AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: East London :: Aéroport Londres-Cité :: Rps à l'étranger Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pamplemousse !

Martel Ed'Ruecus
PNJ |:| Directrice
avatar
Féminin
Messages : 869
Né(e) le : 12/09/1981
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 36
Niveau d'études/Métier : Directrice d'Indarë
Situation amoureuse : Veuve
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://indare-division.forumactif.com/t24-pnj-martel-ed-ruecus http://indare-division.forumactif.com/t51-pnjs-du-forum

Jeu 7 Déc - 12:17
/!\ Ce rp a été à l'origine posté sur le forum Académie Yokuboo dans le cadre du voyage scolaire organisé par Indarë. Etant donné que la section voyage scolaire sur place a été supprimée et que leur section rp normale n'est pas visible aux invités, je transfère mes réponses et celles de mes partenaires ici pour conserver l'évolution de mon personnage. Leurs posts restent cependant leur propriété exclusive et je ne prétends pas les avoir écrits moi-même. /!\


Dernière édition par Martel Ed'Ruecus le Lun 11 Déc - 17:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 468
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t22-

Jeu 7 Déc - 12:18

12 Février
2017
Le pamplemousse !

Elyanna E. Krysten
Ayane Komatsu

Petit rappel des règles de survie. Ne pas se perdre. Ne pas lâcher Elyanna. Ne pas essayer d'écouter autoru de moi. Mais surtout, ne pas lâcher Elyanna. Parce que celle des deux qui comprend le japonais, c'est elle, et que sans elle, j'irais pas bien loin. Même si elle a été sympa, elle m'a confié la gestion des conversions d'argent, alors qu'elle pourrait très bien le faire toute seule. Mais mon seul repère ici c'est que je suis douée en maths et que je peux convertir les prix ultra vite en calcul mental, donc c'est cool de pas me l'enlever.

On est arrivés au Japon hier, ils ont été assez sympa pour me filer un lit pas trop loin d'Ely et Amaryllis pour pas trop me dépayser. Hier on a fait une visite, aujourd'hui c'est plus ou moins quartier libre. Et pour moi et ma sœur, ça veut dire dépenser nos sommes faramineuses d'argent de poche dans tout un tas de trucs cool tant qu'on est là. Redécorer un peu notre chambre, trouver des aimant avec le nom ou l'image de la ville à poser sur notre frigo tout neuf, acheter une babiole pour nos parents, aussi.
Je m'achèterai bien un petit machin à accrocher à mon téléphone, aussi.

Enfin bon, je sais pas trop comment on est passées de "shopping" à "parcourir les présentoirs de fruits et légumes". Peut-être par soucis de comparaison, ou parce qu'avec la cantine j'ai l'impression de pas avoir vu un vrai bon fruit appétissant depuis des siècles. On traîne en ville, c'est tout. Enfin c'était tout.

- Ce pamplemousse est très onéreux.

Sourire. Je sais pas à partir de quand on a commencé à utiliser le mot "onéreux" au lieu de cher mais c'est un genre de private joke qui est resté. Je fais rouler un peu le fruit du déli dans ma main. J'ai toujours détesté les pamplemousses. C'est trop amer pour moi et, comme je l'ai si bien dit, c'est "onéreux".
Surtout quand il m'échappe des mains.
J'entends le vendeur qui nous crie un truc en japonais (il doit nous demander d'aller récupérer son pamplemousse, j'imagine), tandis que le fruit en question s'enfuit en roulant dans la rue, évitant les pieds des passants avec une telle habileté que je me demande si c'est vraiment un fruit et pas un animal.

- Il faut qu'on le rattrape !

Déjà, je prends ma soeur par la main pour courir après le pamplemousse en essayant d'éviter les gens qui arrivent en sens inverse. Je veux pas bousculer tout le monde pour un fruit, ça serait quand même dommage, surtout pour donner une bonne impression de mon pays aux japonais. La honte, quand même, courir après un fruit perdu je sais pas où dans la foule.

- Le pamplemousse ! Il est là ! Chope-le, Ely !

C'est quoi, cette ville super en pente ? Quelqu'un le percute sans faire exprès, assez pour que je le perde de vue. J'espère qu'Ely ne l'a pas quitté des yeux. Je recommence à courir. Il doit pas être bien loin, ce fichu fruit.
©️ Bell
paroles en #3399ff
Revenir en haut Aller en bas
Ayane
Invité
avatar

Jeu 7 Déc - 12:20
Ayane
Ayane Komatsu
Employée - Yokuboo

Le pamplemousse !
Une grande vallée verdoyante parcourut par le vent, les brins d’herbe semblant danser au son de cette mélodie inaudible. Une montagne se dessinait en arrière-plan, comme si elle voulait toucher les cieux. Le ciel était nuageux, mais la lumière naturelle donnait un aspect féérique à ce paysage. Ayane tendit la main et…

« AAAAAAH ! »

La jeune femme se redressa vivement, se frottant le sommet de la tête pour essayer d’atténuer la douleur. Après quelques secondes ses yeux marron parcoururent les alentours pour découvrir la raison de cette vive douleur qui l’avait tirée de ses rêveries : Naoka se tenait à côté du canapé, un sourire presque diabolique sur le visage alors qu’elle tenait un livre dans une de ses mains. Ayane remarqua bien vite que ce fameux livre, qui devait être la source de sa douleur, était celui avec lequel elle s’était visiblement endormie sur le sol de son appartement, en pleine lecture. Il fallait dire qu’elle avait commencé son travail il y avait peu, et mine de rien, s’adapter à un nouvel environnement tout en prenant sur soi pour se faire accepter, c’était vraiment épuisant. Il allait encore falloir un moment d’adaptation à la jeune femme pour réussir à trouver un train de vie plus régulier et surtout moins fatiguant.

Quoiqu’il en soit, l’assistante bibliothécaire allait se mettre à sermonner sa petite sœur, mais celle-ci fut plus rapide, commençant à enchaîner tout un tas de signes pour faire comprendre à sa sœur chérie qu’elle ferait mieux d’aller dans sa chambre si elle voulait dormir plutôt que de rester en plein milieu de la pièce, étalée sur le sol. La demoiselle gonfla ses joues en signe de mécontentement et entreprit de répondre à sa sœur, toujours en employant le langage des signes.

« Tu abuses Nao ! Je faisais un super beau rêve ! Et j’espère pour toi que tu n’as pas abîmé mon livre en faisant ça ! Franchement… Tu ne devrais pas aller jouer avec tes amis à l’extérieur ? Il fait beau non ? »

Ayane récupéra son livre d’un geste vif, mais malgré tout, en voyait bien que la demoiselle ne voulait pas le moins du monde à sa sœur, l’une des trois personnes les plus chères à son cœur. Elle soupira en regarda par la fenêtre. C’était bien beau de dire ça à Naoka, mais elle aussi devrait profiter de ce beau temps plutôt que de rester enfermée à lire non ? La différence entre elles deux, c’était que la cadette avait tout un tas d’amis, mais que l’aînée n’en avait pas un seul. Haussant les épaules à la remarque de sa sœur lui disant qu’elle ferait mieux de se débarbouiller et de se recoiffer avant de sortir, Ayane s’exécuta tout de même, se passant de l’eau fraîche sur le visage et un bon coup de brosse dans sa longue chevelure brune. Laissant ses cheveux détachés, elle attrapa son manteau et son sac à main et courut tirer les joues de sa sœur avant de fuir en vitesse, lui tirant la langue dans l’entrebâillement de la porte avant de la refermer aussi sec. Grâce à ses appareils auditifs, Ayane avait pu entendre Naoka hurler son prénom avant d’entendre très très faiblement un pas pressé se précipiter vers la porte, mais la demoiselle n’avait pas attendu que sa sœur la rattrape, de peur de subir son courroux.

Bon, elle était dehors. Et maintenant ? Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait faire, mais quand le soleil vint réchauffer son visage de ses rayons, elle ne put s’empêcher de sourire et commença à marcher, sans destination concrète en tête. Elle voulait juste profiter du beau temps. Et après quelques minutes de marche, elle vit soudain le paysage devant ses yeux disparaître pour ne plus voir que ce beau ciel bleu. Elle étouffa un cri de surprise, ne voulant pas que de parfaits inconnus entendent cette voix qu’elle avait en horreur à cause de son handicap, se frottant les fesses alors qu’elle voyait quelque chose de rond et de orange à côté d’elle.

Un pamplemousse ? D’où est-ce qu’il venait ? Intriguée, la jeune femme se redressa, attrapant le fruit au passage, remarquant alors deux personnes qui semblaient chercher quelque chose. Elle n’était sûre de rien, mais autant tenter non ? Glissant le fruit sous son bras, elle attrapa son carnet et son crayon qui se trouvaient dans son sac à main et rédigea un petit mot avant de s’avancer vers l’une des deux jeunes femmes, arborant une magnifique chevelure blanche. Ayane se posta devant elle et lui présenta son carnet (chose qui avait toujours pour effet de provoquer une certaine surprise chez la personne en face), avant de lui montrer le pamplemousse qu’elle tenait dans son autre main.

« Excusez-moi, est-ce que ce pamplemousse est à vous ? Vous sembliez chercher quelque chose ou quelqu’un et comme il a roulé jusqu’à moi, je me disais qu’il devait vous appartenir. »
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 468
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t22-

Jeu 7 Déc - 12:20

12 Février
2017
Le pamplemousse !

Ayane Komatsu

Visiblement, Elyanna a repéré le pamplemousse, vu que je la vois tourner au coin d'une rue. Elle non plus, il ne faut pas que je la perde de vue. Si je me retrouve perdue dans cette ville alors que le seul mot japonais que je comprends c'est "sushi", on va pas aller bien loin. Allez-y, moquez-vous, mais c'est Ely qui passe sa vie devant des anime, pas moi. Moi je parle espagnol et ici, ça ne me sert absolument à rien. Youhou.
Mais j'arrive quand même à repérer ma sœur en regardant bien attentivement - quelle idée d'avoir les cheveux noirs, aussi, elle pouvait pas être plus facile à différencier des autres ?

- Tu l'as trouvé ?
- Non, il s'est enfui. Je sais pas où il est parti mais on va le retrouver, ce fichu pamplemousse. Au prix qu'il coûte je vais pas le laisser filer comme ça. Manquerait plus qu'on doive rembourser le vendeur.

Je me contente de hocher la tête en réponse. Ely parle beaucoup, moi je suis plutôt du genre silencieuse. Et puis je ne sis pas toujours quoi répondre à ses longs monologues. Et il faut toujours qu'on retrouve ce fruit de malheur. C'est parti pour l'exploration, donc. Je marchais donc en baissant la tête pour essayer de le repérer en train de rouler jusqu'à l'océan - c'est un poisson à la recherche de la liberté en fait - et j'ai relevé la tête juste à temps pour me retrouver nez à nez avec une fille qui tient ce fruit du démon dans une main et un carnet avec pleiiiiin de caractères japonais que je comprends pas dans l'autre. Bien. Comment je fais ?
J'essaye de faire un signe vaguement universel d'attendre un instant - lever les deux doigts devant moi en me retournant à moitié pour chercher ma sœur en fait. Je sais que les japonais ont un geste différent du nôtre pour dire "approche", donc j'espère juste que celui-là est compréhensible.

- Ely ! Il est là !

Ma sœur tourne la tête, m'aperçoit en train de lui faire signe. Je sais pas si elle a compris mais j'ai capté quelques regards en coin qui ont l'air de totalement me juger pour avoir crié dans la rue. Oups.

- Tu l'as trouvé ?
- Pas moi, dis-je en désignant l'inconnue d'une léger signe de tête. Mais je sais pas ce qu'elle a écrit et je saurais pas lui répondre.

Ely plisse les yeux pour lire le carnet et hoche simplement la tête.

- Elle dit qu'il a roulé jusqu'à elle et qu'elle a conclus qu'il était à nous. Par contre s'il faut lui répondre par écrit ça va être compliqué. Je sais lire les kanjis mais de là à les écrire... Euh... Merci, on l'a fait tomber dans une boutique et il a roulé super loin mais on voulait le rendre.

Elle a parlé lentement en décortiquant les syllabes, sans doute au cas où la jeune femme qui nous fait face saurait lire sur les lèvres. Par contre je n'ai pas la moindre idée de ce qu'elle lui a dit. C'est légèrement frustrant.
©️ Bell
paroles en #3399ff / en #000000 pour Ely
japonais en italique



All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Ayane
Invité
avatar

Jeu 7 Déc - 12:22
Ayane
Ayane Komatsu
Employée - Yokuboo


Le pamplemousse !
Ayane avait été tellement surprise de manquer de tomber à la renverse à cause d’un pamplemousse qu’elle n’avait pas réfléchi en agissant. À bien y regarder, la demoiselle qui se trouvait face à elle n’avait pas l’air d’être japonaise. Peut-être qu’elle ne comprenait pas du tout ce que l’assistante bibliothécaire avait écrit ! Mais pour le coup, elle n’y avait pas du tout pensé. Il fallait dire qu’il y avait tellement d’étrangers qui passaient par la ville de Nara, très réputée auprès des touristes. Il n’y avait qu’à voir tous ceux qui étaient présent à l’Académie Yokuboo, là où elle travaillait depuis peu ! Quoi qu’il en soit, en voyant le signe que la demoiselle lui faisait tout en se tournant légèrement, Ayane crut comprendre qu’il fallait qu’elle attende. Un peu gênée parce qu’elle aurait préféré simplement rendre le fruit et repartir se fondre dans la foule, elle baissa un peu les yeux, ses joues se teintant légèrement. La brune sursauta légèrement en entendant alors un bruit vague briser son quasi-silence quotidien. Grâce à ses appareils auditifs, elle pouvait capter quelques bruits, mais rien de bien folichon qui puisse lui permettre de comprendre quelqu’un sans regarder ses lèvres bouger. Venait-elle de crier à l’instant ?

Surprise, Ayane releva les yeux, voyant que son interlocutrice faisait visiblement signe à quelqu’un. Elle aperçut alors la deuxième jeune femme qui semblait chercher ce fameux pamplemousse quelques minutes auparavant. Une brune s’approche alors des deux demoiselles, parlant avec celle aux cheveux blancs qui désigne la Japonaise d’un signe de tête. Mince… Qu’est-ce qu’elles racontent ? Ayane a beau se concentrer sur leurs lèvres, elle n’arrive pas à comprendre. Pourquoi ? Le stress commence petit à petit à l’envahir et elle n’a envie que d’une chose : refourguer ce pamplemousse aux deux jeunes femmes et prendre ses jambes à son cou ! Elle se fait violence pour ne pas bouger jusqu’à avoir la fameuse réponse à sa question et voit que la deuxième arrivante regarde attentivement son carnet. Est-ce qu’elle est étrangère elle aussi ? Et si elle se mettait à répondre dans une autre langue ? Ayane était douée pour lire sur les lèvres quand une personne parlait japonais, mais c’était tout !

La demoiselle ne put s’empêcher de lâcher un soupir de soulagement en voyant les lèvres de son interlocutrice bouger. OUF ! Du japonais ! Ce pamplemousse était donc à elles ! L’assistante bibliothécaire hocha la tête pour dire qu’elle avait compris, leur tendant alors le fruit fuyard avant de tourner la page qu’elle venait de noircir pour écrire à nouveau.

« Avec plaisir ! Est-ce que je peux vous demander si vous êtes des touristes ? Je n’ai pas réussi à lire sur vos lèvres alors je me disais que c’était sans doute le cas. »

Elles avaient l’air plus jeunes qu’elle, quoique, pas de beaucoup. Oh ! Et s’il s’agissait des élèves qui étaient venus en voyage scolaire à Nara ? La demoiselle se frappa soudainement le front avec la paume de sa main. Quelle idiote ! Elle faisait partie du personnel de Yokuboo, alors forcément qu’elle était au courant ! Elle n’avait juste pas fait le rapprochement tout de suite ! Elle griffonna à nouveau.

« Est-ce que vous êtes en voyage scolaire ici ? Je travaille à Yokuboo, j’avais entendu que des élèves étaient arrivés de Londres. Je peux peut-être vous aider ? »

Ce n’était pas vraiment dans sa nature d’accoster comme ça de parfaites inconnues et de « taper la discute » comme ça, mais elle prenait ça comme un devoir de les aider si elles avaient besoin. Si elles étaient bien en échange scolaire à Yokuboo, comme elle y travaillait, ça ne faisait vraiment pas bon genre de leur dire « bon bah je travaille à Yokuboo, mais débrouillez-vous, je ne travaille pas cet après-midi et j’ai autre chose à faire que de jouer les guides ». De toute façon, elle n’avait rien d’autre à faire et elle avait toujours tendance à avoir un peu trop le cœur sur la main. Si elle pouvait venir en aide à quelqu’un, elle le faisait toujours sans réfléchir, ce qui lui avait très souvent valu des problèmes. À croire qu’elle n’apprenait jamais de ses erreurs… C’était ça quand on était trop gentil avec les autres ! En tout cas, heureusement que la brune semblait bien comprendre le japonais parce que ça n’avait pas l’air d’être le cas de l’autre demoiselle aux cheveux blancs. D’ailleurs, cette chevelure, Ayane ne pouvait s’empêcher de la trouver sublime, y jetant quelques regards qui se voulaient discrets.
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 468
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t22-

Jeu 7 Déc - 12:22

12 Février
2017
Le pamplemousse !

Ayane Komatsu

Bon, si elle nous rend ce fichu pamplemousse, ça veut dire qu'elle a compris. Tant mieux. Pas que je n'ai pas confiance dans le talent d'Ely pour parler le japonais, mais je ne sais pas du tout si elle a le bon mouvement de lèvres et c'est rassurant de se dire que cette femme a su lire sans trop de problème ce qu'a dit ma soeur - contrairement à moi qui n'en ai pas compris un mot. J'ai l'impression que toute cette situation me dépasse, ça m'apprendra à venir en voyage dans un pays où je ne parle pas un mot, école ou pas école. J'espère juste qu'on va réussir à rendre ce stupide fruit sans avoir de problème. S'il nous crie dessus, non seulement je ne comprendrais rien, mais avec Ely ça risque de s'envenimer rapidement et je ne pourrais pas vraiment calmer les choses si je ne sais pas ce qu'ils se disent.

- On est anglaises. On vient de... Londres. En voyage scolaire avec notre école, oui.

Je crois qu'on est parties pour une conversation où je vais plus ou moins faire office de plante verte. J'ai au moins compris le nom de ma ville - pas compliqué en même temps - mais c'est dommage qu'il n'y ait pas un traducteur intégré quand elles parlent. Cela dit je comprends qu'Ely ne s'amuse pas à répéter la phrase en anglais derrière, même pour moi. Au pire elle me fera un résumé quand on sera rentrée dans notre chambre.

Ah bah en fait visiblement j'avais tort, vu qu'elle vient de sortir son téléphone pour visiblement m'envoyer une espèce de traduction/retranscription de ce qu'elles se disent. Bien, je vais peut-être pouvoir communiquer finalement. Je m'empresse de lui renvoyer un message en réponse histoire d'avoir quelque chose à dire dans tout ça, mais bon ça risque d'être long et compliqué - deux personnes qui parlent par écrit et une intermédiaire-interprète entre deux, c'est pas la conversation la plus classique du monde, on va dire.

- On est en train de visiter la ville, traduit finalement ma soeur. Si vous connaissez des coins sympas ça peut être intéressant, mais on ne veut pas vous monopoliser non plus, vous avez sûrement des choses à faire.

Bon j'espère qu'elle a vraiment dit ce que j'ai écrit. En fait c'est super frustrant parce qu'elle pourrait raconter la vie de trois licornes perdues en Antarctique que je n'en saurais rien. Elle finit par rajouter, en m'envoyant un sms de traduction :

- Mais avant tout, on va commencer par aller rendre ce fruit. Histoire de pas nous faire incendier.

Eh bien en route pour le marchand de fruit, dans ce cas.
©️ Bell
paroles en #3399ff / en #000000 pour Ely
japonais en italique



All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Ayane
Invité
avatar

Jeu 7 Déc - 12:24
Ayane
Ayane Komatsu
Employée - Yokuboo


Le pamplemousse !
Ayane avait déjà bien du mal à communiquer avec des personnes qui parlaient japonais, mais quand c’était une autre langue… Elle n’avait jamais réussi à avoir de bonnes notes dans ces matières et son niveau d’anglais était donc vraiment basique. Elle savait dire quelques trucs très simples, mais elle était parfaitement incapable de tenir une conversation avec des étrangers et il lui était aussi plus que difficile de comprendre simplement en lisant sur les lèvres. Le faire pour le japonais lui avait pris des années, mais mine de rien, à ce moment-là, elle regrettait un peu de ne pas avoir persévéré un peu plus dans son apprentissage des langues étrangères, ne serait-ce que pour l’anglais. Elle aurait été plus à l’aise avec ces deux jeunes femmes qui avaient couru pour rattraper un melon en fuite. Surtout que les deux étrangères confirmèrent à Ayane qu’elles venaient bien d’un autre pays, de Londres très précisément, et qu’elles étaient bien là pour un voyage scolaire avec leur école. La brune soupira de soulagement. Ouf ! Elle n’avait pas dit n’importe quoi !

La demoiselle les regarda faire. Apparemment, elles étaient en train de communiquer avec leur téléphone portable. Ayane ne put s’empêcher de rougir un peu. Elle se sentait tellement idiote de ne pas pouvoir parler en anglais avec elles ! Elles étaient obligé de passer par tout un stratagème pour que tout le monde arrive à se comprendre. Parce que visiblement, si la jeune femme avait bien compris, la demoiselle aux longs cheveux blancs/gris ne comprenait pas un traitre mot de japonais. Heureusement que sa camarade était avec elles sinon Ayane aurait été vraiment confrontée à un dialogue de sourds, sans mauvais jeu de mots. En voyant qu’elles reportaient leur attention sur elle, la brune plissa les yeux pour se concentrer sur les lèvres de la demoiselle qui parlait japonais. Oh ? Elles voulaient un guide ? Un grand sourire illumina alors le visage d’Ayane qui s’empressa d’écrire sur son carnet.

« Ça me ferait vraiment plaisir de vous servir de guide pour vous montrer quelques endroits sympas à Nara ! Je n’ai rien de prévu de toute façon, et je pense que je me ferais gronder si on apprenait que je n’ai pas bien accueilli les élèves en voyages à Yokuboo ! »

Ayane tourna son carnet vers ses deux interlocutrices, ayant bien pris soin de faire des caractères assez gros et bien lisibles. Elle attendit quelques instants avant de tourner la page pour écrire à nouveau.

« Je vais vous accompagner pour rendre le pamplemousse. Comme ça, si jamais vous avez un souci avec le vendeur, je pourrai vous venir en aide ! »

La demoiselle leur offrit un nouveau sourire en tendant son carnet et attendit qu’elles tournent les talons pour les suivre jusqu’au fameux stand, espérant grandement que le vendeur allait se montrer compréhensif. Ayane avait horreur des conflits et si jamais le vendeur se mettait en colère, elle sentait bien qu’elle ne pourrait pas renchérir et essayer de calmer la situation. Sur la route, elle en profita pour coincer son carnet sous son bras pour fouiller dans son portemonnaie. Si jamais il y avait besoin, elle était prête à acheter ce pamplemousse si ça pouvait éviter aux deux londoniennes de se retrouver dans une situation inconfortable et si ça pouvait aussi éviter que le vendeur ne se fâche. Parfait, elle avait un peu de monnaie, ça devrait suffire ! Maintenant, il fallait qu’elle réfléchisse aux endroits où elle pourrait les emmener. Est-ce qu’elles avaient déjà visité quelques sites touristiques ? La brune se mit à écrire pendant qu’elles marchaient, essayant de faire attention à ce qui l’environnait pour ne pas finir par bousculer quelqu’un et risquer de faire une grosse rature sur sa feuille.

« Est-ce que vous avez déjà eu un peu le temps de visiter ou pas du tout ? Le quartier historique est à quelques minutes de marche, c’est là-bas qu’il y a les plus belles choses à voir. Il y a les temples, et aussi le parc aux daims ! Si vous n’avez pas peur, nous pourrions commencer par là-bas ! »

Ayane trottinait un peu derrière les deux étrangères et se risqua à poser son index sur l’épaule de celle qui comprenait le japonais pour lui tendre son carnet. Elle avait toujours vécu dans cette ville et elle en connaissait tous les recoins. Elles ne pourraient très certainement pas trouver un meilleur guide !

©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Krysten
ISS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 468
Né(e) le : 28/05/2000
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t22-

Jeu 7 Déc - 12:49

12 Février
2017
Le pamplemousse !

Ayane Komatsu

Même sans parler sa langue, le grand sourire sur son visage est très clair : elle a l'air ravie de nous servir de guide. Tant mieux, parce qu'entre le sens de l'orientation d'Elyanna et mon absence totale de connaissance du japonais, on aurait fini par juste tourner en rond toute la journée avant de rentrer, à supposer qu'on ait fini par trouver le chemin du retour. Heureusement qu'Ely n'a pas passé toute sa vie à Londres, sa mère l'aurait perdue avant qu'elle finisse la primaire.
Ma sœur me fournit via son téléphone la traduction de ce qui est écrit sur le carnet. Effectivement, cette jeune femme semble parfaite pour nous servir de guide, elle a l'air de très bien connaître la ville.

Quelques secondes après, le temps d'écrire en somme, elle nous propose même de nous accompagner pour régler un éventuel conflit avec le vendeur. Une excellente idée, à se demander comment je n'ai pas pu y penser plus tôt. C'est peut-être le fait qu'elle s'exprime par écrit. S'il doit y avoir un problème avec le vendeur, Elyanna sera du genre à lui rentrer dedans avant que qui que ce soit ait le temps de réagir, et malheureusement ça devient difficile de calmer quelqu'un avec un texte écrit quand une anglaise colérique lui hurle dessus. J'espère très sincèrement qu'on en arrivera pas là, je ne crois pas avoir la force physique de retenir ma sœur si elle pète un câble.

La marche vers le marchand de fruit me semble plu longue, maintenant que l'adrénaline est tombée et que je ne suis plus en train de courir après un fruit fou. On a le temps de marcher un peu plus calmement, même si je jette un regard noir à Ely à chaque fois qu'elle s'amuse à faire sauter le pamplemousse d'une main à l'autre. Basketteuse pro ou pas, c'est un coup à le faire tomber, et s'il se remet à rouler et à travers toute la ville en sens inverse, encore, je me désolidarise et je la plante ici.
Heureusement, elle n'était pas en train de faire ce geste stupide quand notre nouvelle guide lui a tapoté sur l'épaule. C'est sûrement un moment calculé de la part de la japonaise, je pense qu'elle a tout aussi peu envie que moi de voir ce fruit s'enfuir à nouveau. Au moins, pendant qu'Ely m'envoie ses sms pour traduire, elle coince le pamplemousse sous son bras et il a moins de risques de s'enfuir.

Le parc aux daims ? C'est genre... des vrais daims ? Ça doit être génial ! Je n'ai jamais vu d'animaux en liberté en dehors de mon chat, ou d'animaux "exotiques" en dehors des serpents qui vivent paisiblement dans les vivariums de mes parents. Bon, certes, il y a plus exotique qu'un daim, mais ça reste un animal sauvage et en tant qu'habitante d'une capitale, c'est pas ce que je vois le plus. J'ai très envie de voir ça. Je fais part de mon enthousiasme à ma sœur, et je pense qu'il n'y a pas besoin de comprendre l'anglais pour le percevoir.

- Je crois que ma sœur a très envie de voir ce parc aux daims.

Elle rigole et je comprends que, quoi qu'elle soit en train de dire, elle se moque plus ou moins de moi. Et son hilarité ne s'arrange pas avec le regard agacé que je lui lance.

- C'est un peu une grande enfant. Vous lui dites qu'elle va possiblement côtoyer Bambi, et elle est surexcitée.

- Eh ! Même sans parler japonais, je suis capable de reconnaître un nom et j'ai très bien entendu "bambi" dans sa phrase. Mais qu'est-ce qu'elle est en train de raconter ?
Avant que j'ai le temps de lui poser la question ou de l'engueuler un peu pour la forme, elle se met soudain à courir. Il me faut un petit temps de réaction avant de remarquer le primeur et de comprendre qu'elle est simplement en train de lui rendre sa propriété. Sans nous attendre. Ah ben parfait, comme ça si elle se fait crier dessus j'aurai encore moins de chances de pouvoir intervenir ! Mais heureusement, de ce que je vois en accélérant un peu le pas pour la rejoindre, elle a l'air de lui avoir rendu poliment et tout semble se dérouler pacifiquement. Un exploit. Peut-être qu'elle ne connaît pas assez de mots agressif en japonais pour jouer la provocation, ou peut-être qu'il était trop calme pour qu'elle trouve la moindre faille. Dans le deux cas, tant mieux. Elle se tourne vers nous avec un grand sourire, et m'envoie un sms de traduction sitôt qu'elle a fini sa phrase, comme s'il était prêt depuis un moment :

- Bon, on va la visiter, cette ville ?
©️ Bell
paroles en #3399ff / en #000000 pour Ely
japonais en italique



All of the joy that I had known for my life was stripped away from me the minute that you died.
I wasn't dreaming when they told me you were gone
I was wide awake and feeling that they had to be wrong
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chips de pamplemousse
» extrait de pepins de pamplemousse
» [Propriété] PAMPLEMOUSSE
» Extrait de pépin de pamplemousse!
» extrait de pépins de pamplemousse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: East London :: Aéroport Londres-Cité :: Rps à l'étranger-
Sauter vers: