, tandis que moi, j'étais près de la fenêtre pour regarder dehors, Jaden était aux milieux, c'était le seul qui restait, je me suis retourné vers lui et je me suis approché, j'y ai donné deux tapes dans le dos amical, me montrant plus amical avec lui. J'étais encore torse nue. J'avais repris un petit sourire avec un petit côté dérangé dans mes yeux que l'autre venais de me poser.


Moi c'es Sébastien, allez, installe toi, tu ne me dérange pas du tout, fait comme chez toi.


J'ai été refermé la porte et j'ai été retourné vers la commode remplie de chemise blanche, j'en fouillais et j'ai pu en retrouver d'autre plus grande. Le mettant sur mes épaules et en boutonnant la chemise. Elle s'épousait contre mes courbes, mais moins serré que les autres, j'ai étiré mes bras pour faire le test et tout va bien, j'ai pris un petit sac en plastique et j'ai jeté mes chemises plus petites. Je passais de 12 a 5 en un rien de temps, je vais devoir en acheter d'autre, j'ai posé le sac de plastique sur le bord de mon lit entre la fenêtre et j'ai été vers le cadre de portes de la chambre de bain et je me suis accroché dessus, m'entraînant un peu en me soulevant simplement. Regardant un peu les autres, je comptais dans ma tête en même temps.

Code:
8 ... 9 ... 10 ... 11 ...


Donc vous venez d'ou comme ça ?

Je voulais pas faire un grand silence, donc j'aimais mieux poser des questions comme ça ont s'apprendra plus et peut-être que sa l'aiderais déjà contre l'ambiance tendue qui avait déjà commencer à s'installer. Je n'avais pas vraiment de règlement, sauf pour l'embrouille, si quelqu'un venait s'embrouiller, j'aime mieux les faire sortir du dortoir, je ne veux pas de mauvaises énergie ici, sinon je peux toujours aider si je vois que j'ai la porte ouverte, mais reste que je n'aime pas vraiment les mauvaises énergies. Je suis plus sévère dessus, car ils se trouvent dans mon monde personnel ici.


Code:
19 ... 20 ... 21 ... 22 ...


Je continuais à m'entraîner en me soulevant contre le cadre en les regardant. J’entraînais le bord de mon dos en faisant cela. Je me montrais nullement narcissique aux autres, juste que je fais ce que je veux ces tout. Si quelqu'un s'oppose, il va l'être pour longtemps, car je ne m'arrêterais pas pour quelqu'un sauf s'il y a une bonne raison, comme pour nettoyer par exemple, la, j'irais ailleurs. Je semblais un peu distant, mais je ne l'était pas vraiment vue qu'il fallait bien s'habituer rapidement à leur présence. J'ignorais totalement ce qu'ils veulent à la fin.
Code:
 31 ... 32 ... 33 ... 34 ...



Revenir en haut Aller en bas
Jaden
Invité
avatar

Jeu 28 Déc - 15:31
Jaden
Jaden Fawkes
Ancien membre
Bienvenue dans ma chambre

Sébastien
Nadeau

Daryl
Jones

A peine eu-je le temps de finir ma phrase qu’un soupir franchement pas dissimulé retentit dans mon dos. Le propriétaire de celui-ci me bouscula brutalement afin de passer. Il me dit sèchement que je le dérangeais. Je m’apprêtais à m’excuser fébrilement de la gêne que je lui occasionnais.

« Nan mais tu plaisantes ou quoi ?? C’est qui celui-là ? T’as vu comment il te bouscule ? Si jamais tu t’excuses je te promets que je vais te le faire regretter Jay !! » Cria la voix de Sara dans ma tête.

Je me pinçai les lèvres. Elle avait mille fois raison. Je regardai le jeune homme qui m’avait mal parlé en fronçant les sourcils.

« T’es qui toi… pour me parler comme ça… ? »

J’avais peut-être l’air d’un misérable enfant tout faiblard, mais Sara m’empêchait de le devenir et je lui en étais reconnaissable cette fois-ci. En le voyant s’installer sur l’un des lits, je compris qu’il allait lui aussi vivre ici. C’était parfait…

Un échange non sans tension fusa entre les deux jeunes hommes. Le brun me regarda de nouveau en me traitant de « Potion ». Enfin, ça avait tout l’air d’être une insulte, vu la manière dont il l’avait dit. Le fait qu’il dise qu’il était le seul normal ici, me blessa intérieurement.
Je ne me sentais vraiment pas à l’aise, ni à ma place dans cette chambre. Je ne pouvais pas rester ici, il fallait que je trouve quelqu’un pour lui demander de changer de chambre où j’allai vivre un enfer. Mais à ma grande surprise, le jeune homme aux cheveux bleus s’avança vers moi et se présenta amicalement. Un sourire de soulagement se dessina sur mes lèvres. Peut être qu’il fallait que je reste, pour voir l’ambiance qui allait régner.

« Merci beaucoup. » lui dis-je en souriant.

Je m’installai sur le lit qui restait, entre les deux autres. Je soupirais en devinant que je serai sans doute souvent au milieu des conflits de Sébastien et de l’autre. Ne sachant que faire, je regardais les faits et gestes du plus aimable. Il était vachement musclé… En comparaison avec mon faible corps privé de muscles, j’étais ridicule. Encore une fois.
Il commença à faire des tractions dans l’encadrement de la porte. J’avais l’impression que ses muscles devenaient de plus en plus visibles à chaque montée. J’étais persuadé que jamais je ne parviendrai à soulever mon propre poids, qui était pourtant léger.
Comme si cela ne semblait pas assez difficile, Sébastien se mit à nous parler. Un petit rire fusa entre mes lèvres. Je l’aimais bien celui-là. J’étais incapable de faire ce qu’il faisait, et j’étais incapable de parler normalement. Alors faire les deux en même temps… Le ridicule qui régnait en moi par rapport à cette masse de muscles me faisait rire.

« De Londres. J’ai pas… pas beaucoup voyagé pour venir… ici. Mais je rentre pas… mes parents veulent pas de moi alors… » dis-je en haussant les épaules et en souriant. « Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Daryl
Invité
avatar

Jeu 28 Déc - 17:30
Daryl
Daryl Jones
Ancien membre

Daryl pouvait être infecte même si au fond de lui une blessure nécrosée en était la cause, il ne comptait pas être sympas avec ses colocataires. Il soupçonnait même l'administration de l'avoir collé avec les potions pour l'assagir. Qu'est-ce qu'ils pensaient? qu'il aurait pitié d'eux et qu'il allait jouer les gentils ISS? Même pas en rêve et il venait de le prouver en s'attaquant aux deux potions verbalement. Il avait sûrement marqué des points en annonçant la couleur directement. Même si la Potion au corps de lâche avait tenté de s'imposer verbalement, Daryl avait bien remarqué que le petit n'était pas sûr de lui. Par contre le grand musclé c'était autre chose. Celui-ci lui avait répondu très sur de lui.

Ils avaient au moins un point en commun, ils ne voulaient pas d'embrouille. Daryl non plus n'en voulais pas, mais il ne voulait pas qu'on le fasse chier non plus. Il s'allongea dans son lit et sortait son ordinateur portable. Après tout pas besoin de parler avec eux, tout ce qu'il devait faire c'était dormir ici et faire ses devoirs donc bon.
Le grand musclé qui apparemment s'appelait Sébastien commençait ses tractions dans le coin de la porte tendit que le petit puceau le dévorait du regard. Daryl aimait les hommes même s'il le cachait, il avait son style bien à lui... Le style Maël, même si Jaden y ressemblait un peu et faisait légèrement saliver le prédateur, mais ce qui était sur c'est qu'il n'irait jamais baver comme ça devant des muscles. Tandis que les deux parlaient, Daryl lâcha alors une phrase lourde de sens.

"Bon avant que le fragile n'inonde la chambre en bavant devant ton corps Sébastien...on devrait mettre des règles en place vu qu'on va devoir cohabiter tous les trois"

Il fit un petit sourire provocateur à Jaden, un sourire méprisant et qui lui faisait bien comprendre qu'il était ridicule. Il ajouta aussi.

"De un, nos affaires...je pense qu'on est tous d'accord sur le fait que ce qui traine au sol appartient à tout le monde...alors vaut mieux rangez vos affaires, de deux si tu dois ramener ta muette prévient avant qu'on tiennent pas la chandelle, sinon je me la tape en prime histoire de pas m'ennuyer dans cette chambre"

Se doutant qu'il ne le prendrait pas très bien, Daryl se leva du lit au cas où et fixa Sébastien en souriant sadiquement, il aimait provoquer les gens, c'était son passe-temps, surtout qu'il savait très bien que Seb partirait au quart de tours, quant à Jaden...il avait encore du mal à le cerner, il semblait fragile, mais quelque chose au fond de lui l'aidait à avoir du courage, c'était ce que Daryl avait cru comprendre quand il lui avait répondu en entrant dans la chambre.

Il tourna la tête vers Jaden en souriant sadiquement, il ferait surement son malin tant que Sébastien était là, mais qui sait...peut-être que seul il sera plus malléable.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
Absence longue durée
avatar
Messages : 172
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Jeu 28 Déc - 18:43
Je continuais de m’entraîner en faisant mes tractions, rendu à 50, j'ai arrêté. En même temps, je restais suspendu un moment. Jaden semblait si fragile, il doit avoir une bonne raison, je commencerais pas à être froid avec. Moi non plu, je n'ai pas vraiment voyagé, je suis toujours resté ici à London. Depuis que j'ai ma voiture ou plutôt mes voitures, je peu à présent m'aventurer à l'extérieur. C'est ce que j'avais commencé à faire aussi. J'avais prévu de sortir de London pour faire un tour dans d'autres villes pour voir a quoi que le monde peut ressembler aussi.

Je viens d'ici, j'ai simplement aucune famille, ma mère est morte a ma naissance, mon père ces suicidés en prison et mes grands-parents ont décédé l'année passé, donc je fais ma vie tranquille, de toute façon mon père ne voulais pas plus de moi.


Je me balançais tranquillement jusqu'à ce que l'autre se remet à parlé de son lit avec son ordinateur qu'il avait sorti de son sac. Un autre renfermé de la technologie. L'écoutant et haussant un sourcil en l'entendant parlé qu'il faisait baver les gens dans la chambre avec mon corps, je ne fait que m'entraîner pourtant. Ce n'est pas de ma faute rendue la si personne ne ce bouge le derrière pour en avoir un semblable. Il parlait ensuite de règlement, venant de lui, j'espère que ça sera pas trop du n'importe quoi. Pour l'instant, tout allait bien jusqu'à ce qu'il parle de se taper la muette, qui était Brook. J'ai froncé les sourcils en restant immobile, me relâchant du cadre de porte en le voyant ce relevé face à face avec son sourire. Laisse moi jouer avec lui aussi ! S'il te plaît !!Ça faisait beaucoup plus longtemps qu'il était ici et il a pu remarquer chaque petit coin de la pièce et connaître les changements de chacune. Je le regardais dans les yeux de mon sang-froid.

T'aurais même pas les couilles pour la touché, mais je me gênerais pas pour te les enfoncé dans le fond de la gorge si t'arrives à poser ta main sur elle, pour de la propreté j'ai aucun problème avec sa nis pour avertir, mais un autre règlement que je rajoute par moi même, le prochain qui fou la merde je le botte au cul dehors du dortoir, ont est ici pour la même raison, se reposer, étudiez et parce qu'ont est obligé, rendu là vos affaires personnelle je m'en fou, tant qu'ont ce garde une petite gêne et avertis si t'amènes des filles monsieur je dis pas mon nom car je suis trop cool pour nous deux.

Ça faisait beaucoup plus longtemps qu'il était ici et il a pu remarqué chaque petit coin de la pièce et connaître les changements de chacune. Je ne me laisserais pas faire comme que je faisais avant, j'aime mieux mettre un terme de l'avance pour avoir la paix. Je m'étire les bras pour me dégourdir un peu de la tension que je les ai fait faire en m’entraînant. J'ai été ensuite m’asseoir sur mon lit pour me détendre et me coucher dessus en croisant les bras derrière la tête. Regardant le plafond en relaxant, je ne voulais pas devenir stressé par l'autre dont personne connaît son nom.

Si ont ta placé avec deux potions, c'est peut-être, car en fin de compte tes autant fragile que nous deux, donc tu ne devrais pas commencer à jouer à ce petit jeu avec nous, n'ai-je pas raison ? C'est pas nous qui à décider qu'est-ce qu'on voulait comme vie, si j,aurais voulu j'aurais disparu de cette ville dans ma voiture et sa ferais longtemps que je serais parti d'ici, mais je dois bien rester ici faire mon cours.



Revenir en haut Aller en bas
Jaden
Invité
avatar

Ven 29 Déc - 14:33
Jaden
Jaden Fawkes
Ancien membre
Bienvenue dans ma chambre

Sébastien
Nadeau

Daryl
Jones

L'ambiance avait été agréable pendant deux minutes. J’en avais oublié la présence de l’autre ahuri qui commençait à me sortir par les tympans. J’aurais bien aimé avoir l’assurance et la force de l’envoyer balader, qu’il se la ferme un peu. Il se croyait plus intelligent et mieux que quiconque, et je haïssais ce genre de personne. Je sentais qu’on n’allait vraiment pas s’apprécier tous les deux. Et s’il pensait me faire peur avec ses airs supérieurs, s’il pensait pouvoir me manipuler comme il le souhaitait, il se trompait.

Tout était clair dans mon esprit, mais encore aurait-il fallu que je puisse le montrer… et ça, c’était une autre histoire, bien plus compliqué.
Je n’étais peut-être absolument pas convaincant quand je parlais, et mes bégaiements faisaient que je ne semblais pas être sûr de moi. Mais je m’en foutais. Je ne comptais pas me laisser faire par cet idiot.
Alors quand le brun ouvra son clapet pour expulser son venin sur nous, deux jeunes gens qui ne lui avaient rien demandé, le regard que je lui rendis ne dissimulait pas mon dégoût et ma haine. Jamais personne ne s’était foutu de moi de cette façon, ouvertement. Et je remarquais que je détestais cela, encore plus que les injures que j’entendais dans mon dos.

« J’vais l’buter c’t’enfoiré. J’te jure Jay-jay, retiens moi ou j’vais lui sauter dessus. » murmura Sara, d’une voix grave.

Un petit sourire se forma sur mes lèvres. Je ne l’avais jamais sentie aussi énervée que cela. C’était marrant, quand ce n’était pas contre moi, j’aimais bien.

« T’es jaloux ? » dis-je en penchant ma tête de côté, l’air innocent.

Les mots étaient sortis tout seul. Décidément, avoir un être empli de haine et de colère en soi pouvait parfois aider. Merci Sara, pensai-je fort.

Une baston verbale commença entre mes deux ainés. Sébastien n’y allait pas de main morte, il était bien bavard. On avait l’impression qu’il sortait tout ce qu’il gardait en lui depuis plusieurs jours. Je ne savais pas de quelle fille ils parlaient, mais le bleu avait l’air de beaucoup y tenir. Alors comme cela, le brun se foutait de la gueule des personnes que l’on aimait aussi ? Mais quel enfoiré…

Je fouillai dans mon sac, ignorant maintenant les paroles des deux autres. Je n’avais pas envie d’interférer, et si le brun continuait à me chercher, je sentais que la frangine allait commencer à péter un câble. Je redoutais ce moment, elle me faisait peur des fois.
Je sortis mon portable et mes écouteurs de mon sac, et m’installai sur le lit, en tailleur. J’enfilai mes écouteurs, et lançai la musique. Je ne mis pas le son à fond, histoire de pouvoir entendre si l’on s’adressait à moi. Je sortis également mon carnet de dessin et un crayon de papier. Enfin plongé dans mon monde, je commençai à tracer quelques traits distraitement.

« Tu fuis Jaden… » me reprocha Sara.

Je souris sans quitter ma feuille des yeux, et acquiesça de la tête. Je fuyais totalement, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Daryl
Invité
avatar

Ven 29 Déc - 15:58
Daryl
Daryl Jones
Ancien membre

Daryl souriait sadiquement, il n'allait pas s'ennuyer dans cette chambre c'était sûr, les deux démarraient aux quarts de tours, Jaden semblait avoir du courage par moments même si en général il semblait fragile. Quant à Sébastien il n'y avait aucun doute, son point faible c'était cette fille.

Daryl garda pour lui toutes ses informations.
Jaden partis dans son coin pour écouter de la musique en souriant bêtement, quant à Sébastien il s'allongea aussi sur son lit en lui lançant un petit pique... Faible? au fond de lui Daryl savait que sa blessure émotionnelle pouvait le rendre faible et c'était pour ça qu'il se murait dans cette carapace de violence, pour ne pas penser à son défin petit ami.

Il claqua son Pc fermement et le rangea dans son sac en soupirant. Il dit à ses colocataires.

"Je vous laisse de l'intimité les crétins...à ce soir"

Il mit son sac sur son dos et jeta un dernier regard à Sébastien, il n'allait pas falloir que le grand brun le gonfle trop, cela risquait de mal se finir pour le potion, niveau force il gagnerait c'est sur, mais Daryl était un gosse de riche, il n'aurait aucun mal à envoyer Seb en isolement pour violence. Il plaça sa valise sous son lit ne pas commencer à foutre le bordel, puis il quitta la chambre pour aller étudier tranquillement.
Lui qui s'était habitué à sa tranquillité quand il avait sa chambre rien qu'a lui, il allait devoir s'habituer à la présence des deux potions, il les détestait ces ados, pourquoi? peut-être parce qu'il savait que s'il laissait la dépression l'envahir il finirait là-bas et il ne voulait pas, tout ce qu'il voulait c'était que cette blessure dans le cœur se soigne et qu'il n'ait plus mal, qu'il cesse de rêver des caresses de son ex petit ami mort sous les coups d'une bande de voyous...d'ailleurs allez savoir peut-être qu'il était chez les forges, peut-être qu'ils étaient encore libres dans les rues... Daryl serra ses poings en arpentant les couloirs en silence. Il ses refugie finalement à la cafeteria pour boire un café et étudier un peu, il avait dans le projet d'avoir ses diplômes et de se tirer en France pour prendre des cours de cuisine avec les plus grands chefs cuisinés Français.

Oui cela ne collait pas du tout avec l'image que Daryl montrait de lui, mais au fond de lui il n'était pas méchant, il avait juste une énorme croute sur lui qu'il valait gratter pour dévoiler le côté blessé du jeune homme. Chacun faisait son deuil à sa façon, Daryl lui le faisait par la violence. D'ailleurs il se demandait où était son punching Ball adoré...la petite chose qu'il traumatisait depuis le mois de septembre. Il ressemblait un peu à Jaden mais Jaden lui semblait bien plus couillu que Maël.
C'était ce petit côté soumis qui excitait Daryl, c'était pour ça que le prédateur lui rendait la vie impossible, il comptait soumettre ce garçon, il voulait que Maël devienne dépendant de lui

[Je vous abandonne, mais n'hésitez pas à continuer le rp tout les deux ]
Revenir en haut Aller en bas
Sébastien Nadeau
Absence longue durée
avatar
Messages : 172
Né(e) le : 24/11/1999
Date d'inscription : 19/04/2017
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t454-rien-n-est-impossible-seulement-besoin-de-determination-finis

Lun 15 Jan - 7:00
Les crétins ... Il cherche vraiment le trouble. Je me retenais de dire quelque chose, je me suis relevé pour le regardé partir. J'avais serré les poings et j'ai attendu quelque instant. La colère bouillais à l'intérieur, j'avais beau le caché, mais reste que j'avais de la difficulté encore à me contrôlé. J'ai eu une impulsion de colère qui à décoller mon poing sur le mur et fait tremblé la chambre, le mur n'avait pas défoncé, j'avais frappé sur la charpente qui à fait tremblé la pièce. Je regardais un peu mes jointures devenue rouge vive ainsi que quelque endroit fendu, je regardais la porte d'ou est-ce que l'autre est sortis et je me suis retourné en me mettant la main dans les cheveux en lâchant un soupir. Je me calmais un instant avant de faire quoi que ce sois d'autre. Il cherchait vraiment le trouble, un jours ou l'autre je vais devoir lui montré le respect d'une façon ou d'une autre. J'ai gardé les yeux fermé un instant pour me concentré. Je les ai ouverts quelque instant après et je me suis retourné vers Jaden. Beaucoup plus calme.

Je sens que sa sera pas facile avec lui .. Ont me dit de ne pas me mettre avec des gens avec un sale caractère et ont ce retrouve avec lui, je sais pas comment je vais faire pour me retenir de lui en coller une. Si je commence je m'arrêterais pas, je me connais.


J'ai détourné mon regard quelque instant pour regardé à la fenêtre, mon téléphone dans les poches jouais une musique tout d'un coup. J'avais un haut parleur qui le faisait jouer sur mon meuble à côté de mon lit. J'ai sortis mon téléphone et j'ai tenté d'arrêté la musique. J'avais l'écran qui m'indiquait qu'il faisait une mise à jours de l'application, donc je ne pouvais pas l'ouvrir et arrêté la musique, sauf que la musique jouais toujours, je lâchais un soupir et j'ai remis mon téléphone dans la poche. Je me demandais ce que j'allais faire en attendant. Jaden avait l'air paisible sur son lit, lui a moins il avait l'air d'avoir compris depuis le début, il c'était renfermé dans son coin alors que moi je me défendais, il aurait fallut que je face de même, la je lui ai surement donné une porte ouverte à quelque chose à propos de moi, mais si un jours, il touche à Brook, je vais tellement lui arraché le visage ... C'est tellement le pire truc, je vais plutôt l'amené de force vers un surveillant. Je doit faire quelque chose pour qu'il sois dans le trouble dans de me mettre moi même dans le trouble comme que j'ai passer près de faire avec Krasarc, il à tenté de tout me retourné contre moi, mais cela n'à pas marché grâce à Brook. J'avais la tête encore bien remplis de truc, je voulais seulement être tranquille et finalement, ce n'est pas le cas. Je regardais la fenêtre, mes mains sur mes hanche


Ta compris au moins ce qu'il fallait faire, tu l'a ignorez, je lui ai surement donné une porte à une de mes faiblesse ..




Revenir en haut Aller en bas
Jaden
Invité
avatar

Sam 20 Jan - 8:50
Jaden
Jaden Fawkes
Ancien membre
Bienvenue dans ma chambre



Écouteurs dans les oreilles, je n'entendais que très peu ce qu'il se passait dans la chambre. Du coin de l'oeil, j'apperçu l'pidiot prétentieux qui s'en allait de la pièce. Un petit sourire se forma sur mes lèvres. Tant mieux va... Je retournai à mon dessin, qui ne ressemblait pour l'instant pas à grand chose.

Un bruit soudain me fit sursauter. Je relevai la tête de mon carnet et regardai Sébastien avait apparemment donné un grand coup de poing dans le mur. Il avait l'air énervé... Et moi j'étais dans la même pièce que lui... Il avait l'air sympa mais j'avais à présent un peu peur qu'il s'en prenne à moi. Je le regardais, sans bouger, attendant qu'il se calme. Il y avait de quoi s'énerver en même temps, vu l'énergumène que l'on devait se coltiner...
Son calme revint assez rapidement, et il se retourna vers moi pour me parler.
Il était apparemment de nature violente en présence de personnes à mauvais caractère. Si Indarë était au courant, ce n'était pas vraiment intelligent de les mettre tous les deux dans la même chambre.

Toujours les yeux rivés sur lui, je répondis en haussant les épaules.

« Faut pas y faire... attention. Ce genre de personnes... » je cherchais une façon assez correcte d'illustrer ma pensée. « Ont envie qu'on... qu'on leur réponde. Faut pas entrer dans... dans son jeu. »

Je le regardai trifouiller son portable et faire je ne sais quoi avec, un sourcil levé.
L'autre brun connaissait apparemment la copine de Sébastien, et il en jouait pour embêter, menacer presque, ce dernier.
Qui d'autre qu'une personne simplement méchante pouvait faire ça ?  
Mais en répondant ainsi au brun, Sébastien avait montré que c'était un point faible. Maintenant M.SansNom allait jouer avec le plus possible.

J'acquiessai tout en reportant mon regard sur mon carnet de dessin.

« Ouais t'aurais dû rien... dire... »

Je me demandais s'il avait déjà eu affaire à des autres étudiants du même genre.

« T'as eu d'autres... d'autres colocs avant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» peut-on amener un petit rérigérateur dans sa chambre ?
» Bonjour, bienvenue dans ma blogosphère !
» une fillette qui voit des morts dans sa chambre
» Vidéo témoignage. Une musulmane a vu Jésus dans sa chambre
» Bienvenue dans la vraie vie des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: Hors-jeu :: Rps abandonnés-
Sauter vers: