AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Votez pour le forum

~ Étendez l'expérience ~

 :: West London :: Notting Hill :: Parcs et espaces verts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'inattention mène toujours vers une chute...[PV Lucie]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Lun 4 Déc - 22:22

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

C’était une journée assez fraiche, une journée parfaite pour sortir prendre l’air. Tess quitta la résidence surveillée dans laquelle elle loge, skate sous le bras, portable dans la poche et écouteurs visés aux oreilles. L’américaine sortie tranquillement après avoir remit son attèle au poignet… Non sans avoir laissé un petit grognement de douleur franchir la barrière de ses lèvres. C’est pas possible,  c’est toujours aussi douloureux ! L’américaine était légèrement énervée, surtout quant à la façon dont elle s’était blessé… En même temps, se jeter derrière une table pour esquiver une pluie de balles mais se rater, trébucher et voir son poignet se plier dans une façon très peu naturelle… Rein de bien agréable. Au contraire même, c’est très douloureux !

Tess chassa la cause de cette douleur en montant le son, ajustant son bonnet et se mettant en route, roulant sur son skate. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas utilisé sa planche,  un cadeau de son frère. Elle comptait bien en profiter de nouveau ! Et comme il se fallait !

La jeune femme roulait dans les différentes rues, dans les différents quartiers. La musique battait ses tympans, la faisant se transporter dans un autre monde, un monde bien différents de celui là, différents mais invisible. Invisible mais pourtant bien présent, réel. La musique, ce monde merveilleux, cette échappatoire pour beaucoup de monde ! Ce monde est tout simplement parfait. Tess avait même parfois l’impression d’être de retour chez elle…C’est agréable… la nostalgie la gagnait tandis que la musique continuait tranquillement… Pour le coup, Tess avait l’impression d’être de retour chez elle… Au moins un peu. La nostalgie… C’est un sentiment qu’elle n’arrive toujours pas à comprendre.

Le chemin défilait, le paysage changeait rapidement. Elle passait des rues pleines de monde à des rues plus vides, finissant par arriver dans un parc. Tess s’arrêta, regarda l’entrée en réfléchissant rapidement. Un peu de verdure, la nature, et le calme de ce lieu contrastait avec le reste de la ville. Elle s’y engouffra. Eh ! Mais avec un peu de  chance, Tess trouverait un skate parc ! C’est pleine d’espoir qu’elle roula dans le parc, cherchant du regard un lieu ressemblant à ce Graal.

Tess, toujours à la recherche de ce lieu, ne faisait plus spécialement attention à ce qu’il se passait autour d’elle. Elle évitait les gens, se faufilant mais son regard fut attiré par quelque chose sur sa droite. Etait-ce ce qu’elle cherchait ? … Non… Elle soupira doucement avant de se retourner vers le chemin… Remarquant un peu tard la personne vers qui elle fonçait. Eh merde ! Pas le temps de l’esquiver ! Pas totalement du moins… L’américaine percuta violement l’épaule de la jeune femme, tombant sur le côté… Mais essayant de se rattraper sur la main. Mauvaise idée. Une vive douleur lui parcourut la main, la faisant grimacer de douleur.

Mais bon, elle s’en moquait, l’important était de voir si la jeune n’était pas blessée. Tant pis pour elle-même, elle n’avait qu’à faire plus attention. Tess s’épousseta rapidement avant de s’approcher de l’inconnue, un air profondément désolé et inquiet au visage.

- Tu vas bien ? Je ne t’ai pas fait trop mal ?



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff


Dernière édition par Tess Drake le Sam 9 Juin - 19:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Mar 5 Déc - 0:33
Lucie avait envie de sortir dehors. Rester dans sa chambre pour le reste de la journée allait lui faire péter un câble. Rester trop longtemps dans la même pièce dans son cas n'était pas réellement conseillé, du moins c'est ce qu'avait affirmé son psy. Mais la jeune femme le prenait pour un fou à voir des maladies psychiatriques chez tout le monde. Elle pensait être normale. Elle voyait et entendait ces choses-là, se demandant juste pourquoi elle était la seule. Sa mère faisait tout ce qui était en son pouvoir pour lui venir en aide, même à distance. Même si parfois, cela ne suffisait pas.

Pourquoi ne pas aller vers le parc? Elle pouvait profiter d'une accalmie, d'un moment où régnait le calme plat dans sa tête. Elle chérissait ces moments où elle pouvait passer pour saine d'esprit auprès des autres. Même si elle ne faisait quasiment confiance à personne, parfois, se mêler aux autres ne lui faisait pas de mal. Et rester dans cette atmosphère allait la rendre folle. Certains étudiants lui faisaient peur, leur façon d'agir lui faisait peur. Néanmoins, elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour faire bonne figure dans ces cas-là, ne pas passer pour une peureuse.

Au grand air, la jeune femme se sentait bien. Elle adorait sortir après la pluie, le simple fait de sortir dehors pieds nus après une forte pluie lui procurait beaucoup de satisfaction. Bien que ce n'était pas le cas aujourd'hui, elle souriait tout de même. Ce qui était assez rare pour le souligner. Se dirigeant vers le parc le plus proche, elle ne pensait à rien, et à vrai dire, elle ne regardait pas vraiment où elle mettait les pieds. Elle évitait les gens, pour ne pas leur rentrer dedans, mais elle ne regardait pas vraiment où elle allait, les évitant au dernier moment.

Et comme elle ne faisait pas vraiment attention, elle ne vit pas arriver la personne qui lui fonça dessus en skateboard. Lucie ne fit pas un vol plané non plus, mais elle se rétama bien comme il faut par terre. Par surprise, son cœur manqua un battement, et le seul son qui put sortir de sa bouche avant de toucher le sol fut un iiik, comme si elle n'était qu'une vulgaire souris. Le temps de comprendre ce qui s'était passé, elle s'était déjà relevée, machinalement.

"Ah, ça. Non ça va, merci de vous inquiéter."

Ceci dit, en voyant la main de la personne en face d'elle, elle ne put s'empêcher de pousser un second iiik, encore plus craintif cette fois. Elle n'aimait pas voir des choses comme ça. Mais elle se gardait de tout commentaire, pour ne pas froisser cette demoiselle, car, ne la connaissant pas, il valait mieux éviter de s'en faire une ennemie dès la première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Mar 5 Déc - 21:53

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

Tess avait toujours ce regard inquiet envers cette inconnue. Elle se maudissait, se maudissait de ne pas avoir regardé où elle roulait, se maudissait de ne pas l’avoir vu plus tôt, pouvant l’éviter avec plus de facilité. Elle se maudissait tout court. Néanmoins, la jeune inconnue se releva, sans son aide en lui avouant qu’elle allait bien, la remerciant aussi de s’inquiéter… La seule chose qui percuta Tess était le fait qu’elle la vouvoie. Pourquoi les gens ont tendance à la vouvoyer en ce moment ? Elle fait si vieille que ça ? Ou alors, peut être que ce sont des personnes super bien élevées qui ont l’habitude de vouvoyer les personnes qu’elles ne connaissent pas forcément… C’était un autre cas de figure, tout de même assez plausible. Ben oui, tout le monde n’est pas une pseudo racaille qui insulte tout le monde, se fait passer pour un rebel car il est trop… Lui pour suivre les règles qui lui sont imposées. Certaines personnes ont encore une notion du respect ou quelque chose du genre, oui… Même si beaucoup, malheureusement, l’oublie.

- Je suis heureuse que tu n’aies rien. Je m’en serais voulu de t’avoir blessé…

La jeune passa la seule main valide qu’elle avait à l’arrière de son crâne, remettant, au passage, son bonnet correctement. Evidement, il n’aurait pas pu rester comme il aurait dû, c’est trop compliqué… Elle soupira intérieurement avant de rapidement regarder la jeune femme. Rapidement pour en avoir une image globale mais pas trop longuement pour ne pas être trop insistante… Ou pour passer pour ce genre de nana en manque, prête à sauter sur tout ce qui bouge. Elle finit par reprendre, très rapidement, n’aimant pas qu’il y ai un pseudo blanc.

- C’est normal de s’inquiéter, je trouve que le choc a été… Plutôt violent. Et, s’il te plait, tu  peux me tutoyer ? Ou m’appeler Tess ?

Violent était le mot. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas ressentit une telle douleur ! Ou alors, c’est juste le fait qu’elle ai essayé de se rattraper sur sa main blessée, au choix. De toute manière, quoiqu’elle aurait fait, sa main aurait morflée… C’est toujours les endroits où tu as mal sur lesquels tu essaye de t’appuyer, de te relever… L’humain est étrange… Tess ramassa sa planche, la prenant sous son bras avant qu’une personne ne mette le pied dessus, ne la voyant pas et finisse comme elles deux, le cul par terre… Cela serait tout de même relativement comique !

- Sinon, puis-je connaitre ton nom ?



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Jeu 7 Déc - 19:48
Visiblement, vouvoyer cette personne n'était pas la bonne chose à faire. Mais Lucie était polie. On lui avait appris à ne pas tutoyer les personnes qu'elle ne connaissait pas. Et parfois, elle prenait cette règle très à cœur, ce qui pouvait donner des situations très cocasses, où la personne en face s'évertuait à lui demander de la tutoyer, et par moment, Lucie n'y arrivait tout simplement pas. Et cette personne semblait prendre très à cœur le fait de se faire tutoyer. Pour une fois, la jeune femme pouvait bien faire un effort, même si cela signifiait mettre de côté une règle très importante à ses yeux.

"Je pense que je peux faire un effort, même si j'en ai pas trop l'habitude." Elle avait une attitude on ne peut plus neutre, ne voulant pas montrer qu'elle était méfiante. "Je m'appelle Lucie. Lucie Backerlord. Enchantée"

Lucie souriait. De manière polie. Elle ne faisait quasiment confiance à personne. Les deux seules personnes en qui elle avait confiance étaient ses parents. Mais seulement lorsqu'ils n'évoquaient pas sa maladie. Elle ne supportait clairement pas qu'on lui dise qu'elle était malade. Même si dans les faits, c'était exact, elle se considérait comme saine d'esprit et vivait dans le déni le plus profond. Faisant craquer son cou, elle fit également craquer ses bras, ce qui fit glisser ses manches, sans qu'elle ne s'en aperçoive sur le coup. Ce qui laissa à l'air libre ses nombreuses cicatrices sur ses deux bras. Lorsqu'elle s'en rendit compte, il était trop tard. Celle qui était devant elle avait bien dû le voir. Toute rouge, elle remit ses manches correctement et toussa d'une manière sèche, comme si rien ne s'était produit.

Se grattant les cheveux, elle devait trouver quelque chose à dire pour relancer la conversation. Elle devait rapidement trouver quelque chose. Et pour une fois, elle n'entendait rien dans sa tête, ce qui lui permettait de réfléchir plus sereinement. Elle se demandait s'il était avisé de faire un brin d'ironie ou s'il valait ne pas le faire. Toutefois, elle décida de prendre une nouvelle fois la parole, se disant que même un sujet qui pouvait sembler parfaitement anodin voire même ennuyeux, on pouvait relancer une conversation.

"Au fait, j'ai bien l'impression que tu n'es pas aveugle, alors je me dis que peut-être, c'est ta tentative de drague avancée envers les blondes? On sait jamais, je pense que certaines personnes en seraient bien capables."


Lucie parle en Anglais en #ff0000, baragouine en Français en #0066ff et la voix dans sa tête s'exprime en #ff66ff

Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Jeu 7 Déc - 22:49

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

L’américaine cligna des yeux plusieurs fois, espérant que cela l’aiderait à comprendre si elle avait bien comprit. Oui, cette phrase est bizarre mais passons. Elle n’avait pas trop l’habitude de tutoyer les gens ?! C’était donc quelqu’un qui avait été bien élevé à ce qu’elle voyait. Voir même un peu trop car là, les deux semblent avoir un âge assez proche. La jeune doit avoir quoi ? Aux alentours de 17 ans ? Quelque chose du genre ? C’était sans doute ça, oui. Quoiqu’il en soit, la jeune femme se présenta, Lucie donc. Tess esquissa un léger sourire à l’intention de la jeune Lucie. Pour le coup, elle ne voyait pas l’intérêt de donner, une nouvelle fois, son nom. Lucie n’est sans doute pas stupide, ou ne possède pas une mémoire de poisson rouge ! Alors inutile de se répéter.

- Enchantée de même !

La blonde s’étira, faisant craquer son squelette, ses manches glissant légèrement, dévoilant des bras meurtries, emplie de cicatrices. Tess ne pu s’empêcher de remarquer ce « détail » mais elle ne savait pas du tout comment réagir, ni que dire. En général, les personnes n’aiment pas trop parler du pourquoi du comment, de la raison pour laquelle ils s’infligent cette douleur. C’est quelque chose d’assez personnel et là, elle n’allait pas lui en parler, lui poser de question là-dessus. Avouez que c’est assez moyen, comme sujet de discussion lors d’une rencontre !

Néanmoins, Tess est bien placée pour savoir que chaque cicatrice a sa raison d’être, a sa propre histoire. Elle ? Non. Elle n’a pas ce genre de cicatrices. Ce ne sont pas des cicatrices disons intentionnelles.

Sa technique de drague envers les blondes ? C’est quoi ce changement de sujet ? Soit Tess a raté un wagon… Soit elle a raté un wagon. Elle ne comprend, et ne vois, pas le rapport mais se prête tout de même à la discussion, cela peut être marrant de jouer un peu. Elle fit un faux sourire charmeur, tirant plus vers le sourire amusé qu’autre chose mais passons.

- Ma technique de drague avancée ? Pourquoi ? Tu serais intéressée ?

Son regard changea du tout au tout, devenant plus profond, sa pupille se dilatant alors qu’elle s’était approchée d’un tout petit pas de sa camarade. Pas plus car elle n’avait pas envie de l’effaroucher… Ou de lui faire peur. L’un dans l’autre, elle ferait très mauvaise impression et ce n’était pas son envie du tout. Elle est juste joueuse et là, la perche que lui tendait Lucie était trop belle pour être ignorée ! Par contre, Tess essayait de s’empêcher de rire. Jamais elle n’aurait pu imaginer avoir ce comportement, joueur et pseudo « dragueur » avec une parfaite inconnue… Rencontrée après une magnifique chute.



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Sam 9 Déc - 0:33
Lucie se prêta tout de même au jeu, vu que ce fut elle qui lança ceci sur la table. Même si elle n'avait pas confiance en cette personne, elle pouvait tout de même faire ça. Cela ne l'engageait pas dans quelque chose. Tant qu'elle n'était pas engagée dans quelque chose, à ses yeux tout se passait bien. Il lui fallait donc éviter ce genre de situations un maximum. Mais elle jouait le jeu, son langage corporel allait dans ce sens. Elle prenait même un air charmeur. Elle pouvait en jouer si elle le voulait, mais elle évitait tout ceci, ne faisant absolument pas confiance aux gens. Elle riait même à sa réponse, non pas pour se moquer, mais bien parce que cela l'amusait.

Lucie adorait changer de sujet ainsi. Parfois, elle pouvait avoir une imagination débordante pour changer de sujet. Il ne fallait pas compter sur la logique dans ce genre de moments. Elle-même ne comptait pas sur la logique dans certaines conversations. Elle improvisait la plupart du temps, et ce qui sortait de son esprit n'avait souvent aucun sens. Un des symptômes de sa maladie avait dit le psy. Mais de toute manière, à ses yeux, ce qu'il disait n'avait aucune valeur. Il mentait. Il ne pouvait que mentir. Pourquoi inventer quelque chose comme ça? Mais elle était persuadée qu'il ne faisait que mentir.

Alors qu'elle riait légèrement, il fallait trouver un vrai sujet de conversation. Elle réfléchissait, encore et encore. Histoire de ne pas passer pour une imbécile, n'ayant aucune conversation. Sa hantise était de passer pour une imbécile aux yeux des autres. Cherchant encore et encore dans un temps très limité, elle trouva tout de même quelque chose.

"Sinon, blague à part, tu n'as pas vraiment à t'excuser pour m'être rentrée dedans. Par contre, je pense qu'il est nécessaire que tu vois quelqu'un. Ta main est comment dire.... dans un sale état."

Elle montrait avec son visage une certaine inquiétude. Même si elle ne connaissait pas cette personne, elle était relativement inquiète, parce qu'une main dans cet état, cela lui faisait toujours peur. Elle avait vu certes pire dans sa vie, notamment son front après son opération qui était dans un sale état, suite à sa crise. Mais elle ne voulait pas agir comme quelqu'un qui donnait des conseils qui ressemblaient à des ordres. Elle n'était clairement pas comme ça. Tout simplement parce qu'elle ne supportait pas que l'on fasse ça avec elle, alors pourquoi faire ça pour les autres?


Lucie parle en Anglais en #ff0000, baragouine en Français en #0066ff et la voix dans sa tête s'exprime en #ff66ff

Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Sam 9 Déc - 17:25

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

Lucie se prenait, elle aussi, au jeu qui semblait s’installer. Certes, il ne s’agissait que d’un simple jeu, rien de bien concret mais c’était tout de même amusant ! Bon… Tess n’était pas spécialement douée pour ça, raison pour laquelle elle éclata de rire très rapidement… Peu après que sa camarade ai légèrement rit en fait. L’américaine perdit son sourire lorsqu’elle lui annonça qu’elle devrait, peut être, aller voir quelqu’un pour sa main.

Tess regardait cette main, cette atèle. C’est vrai que sa main n’était pas dans un super état mais elle n’avait pas spécialement envie de voir quelqu’un pour si peu. Elle n’aimait ni les médecins, ni les infirmiers ou autre personne du genre. Une des rares fois où elle avait dû voir un médecin avait fini de l’envoyer ici. Si elle ne s’était pas prise de balles, elle serait encore à San Diego, parmi les siens. Son frère lui manquait, ses parents aussi. Certes, elle ne fait pas réellement partie de leur famille, ayant été adoptée, mais c’est tout comme. How, ne vous méprenez pas, la jeune femme à fait de belles rencontre ici mais elle se rend compte qu’elle préférait, tout de même, sa vie d’avant. Pas vraiment de couvre feu, pas de regard hautain à cause de la couleur de son uniforme, pas de personne qui sait en permanence où elle se trouve… Rien de tout ça. En fait, ce qui la chagrine le plus, c’est ça. Le fait d’être tout le temps surveillée. Elle referma le poing doucement, hochant simplement la tête. Lorsqu’un des membres du gang était blessé, c’était les autres qui le soignait. Si un médecin les voyait, voyait les blessures, les soupçons auraient tout de suite été éveillé et tout le monde aurait été en danger. Déjà que le dernier trafic avait grandement menacé leur existence, l’existence du gang mais là… Ils auraient tous été bon pour purger une certaine peine.

- Tu sais, j’ai acheté une atèle pour ne voir personne du milieu médical… Je… Ne les apprécie pas vraiment.

L’ancienne dealeuse gardait bien la raison de pourquoi elle ne les aimait pas. Elle ne tenait pas vraiment à exposer ça à quelqu’un d’inconnue… En dehors de l’académie du moins. Là bas, elle savait qu’elle ne sera pas forcément jugée, ou du moins, qu’il y a des personnes ayant fait bien pire qu’elle. Néanmoins, Tess n’était pas d’accord avec elle, c’est la moindre des choses que de s’excuser de lui être rentrée dedans, elle lui partagea néanmoins cette pensée avant de retourner sur sa main. Non, Tess n’est pas super organiser dans ses paroles et cela peut être assez déroutant. Aussi bien pour les autres que pour elle.

- Et puis, ma main ira rapidement vite, il ne faut juste pas que je l’utilise trop.



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Lun 11 Déc - 16:35
Lucie s'en rendait compte, elle n'aurait pas du dire quelque chose comme ça. Elle ne supportait clairement pas qu'on lui dise qu'elle était malade, et voilà qu'elle disait à quelqu'un d'aller consulter parce que sa main était dans un sale état. La jeune femme s'en voulait un peu, mais que pouvait-elle faire de plus maintenant? Le mal était fait à présent, et elle ne pouvait pas revenir en arrière. Ceci dit, elle sortit quelque chose de sa poche. Un paquet de cigarettes qu'elle s'était empressée d'aller acheter sitôt son argent de poche arrivé. 17 ans et déjà addicte. Néanmoins, elle était déjà obligée de se droguer à coups de médicaments. Alors une addiction en amenait une autre. Forcément. S'allumant une cigarette, elle en proposait tout de même une à son interlocutrice, par politesse, avant d'avoir une sorte de sourire quasi narquois en regardant sa main.

"Je déteste les médecins aussi. Ils sont perfides, vicieux, et n'attirent que des problèmes. Sans eux, je serais encore chez moi. Toujours voir des problèmes chez les autres, ils ne savent rien faire d'autre."

Dans le ton de sa voix, elle exprimait clairement qu'elle ne voulait pas enfoncer le clou ni tourner le couteau dans la plaie. Elle exprimait simplement un ressenti personnel. Sans son médecin, elle serait encore chez elle, c'était évident. Mais sans lui, elle serait encore en train de s'ouvrir le crâne, ou pire, moisirait entre quatre planches. Dans le déni le plus profond, elle ne pouvait pas voir que toutes ces décisions avaient été prises pour son bien. Elle refusait de le voir pour le moment, mais le remercierait sûrement plus tard. Elle ne pouvait pas tout prévoir. Le déni faisait partie de sa maladie, point. Même si elle était sous traitement, elle allait devoir vivre toute sa vie avec cette saloperie. Et même si elle suivait bien son traitement, elle n'était pas à l'abri de faire une rechute.

"Après cette altercation on ne peut plus romantique et distinguée, je me disais qu'un peu de compagnie ne pourrait pas me faire de mal. Si tu as du temps devant toi, bien évidemment. Parfois, je me dis que je serais mieux toute seule quand je sors, mais la compagnie me tombe toujours du ciel comme tu viens de le faire. A croire que j'attire les gens."

Le ton de sa voix allait clairement dans la plaisanterie pure. Elle n'était pas du genre à tirer la couverture vers elle. Pas du tout même. Lucie était plutôt du genre à se faire très discrète. Autant que possible.


Lucie parle en Anglais en #ff0000, baragouine en Français en #0066ff et la voix dans sa tête s'exprime en #ff66ff

Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Lun 11 Déc - 23:22

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

L’américaine la regarda attraper une cigarette d’un œil discret avant de voir le paquet tendu vers elle. Oulà. Elle lui en proposait une ? Tess refusa poliment la proposition de la jeune femme, préférant garder ses poumons en état de bien fonctionner. Bien que l’odeur ne la dérange pas, elle préférait éviter les interactions avec ces drogues légales. Et puis, pour une fois, elle peut bien faire un effort ! Autant éviter de partir sur un débats sur ce qui est bien ou non. Elle trempait dans l’illégalité la plus totale à San Diego, qui était-elle pour juger après tout ? Vente de drogues en tout genre et d’armes, elle est bien la dernière à pouvoir la ramener.  

Alors elle aussi serait encore chez elle sans les médecins ? Intéressant. Cela éveillait la curiosité de l’ancienne dealeuse bien qu’elle imaginait que leurs cas différaient sur de nombreux points. Certes, même sans les médecins la jeune aurait terminé ici mais elle remettait la faute sur eux tout de même. Après tout, c’est eux qui ont fait le rapport médical, c’est eux qui ont vu les balles logées dans son corps. C’est eux qui l’avaient soignée avant de la remettre entre les mains d’un juge pour mineur. Elle soupira doucement, un soupire presque inaudible avant de révéler qu’elle était dans un cas similaire au sien. Mais vu ce que Lucie venait de dire, Tess avait besoin d’avoir la certitude de ce qu’elle pensait. C’est peut être de cette façon qu’elle posa la question qui lui brûlait depuis peu les lèvres le plus naturellement du monde.

- Tu es à Indarë, toi aussi ?

Finesse, zéro Tess. Faudrait revoir ce point la prochaine fois. Tans pis, c’était demandé clairement et sans détours. Mais parfois, ce n’est pas la meilleure solution… Au contraire mais elle s’en moque un peu, elle est comme elle est, point, à la ligne.

La remarque arracha un petit sourire joueur à l’américaine. Ca, pour être une rencontre romantique et distinguée, ça l’était !

- Ca aurait pu être plus romantique tu sais ? J’aurais pu te tomber dessus ! Mais j’ai du temps à perdre et à tuer, je t’avoue que je m’ennuyais fermement dans ma chambre et faire connaissance avec de nouvelle personne, voir de nouvelle tête est quelque chose de plutôt sympa, je trouve.

Ah ça, faire connaissance est quelque chose qui plaît fortement à la jeune femme qui n’était pas contre un peu de compagnie ! De toute façon, elle ne comptait clairement pas décliner l’invitation de Lucie.

- Alors comme ça, tu attires les gens ? Ils te tombent souvent dessus ? Ou te rentres dedans ?

Tess avait toujours cet air joueur et taquin.



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff


Dernière édition par Tess Drake le Mar 26 Déc - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Mar 12 Déc - 14:53
S'amusant à faire des ronds de fumée, Lucie ne put s'empêcher de hocher la tête lorsqu'elle lui demanda quelle école elle pouvait bien fréquenter. Cela ne l'enchantait pas vraiment d'y être. Mais depuis qu'elle était là, elle n'avait pas tenté de se foutre en l'air, et même si parfois elle se tapait des crises paranoïdes violentes, son état semblait stationnaire. Même si elle ne voyait pas les améliorations, elles étaient présentes. Elle s'en rendrait compte plus tard. Il fallait bien qu'elle finisse par l'accepter. Elle ne pourrait pas passer toute sa vie dans un déni aussi profond qu'actuellement.

Sa réaction par la suite la fit ricaner. Elle n'était pas tombée sur quelqu'un de coincé, pour une fois, et cela lui faisait le plus grand bien.

"Bah en fait, la plupart du temps, les gens me rentrent dedans. Ce que je n'arrive pas à comprendre, puisque je ne mesure pas 1m10. Je commence même à me demander si je ne paraîs pas invisible pour ces gens-là. Ou alors, c'est de l'inattention, je sais pas."

Néanmoins, le fait qu'elle ait du temps libre devant elle fit plaisir à Lucie. Même si elle ne faisait pas vraiment confiance aux autres, un peu de compagnie n'allait pas lui faire du mal. Il fallait juste qu'elle mette de côté ses a priori, pour une fois. Elle pouvait le faire, elle savait qu'elle en était capable, il fallait juste qu'elle prenne la décision de le faire. Et elle allait le faire. Finissant sa cigarette, elle alla écraser son mégot sur le rebord d'une poubelle avant de le jeter dans cette dernière. Faisant craquer une nouvelle fois ses bras, la jeune femme proposa à Tess de bouger un peu. Parce que rester sur place, c'était bien pendant cinq minutes.

Elle chercha un chemin un peu à part, où il n'y avait pas grand monde. Elle ne supportait pas les endroits avec une trop forte concentration de personnes. S'amusant avec son briquet tout en marchant, elle se gratta tout de même frénétiquement le bras gauche.

"J'ai pas demandé à y être. Un putain de psy a décidé que je devais y aller, et j'ai pas eu mon mot à dire. Mes parents lui ont fait confiance, tout ça parce qu'il prétendait que c'était pour mon bien. Mais je sais très bien que je ne suis pas folle. Il ne me comprend pas, c'est tout."


Lucie parle en Anglais en #ff0000, baragouine en Français en #0066ff et la voix dans sa tête s'exprime en #ff66ff

Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Mar 12 Déc - 22:16

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

Tess gardait sa planche sous son bras, regardant les ronds de fumée s’envoler lentement. Comment font-ils ? Steph’ lui avait expliqué un bon nombre de fois comment il fait des ronds de fumée mais elle n’arrivait pas à comprendre. Et il était hors de question pour elle d’essayer de fumer pour faire des ronds. C’est quelque chose qui lui échappe, mais vu qu’elle ne trouve pas ça hyper important, l’américaine préfère ne pas y faire plus attention que ça. Savoir faire des ronds de fumée ou non ne changera pas sa vie, bien au contraire même.

Tess réfléchit un peu. C’est vrai qu’elle ne faisait pas un petit mètre dix. Alors mis à par le « manque d’attention » des autres, difficile d’expliquer le fait que les gens lui rentrent dedans. Bon, Tess faisait partie de ses gens, ces gens qui, une fois dans leur musique, oublient un peu ce qu’il se passe autour d’eux, regardant le paysage sans y faire véritablement attention. Le nombre de fois où elle avait faillit se prendre une voiture à San Diego… Elle ne les comptait même plus. Cette pensée la fit légèrement sourire. Un petit sourire nostalgique, certes, mais c’était tout de même un sourire.

- Pour beaucoup, c’est sans doute de l’inattention je dirais. Ou alors rentrer dans une fille aussi jolie que toi ne leur déplaît pas, c’est à voir.

Un clin d’œil joueur fut adressé à Lucie, Tess étant encore quelque peu dans le jeu. Après tout, elle se découvrait encore de temps à autre, découvrait des facettes de sa personnalité qu’elle n’avait jusque là pas soupçonnées.

Le fait que Lucie lui propose de bouger ne lui déplaisait pas, faire le piquet n’est pas dans ses habitudes alors autant bouger un peu !

Tandis que les deux marchaient vers un lieu tranquille, Tess remarqua ses grattages frénétiques du coin de l’œil mais préféra ne rien die pour éviter d’instaurer un malaise quelconque, loin d’elle cette idée et cette envie !

- J’ai l’impression qu’ils sont donc tous les mêmes. Pour notre bien ? Parfois cela ne change rien et ce n’est pas pour notre bien. Ils s’engraissent juste sur la crédulité des être proches de leur « patient »

Elle fit des guillemets avec ses doigts.

- Donc pour toi, quel a été le verdict du médecin ? Sans vouloir être indiscrète ?



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Jeu 14 Déc - 17:21
Elle se demandait vraiment si lui dire le verdict de ce médecin était une bonne idée. Elle avait déjà entendu qu'un très grand nombre de personnes avait des gros a priori sur la maladie dont elle souffrait. Elle ne comptait donc pas dévoiler l'intégralité du verdict, non seulement car elle n'y accordait aucun crédit, mais également car elle ne savait pas comment cette dernière pouvait réagir après cela. Elle chercha comment elle pouvait tourner sa phrase. Par moments, Lucie réfléchissait beaucoup sur la tournure que pouvaient prendre ses phrases. Il fallait parfois soigner son langage, et elle le savait mieux que quiconque.

"On va dire qu'il m'a décelé une pathologie psychiatrique. Alors que je me sens parfaitement normale. Je ne sais pas pourquoi ils prennent toujours le parti de considérer les gens comme malades. A part leur apporter de la thune, je comprends pas cette démarche."

Marchant droit devant elle, elle se grattait toujours le bras avec frénésie. Son toubib lui avait dit que c'était psychologique, mais elle ressentait une grande démangeaison par moments. Elle ne pouvait quand même pas inventer ce genre de choses. Lorsqu'elle prenait ses médicaments, ses démangeaisons pouvaient disparaître pendant des semaines, mais elles réapparaissaient toujours amplifiées. Un véritable enfer. Jouant ensuite avec son briquet, elle toussait légèrement, quelque chose la gênant dans la gorge.

"Du coup, je suis obligée de me taper je sais pas combien de médocs par jour, et je ne le fais par plaisir. Si ça me permet ensuite de rentrer chez moi, même si ça doit prendre des années, autant le faire, car ça vaudra le coup. Je vois ça comme une peine plus qu'autre chose." Toutefois, elle marqua une pause, avant de prendre un ton de voix bien plus calme. "Et toi? Tu n'es cependant pas obligée de répondre à cette question."

Lucie détestait s'immiscer dans la vie des gens. Cependant, elle trouvait normal de poser cette question en retour. Bien que curieuse, elle savait tout de même garder une certaine distance avec la vie privée, et certaines raisons pouvaient ne pas être exprimées, elle le comprenait tout à fait. C'était l'une des raisons pour lesquelles elle n'avait pas précisée sa véritable pathologie.


Lucie parle en Anglais en #ff0000, baragouine en Français en #0066ff et la voix dans sa tête s'exprime en #ff66ff

Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Ven 15 Déc - 21:44

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

C'était le cas de beaucoup de personne, de se sentir parfaitement bien alors qu'elles ont une pathologie nécessitant un suivit médical. Néanmoins, Tess pouvait comprendre le fait de se sentir normale, ou l'envie de se sentir ainsi, refusant d'être en accord avec le diagnostic fait par un médecin quelconque. Elle soupira intérieurement. L'américaine préféra retenir un commentaire de plus, n'ayant pas envie de jeter un froid dans la conversation, loin d'elle cet objectif ! Elle pourra lui en parler dès qu'elles se connaîtront un peu mieux, si elles décident de rester en contact, chose qu'elles verront à la fin. Après tout, un médecin n'envoie pas quelqu'un ici sans véritable raison, mais tout dépendait du ressentit de tout le monde, du ressentit de chacun.

Lucie lui retourna la question, Tess regardait le ciel, un peu pensive. Que risquait-elle à lui donner la raison ? Elle purgeait déjà sa peine, sa première année en étant à sa moitié. Elle haussa doucement les épaules avant de lui raconter. Après tout, raconter la raison de sa présence ici ne la dérangeait pas tant que ça, son casier judiciaire était déjà tâché par cet acte. Que quelqu’un de plus soit au courant ne changerait pas sa vie. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était juste que la jeune ne le crie pas sur tous les toits ou parte rapidement, s’éloignant. Après tout, beaucoup, présent à Indarë, ont fait bien pire qu’elle, tuant parfois pour le plaisir ou pour assouvir des pulsions. Tess ne se considérait pas comme une tueuse, pas à proprement parler…

- Pour faire simple, je suis là pour trafic et meurtre. Enfin, c’était de la légitime défense…

Elle passa la main à l’arrière de son crâne, la passant sur son bonnet, le remettant en place. C’est vrai que c’était considéré comme de la légitime défense, après tout, c’était elle ou l’autre, ou encore Claire. Elle avait paniqué, perdant son sang froid et appuyant sur la gâchette. Cette dernière avait cédé sous ses doigts, une détonation était venue perturber le silence et le calme de la nuit, de la ruelle.

- Tu ne va pas partir et me laisser, hein ?

Sa voix trahissait un peu l’inquiétude qu’elle ressentait sur le moment, après cette révélation mais dans le fond, elle comprendrait parfaitement son geste. Elle baissa les yeux, regardant le sol tout en marchant, se risquant à un léger coup d’œil vers sa camarade.



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Backerlord
IRS |:| Classe Alpha
avatar
Féminin
Messages : 43
Né(e) le : 01/01/2000
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : 1° Année
Situation amoureuse : Célibataire
Nationalité : Anglaise
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t1029-je-ne-suis-pas-folle-lucie

Dim 17 Déc - 16:56
Après avoir intégré cette information dans sa tête, non sans grand étonnement, Lucie fit le point. Elle avait déjà fréquenté dans cet établissement des personnes présentes ici suite à un meurtre, ou pire, mais elle considérait qu'il fallait avoir tous les éléments entre les mains avant de pouvoir juger. Ce qu'elle n'avait pas. Elle ne pouvait donc pas se permettre de la juger. Et de toute manière, elle n'avait pas envie de passer pour une connasse cynique qui prenait tout le monde de haut. Elle n'avait jamais agit de la sorte, alors pourquoi commencer maintenant? Cela n'avait absolument aucun sens.

"Je ne suis pas juge, donc c'est pas à moi de te juger. Je déteste juger les gens, et je ne vais pas commencer à le faire. T'as sûrement tes raisons d'avoir fait ça et je t'avoue que je n'ai pas trop envie de les connaître."

Son ton de voix exprimait clairement que non, elle n'allait pas fuir en courant ou le hurler sur tous les toits. Elle ne supportait clairement pas les gens qui faisaient cela, alors pourquoi agir à leur manière? Lucie était toujours fidèle à ses principes. Et n'allait pas commencer à y déroger sous prétexte qu'elle avait quelqu'un en face d'elle qui avait fait une connerie. La jeune femme en avait fait également, et comprenait qu'on pouvait ne pas toujours être irréprochable.

Un murmure se propagea dans l'esprit de Lucie, mais elle ne s'en rendit pas compte sur le coup. De toute manière, aurait-elle vraiment prêté attention à ce denier? Pas vraiment. Cela faisait partie de ce qu'elle endurait le plus souvent, et tant qu'il ne se transformait pas en voix, tout allait pour le mieux, à ses yeux. Elle voyait les choses différemment, ce que les autres ne pouvaient pas comprendre.

"Je considère que la plupart d'entre nous, nous n'avons tout simplement rien à faire ici. Mais on doit être dangereux pour la société si on est là. Je me demande vraiment si ce n'est pas la société qui est dangereuse, pour nous."


Lucie parle en Anglais en #ff0000, baragouine en Français en #0066ff et la voix dans sa tête s'exprime en #ff66ff

Revenir en haut Aller en bas
Tess Drake
IRS |:| Quatrième année
avatar
Féminin
Messages : 240
Né(e) le : 05/06/2000
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 18
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Nationalité : Américaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com/t777-j-ai-juste-perdu-mon-sang-froid-terminee

Dim 17 Déc - 20:49

Il ne faut jamais trop s'attacher aux gens. Ils nous bercent d'illusions. Noyé de leur tendre parole et de leurs mots doux, ils nous rendent accroc et paradoxalement heureux. Et l'instant qui suit, ils s'en vont, seul la douleur nous envahi. Les souvenirs. Les larmes. La tristesse. Et notre vie vide qui continue.

L’inattention mène toujours vers une chute
Feat Lucie

L’américaine fut rassurée d’apprendre qu’elle ne partirait pas en courant ou autre, ce qui la fit légèrement sourire, bien qu’elle semblait pensive. C’est vrai, Lucie n’est pas juge, mais beaucoup ne l’étant pas se permettent de juger sans se soucier des raisons ayant poussé la personne à ça. A commettre l’irréparable, à prendre la vie de quelqu’un. Elle murmura un bref merci à sa camarade, qui ne souhaitait pas prendre connaissance de ses motivations, des raisons de son geste. Ce n’était pas plus mal, Tess ne se voyait pas vraiment lui raconter ceci en extérieur, pas avec des personnes dans les alentours. Après tout, elles n’étaient en aucun cas à l’abri d’une oreille indiscrète ou d’un petit curieux qui ne se gênerait pas de leur poser des questions plus qu’indiscrètes, ou pire, que ce même curieux soit un déchet de la société qui n’hésiterait pas à les prendre des haut. Tss, elle serra inconsciemment son poing sur son attèle, ce qui lui arracha un petit sursaut de douleur. Elle soupira doucement avant de se concentrer plus sérieusement sur sa camarade.

- Dangereux pour la société ? Nous ne le sommes pas tous, beaucoup ne le sont pas du tout… Je te rejoins néanmoins sur le second point, la société, elle, peut être dangereuse pour des gens « comme nous »

Elle fit des guillemets sur ces deux derniers mots. Des gens comme eux… Pourquoi sont-ils considérés comme différents des autres ? Pourquoi ont-ils besoin d’un traitement différent qu’eux ? C’est quelque chose qu’elle n’arrivait pas à s’expliquer. Certes, certains ont besoin d’être surveillé mais, les autres ? Les personnes comme Lucie, pourquoi sont-elles là ? Juste parce qu’elles ont un trouble quelconque ? Parfois, Tess trouve que ce n’est pas nécessaire. Bref ! Elle préféra changer de sujet rapidement tout en tâtant sa poche.

- Tu veux boire ou manger un truc ? Je t’invite.

Après tout, pourquoi pas ? Tess avait reçu un peu d’argent d’un trafic de la semaine dernière, Steph’ lui ayant envoyé une petite part vu que ses parents lui avait « coupé les vivres » Et même s’ils n’étaient pas de la même famille de sang, ils avaient été élevés ensemble et le jeune homme trouvait ça triste qu’il la renie pour ça. Quoiqu’il en soit ! Tess comptait bien inviter la jeune à boire ou manger, histoire de s’excuser, indirectement, de la bousculade.



Tess discute en #00ccff, se prend la tête en #ff0000 et t'insulte avec un fort accent américain en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» L'Astéroide Apophis s'approcherait de la terre en 2036
» Bénédiction du 12 Mars : "Montre-nous, Seigneur, la route qui mène vers toi."
» Peuple de baptisés, marche vers ta lumière
» bébé 6 mois se réveille toujours à 3h du matin
» insomnie vers 4h du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institution Indarë :: West London :: Notting Hill :: Parcs et espaces verts-
Sauter vers: